PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -36%
PLAYMOBIL 5167 – La Maison Transportable
Voir le deal
33.93 €

Partagez
 

 éditions de l'Onde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
PhilippeNadin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  58
   Date d'inscription  :  29/08/2020
    
                         
PhilippeNadin  /  Magicien d'Oz


Bonjour

quelqu'un pourrait il me donner son avis sur les éditions de l'Onde. Elles sont à compte d'auteur et me demandent 1500 €.
Ils ont néamoins pris la peine d'envoyer un compte rendu élogieux de mon livre. Mais je crains que ce ne soit que pour m'appater et que tout un chacun reçoive le même.
Par contre ils se disent recommandés par le site de l'oie plate qui référencie les bonnes maisons
Je ne sais trop que penser
la recherche d'un éditeur est parfois décourageante et je m'étais juré de ne jamais signer un contrat à compte d'auteur, mais pour l'heure ce sont les seules qui répondent. Dois je persévérer dans cette voie à votre avis
Merci pour vos réponses
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  320
   Âge  :  19
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Tapage au bout de la nuit


NON.
Non, non, non...

On ne le répétera jamais assez, mais... un éditeur qui demande de l'argent n'est pas un bon éditeur.
Tu sais pourquoi les comptes d'auteur te répondent ? C'est parce qu'ils s'en ballek de la qualité de ton roman. En certaines occasions, ils ne le liront même pas. Ce qui les intéressent, c'est ton argent. Point barre. Ils disent "oui" à tout le monde.

On ne paie pas pour se faire éditer. JAMAIS.
C'est toi qui as fait le boulot, c'est toi qui écris. La ME fera de l'argent parce qu'elle publie ton livre. La ME ne ferait pas de sous si ce n'était pas de tes manuscrits. C'est grâce à toi qu'elle subsiste. C'est donc toi qui dois être PAYÉ et jamais l'inverse.

Une ME à compte d'auteur publie des dizaines et des dizaines de livres chaque mois. Ta parution sera noyée parmi les autres.
Une ME à compte d'auteur n'a aucune ligne éditoriale et publie tout et n'importe quoi.
Ta couverture sera moche et tu ne bénéficieras d'aucune promotion. Personne n'achètera ton livre en-dehors de ton cercle familial et/ou amical.

De plus, être à compteur d'auteur n'est vraiment pas reluisant sur un CV d'auteur. Ça fait plutôt tache dans la bibliographie. Ça n'a aucun prestige et ça n'impressionnera pas du tout un véritable éditeur à compte d'éditeur. Et les librairies, les salons du livre, les séances de dédicace, les articles de journaux ou les SP... tu peux oublier.

Je sais que l'édition est un monde cruel, mais ne cède pas à une ME à compte d'auteur, surtout pas.
Ton texte a peut-être besoin d'être retravaillé. N'hésite pas à le poster sur le forum pour recevoir des avis sur quoi améliorer.

Signer un contrat d'édition est parfois un concours de circonstances assez incroyable : avoir un bon texte, tomber pile poil dans la ligne éditoriale de la ME, être ce que la ME recherche en ce moment, que le planning ne soit pas déjà complet, que les étoiles et la lune soient alignées...

Ne te décourage pas et, pour éviter les fausses joies, choisi mieux les ME auxquelles tu confies ton précieux manuscrit. Diriges-toi vers les ME à compte d'éditeur. Il y en a à foison et évite les ME à compte d'auteur.

Bonne chasse à l'éditeur !
 
PhilippeNadin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  58
   Date d'inscription  :  29/08/2020
    
                         
PhilippeNadin  /  Magicien d'Oz


Merci Boisée noire c'est bien ce que je pensais
J'ai une autre question
J'ai été publié chez l'Harmattan pour un précedent livre devrais je en faire mention dans mon courrier de présentation, ou bien cela risque t'il de me porter préjudice ?
Merci pour vos réponses


Dernière édition par PhilippeNadin le Mar 15 Sep 2020 - 23:28, édité 1 fois (Raison : à l'époque je ne savais que l'harmattan faisait du compte d'auteur. Pour ma part je n'ai rien eu à payer, mais je n'ai rien gagné non plus. Par contre j'ai choisi ma couverture)
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  320
   Âge  :  19
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Tapage au bout de la nuit


L'Harmattan est également une ME à compte d'auteur... je pensais que tu t'étais juré de ne pas être publié à compte d'auteur ??

Pour répondre à ta question, je vais citer ce que j'ai dit sur un autre topic :

BoiséeNoire a écrit:
Nath a écrit:

Après, tu peux choisir cette formule comme un tremplin pour tenter par la suite de trouver un vrai éditeur mais dans ce cas, il faut comparer plusieurs maisons d'édition à compte d'auteur avant de choisir (certaines ne te demanderont d'acheter que 15 exemplaires, d'autres te feront payer les frais de corrections, etc.).

Hum... Non.
Penser qu'une ME à compte d'auteur puisse être un tremplin est une bien mauvaise idée. À vrai dire, les ME à compte d'auteur n'ont aucun prestige et une réputation encore plus mauvaise... Un éditeur ne sera pas du tout charmé en voyant ça sur un CV d'auteur. C'est plutôt le genre "d'erreur" de parcours qui fait tache dans la bibliographie... Quant à se faire repérer en passant par là... autant oublier tout de suite : les ME à compte d'auteurs ont des dizaines et des dizaines de parutions par mois, des couvertures pas ouf et ne bénéficient d'aucune promotion. On ne se fait pas repérer par un éditeur sérieux en passant par là.

Il vaut mieux s'auto-éditer que de passer par-là...

Donc, non, ne le mentionne pas. Ça va très certainement te porter préjudice...

PS : essaie d'éviter les doubles-posts, il y a la fonction "éditer" pour ajouter des informations à tes messages Smile
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2950
   Âge  :  45
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Une fois n'est pas coutume, je ne serai pas aussi catégorique que BoiséeNoire.

Il est assez rare de voir un éditeur à compte d'auteur en faire clairement mention sur son site.
La référence au catalogue Audace (si elle s'avère exacte) est encore un élément qui plaide en leur faveur.
Si les informations sur le site sont exactes, cet éditeur semble disposer d'un diffuseur et d'un distributeur.
Si les informations sont toujours exactes, le contrat répond à un standard assez clair sans surprises et sans cession des droits d'auteurs.
Si les informations continuent à être exactes (vous allez finir par me trouver suspicieux), ils semblent ne pas accepter tous les textes et ne publient pas ce qu'ils ne trouvent pas assez abouti.

Tous ça pour en venir à la conclusion que c'est une entreprise qui semble honnête et ne pas mentir sur ce qu'elle propose :
- Travail sur le texte ( correction mise en forme)
- Travail sur le livre (mise en page, maquette, couverture)
- Diffusion/référencement/distribution
- Communiqué de presse
- Aide pour la création d'un outil de communication autour du texte que l'auteur devra animer

Elle ne ment pas non plus sur ce qu'elle ne propose pas :
- Pas de démarche active de vente du roman
- Pas de prise en charge du retirage (si le livre marche bien et qu'il n'est plus disponible, l'auteur devra à  nouveau débourser de l'argent pour en réimprimer, mais moins cher que la première fois puisqu'il n'y a pas de correction ni de maquette à recréer)
- Pas de correction éditoriale : travail de critique et proposition à l'auteur de correction sur la structure du texte.
- Pas de service press (envois d'exemplaires à des chroniqueurs qui en font la critique)

Au final, un imprimeur honnête avec un travail de correction formelle et des outils pour distribuer diffuser le livre, mais ce sera à l'auteur de faire connaître ce dernier et le vendre, ce qui risque TRES fortement de transformer le rêve en déception amère (nous sommes rarement les bons vendeurs pour nos propres textes).

Si ton rêve est d'écrire et de chasser les lecteurs pour leur vendre ton roman, ça peut être une option (il en existe d'autres). Tu seras un peu dans une démarche d'auto édition avec un coup de pouce (payant) pour la correction, la création, l'impression, le référencement et la distribution/diffusion (le livre sera disponible, ça ne veut pas forcément dire que les enseignes le commanderont)
Si ton rêve est d'écrire et que les lecteurs qui ont entendu parler de ton livre l'achètent, attend qu'un éditeur à compte d'éditeur le prenne en charge. (Ce sera alors lui qui se chargera de faire connaître ton livre au libraires et aux lecteurs, et honnêtement, c'est un métier). Je ne cache pas que si j'avais un conseil à te donner, ce serait celui de choisir cette voie là.

Edit : je me suis amusé à tenter de trouver des romans de leur catalogue sur babelio et sens critique... il semble que peu de gens lisent leurs livres puisque personne n'en fait de critique (difficile d'envisager un bouche à oreille dans ce contexte), ou alors je n'ai pas eu de chance dans mes pioches au hasard
http://romainmikam.free.fr/
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  320
   Âge  :  19
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Tapage au bout de la nuit


On ne devient pas auteur en passant par un prestataires de services.

Même s'il paie, les résultats ne seront pas au rendez-vous... as-tu déjà vu une vraie belle jolie couverture dans une ME à compte d'auteur genre Lys Bleu, Harmattan... ou Onde ? Nope. C'est moche de chez moche. Toujours.

Et quant aux corrections... j'ai de gros doutes dessus aussi... mais comme je n'achète pas de livres édités à compte d'auteur, je ne saurais faire une affirmation.

Si notre ami à un peu d'argent à investir, je lui conseille x 1000 fois plus l'auto-édition où il pourra se payer un/e graphiste de talent pour sa couverture et un/e correcteur.ice de qualité en qui il a confiance pour s'occuper de son texte. Il sera sûr de la qualité du travail, gérera tout, n'aura pas une étiquette de compte d'auteur (très négative dans le milieu) collée au cul et fera sans doute plus de bénéfices, car il empochera tout (certains prestataires de services poussent l'arnaque jusqu'à faire en sorte que les auteurs ne touchent rien avant la 500e vente...) et sera seul gestionnaire de son succès. Et comme tu l'as dit, en compte d'auteur : aucune promo, aucun service press, aucun travail éditorial, perdu dans les dizaines de sorties fouillis de l'éditeur sur un site moche sans ligne éditoriale... Donc autant s'auto-éditer ! C'est un investissement plus réfléchi je trouve pour mener un combat similaire (mais avec un meilleur produit).

Si tu es prêt à faire la chasse aux lecteurs et à batailler pour te faire connaître, l'auto-édition semble être la meilleure solution. Je t'invite à lire les différents topics traitant de ce sujet pour avoir une bonne idée de ce dans quoi tu t'embarques.

A contrario, si tu es mauvais avec les réseaux sociaux, que tu as envie d'être bien diffusé (pourquoi pas en librairies) et d'être lu, attendre de signer avec une ME à compte d'éditeur (même une petite) est une bien meilleure solution.
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  320
   Âge  :  19
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Tapage au bout de la nuit


Bonjour Philippe,

Ici, tu es sur le sujet des éditions de l'Onde (donc merci de ne pas poster à propos d'autre chose Wink ), mais tu peux visiter le sujet dédié aux éditions Maia, très complet. Tu y verras les nombreux avis négatifs, car Maia est un prestataire de services à compte d'auteur (ou avec un principe de crowfunding étrange).

Bonne journée.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 éditions de l'Onde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Maisons d'Édition-