PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 

 Combien avez-vous vendu de livres à votre première édition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1190
   Âge  :  38
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Effleure du mal


Tout ça concerne les ventes de romans en librairie, mais si les ventes en numérique ne rapportaient rien, de quoi vivraient les maisons d'édition numérique ? Jusqu'à preuve du contraire, les petites maisons mal distribuées et diffusées ont beaucoup plus de mal à ne pas fermer que les maisons d'édition numériques. Après les éditions du Riez, ce sont les éditions du petit Baluchon qui ferment leurs portes ce mois-ci (une maison d'édition jeunesse).
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  13/12/2014
    
                         
Ombelle  /  Autostoppeur galactique


Il faut comparer ce qui est comparable: si tu as publié chez un gros éditeur et qu'il a fait un premier tirage à 5000 exemplaires, il va faire la gueule s'il n'en vend que 500. Par contre si tu as publié chez un petit éditeur qui a fait un premier tirage à 100 exemplaires, si tu en vends 500 il sera aux anges. (Pour rappel, Stoni considère les petits éditeurs - tout comme l'édition numérique d'ailleurs- comme des pourritos, je vous laisse chercher sur son blog si ça vous intéresse).

Pour le numérique: les éditeurs papiers traditionnels en vendent très peu. Ils ne savent pas faire et ce n'est pas leur objectif. Les ventes numériques seront donc supérieures, a priori, chez un petit éditeur, un éditeur pure player ou encore un éditeur ayant un lectorat particulièrement favorable au numérique (par exemple la romance ou le polard, la jeunesse étant a contrario un genre qui se vend très mal en numérique). Les pure players jouent par ailleurs sur le nombre de titres au catalogue: leurs frais de production étant plus bas ils ont intérêt à sortir beaucoup de titres pour se rémunérer sur la masse, ce qui ne signifie pas nécessairement que le nombre de ventes par auteur sera très élevé.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1190
   Âge  :  38
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Effleure du mal


Je connais le blog de Stoni. J'ai été d'accord avec lui en 2013-2014, quand j'ai commencé. Puis après avoir vu ce que donnait la diffusion de mes albums jeunesse et à quel point l'auteur est un caca (pour reprendre d'ailleurs le mot de Stoni) à l'intérieur de ce système, j'ai changé d'avis.
Mais c'est vrai que pour mes albums jeunesse, je ne vise ni l'édition numérique ni les albums agrafés, préférant garder mes histoires sur mon ordi (parce que la qualité de l'impression est primordiale).

Merci pour ta réponse, Ombelle. Smile

Ce qui me rassure dans l'édition numérique, c'est quand je vois la durée des romans édités par Rebelle ou par Nats éditions (je pense à Sophie Jomain, Enel Tismae...) et tant d'autres. Ce n'est pas le même système, c'est sûr, mais là où en librairie, ça passe ou ca casse, on vend ses exemplaires en suivant ça de loin, et puis le produit suivant arrive sur les rayons, dans le domaine de l'auto-edition, ou de l'édition numerique, ça prend plus son temps. Pour certains genres seulement (romance, fantastique, thriller...) Mais justement boudés, à part le thriller, par l'édition traditionnelle. Disons que ça me faisait moins peur comme ça, d'en vendre moins, sûrement, mais sans cet effet de rapidité puis plus rien. Je préfère aller de quelques ventes à beaucoup, au mieux, que directement de beaucoup au néant. Mais c'est un ressenti personnel (mon recueil de poèmes ne s'est pas vendu, chez un petit éditeur non diffusé, mais il existe toujours, alors que les albums jeunesse... non).
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  38
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  11/01/2017
    
                         
henri_b  /  Petit chose


Tiens, pour avoir des chiffres un peu sérieux : LE TIRAGE MOYEN, selon l'observatoire de l'économie du livre, en 2014 est de 5.606 exemplaires... Evidemment c'est une moyenne, évidemment c'est en France et comme les autres chiffres, en soit ça ne veut rien dire...

Mais du coup, on peut quand même dire qu'en moyenne,  une vente de 1000 ex ce n'est pas bon...

Comme on est dans des moyennes, ce chiffre ne s'applique en fait à personne en particulier...
http://www.henriblum.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  13/12/2014
    
                         
Ombelle  /  Autostoppeur galactique


Attention: un tirage n'est pas une vente Wink Par ailleurs je pense que ce chiffre concerne tous les types d'ouvrage, et pas seulement les ouvrages de fiction.
https://www.iggybook.com/entry/combien-gagnent-les-auteurs donne un chiffre de 350 pour les ventes moyennes d'un roman (et estime donc que 1000 c'est un succès)
Enfin la moyenne est faussée par les blockbusters qui tirent les chiffres vers le haut. Il serait intéressant de connaître la médianne.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  627
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Oui, c'est ça : il y a des auteurs qui ont des tirages phénoménaux et ça tire donc la moyenne vers le haut. A 160 000 exemplaires, par exemple, comme le tirage du dernier Legardinier, par exemple, il en faut un paquet, des livres vendus à moins de 300 exemplaires pour faire une moyenne de 5000, donc si l'un d'entre eux se démarque en atteignant les 1000 ventes, ben c'est un succès (et à titre personnel, ma première parution à plus de 1000 ventes m'a offert de rejoindre les "happy few" invités par ma ME en dédicace au SDL, pour un pote ça lui a offert la parution de son livre en format papier alors qu'il n'était sorti qu'en numérique... Donc c'est bien que ça a une signification pour les éditeurs).
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  10/06/2016
    
                         
Juliette n'avait pas peur  /  Autostoppeur galactique


TROIS Cool (ma mamie mon papi et encore ma mamie car elle a tenté de le revendre à l'église (mais elle a pas réussi, les chrétiens sont un peu radins je crois Sad ))
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  05/07/2017
    
                         
Cesar Vega  /  Magicien d'Oz


Bonjour tout le monde !

Avec mon premier roman, Les Joyeux Marins (éditions 7Ecrit), 600 exemplaires (550 papier, 50 numérique environà ont été vendus entre février 2015 et mars 2017. Pas exceptionnel ni un fiasco apparemment.
Par contre, pour mes ebook auto-édités sur Amazon, Kobo et Bookelis, je n'ai rien vendu depuis leur parution, il y a 2-3 mois. Je commence à me demander si la publication s'est faite correctement. Si vous avez des conseil à ce sujet, je suis preneur !
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  19/02/2017
    
                         
Nast  /  Clochard céleste


Ma première ME a fait un tirage à 1500 pour un premier tome et premier roman. J'ai trouvé ça fou, mais c'était leur procédure habituelle. Bon, la maison était assez grosse pour sortir environ 5-10 livres de tout genre par semaine. J'ai vendu environ 250 livres (très peu numérique). C'était une catastrophe pour eux (ils n'avaient pratiquement fait aucune publicité et privilégiait de toute évidence des auteurs bien établis pour investir dans le marketing). Je me suis senti comme un petit caca dans la grande toilette littéraire. C'était une usine de production. Du coup, quand ils m'ont offert une porte de sortie, je l'ai prise. J'ai hâte de voir comment ça va se passer avec la nouvelle maison d'édition. Ce que je vois pour l'instant avec leurs autres publications c'est qu'ils font énormément de marketing et de concours pour leurs auteurs. Je lance très prochainement un roman en auto-édition. Je viendrai faire un compte rendu des ventes après.
http://www.plumepulsion.wordpress.com
 

 Combien avez-vous vendu de livres à votre première édition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-