PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 

 [Inspiration] Limite entre inspiration et plagiat?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  163
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  18/09/2015
    
                         
mithra  /  Tycho l'homoncule


Et par exemple le concept du collège pour apprendre aux jeunes la magie serait considéré comme du plagiat de HP ? Smile
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2828
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


En même temps, le concept d'apprendre la magie dans une école est un honteux plagiat de l'éducation nationale où on enseigne différentes disciplines aux jeunes en leur faisant changer d'espace pour rencontrer des professeurs spécialisés dans différentes disciplines.

Donc tu peux plagier HP, c'est J.K. Rowling qui a commencé !

(Sinon, l'archéologie sur les forums, c'est le maaaaaal)
http://romainmikam.free.fr/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  163
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  18/09/2015
    
                         
mithra  /  Tycho l'homoncule


C'était pour éviter de créer un topic en plus ^^

Sinon pauvre JK lol
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  146
   Localisation  :  Ici et ailleurs
   Pensée du jour  :  Qui sera ma prochaine victime?
   Date d'inscription  :  16/08/2012
    
                         
Jana-Ships  /  Barge de Radetzky


De toute manière, aujourd'hui, faire de l'original est assez compliqué dans le sens où toutes les idées ont déjà été exploitées, certaines plus férocement que d'autres (coucou vampires & co) mais Est-ce que cela en fait un plagiat, je ne crois pas. Il suffit de voir les critiques sur certains livres modernes qui auraient des ressemblances avec je-ne-sais-quel-autre-livre et on crie tout de suite au plagiat.

Ah, par originalité, j'entends l'idée, pas la manière d'écrire. C'est sûr qu'en matière d'écrire, il y a forcément de l'originalité, et ça peut aider à avaler le prétendu plagiat.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1687
   Âge  :  7
   Date d'inscription  :  21/11/2011
    
                         
Lohengrin  /  Chevalier au Pancréas


mithra a écrit:
Et par exemple le concept du collège pour apprendre aux jeunes la magie serait considéré comme du plagiat de HP ? Smile

Théoriquement, on pourrait considérer que HP est un plagiat de L'île du crâne, du coup. Mais non.

Voilà, c'était ma contribution, de rien. rendeer
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  226
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Melgane  /  Autostoppeur galactique


Avant de répondre à la question je dois m'indigner : on ne dit pas "moyen-âgeux", c'est insultant, on dit "médiéval" (je suis en Histoire, c'est une déformation professionnelle xD).

Sinon je pense que si on se rend compte qu'on pompe sur quelque chose, qu'on a vraiment l'impression qu'on pompe sur quelque chose, il faut faire en sorte de changer de cap, parce que même moralement c'est pas terrible... Maintenant on a tous un peu les mêmes imaginaires en tête, les imaginaires occidentaux, donc même en ayant l'impression d'innover, on n'innove pas vraiment parce qu'il y aura forcément des sujets/thèmes dans les relations entre les personnages (trahisons et autre), dans les personnages eux-mêmes (caractères, montures, physiques...) qui ont déjà été traités. Je crois que ça relève autant de l'inspiration (consciente ou pas) que de l'inné. Je m'explique : il a été prouvé que, dans des endroits du monde très différents et très éloigné, au même moment, sans qu'il n'y ait eu rencontre entre les peuples, des récits quasiment identiques (comme le Petit Chaperon Rouge _ l'original d'il y a plusieurs milliers d'années j'entends) ont été créé, parce que nous sommes humains et que les mêmes problématiques reviennent.

Pour contourner ça, sortir un peu du schéma occidental d'univers médiéval Razz , tirés de Tolkien (pas beaucoup de risques pour moi vu que j'ai jamais lu mais d'auteurs inspirés en auteurs inspirés on y arrive quand même), il y a un moyen qui me parait assez logique : c'est de s'ouvrir à d'autres cultures. Par exemple je cherche actuellement à commencer pour deuxième roman, ça fait trois ans qu'il est dans ma tête, il serait peut-être temps... et ça s'inscrit dans un univers un peu époque moderne (XVII-XVIIIème disons) mais la cosmogonie c'est une cosmogonie polythéiste inspirée de la cosmogonie égyptienne (dans les relations entre les dieux, et les relations entre les dieux et le monde _ comme l’œil d'Horus qui se traduit sur la Lune par exemple). Enfin bref. S'ouvrir à des cultures qui n'ont pas trop influencé la nôtre de part leur éloignement temporel (l'Egypte ancienne par exemple) et/ou géographique (Asie de l'Est et du Sud, Amérique du Centre et du Sud par exemple), pour sortir des schémas et du carcan états-unien qui nous bouffe, il faut bien le dire.
http://fuite-en-avant.blogspot.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  240
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  11/01/2012
    
                         
Clovis  /  Autostoppeur galactique


Dommage que le sujet soit si vieux: j'ai le même problème que l'auteure du sujet en ce qui a trait aux montures, les chocobos haha. On aurait pu se soutenir mutuellement Sad
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  19
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  06/05/2017
    
                         
FreeSoul  /  Homme invisible


Je me permet de "UP" ce sujet une nouvelle fois en apportant de nouvelles questions et une idée au passage  :mrgreen:

Mes interrogations se portent sur le plagiat pour les livres de développement de soi (contenu scientifique / ésoterisme etc.). Parfois, pour enrichir ce genre d'écrits, on a besoin de faire référence à des expériences scientifiques, a des donnés empiriques ou a des livres d'auteurs recensant leur savoir et leur façon d'aborder/de considérer un sujet.

Dans ces cas particuliers, quand est-ce qu'il s'agit de plagiat ou non ? L'information, c'est juste de l'information ou ça peut aussi être de l'information plagiée ?  

Idem, je me suis "inspiré" de documentaires anglophones sur un sujet dont je traite. J'ai traduis en français certaines infos qui m'intéressent. Est-ce que je dois  remanier intentionnellement le sens des phrases pour qu'il n'y ait pas cette impression de copié/collé ? Comment on fait pour savoir s'il s'agit de plagiat lorsqu'un documentaire est en libre accès sur Youtube ? (support visuel -> support écrit = plagiat ? support audio -> support écrit = plagiat ?)

D'ailleurs, je me suis demandé si on pouvait contourner le problème du plagiat en passant par un service comme PlagScan (qui vérifie l'authenticité de nos écrits avec leur base de donnée). Je leur ai écrit, voilà ce qu'on m'a répondu entre autres :

PlagScan a écrit:
Nous confrontons vos documents à la documentation accessible librement sur internet, indexée sur les moteurs de recherche yahoo/bing. Les documents scientifiques en libre d'accès (+ de 20.000) sont également pris en compte. En fonction de vos paramètres de connexion, nous vérifions également contre tous documents que vous nous avez déjà soumis et contre tous documents dans la base de donnée de PlagScan. La base de donnée PlagScan contient des documents que nos clients nous envoient et des documents de nos maisons d'édition partenaires.

Spoiler:
 

Seulement, si ce que je lis n'est pas dans leur base de donnée, ça ne marche pas et je ne suis pas sûr d'avoir oui ou non fait du plagiat...

Qu'en pensez-vous ? Je suis bien curieux de votre avis et de vos suggestions pour au mieux contourner le problème du plagiat.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  215
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
s.tupido  /  Autostoppeur galactique


Libre accès ou non, tu dois citer ta source, ne serait-ce que parce que ça te permet de montrer que tu as des informations fiables et pas quelque chose qui sort de nulle part.
Et à partir du moment où tu cites la source, la question du plagiat ne se pose plus puisque tu indiques clairement que l'idée n'est pas de toi.
https://lamentationsduclavier.wordpress.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  19
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  21/01/2013
    
                         
Zexion  /  Homme invisible


Le plagiat, c'est s'accaparer l’œuvre d'autrui en prétendant en être l'auteur : comme l'a dit S.Tupido, à partir du moment où tu cites le véritable auteur, tu écartes le plagiat. En revanche, la question des droits d'auteur se pose toujours.

Attention avec les logiciels du type PlagScan. Ce n'est pas parce qu'il te dit que tu as fait ou non du plagiat qu'un juge retiendrait la même solution. En cas de litige, les juridictions procèdent au cas par cas.

Tu peux utiliser des informations venant d'autres sources sans infraction aux droits d'auteur. En gros quand tu te situes dans des domaines scientifiques ou pseudo-scientifiques, la règle est de toujours citer les auteurs et publications sources (ouvrages ou articles), et d'utiliser tes mots (pas de copier-coller). "Remanier" des phrases ne te dispense donc pas de citer la source.

Cependant, tu peux faire du copier-coller dans le cadre de courtes citations, mais là encore citer l'auteur et la source est impératif (droit de courte citation, art L122-5 du code de la propriété intellectuelle).

Ça vaut aussi pour les traductions. Évidemment, un logiciel comme PlagScan serait probablement incapable de rapprocher ta traduction du texte original, ça n'en resterait pas moins du plagiat (si tu ne cites pas la source) ou une infraction aux droits d'auteurs (si tu dépasses le cadre de la courte citation, même en citant la source). Attention à l'exactitude de ta traduction pour ne pas faire dire à des auteurs des trucs qu'ils n'ont pas dits.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  651
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Je pense que, à un moment donné, en tant qu'auteur, accepter le fait qu'on s'inspire tous d'autres œuvres (consciemment ou inconsciemment) est une étape nécessaire à laquelle arriver. C'est comme une recette de cuisine : on prend des oeufs, de la farine, du sucre, des fruits ou du chocolat... Ce qui est important, à l'arrivée, c'est de créer un gâteau qui nous est propre. Et heureusement qu'on peut s'inspirer de ce qu'ont fait les autres : c'est dans cette inspiration et création continue que l'art évolue, d'ailleurs. Smile
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  207
   Âge  :  42
   Pensée du jour  :  A ceux qui trouvent que la méchanceté gratuite, c'est trop nul, merci de m'indiquer où on peut se la faire payer. Merci.
   Date d'inscription  :  27/11/2012
    
                         
François-Xavier  /  Autostoppeur galactique


Bonjour, je remonte ce sujet parce que je suis en plaint dedans: la question du plagiat...
Et je voudrais votre avis...
Pour écrire ma partie du roman de la série Vétéran, je me suis inspiré d'un tas d'histoire raconté par de véritable vétérans, d'article parus dans la presse à la fois européenne et aux USA, De livre écrit pas des vétérans ou non, de film (Full Metal Jacket - Soldat Ryan, etc...), de livre d'histoire, etc etc...
En gros, ce qui arrive à mon héro et aux personnages qui l'entoure, sont basés sur des faits totalement réel pour la plupart! Forcément, la trame a réellement existé et il côtoie des hommes qui ont réellement existé! (Exemple: le Général Roosevelt. Le Général Patton. Ernest Hemingway)
Toute cette bouillie d'information, je l'ai emmagasiner et retravailler pour donner l'histoire "passé" de la série pendant que ma co-auteur travaillait sur la partie présent...
Est-ce que vous pensez que je peux être accusé de plagiat pour ça? (En gros mon (ex) éditeur cherche un moyen pour ne pas me payer...

http://www.usairborne.be
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  406
   Âge  :  33
   Localisation  :  Quelque part dans la belle province
   Date d'inscription  :  11/03/2018
    
                         
Lanya  /  Pour qui sonne Lestat


Bonjour,
à lire votre message, j'en comprends que vous écrivez votre roman en vous inspirant de faits réels et en vous étant documentés sur le sujet en procédant à des recherches avec des articles de journaux, des témoignages etc. Jusqu'ici, je ne vois que le travail normal d'un auteur de roman à teneur historique.

Je connais une auteure qui a par exemple écrit un roman avec pour trame de départ le naufrage de L'Impress of Ireland. Pour ce faire, elle a fait de recherches et a même inclus dans son romans des personnages secondaires qui étaient véritablement des passagers de ce navire et elle a rapporté le sort qu'ils ont connus.  Ses héros sont fictifs, mais ils côtoient des personnages ayant réellement existé. Ce n'est pas une biographie et personne n'ira dire: «Cette personne n'a jamais dit cela» puisque ces personnalités sont devenues des personnages de sa série.  Personne ne l'a accusé de plagiat pour cela non plus d'ailleurs.

Pour ce qui est de l'inspiration des films, musique et autres histoires, je crois que tout ce qu'on lit ou voit à la télévision ou au cinéma, nous influence d'une façon ou d'une autre. À moins que vous repreniez exactement les répliques et les mêmes scènes de ces films, là oui c'est du plagiat... Ce serait un copier coller. Mais si ce sont les thèmes ou des actions qui vous inspire, il n'y a pas de problème là, selon moi. Vous pouvez fort bien reprendre des thèmes semblables à ceux que vous avez vu dans divers films et vous n'obtiendrez pas du tout la même histoire.

Et vous pouvez toujours mentionner dans une bibliographie à la fin les divers éléments qui ont inspiré votre histoire.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  207
   Âge  :  42
   Pensée du jour  :  A ceux qui trouvent que la méchanceté gratuite, c'est trop nul, merci de m'indiquer où on peut se la faire payer. Merci.
   Date d'inscription  :  27/11/2012
    
                         
François-Xavier  /  Autostoppeur galactique


Merci pour votre réponse. Et oui il y a toute une partie qui effectivement quand on lie les images renvois automatiquement aux images de film metal jacket et la scène de l'officier instructeur geulant!! C'est exactement fait exprès! C'est l'image que je voulais renvoyer.
Dans un autre tome. Le héro rencontre Ernest Hemingway. A nouveau les paroles de l'écrivain sont vrais! Pour coller la fiction à la réalité.
http://www.usairborne.be
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  406
   Âge  :  33
   Localisation  :  Quelque part dans la belle province
   Date d'inscription  :  11/03/2018
    
                         
Lanya  /  Pour qui sonne Lestat


Rebonjour

Pour la scène avec l'instructeur qui gueule, disons que lorsqu'on regarde divers reportage sur l'armée et autre, ce n'est pas rare. C'est une façon de «casser» les soldats pendant l'entraînement. Le film vous a inspiré, mais ce n'est pas propre à ce film, donc oui c'est un clin d’œil, mais ce n'est pas du plagiat selon moi.  Et on voit souvent ce genre de chose dans des romans. Tout dépend du contexte.  
Spoiler:
 

La reprise de paroles de personnages célèbres est aussi un clin d’œil intéressant. Le contexte est expliqué. On sait que ce personnage a existé. Donc on ne peut pas parlé de plagiat. Ce n'est pas comme si vous rapportiez un long discours de cette personne et que vous prétendiez ensuite que vous en étiez véritablement l'auteur. C'est toute la différence entre le plagiat et l'inspiration.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Inspiration] Limite entre inspiration et plagiat?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-