PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Finir son roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  10295
   Âge  :  44
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Oh ! Les word war ne sont pas des concours !
On se fiche bien de qui gagne.
A mon avis, elles sont bénéfiques si on en fait plusieurs d'affilée, parce que cela donne un rythme
15 min d'écriture + 15 min de relecture et réflexion + 15 min d'écriture, et ainsi de suite.
On peut les faire sur l'idée de boucler une scène d'action sans tergiverser sur la couleur d'un casque, ou bien sur celle de trouver la meilleure forme de phrase pour une description. Le faire avec l'idée de gagner la WW, cela ne sert à rien, sauf à ce qu'on supprime ensuite la paragraphe pour le refaire.
Il y a aussi un aspect convivial. Parce qu'une WW, c'est aussi 15 min où tout le monde planche + 15 min où on peut bavarder (etc.). Là aussi, il vaut mieux les enchainer, parce que sinon, ça se transforme en 15 min d'écriture + une soirée à ne rien faire !
Les Constances, c'est encore différent. Pas la moindre compétition. Juste un objectif qu'on se donne. Avancer de 500 mots (à peu près une page), de 1000 mots, de 2000, etc.
Dans les deux cas, ça oblige à réfléchir un peu avant de se coller au clavier, parce qu'écrire sans savoir ce qu'on veut raconter ça ne marche pas pour tous les textes !

Le Nano... j'ai longtemps été rebelle à l'idée. Je peux aller très vite, je e sais depuis Howahkan, mais je ne peux pas savoir d'avance ce que sera l'inspiration et aime bien prendre mon temps.
Sur mon DiscoBall, ça m'a tout de même permis d'aller jusqu'au bout d'un premier jet qui aurait, dans tous les cas, été très moche. A présent, il est fait, j'ai ma toile aida, je peux broder.
Ca peut aussi être une façon de s'octroyer des vacances au milieu d'une période de correction. Mon Nano 2017 a été un peu ça : après la fin du peaufinage de Martin et une remastarisation de Howahkan, et avant les retours de bétalecture sur Martin. Autrement dit : un découpage d'emploi du temps.
Je suis très tentée de faire un Nano ou un camp-Nano avec un projet plus "normal" que DiscoBall. Mais je suis à peu près sûre de ne pas réussir. Ça mérite tout de même d'être tenté. Juste pour voir.

Juste des moyens de s'auto-discipliner, en somme...

http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  559
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Gloire de son pair


Citation :
Moi j'accorde une importance à l'histoire ET à la qualité de l'écriture, ce qui fait que j'écris plutôt relativement lentement.

Moi aussi. Cela dit, j'ai remarqué que mon style était plus pur et régulier quand j'écrivais d'une traite. Je vis les émotions avec beaucoup d'intensité et je pense que je m'en approche d'autant mieux de celles des personnages. Je suis en immersion totale, je le vis de mon petit-déjeuner à mon douche du soir.
Alors est-ce que le challenge est possible? Oui. Petit roman (200 000 caractères) mais pas nouvelle non plus. Est-ce que ça diminue la qualité? J'ai produit comme ça mes meilleurs textes. Est-ce qu'il y a du travail après? Comme dans tous les textes, mais pas forcément plus que quand je prenais mon temps.
Est-ce que tout le monde peut le faire? Pas certain. Déjà, quand j'écris, c'est 14 heures par jour. Il faut pouvoir se le permettre. Ensuite, je réfléchis énormément à mon roman avant d'écrire. Sans établir de plan, de fiches personnages ou quoi que ce soit, mais j'ai des idées en germes et je travaille beaucoup en "back-ground" de mon cerveau, en instillant les questions très tôt, en sachant que le cerveau continue de les traiter inconsciemment. En plus de ça, j'écris depuis un bon moment et j'ai un master en lettres, spécialisé en métiers du livre, si bien que niveau technique et style, j'ai de l'expérience et assez bien d'aisance. D'ailleurs, même si je passe deux ans sans "écrire", j'ai quand même des travaux tous les mois pour l'université qui me garde connectée avec l'habitude de rédiger, et de rédiger vite, même si ce n'est pas le même genre de textes. Enfin, je dirais qu'il y a une question de caractère aussi, et d'état du projet. Pas d'obligation à surenchérir là-dessus et essayer d'établir un record. Chacun va à son rythme Smile C'est vrai que j'entends souvent que du coup ce que j'écris ne doit pas être terrible ou nécessiter des tonnes de corrections/relectures. Sincèrement, je changerais de système si la qualité en souffrait scratch Je ne boucle pas rapidement juste pour le plaisir, mais parce que j'en suis satisfaite comme ça.

Mais j'ai effectivement mes trois romans pour exemples, Wannakillromeo en a donné un autre et je peux dire que mon prof de littérature, Vincent Engel, boucle ses projets d'écriture en trois semaines maximum et reçoit généralement un bon accueil de la critique. Perso, ça a changé ma vie quand j'ai découvert qu'on pouvait écrire un roman sans y passer des années. Ca m'a donné une énergie folle et un changement complet de dynamique!
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  10295
   Âge  :  44
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Citation :
Oui. Petit roman (200 000 caractères) mais pas nouvelle non plus
C'est un "roman court" / "novella", non ?
Mon "Ange Martin", qui se promène un peu au-dessus de 60.000 mots compte à peu près 450.000 caractères...

Citation :
Déjà, quand j'écris, c'est 14 heures par jour. Il faut pouvoir se le permettre
Oui... on écrit différemment quand on le fait la tête dans le guidon ou bien un petit bout par ci par là.
http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
Fabre
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  263
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  08/05/2017
    
                         
Fabre  /  Autostoppeur galactique


Citation :
Vincent Engel

Ah ah ah je l'ai eu en cours et j'aurais beaucoup à dire sur l'ami Vincent ah ah
 
TITAN
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  389
   Âge  :  120
   Localisation  :  Dans une grotte au sommet de l'Everest
   Pensée du jour  :  L'écriture est la peinture de la voix
   Date d'inscription  :  26/12/2015
    
                         
TITAN  /  Tapage au bout de la nuit


fleur-de-lyss a écrit:
Déjà, quand j'écris, c'est 14 heures par jour.

Ah oui ça change tout, moi je n'écrit que deux heures, trois heures au maximum car je suis étudiant je peux pas écrire 14 heures par jours :woowoo:
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  10295
   Âge  :  44
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Au temps de Howahkan, je pense que je devais faire dans les 6 heures clavier activement sous les doigts, ou bien un peu plus. Mais c'est dur à évaluer car ce n'était pas non-stop. C'étaient des plages d'activité entre les longs moments où je me reposais sans arriver ni à penser ni à dormir.
Je me souviens très bien que ces moments où je cherchais ma respiration étaient aussi ceux où se bâtissait l'inspiration. Les cogitations sur le contexte (chronologie, localisation, documentation) sont à placer à cheval entre les deux phases, à un niveau intermédiaire d'énergie.
A part pour me traîner faire les courses et préparer mon repas, je ne faisais rien d'autre.
Il s'était en quelque sorte installé un rythme commun entre mon corps et mon roman. Et je me souviens aussi que j'en rêvais parfois la nuit. Au moment où j'ouvrais mon fichier openoffice, le texte sortait tout seul. Il y a eu assez peu de passages où j'ai dû batailler pour mettre les idées en ordre.
Une symbiose avec le texte qui, avec la distance, me laisse de cette période un souvenir plutôt agréable... alors que je sais très bien que j'étouffais sans arrêt, avais du mal à tenir debout, gardais toujours la ventoline à portée de la main (etc.).  
En tous cas, à part peut-être pour cette fameuse nouvelle écrite en une soirée, je n'ai plus jamais connu une facilité pareille à dérouler le récit. Une sorte de rêve éveillée, je suppose. Une autre réalité pour faire passer la vraie à l'état de simple cauchemar...

Pour mes autres textes, il n'y a pas eu cette sorte de fusion permanente, mais une plus ordinaire alternance entre écriture et autres activités.
http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  559
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Gloire de son pair


Citation :
Ah oui ça change tout, moi je n'écrit que deux heures, trois heures au maximum car je suis étudiant je peux pas écrire 14 heures par jours :woowoo:

Je suis étudiante, justement Wink Je ne peux pas me permettre de libérer beaucoup de temps, alors je profite des rares vacances pour faire des sessions intenses d'écritures Smile Le reste du temps, je n'arrive vraiment pas à libérer un temps suffisant...

200 000 caractères, c'est le minimum que demandent les maisons d'éditions pour les romans, du coup, pour moi c'est un roman. Mais les catégories sont assez perméables, je trouve Smile
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Finir son roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-