PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 [Univers] Création d'un système politique autoritaire (Fantasy).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  24
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Homme invisible


Hello Luos, merci pour ton intervention Smile

Citation :
1500 ans, c'est long... Très long! Si ton premier Roi régicide et ses descendants vivent 100 ans chacun, faut 15 descendants seulement pour te rendre là où débute ton histoire. Supposant que 100 ans est la durée de vie moyenne dans ton monde bien sûr! Ça en fait des trucs à combler: un peuple sans anicrocs, des rois sans ennemis... Regarde juste la venue des Européens en Amériques, c'est un peu moins de 500 ans, et il s'en est déroulé des trucs ! Et pas juste des belles!

En effet, 1 500 avec un juste un dirigeant sévère c'est looooong... Et vraiment irréaliste, je l'ai bien compris. Je vais donc retravailler mon pays, reste à savoir dans quelle direction partir... Je vais sûrement creuser du côté d'une rébellion du peuple, à voir si je peux faire quelque chose de propre sans partir dans la facilité non plus !

En tout cas, c'est fou de voir à quel point on peux être dans sa bulle en écrivant Shocked Ça me parait évident maintenant mais pourtant j'ai du venir ici pour bien en prendre conscience...

Citation :
Aussi, une chose qui est assez typique en Fantasy et qui est un peu illogique, c'est l'évolution. Il y a 1500 ans, était-ce comme aujourd'hui? Bien sûr que non! Est-ce que ton monde sera "bloqué" côté "technologie" comme dans la majorité des livres Fantasy ? Comme je dis, 1500 ans, c'est foutrement long! Faut y penser!

Une autre intervention pertinente ! En effet, il faut que je me penche sur ce point-là aussi... Cependant même si cela reste une solution facile, la magie peut justifier certaines choses. La magie offre tellement de possibilité qu'elle peux faire office de substitut à certaine technologie, si elle est répandue et facile d'utilisation bien sûr.
Pourquoi inventer un téléphone quand tu peux faire de la télépathie ? Pour créer des voitures si tu peux te téléporter ? Ce ne sont que des exemples mais je pense qu'on peut tenter quelque chose dans ce genre-là. On peux aussi supposer que le monde en question n'offrira pas les mêmes ressources que le notre, limitant ainsi certaines découvertes.

J'étais partit sur de la "Med-Fan", parce que c'est ce dans quoi j'ai toujours baigné mais il est vrai que pourrais chercher à passer outre... je ne m'étais simplement pas encore posé la question, je dois l'avouer !

Enfin merci pour le parallèle avec ton "Ordre", c'est une bonne de justification au maintien du pouvoir. Et j'ai bien compris que c'est là que mon idée avait une faille... Un pouvoir sans légitimité couplé à un peuple qui est trop "bête" pour se bouger Smile

Quand je vois le travail que vous m'avez donné... Mais bon, c'est pour le bien de mon manuscrit :p Alors merci à vous ! Je pense aussi jeter un œil à ton manuscrit Luos, j'ai vu qu'il était sur le forum via ta signature.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  244
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Autostoppeur galactique


Salut! Very Happy

En fait, la vision positive de la démocratie est vraiment un élément très moderne. Pour donner le pouvoir au peuple, il faut que celui-ci soit un minimum éduquer. Sans éducation, le peuple n'a pas vraiment les moyens de s'y intéresser et va plutôt se résumer à une foule qui fait des émeutes en cas de famine. Rome a gardé des esclaves pendant des centaines d'années et les révoltes étaient rares. Donc non, l'idéal de liberté n'est pas inscrit dans les gènes de l'homme, très loin de là. Par contre, il risque d'être inscrit dans les idées essentielles de ton lectorat et tu devras en tenir compte :/
1500 ans, c'est long mais clairement pas impossible. Les dynasties égyptiennes se maintiennent super longtemps aussi et les changements de dynasties sont finalement sans grande révolution (petite piqûre de rappel : Cléopâtre est plus proche de l'invention du portable que des pyramides). Le système en lui-même s'est maintenu extrêmement longtemps, avec un peuple sans aucun pouvoir, une myriade d'esclaves et pas de contre-pouvoir réel.
La contestation vient presque toujours des élites. Regarde les grands changements de pouvoir d'un peu toutes les histoires: même quand le peuple est présent, c'est l'élite qui le met en marche. Même la révolution française, pointée comme un mouvement de peuple, n'aurait jamais été possible sans élite. Donc la question que tu dois te poser, c'est de savoir comment se structure ta société, qui sont les élites et pourquoi acceptent-ils le pouvoir de ton monarque.
Pour savoir pourquoi beaucoup de société préféraient un régime autoritaire, je te conseille de retourner aux sources, donc à Aristote. Il explique les avantages et dérives de chaque régime, avec des constats très pertinent pour notre époque, où on ne se pose plus vraiment la question. La monarchie présente des avantages incontestables: dès son jeune âge, l'héritier sera formé pour ce que l'on attendra de lui, il observera l'exercice du pouvoir et n'est pas dans une logique de court terme. Il n'a pas besoin de chercher à s'enrichir (puisqu'il l'est déjà) ni à garder le pouvoir à tout prix (puisqu'a priori on le lui laisse). C'est ce que rappelle Aristote.
Tu dois aussi réfléchir aux pouvoirs dont il dispose réellement : pouvoir exécutif, législatif, judiciaire, représentationnel? Qu'en est-il des pays voisins éventuels?

Enfin, au niveau de la religion, ça ne me semble pas très crédible. Toutes les sociétés archaïques se fondent sur des croyances. (Tu peux checker les théories de Mircea Eliade) La religion crée le lien social primitif. Tu peux éventuellement voir émerger une nouvelle religion, mais l'athéisme dans une société peu développée n'est tout simplement pas possible Smile Bonne écriture!
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  281
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre 2 sapins et un trou béant
   Pensée du jour  :  La mort se couche lorsque je me lève
   Date d'inscription  :  14/12/2013
    
                         
Luos  /  Autostoppeur galactique


Sor'Zath a écrit:
Hello Luos, merci pour ton intervention Smile

Citation :
1500 ans, c'est long... Très long! Si ton premier Roi régicide et ses descendants vivent 100 ans chacun, faut 15 descendants seulement pour te rendre là où débute ton histoire. Supposant que 100 ans est la durée de vie moyenne dans ton monde bien sûr! Ça en fait des trucs à combler: un peuple sans anicrocs, des rois sans ennemis... Regarde juste la venue des Européens en Amériques, c'est un peu moins de 500 ans, et il s'en est déroulé des trucs ! Et pas juste des belles!

En effet, 1 500 avec un juste un dirigeant sévère c'est looooong... Et vraiment irréaliste, je l'ai bien compris. Je vais donc retravailler mon pays, reste à savoir dans quelle direction partir... Je vais sûrement creuser du côté d'une rébellion du peuple, à voir si je peux faire quelque chose de propre sans partir dans la facilité non plus !

En tout cas, c'est fou de voir à quel point on peux être dans sa bulle en écrivant Shocked Ça me parait évident maintenant mais pourtant j'ai du venir ici pour bien en prendre conscience...

Citation :
Aussi, une chose qui est assez typique en Fantasy et qui est un peu illogique, c'est l'évolution. Il y a 1500 ans, était-ce comme aujourd'hui? Bien sûr que non! Est-ce que ton monde sera "bloqué" côté "technologie" comme dans la majorité des livres Fantasy ? Comme je dis, 1500 ans, c'est foutrement long! Faut y penser!

Une autre intervention pertinente ! En effet, il faut que je me penche sur ce point-là aussi... Cependant même si cela reste une solution facile, la magie peut justifier certaines choses. La magie offre tellement de possibilité qu'elle peux faire office de substitut à certaine technologie, si elle est répandue et facile d'utilisation bien sûr.
Pourquoi inventer un téléphone quand tu peux faire de la télépathie ? Pour créer des voitures si tu peux te téléporter ? Ce ne sont que des exemples mais je pense qu'on peut tenter quelque chose dans ce genre-là. On peux aussi supposer que le monde en question n'offrira pas les mêmes ressources que le notre, limitant ainsi certaines découvertes.

J'étais partit sur de la "Med-Fan", parce que c'est ce dans quoi j'ai toujours baigné mais il est vrai que pourrais chercher à passer outre... je ne m'étais simplement pas encore posé la question, je dois l'avouer !

Enfin merci pour le parallèle avec ton "Ordre", c'est une bonne de justification au maintien du pouvoir. Et j'ai bien compris que c'est là que mon idée avait une faille... Un pouvoir sans légitimité couplé à un peuple qui est trop "bête" pour se bouger Smile

Quand je vois le travail que vous m'avez donné... Mais bon, c'est pour le bien de mon manuscrit :p Alors merci à vous ! Je pense aussi jeter un œil à ton manuscrit Luos, j'ai vu qu'il était sur le forum via ta signature.

Ce n'est rien les conseils! J'ai eu les même! Very Happy C'est une mine d'or JE pour ça! Wink

Pour mon manuscrit, tu peux le regarder, mais seulement de travers... Seul le prologue sur JE est encore bon. Tout le reste a été jeté aux poubelles!
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  590
   Âge  :  28
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Gloire de son pair


Dans ce cas, ce qui te manque c'est l'histoire... Si tu sais pas comment ça marche la politique, intéresse toi-y, ça t'aidera, et pas que pour ton roman Wink
http://rapturestudio.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  24
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Homme invisible


@ Fleur-de-lyss :

Merci pour ces explications Smile Même si j'ai finalement pris la décision de faire quelques ajustements à mon background, tu n'as pas tort. Mon problème n'est pas tant la durée... du moins je pensais que si mais apparemment pas totalement :p

C'est juste que ce pays n'est pas des plus développé, de mon côté j'entends. Il est le moins défini des quatre qui composent mon monde. J'avais mis cette idée puis ne l'ai pas détaillée. C'est juste que pendant ces 1 500 ans, il ne se passe pas grand chose dans ce pays... Au final, si je suis si peu motivé c'est peut-être que je vais dans la mauvaise voie !
Ton point de vue est que c'est jouable et je l'entends. J'ai eu énormément de conseils et de point de vue sur ce post, il ne me reste qu'à faire le tri !

Vais-je partir sur un peuple qui se révolte face à cette autorité ?
Vais-je garder cette autorité et la laisser gouverner un peuple peu éduqué ?
Ou vais-je totalement revoir ce foutu pays ?

Voila où j'en suis en ce moment !

Mais j'entends bien que la durée n'est pas tant le problème que ce qui se passe pendant ce temps... Un système où tout marche, globalement hein, pour le mieux pourrait ainsi potentiellement tenir très, très longtemps !

@ Luos :

Oui, ces conseils sont précieux ! C'est certain Smile Il faut juste que j'apprenne à faire le tri dedans, tout est pertinent mais tout ne convient pas à mon monde, mon histoire.
Et c'est noté pour ton manuscrit, je vais lire le prologue et attendre la suite, si jamais elle doit venir !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1083
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Effleure du mal


NB : L'idée d'un État-Nation sur un territoire ne date que d'il y a 150 ans

Tu vois qu'il s'en passe des choses, rien qu'en un siècle et demi !

NB2 : 987-1789 c'est la durée de vie de la monarchie des Capétiens en France, (800 ans, prenez-en de la graine les Chinois) alors une dynastie peut bien durer quelques siècles, voire mille ans. Pour moi au delà c'est peu/pas jouable. Un système où tout marche comme sur des roulettes pendant 1500 ans est tout simplement impossible, du moins si tu veux être pris au sérieux, l'invariant temps/entropie intervient dans toutes les sociétés humaines ce qui fait qu'au bout d'un moment il y aura toujours un couac dans ton système qui marche si bien, pouf un de tes dictateurs se retrouve sans héritier qui va prendre le pouvoir ? Un intendant ? Il est assassiné par ses rivaux. Ou il n'arrive pas à avoir d'enfant ? Pouf une armée de barbares déglingue tout ? Pouf famine ? Pouf trésor vide ? Et ainsi de suite, plus le temps "avance" plus il y aura de risques que tout s'écroule.

Scoop : Cléôpâtre est grecque est non égyptienne, elle ne vient pas d'une dynastie égyptienne et ça fait longtemps qu'il n'y a plus de pharaons égyptiens depuis au moins le VIème siècle av. J.-C.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  248
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  Rade, rade, belo rade... (Thomas Bergersen de TSFH)
   Date d'inscription  :  30/08/2015
    
                         
P'tite Hildly  /  Autostoppeur galactique


Super topic ! Merci d'avoir lancé le sujet, j'ai aussi appris pleins de trucs.
Je peux te proposer une solution pour le maintien de ton régime pendant 1500 ans : les Illuminati !
Humour à part, c'est le fait qu'une organisation, qui soit liée au pouvoir et qui soit suffisamment grande et implantée, pour faire en sort que l'état reste ainsi pendant aussi longtemps. C'est un peu faire en sorte que les théories du complot actuelle soit réelle dans ton histoire. Si cette société est athée et qu'elle n'a aucun intérêt à voir la religion prospérer, alors tu pourrais avoir un état athée mis en danger par l'arrivée d'une religion.
Ce groupe secret peut également avoir la main-mise sur ton système de magie, et sur la dynastie régnante car faisant partie de cette confrérie.

Personnellement, j'ai d'abord écrit mon roman avant de consolider le background. Là j'écris des petites histoires qui ont parfois lieux des siècles avant le roman avec des personnages sans conséquence. Ca me permet de visualiser ces siècles sans faire des annexes aussi précises que celles du Seigneur des Anneaux, en restant dans le fun de l'écriture. Quand j'aurai le courage, j'attaquerai la correction de mon roman, mais maintenant, j'ai une petite idée du comment et du pourquoi de certains choses (comme pourquoi tout le monde parle la même langue sur cette fichue planète).
https://epicmusicadventure.blogspot.fr En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  244
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Autostoppeur galactique


Citation :
Scoop : Cléôpâtre est grecque est non égyptienne, elle ne vient pas d'une dynastie égyptienne et ça fait longtemps qu'il n'y a plus de pharaons égyptiens depuis au moins le VIème siècle av. J.-C.

Oui enfin, descendante d'un Macédonien, mais les descendants de Ptolémée était installé en Egypte depuis des siècles, donc égyptiens. Et Ptolémée avait repris tous les attributs des pharaons pour s'inscrire dans la continuité (même l'idée d'être rattaché aux dieux). Pas de changement politique ou social non plus. Les textes de l'époque parle toujours de Pharaons. Mais ce que je voulais surtout mettre en avant, c'est que peu importe comment on considère Cléopâtre, plusieurs millénaires se sont écoulés avant elle avec une théocratie bien installée et très peu contestée Smile Pour moi, la durée importe peu, surtout si tu choisis de jouer sur la longévité des vies, qui influencera l'échelle humaine. Essaye cependant de réfléchir à tout ce qui est censé créer un basculement (plusieurs enfants qui revendiquent le trône, pas d'enfant, des voisins envahisseurs, une élite un peu gourmande, des guerres internes,...) et voit si ça te paraît cohérent qu'aucun de ces événements ne se soit produits dans le monde que tu imagines, en fonction des codes que tu installes. Par exemple, si tu imagines un continent homogène, avec un seul pays et un seul peuple, les changements de pouvoir tendront effectivement à être plus lents

Par contre, je maintiens que tu devrais te renseigner un peu sur les religions et leurs origines. C'est vraiment un sujet hyper intéressant quand on écrit de la fantasy! Courage!
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  109
   Âge  :  24
   Localisation  :  Heart of Gold
   Pensée du jour  :  La politique de l'autruche: une politique qui court vite, une politique qui fait de gros œufs.
   Date d'inscription  :  23/08/2015
    
                         
Deuxdetens  /  Barge de Radetzky


Les Lagides étaient macédoniens, parlaient grec, dirigeaient avec des Grecs qui parlaient grecs. Cléopâtre VII était la première (et donc aussi dernière) à avoir appris la langue des bouseux. Mais oui c'était aussi les derniers "pharaons", après les dynasties égyptiennes y'en a un paquet il me semble, et si je connais pas trop la période, ça m'étonnerait qu'à moitié que des trous dans l'arbre généalogique aient été comblés pour faire une belle continuité. Et je doute que le régime des Pyramides ait grand chose à voir même avec la dernière dynastie issue d'Afrique. Et pour la contestation, je suis même pas certain qu'on ait des sources qui permettent de les étudier, mais là encore, un régime sans jamais aucune émeute m'étonnerait beaucoup. Ah si un bout de Polybe me revient en mémoire sur des émeutes à Alexandrie, donc voilà Very Happy. Puis même avec les Capétiens, le pouvoir monarchique de 987 a juste rien à voir avec celui de François Ier ou Louis-Philippe, même s'ils ont un vague ancêtre commun (m'enfin la succession des rois français c'est très loin d'être une belle ligne droite patrilinéaire, et quelques bâtards non déclarés ont pu s'incruster).

Sinon c'est à mon avis possible d'avoir une dynastie qui dure très longtemps (les Capétiens sont attestés avant 987 et règnent toujours dans les pays en retard niveau coupage de tête), surtout si ses règles de succession sont souples (du style transmission par les femmes par exemple, ça double le potentiel), mais paradoxalement pour qu'elle règne faudrait qu'elle ait peu de pouvoir, sans quoi son association à celui-ci réduit ses chances statistiques de se maintenir. M'enfin possible, voire plausible, mais peu probable quand même à mon humble avis.

Et pour finir, faut distinguer discours et mise en scène du pouvoir et réalité (toujours complexe ^^). Le problème de vouloir faire un truc réellement fixe, c'est que les ficelles pour le faire tenir de façon cohérente risquent d'être un peu grosses. Ou alors faut pas que ce soit des humains, ce qui ouvre le champ des possibles sans trop de TGCM.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  24
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Homme invisible


@ Fleur-de-lyss :
Je viens de viens voir que j'avais omis de répondre à la partie religion de ton premier commentaire !

Citation :
Enfin, au niveau de la religion, ça ne me semble pas très crédible. Toutes les sociétés archaïques se fondent sur des croyances. (Tu peux checker les théories de Mircea Eliade) La religion crée le lien social primitif. Tu peux éventuellement voir émerger une nouvelle religion, mais l'athéisme dans une société peu développée n'est tout simplement pas possible Smile Bonne écriture!

Ça m'embête un peu ça... parce que c'est vraiment le propos du livre : l'arrivée de la première religion dans le monde. Et la personne à l'origine de cela va réaliser le pouvoir qu'elle a entre les mains par le biais de la fanatisation (le mot est souligné comme une erreur mais j'ai pourtant déjà entendu ce terme... Pardon si j'ai fais une grosse faute !).

Après je parle bien de première religion majeure et structuré, comme le Christianisme par exemple. Si vraiment c'est aberrant, je peux ajouter des "croyances"... anciennes, dirons-nous. Du style, sacrifier une bête pour avoir de meilleures récoltes (le premier truc qui me passe par la tête).

Je vais aussi réagir sur ton second commentaire :

Citation :
Pour moi, la durée importe peu, surtout si tu choisis de jouer sur la longévité des vies, qui influencera l'échelle humaine. Essaye cependant de réfléchir à tout ce qui est censé créer un basculement (plusieurs enfants qui revendiquent le trône, pas d'enfant, des voisins envahisseurs, une élite un peu gourmande, des guerres internes,...) et voit si ça te paraît cohérent qu'aucun de ces événements ne se soit produits dans le monde que tu imagines, en fonction des codes que tu installes. Par exemple, si tu imagines un continent homogène, avec un seul pays et un seul peuple, les changements de pouvoir tendront effectivement à être plus lents

Par contre, je maintiens que tu devrais te renseigner un peu sur les religions et leurs origines. C'est vraiment un sujet hyper intéressant quand on écrit de la fantasy! Courage!

En effet grâce à la magie présente dans mon monde, les espérances de vies sont plus élevées que dans un monde "médiéval" classique. Cependant elle n'iront pas plus loin que nos espérances de vie à nous, dans la vraie vie. Sinon mon monde est une Pangée avec quatre pays humain distinct.

Pour les basculements, ton commentaire rejoint un peu celui de Don Rumata à qui je vais répondre après.

@ Don Rumata :

Je comprends bien qu'un monde parfait n'existe pas, à moins de vouloir partir sur le thème de l'utopie. Après comme je l'ai dit plus haut, vous m'avez "convaincu" et je vais travailler cela. Il faut en effet qu'il se passe des choses pour que cela reste crédible.

@ P'tite Hildly :

Je n'avais pas, mais alors pas du tout, songer à une société secrète ! A voir si je peux en faire quelque chose ! Un nouveau point sur la liste des choses à étudier/ retravailler Smile

Sinon niveau méthode je fais partie des "méticuleux". J'ai besoin d'avoir mes fiches pour ne pas dériver et donc de créer l’univers avant le récit.
J'ai d'abord écrit ma trame dans les grandes lignes pour avoir une idée du genre de monde et de récit. Puis j'ai commencer à détailler mes annexes selon mes idées et après la machine était lancée...

Je ne dis pas que c'est la meilleure méthode mais j'aime bien fonctionner comme cela. J'essaie de créer un monde viable et qui tiens de debout seul avant d'y placer mon intrigue... Intrigue qui joue le rôle du coup de pied dans la fourmilière !

@Deuxdetens :

Oui, en effet je pourrais aussi assouplir les règles de transmission du pouvoir. Et non, finalement ce ne sera pas réellement fixe... Je me rends compte que ça ne colle pas trop, en plus de ne plus me plaire.
Je vais garder l'état autoritaire pour ne pas jeter le travail mais je vais le faire sauter avec une révolte et bâtir autre chose. J'aurais quelque chose qui me plaira plus, tout en ayant un peu de réalisme avec le premier régicide puis une révolte.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1083
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Effleure du mal


Tu veux écrire le Roman de Jésus ? Smile
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  24
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Homme invisible


Non, du tout Smile Pas de fils de Dieu ou quoi que ce soit, ma religion c'est du toc mais ça les gens ne le savent pas !
Ce qui compte c'est le pouvoir que ça peut donner, une armée de fanatique aux ordres d'une mauvaise personne...

P.S. : Je suis désolé si tu attendais une réponse avec un peu d'humour, je suis nul pour ça de base mais alors à 1h du mat, c'est encore pire... Neutral
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  62
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  07/10/2015
    
                         
Anselme  /  Clochard céleste


On dirait que tu as maintenant matière à réfléchir pour créer ton gouvernement fictif, mais après ça, difficile d'enchainer avec une analyse religieuse simpliste, et pourtant, c'est bien un sujet propice aux clichés et aux simplifications vaseuses. Je ne peux qu'aller dans le sens de Fleur-de-lyss, essai de te renseigner sur ce sujet aussi. Cette idée d'apparition d'une religion dans une société qui ignore ce concept m'intrigue, je dois l'avouer. Mais c'est aussi un peu casse-gueule : ne percevoir la spiritualité que comme un outil pour manipuler les masses, c'est passer à coté de beaucoup de chose.
[ Edit : Établir de base que la religion dont il sera question dans ton roman est une supercherie me parait moins intéressant que de laisser le doute tout du long, voir de ne jamais pouvoir établir la vérité avec certitude. La première approche, j'ai l'impression de l'avoir déjà beaucoup trop vue]

Bref, dommage de blinder sur l'aspect politique tout en restant léger sur l'aspect religieux, qui est pourtant au cœur de ton histoire si j'ai bien compris.


Même si les sociétés primitives voient systématiquement apparaitre un système de croyance, on a, au XXème, quelques exemple de régimes qui ont tenté d'effacer la religion de l'imaginaire collectif, avec un succès mitigé. Donc on peut imaginer qu'un souverain y soit parvenu, ce qui permettrait d'avoir un monde ou la religion est devenu quelque chose d'inconnu.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  244
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Autostoppeur galactique


@Sor'zath

Je ne pense pas que j'arriverai à remettre la main sur mes cours d'unif, mais oui, les croyances arrivent très tôt dans toutes les civilisations. Je pense que tu peux faire quelques recherches là-dessus, tu devrais trouver quelques cadres généraux sans trop de souci.
Selon moi, la religion se complexifie en fonction de la société. Si ta société se porte bien, elle va forcément commencer à développer des arts, des savoirs, etc. et la religion va suivre. Je dirais aussi qu'il me paraît plus logique de voir émerger une nouvelle religion dans un temps de crise que dans un temps de paix, mais ça reste à vérifier. En tout cas, dis-toi qu'une nouvelle religion peut faire beaucoup de bruit, ce n'est peut-être pas si nécessaire de vouloir que ça soit la première. Pense au protestantisme. Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1258
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  20/09/2013
    
                         
L'Elfe  /  « On le sait que t'es nyctalope »


Le christianisme a fait pas de bruit ... avant plusieurs dizaines d'années (centaines si on attend que les empereurs se convertissent).

Sinon petit truc : les Egyptiens avaient fort peu d'esclaves au sens strict du terme. En revanche, les paysans devaient s'occuper des bâtiments lirs des crues du Nil et on poucait devenir "esclave" pour s'acquitter d'une dette.

Ce qui m'amène aux points que je voulais développer. Politique et économie sont très liés, ne serait-ce que pour savoir sur quoi se fonde la richesse dans ton pays et donc qui possède le pouvoir. En fantasy, ça peut être classiquement l'or, l'argent ou la bouffe mais on peut imaginer une source de magie, des ressources rares (là tu peux inverser avec ce qui est connu : du bois, de la pierre, ...).
Ce qui m'amène au 2ème point (puisque tu te définis comme méticuleux, allons-y gaiement ^^). Ta société sera aussi définie par ta géographie. Si ton territoire est immense, la transmission des informations et des ordres sera cruciale pour le régime en place. Charlemagne avait ses missi dominici et les barons, Philippe Auguste, les baillis et les seigneurs rangés derrière lui, par exemple. Si le territoire est plus restreint, ton dictateur peut se balader pour faire régner l'ordre lui-même (se montrer au peuple, exercer sa propre justice, etc.). Tu peux aussi avoir des contraintes climatiques, obligeant ta société à s'adapter à ces problèmes: périodes de mousson/sécheresse, vents violents, hautes montagnes,... . Pour le coup, Game of Thrones est super intéressant de ce côté-là. Évidemment, plus le territoire est grand et plus les climats devront varier...

Enfin sir une période aussi longue, il y a forcément échanges (commerciaux, diplomatiques ou de coups d'épée dans la gueule) avec les autres pays. A moins d'être en aitarcie sur une île paumée (et il doit y avoir suffisamment de ressources pendant 1500 ans pour ne pas avoir à aller ailleurs) ou dans une jungle où ne survivent que des petits groupes isolés.

Ça a déjà été dit mais je reviens là-dessus pour apporter une nuance. Il est probable que ton dictateur soit venu au pouvoir par la réclamation des élites, soit qu'il en fasse directement partie (général, grand marchand ou magicien en chef peu importe), soit qu'il soit "de basse extraction" (esclave, prostitué, voleur, simple soldat ...) mais jugé non dangereux par lesdites élites et porté par le peuple sensé se retrouver en lui. C'est arrivé à Justinien ou à je ne sais plus quel fondateur de dynastie chinoise (même si pour le coup, je crois que c'était beaucoup de mythe). Après coup, tu peux toujours instituer un culte autour de lui avec mythe fondateur, apparition de dieux ou de licornes comme le dit Teng. Tout coup d'État cherchera derrière à se justifier et à se racorder à l'Histoire. Dans ton cas, visiblement, en opposition à l'ancienne reine (qui sera oeuvre du démon, mère de tous les vices et qui aura probablement enfanté d'un bébé couvert d'écailles eu avec son palefrenier)

J'espère que ça t'aidera à construire un univers crédible. En 1500 ans, tu auras probablement une rupture dynastique (mais on trouve toujours à se raccrocher, cf les empereurs romains), des catastrophes naturelles, des crises économiques et des liens avec les autres pays qui varient. Avec ça tu devrais arriver à combler les trous Wink
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Univers] Création d'un système politique autoritaire (Fantasy).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-