PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 

 [Univers] Création d'un système politique autoritaire (Fantasy).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  25
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Homme invisible


Bonjour à tous !

Écrivant de la Fantasy à mes heures perdues, je m'interrogeais sur la création d'un système politique au pouvoir absolu. Un genre de dictature mais qui ne serais pas exercée par la force ou contre la volonté du peuple... J'ai trouvé des notions comme le "Totalitarisme" ou encore "l'Autoritarisme" mais j'avoue que cela ne me parle pas des masses... Par contre il y a bien "l'Autocratie", qui consiste en un dirigeant au pouvoir absolu et sans contre-pouvoir mais du coup je m'interroge sur la viabilité d'un tel système.

Peut-on diriger ainsi sans jamais verser dans la dictature ?
Peut-on imaginer un peuple qui se satisferait de ne jamais intervenir de quelque manière que ce soit dans la gestion de son pays ?

Bien sûr, c'est de la Fantasy... donc on pourrais tout imaginer mais j'aimerais que cela reste crédible. J'aimerais votre avis pour savoir si je peux rendre un pays de ce genre viable ou si je vais forcément devoir partir sur une dictature à un moment... Ce qui n'est pas mon but sinon je ne ferais pas ces recherches, vous vous en doutez bien Smile

P.S. : Pour ceux qui traquent les clichés : non, ce pays n'est pas Empire Wink
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1161
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Effleure du mal


Il faut que le dictateur donne un truc en échange pour être dictateur
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1871
   Âge  :  23
   Localisation  :  Au Sénat
   Pensée du jour  :  Unlimited poweeeeer !
   Date d'inscription  :  19/12/2014
    
                         
Nillac  /  The Noob Hunter


Beaucoup de ces termes sont plus ou moins synonymes ou avaient une signification différente à l'origine.

Un dictateur ne règne pas forcément sans soutien populaire. César est massivement soutenu par le peuple quand il devient dictateur (ce qui explique pourquoi ses assassins doivent s'enfuir quand ils annoncent fièrement qu'ils l'ont tué). Tout régime politique doit utiliser la force à un moment ou à un autre, ne serait-ce que pour collecter les taxes. Avant César, la dictature était une magistrature parmi d'autres, les précédents dictateurs rendaient le pouvoir dès qu'ils en avaient terminé.

Le terme "tyran" était par contre connoté beaucoup plus négativement dans le monde grec antique. Le tyran était vu comme illégitime et ne régnait que par son charisme et ses accomplissements personnels (à l'inverse d'une monarchie, où la naissance conférait une légitimité). Les assassins de César se revendiquaient ainsi tyrannicides. C'est également la justification derrière nombre de régicides : le roi était devenu un tyran, il était du devoir du sujet de le tuer.

Maintenant, dans ton univers, un régime où le pouvoir est concentré dans les mains d'un seul individu peut s'appeler comme tu le veux, tout dépend du système politique dans lequel se situe ton intrigue. Si par contre c'est un groupe d'individus qui dirige, alors le pouvoir n'est pas absolu, il est partagé, et le contre-pouvoir, ce sont les oligarques.

Et non, je ne pense pas qu'un peuple (humain en tous cas) se satisferait de ne jamais intervenir dans la gestion de son pays, sauf à ce que tout aille bien dans le meilleur des mondes ou que le régime maintienne la population dans une terreur perpétuelle. Au bout d'un moment, tout le monde a des revendications quand les choses vont mal. A moins de partir sur un régime totalitaire à la 1984 où l'embrigadement est tel que l'idée même de contredire le régime est absurde aux yeux de la population.
En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  63
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  07/10/2015
    
                         
Anselme  /  Clochard céleste


Bonjour

Généralement, pour qu'une autorité puisse se maintenir avec l'assentiment du peuple, sans avoir besoin de recourir à la coercition, elle a besoin d'une source de légitimité : En démocratie, elle viens des urnes, dans une monarchie comme celle qui a existé en France, elle vient de Dieu ... Dans l'histoire du monde, nombreuses sont les civilisations dirigé par quelqu'un béni par les dieux, voir dirigé par un dieu ( au pif, les pharaons).
Après, la légitimité d'un souverain peut être trouvé dans sa capacité même à gérer son peuple. Tant que le péquin moyen ne souffre pas des décision de son seigneur, il n'a pas vraiment de raison de se révolter. Donc pour qu'une "révolution" puisse faire chuter un dirigeant, il doit avoir réussi à s'être mis pas mal de monde sur le dos.

Bien sûr, aujourd'hui, nous considérons la démocratie comme "normale", et nous estimons que notre opinion doit être prise en compte, mais je crois que c'est une idée assez récente. L'humanité n'avait pas connu beaucoup de démocratie avant la 19ème siècle, et généralement, il s'agissait davantage d'oligarchie (une minorité dirige).

Donc oui, je pense que l'histoire nous as donné beaucoup d'exemple de dirigeant ayant tous les pouvoirs ou presque, sans avoir besoin d'employer la violence pour rester sur le trône.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2215
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Homo Homini Caleportus.
   Date d'inscription  :  28/06/2010
    
                         
Raven  /  ☠ Corps ☠ Beau ☠ Blond ☠




(Des sous-titres en français sont disponibles, au cas où tu parles pas anglais.)

Peut-être ça te donnera des idées.


And being alive is pretty much a constant stream of embarrassment.
— Pod 153.
🖌 Jason Chan, Thraben Valiant.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  44
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Petit chose


Pour moi ton type de gouvernement est un "absolutisme".

Si le régime est héréditaire/si il y a une notion de royauté c'est une monarchie absolue.
Si le régime est électif directe ou indirecte, c'est un régime dictatorial.
Si le régime est dirigé par l'église, c'est une théocratie absolue.

Après il ne faut pas être naïf, dans tout peuple il y a des partisans et des opposants!

Suivant le niveau d'instruction de la population et l'accès aux informations, le niveau d'opposition peut être plus ou moins important.

La perception de la légitimité contribue aussi beaucoup. Ainsi un peuple opprimé peut accepter sa situation si le roi est considéré comme légitime. (Droit divin pour exemple)

Enfin il ne faut pas oublier que le niveau d’acceptation global d'un régime est fortement lié au niveau économique national. (jacqueries et révolution de 1789 pour exemple)
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  25
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Homme invisible


Merci à tous pour vos réponses ! Smile

@Nillac : Merci pour les explications détaillées ! Je te rejoins sur ceci :
Nillac a écrit:
Et non, je ne pense pas qu'un peuple (humain en tous cas) se satisferait de ne jamais intervenir dans la gestion de son pays, sauf à ce que tout aille bien dans le meilleur des mondes ou que le régime maintienne la population dans une terreur perpétuelle. Au bout d'un moment, tout le monde a des revendications quand les choses vont mal.

C'est ce que j'ai finis par me dire... A un moment le peuple aura des revendications, forcément.
Et là soit le dirigeant satisfait ses sujets mais dans ce cas, on est plus dans le pouvoir "absolu" s'il suffit au peuple de lever la voix pour se faire entendre, soit il écrase ses sujets en se moquant de leurs demandes. Et du coup je tombe dans la dictature.

@ Anselme : Merci à toi aussi Wink Tu m'as bien aidé avec ceci :
Anselme a écrit:
Après, la légitimité d'un souverain peut être trouvé dans sa capacité même à gérer son peuple. Tant que le péquin moyen ne souffre pas des décision de son seigneur, il n'a pas vraiment de raison de se révolter. Donc pour qu'une "révolution" puisse faire chuter un dirigeant, il doit avoir réussi à s'être mis pas mal de monde sur le dos.

Mon idée de base est que mon "autocrate" est à sa place par le régicide de l'ancienne reine, totalement incompétente. A tel que point que la famine a ravagé son pays. Du coup mon dirigeant serait en effet maintenu par sa simple capacité à sauver le pays.

S'il peux sembler plausible de lui donner les pleins pouvoirs le temps redresser la situation, mon problème est plus dans le fait de légitimer cela sur le long voir très long terme. Une fois le danger écarté, le peuple finira par demander un régime plus démocratique.
Mon but étant donc de chercher un moyen de faire garder à ce dirigeant sa légitimité initiale, sans verser dans la dictature. Comment justifier toute une lignée venant de ce dirigeant, par exemple.

Pour ça je pourrais en effet rebondir sur le commentaire du Renard Rouge, en limitant l’éducation et l'accès aux informations "sensibles"...

En tout cas, merci vous m'avez donné matière à réflexion ! Smile Je m'en vais de ce pas jeter un œil à la vidéo de Raven.
Le sujet reste ouvert, je vous tiendrai au courant de mes avancées sur ce pays ! Si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas ! Je suis preneur Wink

Edit : Un grand merci Raven, cette vidéo est juste géniale Smile Je la garde sous le coude, pour la décortiquer. Cela peux vraiment m'être utile !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  44
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Petit chose


Citation :
Mon idée de base est que mon "autocrate" est à sa place par le régicide de l'ancienne reine, totalement incompétente. A tel que point que la famine a ravagé son pays. Du coup mon dirigeant serait en effet maintenu par sa simple capacité à sauver le pays.

Rassure toi, ca marche (enfin a court terme) ! ^^

Un exemple : https://fr.wikipedia.org/wiki/Oliver_Cromwell

Si ta société est féodale, il n’aura pas de mal à se maintenir au pouvoir.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  25
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Homme invisible


Oui, ma société sera sûrement féodale. Du coup il lui "suffirait" d'avoir les seigneurs locaux dans la poche, en effet.

Quand je parlais de long terme, je me demandais si - théoriquement - cela pourrait durer très, très longtemps. Pour parler clairement, j'étais parti sur le fait que cela dure plus ou moins 1 500 ans... On parle donc bien du fait réussir à légitimer toute une lignée venue de ce dirigeant régicide ou du fait qu'il soit seul décisionnaire de son successeur.
Après il s'agit pour le moment d'un monde "Fantasy-Médiévale" type, donc avec une espérance de vie pas très longue. Bien sûr ma chronologie peut être revue, si besoin. Mon univers n'en est qu'à ses balbutiements.

Donc il me faut clairement un moyen de limiter l'opposition, mais un moyen "subtil". Je veux vraiment éviter le tyran classique et très méchant qui envoie tout le monde à l'échafaud au moindre prétexte.
Peut-être jouer sur la peur d'un autre dirigeant incompétent si sa lignée devait s'éteindre, je ne sais pas encore.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  749
   Âge  :  34
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  En essayant continuellement on finit par réussir. Donc: plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Tu peux jouer sur le signe "divin" réel ou mis en scène. Un truc du genre : Lorsque Tartempion Ier prit le pouvoir contre la Reine, trois licornes roses apparurent soudain dans le ciel et firent un caca sacré sur le trône et depuis la lignée de Tartempion est sacré et le caca de licorne est devenu un des regalia.

Spoiler:
 
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  44
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Petit chose


Sinon inspire toi des Intendants dans le seigneurs des anneaux. ^^

En l’absence du roi ils gouvernent sans grande opposition.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  25
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Homme invisible


Merci Tengaar pour cet exemple... parlant, dirons-nous x)

Malheureusement, ce n'est pas possible ce côté divin : mon monde est dépourvu de religion. Ou plus précisément, c'est l'arrivée de la première religion qui constitue l'intrigue. Ce dirigeant est donc arrivé au pouvoir bien avant cela Neutral

Je ne connais pas LOTR assez en profondeur pour parler des Intendants mais je vais aller voir cela, merci !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  44
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Petit chose


Citation :
Ou plus précisément, c'est l'arrivée de la première religion qui constitue l'intrigue.

Oh oh! Ca m'intrigue Smile n'hésite pas à poster ton manuscrit sur le forum, je le suivrais avec intérêt Smile


Après, tant que la "conscience national" de la population n'est pas développer, le risque d'une révolution par le bas est nul :p

La révolution française à été préparé par les lumières par exemple :p

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1161
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Effleure du mal


Les empereurs byzantins mettaient en place leur dynastie le plus souvent par un coup d'État où ils destituaient les empereurs dits incompétants en leur crevant les yeux. La nouvelle dynastie n'etait que mise en place si il y avait acclamation du Peuple et du Sénat, légitimant ainsi leur coup d'État.

1500 sous le même régime et la même dynastie pourquoi pas mais c'est assez tiré par les cheveux, surtout de la fantasy. Enfin bon c'est de la fantasy après
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  44
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Petit chose


Don Rumata a écrit:
Les empereurs byzantins mettaient en place leur dynastie le plus souvent par un coup d'État où ils destituaient les empereurs dits incompétants en leur crevant les yeux. La nouvelle dynastie n'etait que mise en place si il y avait acclamation du Peuple et du Sénat, légitimant ainsi leur coup d'État.

1500 sous le même régime et la même dynastie pourquoi pas mais c'est assez tiré par les cheveux, surtout de la fantasy. Enfin bon c'est de la fantasy après

Certaines dynasties chinoises ont durée pendant 500 ans Razz
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Univers] Création d'un système politique autoritaire (Fantasy).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-