PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 Combien avez-vous vendu de livres à votre première édition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  13/12/2014
    
                         
Ombelle  /  Autostoppeur galactique


@Idmuse: Mais le contrat a une valeur législative inférieure à la loi. Donc si la loi dit que tu peux reprendre tes droits si pas d'exploitation suivie, ce qu'il y a marqué dans le contrat n'a aucune valeur Wink Il faut aussi regarder sur ton contrat s'il y a marqué que c'est la loi française ou la loi québécoise qui s'applique.

Article L132-17

La résiliation a lieu de plein droit lorsque, sur mise en demeure de l'auteur lui impartissant un délai convenable, l'éditeur n'a pas procédé à la publication de l'oeuvre ou, en cas d'épuisement, à sa réédition.

L'édition est considérée comme épuisée si deux demandes de livraisons d'exemplaires adressées à l'éditeur ne sont pas satisfaites dans les trois mois.

(Attention: il arrive fréquemment que l'éditeur garde un petit stock pour pallier à ce genre de demandes)
(Et puis s'il refuse, il faut passer par un procès... et qui a a les moyens d'un procès?)
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  634
   Âge  :  41
   Localisation  :  Montréal
   Date d'inscription  :  12/06/2012
    
                         
idmuse  /  Hé ! Makarénine


Loi francaise s'applique.
Le livre est épuisé partout en ligne, mais bon, si je passe chez FL, je pourrai refaire mes stock Smile et il y avait rumeur (oui les rumeurs) que je passe en POD (mais là encore...) patience, y paraît!
Bref, je reviendrai à la charge cet été si rien ne bouge. Je ne suis pas la porte à côté en plus.
http://www.idmuse.com/blog/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  130
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  31/01/2017
    
                         
pebram  /  Barge de Radetzky


Kamaji a écrit:
PEBRAM a écrit:
Ah ah !
Désolé.

Signé en 06/2014, publié en 02/2017.
En effet, il n'y a pas de délai particulier, mais il est préférable de mentionner le délai de publication dans le contrat. Si celui-ci n'est pas précisé, au bout de 18 mois l'auteur peut mettre en demeure l'éditeur de publier le roman.

Le délai était mentionné, donc c'était en totale connaissance de cause Smile
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  490
   Âge  :  35
   Localisation  :  Var
   Date d'inscription  :  15/01/2016
    
                         
Kamaji  /  Pour qui sonne Lestat


Pour information :
http://www.sgdl.org/juridique/contrats/l-exploitation-permanente-et-suivie

Même si un seul contrat est signé pour les droits numériques et papiers, il est techniquement possible de résilier ou l'un ou l'autre.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  349
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  29/02/2016
    
                         
Fannuscrit  /  Tapage au bout de la nuit


Pour mon roman sentimental, j'en suis au bout de deux mois et demi à 1040 ventes numériques et 30 papier (je suis en auto édition et la version papier n'est dispo que sur Amazon).
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  100
   Âge  :  48
   Date d'inscription  :  19/12/2016
    
                         
Dr Ray  /  Barge de Radetzky


Si l'auteur doit faire le boulot de l'éditeur (vendre), alors il fait mieux de s'éditer lui même...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  307
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  19/05/2014
    
                         
paty  /  Tapage au bout de la nuit


De mon côté, je suis un cas particulier dans le sens où mon 1er roman est le tome 1 d'une saga. Donc à chaque sortie de tomes, ça relance les ventes du 1er et de tous les précédents. En sachant que le T1 d'une saga est le tome découverte, il apporte toujours plus de ventes que les suivants. Après on achète la suite ou pas. De plus j'ai eu beaucoup d'achats num qui se sont transformés en achat papier car coup de coeur, donc double vente sur ce tome.

Mon t1 est sorti en avril 2015. Ce mois-ci j'ai reçu mes DA et mon T1 est à 5400 num et 1100 papier vendus. Donc 6500 exemplaires vendus au total pour ce 1er tome => big big smile Rolling Eyes Razz

Pour ma part, j'ai un relevé tous les 3 mois de mon éditeur. L'avantage, c'est que je peux voir l'évolution des tendances de ventes par plateforme et par tome.
Je tiens à souligner que même si je suis éditée, l'image ME ne me rapporte rien. Il y a aucune promotion. C'est plus amazon et moi qui faisons les ventes. Et j'ai aussi le bouche à oreille qui suit.
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t36114-creations-infographi
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  222
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
sosotess  /  Autostoppeur galactique


Belle performance, Paty! Bravo!
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  170
   Âge  :  19
   Localisation  :  Penchée sur mes cours de médecine...
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Tycho l'homoncule


paty a écrit:
De mon côté, je suis un cas particulier dans le sens où mon 1er roman est le tome 1 d'une saga. Donc à chaque sortie de tomes, ça relance les ventes du 1er et de tous les précédents. En sachant que le T1 d'une saga est le tome découverte, il apporte toujours plus de ventes que les suivants. Après on achète la suite ou pas. De plus j'ai eu beaucoup d'achats num qui se sont transformés en achat papier car coup de coeur, donc double vente sur ce tome.

Mon t1 est sorti en avril 2015. Ce mois-ci j'ai reçu mes DA et mon T1 est à 5400 num et 1100 papier vendus. Donc 6500 exemplaires vendus au total pour ce 1er tome => big big smile Rolling Eyes Razz

Pour ma part, j'ai un relevé tous les 3 mois de mon éditeur. L'avantage, c'est que je peux voir l'évolution des tendances de ventes par plateforme et par tome.
Je tiens à souligner que même si je suis éditée, l'image ME ne me rapporte rien. Il y a aucune promotion. C'est plus amazon et moi qui faisons les ventes. Et j'ai aussi le bouche à oreille qui suit.

Bien joué ! Surprised
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1124
   Âge  :  38
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Effleure du mal


Bien joué, Paty !
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


La crainte de dire on ne sait toujours pas qui a la plus grosse. :nsortedefleur:
(ah mince j'ai confondu le topic zut ! )
(ou encore je crois qu'on ma déplacée hu hu)
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3844
   Âge  :  37
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  J'improvise
   Date d'inscription  :  09/03/2013
    
                         
Coline  /  Sang-Chaud Panza


Ce topic a tranquillement dérivé vers le hors-sujet. Pour poursuivre la discussion sur l'écriture, les ventes et les genres, c'est ici.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1124
   Âge  :  38
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Effleure du mal


Mes nouvelles se sont fort peu vendues (euphémisme). Peut-être un peu plus d'une dizaine de ventes numériques pour "Victor d'Estragues", dont j'ai quand même vu des critiques positives apparaître sur quelques blogs. "Magdaleina", c'est pire : je ne sais même pas si j'en ai vendu une ! Razz
Pour celles parues dans des recueils collectifs, j'attends... mais ce n'est pas l'effervescence non plus.
Du coup, j'ai eu peur, peur, peur, peur... pour Chicago Requiem parce que si mes nouvelles ne se vendent pas à 0,99 euros en numérique, ça donnait l'impression que mon roman n'allait pas se vendre à 17 euros en version papier. Au niveau des ventes, depuis le 4 juin qu'il est en précommande, je ne sais pas à combien d'exemplaires ça va s'élever, mais le démarrage passe déjà moins inaperçu (en même temps, dépasser le chiffre de 0 vente ou presque n'est pas difficile ! Razz). Je vais avoir besoin d'un chariot pour amener les exemplaires papier précommandés et dédicacés à la Poste (ou alors dans un carton, mais un livre pèse lourd, alors entre 20 et 30 livres, voire plus ?)

D'ailleurs, est-ce que vous avez vendu beaucoup de livres lors des précommandes ?
(Il me semble que c'est le premier de mes livres qu'on peut précommander avant sa sortie. En fait, j'en suis même sûre... donc je découvre cette période étrange durant laquelle le livre n'est pas encore sorti mais où on peut déjà l'acheter.)

edit : ceci étant, les premiers acheteurs de Chicago Requiem ont pour la plupart soit lu une de mes nouvelles (souvent "Victor d'Estragues"), soit déjà lu Chicago Requiem en cours d'écriture Smile , soit lu une de mes fanfictions. Ce sont souvent des gens que je n'ai jamais vu IRL mais avec qui une amitié virtuelle s'est formée, le plus souvent parce qu'ils ont lu un de mes textes à un moment donné. Mes "happy few".
Mes proches (famille, amis, collègues...) attendent les dédicaces en librairie. Certains préfèrent rouler plus de 100 kilomètres depuis un département voisin que de le commander sur Internet pour le recevoir chez eux. (Sans doute parce que c'est plus moi, avec mon livre, qu'ils veulent voir... que mon livre).


Dernière édition par MaddyForeigner le Sam 10 Juin 2017 - 18:04, édité 1 fois
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  38
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  11/01/2017
    
                         
henri_b  /  Petit chose


Juste pour rajouter un avis, je pense qu'il faut comparer ce qui est comparable. Un roman pour la jeunesse même mal vendu fera plus de ventes chez Gallimard qu'un roman sf pointu chez un minuscule éditeur. Pour l'un, 3000 sera le minimum pour satisfaire l'éditeur tandis que l'autre sera enchanté d'en vendre 500. Donc les chiffres en eux mêmes...

Ce qui est sur c'est que moins de 1000 chez un éditeur "normal" c'est un échec... Les exemplaires numériques c'est anecdotique, à moins que le chiffre soit vraiment impressionnant, vu que ça ne rapporte presque rien (sans même parler de la copie pirate).

Mon premier bouquin (un truc technique donc pas de la fiction) j'en ai vendu plus de 1000 les deux premiers mois (le premier relevé des DA m'a bien fait rêvé!) mais ce n'est apparemment pas rare dans ce domaine et surtout les ventes s'effondrent vite (ça se démode à la vitesse du progrès). Bref difficile de comparer...
http://www.henriblum.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3844
   Âge  :  37
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  J'improvise
   Date d'inscription  :  09/03/2013
    
                         
Coline  /  Sang-Chaud Panza


Henri_b a écrit:
Ce qui est sur c'est que moins de 1000 chez un éditeur "normal" c'est un échec...

Pas si sûr, non. Toujours utile de rappeler le baromètre Stoni des ventes de roman :

Citation :

Inférieures à 300 exemplaires : franchement pas chanmé. Mais c'est pas grave, tu t'en remettras.
Probabilité pour un premier roman : 50 %...

De 300 à 500 exemplaires : c'est pas mal. Ton éditeur a pas trop perdu de fric. Bon, c'est pas chanmé, mais ça va. T'as pas à avoir honte. Par contre t'es toujours inconnu dans le milieu, mon pauvre vieux.
Probabilité pour un premier roman : 20 %

De 500 à 700 exemplaires : hé, tu t'es fait un petit nom dans le milieu. C'est cool.
Probabilité pour un premier roman : 10 %

De 700 à 1000 exemplaires : pas mal du tout ! Les gens savent qui tu es.
Probabilité pour un premier roman : 10 %

De 1000 à 2000 exemplaires : carrément chanmé putain !
Probabilité pour un premier roman : 9 %

Au-delà de 2000 exemplaires : wallah c'est un best-seller ma parole.
Probabilité pour un premier roman : 1 %.

Mon baromètre n'est pas une plaisanterie. Personne n'estime à quel point le tirage et la vente d'un roman sont des montants ridicules.
Ben ouais, c'est comme ça.
La littérature, ça fait pas vendre. On y peut rien.

Et ils ne sont pas rares, les auteurs de grandes maisons, qui ne dépassent pas les 800-1000 ex sur certains de leurs romans.


Dernière édition par Coline le Sam 10 Juin 2017 - 22:27, édité 1 fois
 

 Combien avez-vous vendu de livres à votre première édition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-