PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Pour faire taire certains élitistes quelques chiffres encourageants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  99
   Âge  :  40
   Localisation  :  Bordeaux
   Date d'inscription  :  11/07/2012
    
                         
johira  /  Pippin le Bref


Voici un petit lien pour redonner le moral au autoéditeurs et ceux qui se font éditer par de petites maisons d'éditions. J'ai lu ici beaucoup de dédain pour l'autoédition J'ai envie de dire que si parfois les grandes maisons d'édition manquent de discernement et d'instinct au profit des célébrité, parfois certains pourraient s'en mordre les doigts.

http://www.copy-media.net/10-livres-393-refus-dediteurs-cumules-800-millions-dexemplaires-vendus/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  58
   Âge  :  41
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Seules sont perdues d'avance les batailles que l'on ne livre pas.
   Date d'inscription  :  01/06/2013
    
                         
Fabienne Kisvel  /  Clochard céleste


Merci pour cet article. En effet édifiant !
https://www.facebook.com/FKisvel-Auteur-111657178897704/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je suis pas sûr que le succès commercial de l'élite dans le domaine de l'écriture fasse taire les élitistes.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  29
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  21/02/2013
    
                         
Haneton  /  Petit chose


Excellentissime !! Mais j'ai halluciné quand j'ai vu Dune, Autant en emporte le vent et Harry Potter...ca redonne le sourire..;merci Smile
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  176
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  29/11/2012
    
                         
Ercabe  /  Tycho l'homoncule


Merci pour le lien. En effet, on se rend bien compte que d'essuyer un ou plusieurs refus n'empêche pas, par la suite un succès.

Néanmoins, je n'ai pas lu du dédain sur ce forum pour l'autoédition. On contraire, je salue même ceux ayant le courage de se lancer dans cet aventure chronophage en terme de temps. Perso, je préfère le passer sur l'écriture d'un autre ouvrage ^^. Pour certains éditeurs oui (comme édilivre sur un autre topic) mais pas pour ceux voulant s'autoéditer.

De plus, Harry potter, pour en citer un connu de tous, n'a pas été autoédité, mais édité dans une petite maison d'édition, devenue grande maintenant.

Ce lien prouve surtout que les maisons d'éditions peuvent passer à côté d'un gros gros succès, et qu'un refus ne dénigre pas la qualité de l'auteur.

Donc courage à tous, il faut persévérer !

Ercabe
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1906
   Âge  :  42
   Localisation  :  Roazhon (Rennes)
   Pensée du jour  :  Cthulhu is my best fiend...
   Date d'inscription  :  24/01/2011
    
                         
Faust Federel  /  Journal du posteur


Navré de pourrir quelque peu l'ambiance, mais il ne s'agit que d'auteurs anglo-saxons d'un côté, et une dizaine de cas particuliers n'est peut-être pas suffisamment significatif pour en tirer des conclusions...

D'autant plus que le business de ce site, copymedia, c'est de faire cracher quelques sous à des auteurs en mal de publication... bref, à prendre avec des pincettes, tout ça...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  58
   Âge  :  41
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Seules sont perdues d'avance les batailles que l'on ne livre pas.
   Date d'inscription  :  01/06/2013
    
                         
Fabienne Kisvel  /  Clochard céleste


Nous savons tous qu'il y a de très mauvais livres édités et de très bons en mal d'édition...
Ne dit-on pas : La chance, c'est quand le talent rencontre l'opportunité.
https://www.facebook.com/FKisvel-Auteur-111657178897704/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  474
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  11/09/2012
    
                         
Pêche Melba  /  Pour qui sonne Lestat


johira a écrit:
J'ai lu ici beaucoup de dédain pour l'autoédition
Ah bon ? Il me semble au contraire que sur ce forum, les gens saluent le travail de ceux qui cherchent à se dépatouiller tous seuls. Le dédain, s'il y en a, est tout entier voué au compte d'auteur et ses dérivés qui ne disent pas leur nom (souscription, compte participatif, services optionnels payants et tutti quanti...).

Le mépris n'est pas l'auto-édition mais pour une part des livres auto-édités qui sont balancés à la foule alors que leur auteur ne sait même pas écrire dans un français correct. Ce sont eux qui  jettent le discrédit sur l'ensemble, au détriment des auteurs sérieux.

Et puis, ce n'est pas parce qu'une poignée de gugusses ont vu leur bouquin marcher comme ça que ça prend valeur d'exemple pour tout le monde. Eh oui, 100% des gagnants du loto ont acheté un billet.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1906
   Âge  :  42
   Localisation  :  Roazhon (Rennes)
   Pensée du jour  :  Cthulhu is my best fiend...
   Date d'inscription  :  24/01/2011
    
                         
Faust Federel  /  Journal du posteur


Lou Nichols a écrit:
Ne dit-on pas : La chance, c'est quand le talent rencontre l'opportunité.
J'ai lu je ne sais plus où que pour se faire éditer, c'est 10% de talent, 30% de travail et 60% de chance...
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Que des chromos tout ça d'façon.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  58
   Âge  :  41
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Seules sont perdues d'avance les batailles que l'on ne livre pas.
   Date d'inscription  :  01/06/2013
    
                         
Fabienne Kisvel  /  Clochard céleste


En effet, beaucoup de travail, de relecture, de correction, parfois on a du mal à s'y mettre, on tâtonne, on jette, on recommence... Il y a parfois un peu de masochisme mais tellement de plaisir à écrire.
Pour le talent, ce sont les lecteurs qui sont seuls juges.
Quand à la chance, il en faut toujours un peu...
https://www.facebook.com/FKisvel-Auteur-111657178897704/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


tomber au bon endroit au bon moment, c'est important.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


exemples très intéressants, en effet

mais la conclusion du truc est que même si on commence par l'auto-édition ou à signer avec une toute petite maison d'éditions; le succès finit tjs par faire comme les autres : préférer travailler finalement avec une grande maison, pour la garantie de visibilité en librairie, etc

en même temps, qd on parle de librairie, voir ce qui est en train de se passer avec chapitre :

http://www.estrepublicain.fr/doubs/2013/10/03/chapitre-cherche-un-repreneur


Dernière édition par MichelleJulien le Jeu 3 Oct 2013 - 16:58, édité 1 fois
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  418
   Âge  :  51
   Date d'inscription  :  20/11/2011
    
                         
valaire  /  Pour qui sonne Lestat


De plus, je pense que les maisons d'éditions sont de plus en plus touchées par la conjoncture économique comme les librairies.

Elles sont de plus en plus frileuses à éditer de nouveaux auteurs.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5613
   Âge  :  36
   Pensée du jour  :  "Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux."
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Quod  /  Pouyoute (© Birdy)


La "crise de l'édition", ça fait un tout petit peu depuis les années 80 qu'elle va et vient, en même temps. Y'a qu'à voir les chiffres de ventes de livres de 1991.

Faust Federel a écrit:
Navré de pourrir quelque peu l'ambiance, mais il ne s'agit que d'auteurs anglo-saxons d'un côté, et une dizaine de cas particuliers n'est peut-être pas suffisamment significatif pour en tirer des conclusions...

D'autant plus que le business de ce site, copymedia, c'est de faire cracher quelques sous à des auteurs en mal de publication... bref, à prendre avec des pincettes, tout ça...
+1

Ça revient un peu à montrer J.K. Rowling ou Dan Brown en exemple et dire "Vous voyez? On peut très bien vivre de sa plume", en occultant le fait que pour grosso merdo 2 millions de romanciers en France, il y en a peut-être une vingtaine à tout casser qui vit exclusivement de sa prose.

Enfin bon, dans le doute, on peut toujours laisser un manuscrit à maman et espérer connaître la même gloire posthume que John Kennedy Toole.


 
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Pour faire taire certains élitistes quelques chiffres encourageants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-