PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Des volontaires pour fonder un Club Virtualiste ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  L'amibe amébée imbibe bébé.
   Date d'inscription  :  07/09/2015
    
                         
V. Desclos  /  « fkshdgk bla bla #zbūñ,, »


Bonjour à tous ! Voici le descriptif d'un projet qui me tient à cœur depuis pas mal de temps déjà, et que j'ai enfin décidé de lancer. Il s'agirait de fonder un forum totalement basé sur l'expérimentation littéraire dans ce qu'elle peut avoir de délirant, d'automatique, de virtuel...

Amateurs du surréalisme, de l'OuLiPo ou de toute autre incarnation ludique de la littérature et des arts, je vous invite à lire le message qui suit. Les autres, passez votre chemin.

Le forum n'est encore qu'en construction : si vous êtes intéressé, prière de m'envoyer un MP.


Courbe Directrice du Club Virtualiste


Dans un monde où domine, toute puissante, la logique de communication, jusqu’aux arts, jusqu’à la littérature,
Dans un univers où, paradoxalement, ce constant désir de communiquer entrecroise une totale défragmentation du sens,
Dans une ère où la poésie se réduit à un vague lyrisme romantique, déconnecté des autres formes de créativité,
A une époque que certains qualifient de postmoderne, de poststructuraliste, de post-tout-ce-que-l’on-veut – imposture ! –,
Dans un monde dont on pourrait tant dire, en somme,
Il semblerait bien que nous n’ayons pas encore exploité tous les possibles qu’ont ouverts nos récents ancêtres du XXe siècle.
Plus rien à dire, plus rien à créer, plus d’originalité, né trop tard… Fadaise ! Mayonnaise !
Tout reste à dire, tout reste à créer, l’originalité reste à inventer, nous sommes nés trop jeunes dans un monde trop moderne, alors profitons-en !

Ce forum est ouvert à tout créateur qui souhaiterait se lancer dans cette fabuleuse aventure intellectuelle :
Explorer des champs inédits de la pensée.
Redonner ses chances au jeu littéraire.
Ré-exploiter les mille milliards de ressources qui surgissent de l’automatisme.
Laisser parler la folie volatile, le délire volubile.
Court-circuiter l’aquarium de la pensée dans ce qu’il a d’établi, dans ce qu’il renferme de consensuel.

Nous venons après, il est vrai : après le surréalisme, après l’OuLiPo, après le XXe siècle.
Certes.
Mais nous, nous disposons de trésors nouveaux dont un Breton, dont un Queneau n’auraient jamais pu rêver. Ces trésors, c’est le mass-média, c’est le numérique.
Et ils nous en posent, des questions, le numérique et le mass-média…

Que serait un cadavre exquis né d’un dictionnaire en ligne, d’un site de rimes ou de synonymes ?
Que serait un poème automatique écrit sur des réseaux sociaux ?
Que serait un carnet de voyage psychogéographique dans un centre commercial ?
Que serait un collage sur la base de toutes ces images qui surgissent sans cesse sur nos écrans ?
Que serait une musique électro créée d’après le bon vouloir d’un algorithme hasardeux ?
Que serait un jeu vidéo surréaliste, où chaque personnage parlerait en vers, où le joueur déambulerait dans une frappa-dinguerie sans ligne directrice ?

A ces questions, je n’ai pas de réponse fixe. Certes – car nul n’est jamais tout à fait innocent –, une vague idée en tête, mais épicée de cette conscience qu’en vibreront des résultats inattendus.
A ces questions, surtout, je ne peux répondre seul. C’est pourquoi je vous invite à prendre part à cette exploration, à vous faire le Christophe Colomb d’un univers inédit qu’il nous faudra non pas découvrir, mais créer.

Il aurait été vain de donner au groupuscule qui naîtra (je l’espère) de ces interrogations un nom du type Second Surréalisme ou répondant à je ne sais quelle variation sur OUvroir de LIttérature POtentielle.
J’ai donc choisi ce néologisme, vague et suggestif, qu’est le Virtualisme : irréalité de notre folie, virtualité du numérique, apologie de l’artificialité, voilà ce qu’il me murmure dans les synapses. Mais, comme tout signifiant dépourvu de définition, je vous laisse lui donner la définition qu’il vous plaira…

A vous de jouer ! Jouez, oui, jouez, car demain vous mourrez !
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Autant l'expérimentation c'est chouette, autant je vois pas pourquoi tu ne crées pas à ce moment là quelque chose dans "travaux de groupes".
Pourquoi un forum ?
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  L'amibe amébée imbibe bébé.
   Date d'inscription  :  07/09/2015
    
                         
V. Desclos  /  « fkshdgk bla bla #zbūñ,, »


Eh bien, l'intérêt à mes yeux serait de fonder une toute petite communauté regroupant des gens autour de représentations plus ou moins communes.

En ayant un support forum de base, l'ensemble des expérimentations serait regroupée, ce qui ne serait pas le cas si je lançais des activités d'écriture éparpillées ici (ce qui ne signifie pas que je ne compte pas en lancer : j'ai une idée qui me tente bien...)

Comme je l'ai dit à Héliotrope et à Red-Scarf sur la CB, ce micro-forum ne rentrera pas du tout en concurrence avec JE, loin s'en faut. De toutes façons, si nous sommes dix là-dessus, ce sera déjà beaucoup. Et si je peux faire de la pub pour JE sur le mien, je n'hésiterai bien évidemment pas.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5397
   Âge  :  36
   Pensée du jour  :  "Quand je pense à tous le slivres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux."
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Quod  /  Pouyoute (© Birdy)


L'idée n'est pas inintéressante, mais le parti pris n'est pas toujours très clair.
Citation :
Que serait un cadavre exquis né d’un dictionnaire en ligne, d’un site de rimes ou de synonymes ?
En quoi le fait de choisir des dicos en ligne (ou un site de rimes plutôt qu'un dictionnaire de rimes) changerait le cadavre exquis traditionnel ?


 
Dernière édition de JE Bouquine avant les vacances ! Inscrivez-vous !
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  115
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse, ou presque.
   Pensée du jour  :  " Il y a dans le trouble des lieux de semblables serrures qui ferment mal sur l'infini. " Aragon
   Date d'inscription  :  12/07/2013
    
                         
Bleuecielle  /  Barge de Radetzky


Ha ha, comment réfuter une telle invitation ? Bien sûr, je veux jouer ! Même si je ne suis pas grande adepte de la technologie, rien n'empêche d'ouvroir des portes...
On commence quand ?
http://femmetortue.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4472
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  30/01/2013
    
                         
Akëdysséril  /  À tës risques et péryls


J'ai commencé par lister ce qui me plaît et ce qui me plaît moins, que ce soit dans la démarche, l'Oulipo ou le surréalisme, et en fait je vais me contenter de dire que ça me rend curieux !
En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  293
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Le bonheur est un jeu d'enfant non un jeu d'adulte !
   Date d'inscription  :  17/10/2015
    
                         
Le poète mercurien  /  Autostoppeur galactique


Ce projet m'intrigue beaucoup ! Ça a l'air fort intéressant, même si je ne suis pas un expert en technologie, mais j'aime jouer avec les mots, alors je veux bien rejoindre ce fou projet ! =)
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  L'amibe amébée imbibe bébé.
   Date d'inscription  :  07/09/2015
    
                         
V. Desclos  /  « fkshdgk bla bla #zbūñ,, »


Merci pour ces commentaires ! J'y réponds dans l'ordre.

Quod > La notion de "parti pris" ne me plaît pas des masses, même si j'ai bien conscience que l'on ne peut pas formuler une pensée, quelle qu'elle soit, sans des présupposés. J'ai écrit un texte de présentation assez restreint, mais ré-interprétable à foison, afin de laisser la marge nécessaire à la créativité. Pas question que je me ramène en disant "ma vision de la littérature, c'est ça". En tout cas, la citation que tu cibles aurait pu être plus précise, j'avoue : ce qui est intéressant avec les dicos en ligne et les applis du genre, c'est qu'ils peuvent te donner des champs lexicaux, et te circonscrire (plus ou moins) un sujet pour ton cadavre exquis, par exemple.

Bleuecielle > On en avait déjà parlé : un grand merci d'accepter ! Bien sûr, il n'est pas question d'avoir des compétences en encodage ou je ne sais quoi (moi-même, je n'en ai que quelques bases...). C'est plutôt l'usage que l'on fait de l'outil informatique qui m'intéresse, celui à portée de tous (un réseau social, une appli). Evidemment, je parle avec ma sensibilité personnelle, et je n'exclue pas du tout les formes "traditionnelles" d'écriture que je pratique tout autant.

Akëdysséril > Ravi de piquer ta curiosité. Comme toujours, si tu as des commentaires positifs et négatifs (surtout négatifs : ce sont les plus constructifs), je suis preneur, tu le sais bien.

Mercurien > Même remarque qu'à Bleuecielle. Et tu es le bienvenu, of course !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4472
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  30/01/2013
    
                         
Akëdysséril  /  À tës risques et péryls


Ce n'était pas vraiment par peur de froisser qui que ce soit, mais plutôt pour poster un message qui aille dans l'élan dynamique de ton projet, en fait, et ne pas racler le sol pour faire surgir les points noirs trop vite !

En soi, la démarche est géniale, car j'ai toujours considéré la littérature comme un travail collectif et expérimental. Ça ne veut pas dire qu'on doit produire à quatre ou plus de mains, mais je crois en une saisine émulation et en l'échange, ce qui explique sans aucun doute mon activité sur les travaux de groupe ou le concours de duos. Je crois au concept du Bateau-Lavoir ! Si ton projet est ambitieux, je pense que travailler ailleurs peut être une bonne solution, moi aussi ; non pas pour faire de l'ombre à ce forum, bien sûr, mais JE ne te garantira probablement pas la structure que tu recherches, et la sous-section que te conseille Hel, si c'est bien la bonne, risque d'être un gros pêle-mêle désorganisés si tu multiplies les topics !

En passant, j'avais proposé quelques exercices oulipiens dans cette section, que j'ai arrêtés depuis pour certaines raisons, mais mon intérêt pour ce type de littérature n'a pas décru ! En revanche, beaucoup de contraintes oulipiennes me semblent tout à fait inintéressantes, mais ça reste évidemment un avis personnel ! Par exemple, je trouve les alexandrins greffés complètement hors de propos, et je ne conçois la littérature qu'avec un minimum de créativité. Et cette créativité doit être réfléchie, toujours d'après moi, ce qui fait que je reste assez réservé par rapport à l'un des termes que tu as employé : "surréalisme". Personnellement, je n'ai toujours pas compris comment le pratiquer :mrgreen:

En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  L'amibe amébée imbibe bébé.
   Date d'inscription  :  07/09/2015
    
                         
V. Desclos  /  « fkshdgk bla bla #zbūñ,, »


Akë > Tu as parfaitement saisi le truc : la structure de ce forum risque de trop diluer l'unité que l'on pourrait donner à ces travaux, quand bien même ils ne seraient pas massifs. D'où ma volonté d'en fonder un forum, certainement tout petit, mais propre à rassembler l'ensemble en un tout cohérent (si tant est que ce terme puisse être employé).

Concernant ta remarque sur l'écriture à contrainte oulipienne, je t'avouerai que je te suis dans les grandes lignes, et c'est la raison pour laquelle j'ai placé le surréalisme en première position (outre des questions chronologiques évidentes). Je préfère André Breton à Queneau, parce que j'aime la folie prophétique que ce premier cherchait à insuffler, sinon à capturer, et dont le second s'est (me semble-t-il) détourné. Après, ce n'est que mon humble point de vue, et si un futur membre adorateur de l'OuLiPo désire s'adonner à ce type de pratique, libre à lui !

La ligne de conduite que je souhaite donner à ce forum (que j'ai appelée courbe de conduite, car c'est une ligne diffuse et sujette à ouverture), c'est un rapport ludique aux mots. D'où cette double référence aux surréalistes et à l'OuLiPo, les plus belles incarnations du ludisme poétique dans la littérature française. Si tu veux, je peux y ajouter les Grands Rhétoriqueurs pour donner une petite touche médiévale au truc... Wink
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  115
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse, ou presque.
   Pensée du jour  :  " Il y a dans le trouble des lieux de semblables serrures qui ferment mal sur l'infini. " Aragon
   Date d'inscription  :  12/07/2013
    
                         
Bleuecielle  /  Barge de Radetzky


V. Desclos : J'ai bien compris ton intention vis-à-vis des mass-media, mais j'utilise très peu les applis et les réseaux sociaux, là se pose la limite dont je parlais. Mais j'irai volontiers les exploiter si c'est pour s'amuser avec !

V. Desclos et Akë : Si je puis me permettre de saler cette discussion magnifique, j'aime les deux mouvements, en ce qui me concerne, et ce pour des raisons différentes mais qui à mon sens se complètent parfaitement.
Le surréalisme cherchait à capter les mots et les images qui s'échappent de notre subconscient et apparaissent dans nos pensées sans que nous les y invitions. L'OuLiPo contraint l'écriture, ce qui peut être inintéressant parfois, je suis d'accord, selon les règles données, mais qui peut aussi bien libérer ce même subconscient. Peut-être ces jeux d'écriture oulipiens sont-ils plus appropriés à des travaux d'écriture collectifs, en favorisant le dialogue, l'identité de groupe, les influences, alors que l'écriture surréaliste me paraît plus personnelle. En tous les cas, les deux sont largement compatibles.
http://femmetortue.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  L'amibe amébée imbibe bébé.
   Date d'inscription  :  07/09/2015
    
                         
V. Desclos  /  « fkshdgk bla bla #zbūñ,, »


Bleuecielle > Entièrement d'accord avec toi ! Je ne faisais que parler à titre personnel dans le dernier post. Ceci dit, les surréalistes s'adonnaient à des jeux collectifs en permanence, qu'ils ne publiaient pas nécessairement, mais auxquels nous avons accès notamment grâce aux textes plus théoriques de Breton (L'Amour fou, chapitre III, par exemple). Je ne suis pas toujours un grand fan de psychanalyse, même si je respecte infiniment ce qu'en ont fait les surréalistes (d'autant qu'à l'époque, c'était d'actualité), mais j'aime l'idée du surgissement, de la "beauté convulsive" que Breton proposait. Du coup, si l'on unit nos forces, si l'on fait parler simultanément nos "inconscients" (ou que sais-je : notre sensibilité respective à la beauté convulsive), il peut en surgir des choses extraordinaires...

Mais surtout, comme je l'ai déjà un peu suggéré, un cadavre exquis né dans un salon parisien du XXe siècle ne peut pas offrir les mêmes résultats qu'un cadavre exquis né sur un forum en ligne du XXIe. Sans oublier que notre vocabulaire évolue, que le réservoir de mots n'est pas le même aujourd'hui que dans l'entre-deux-guerres. Un cadavre exquis sur la base de journaux publiés en 1930 ne peut donner lieu au même résultat qu'un cadavre exquis sur la base de facebook. Je prends cet exemple-là, mais on pourrait les multiplier à foison : en régime d'écriture automatique, un individu du XXIe utilisant un clavier peut-il réellement proposer des textes semblables à celui d'un surréaliste sortant de la Première Guerre mondiale, écrivant à la plume sur une feuille ? Je ne crois pas...

Ce qui nous laisse une marge de manœuvre inédite, non ? Au risque de paraître grandiloquent, j'ai parfois l'impression que le XXIe reste à inventer : soyons ces inventeurs.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6107
   Âge  :  79
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


V. Desclos a écrit:
j'ai parfois l'impression que le XXIe reste à inventer : soyons ces inventeurs.
Tu me donnes des frissons.

Sinon. Je suis curieux ! Mais je n'ai aucun bagage littéraire. Je lis beaucoup mots inconnus, ici.
J'ai peur.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4472
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  30/01/2013
    
                         
Akëdysséril  /  À tës risques et péryls


On t'a chaperonné sur la Roulette, Pangolin, on refera pareil ailleurs s'il le faut :head: Tu es déjà un précurseur du XXIe siècle avec elle de toutes façons.

Bleuecielle, je retiens de ton message que surréalisme et Oulipo sont entièrement compatible, et je suis entièrement d'accord avec toi. Je parlais moi aussi en mon nom propre, et de mon incapacité à comprendre, voire à m'intéresser pour de bon aux œuvres surréalistes que j'ai pu croiser sur ma route. Mais peut-être est-ce encore trop tôt pour moi, je ne désespère pas !
En ligne
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Pangolin a écrit:
V. Desclos a écrit:
j'ai parfois l'impression que le XXIe reste à inventer : soyons ces inventeurs.
Tu me donnes des frissons.

Sinon. Je suis curieux ! Mais je n'ai aucun bagage littéraire. Je lis beaucoup mots inconnus, ici.
J'ai peur.

Je suis dans le meme cas que toi pango.
Sur ma vie, j'ai vu l'idée dans le truc je me suis dis "c'est genial" et la j'ai compris un mot sur 4
 

 Des volontaires pour fonder un Club Virtualiste ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-