PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 Finir son roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  855
   Âge  :  19
   Localisation  :  Proche d'Edelweiss
   Pensée du jour  :  La chair n'est pas vraie, c'est l'âme qui est vraie. La chair est cendre, l'âme est flamme. VH
   Date d'inscription  :  22/12/2013
    
                         
Sethi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Bonjour a tous,

L'improbable s'est concrétisé il y a peu : j'ai finis mon roman. Il reste évidemment toujours des fautes d'orthographe a corriger ainsi que quelques petits détails mais c'est la première fois que je finis vraiment, sans avoir de grosses parties à réécrire !

Alors voila... si vous aussi vous avez bossé pendant x temps sur votre roman, et qu'il est à présent fini, comment vivez vous la chose ?

Parce que, étrangement, je n'arrive pas à écrire la suite, je fais du sur attachement (^^) a mon premier bébé au point que j'ai envie de retourner a mes corrections... ^^

Voila voila vos retours sont attendus Smile
http://lecrins.wix.com/l-ecrins
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6303
   Âge  :  45
   Localisation  :  Savoyard de corps et d'esprit
   Pensée du jour  :  « Nous sommes bien conscients qu’il y aura des gens qui ne vont pas aimer du tout. Mais… Est-ce que c’est tellement important ? » Romy Schneider
   Date d'inscription  :  26/06/2012
    
                         
Aventador  /  Iphigénie in a bottle


Quand on finit son premier roman, c'est étrange parce que d'un côté on est super fier d'y avoir mis un point final (surtout si l'on est satisfait de son dénouement) et d'un autre côté, on a beaucoup de mal à s'en détacher, en particulier de ses personnages, ce qui fait qu'on peine à entamer un second long récit, on n'est pas dedans. En tout cas, c'est ce qui s'était produit pour moi en 2012.
Depuis, je suis toujours sur mon second roman solo, mais ai co-écrit une novella et un roman sentimental. Et ça a été pareil, beaucoup de mal à se projeter dans un nouveau long récit, à s'en détacher pour essayer de faire quelque chose de différent une fois ceux-ci finis.


Dernière édition par Aventador le Jeu 6 Déc 2018 - 14:08, édité 1 fois
http://raphaelcoleman.canalblog.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  233
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
s.tupido  /  Autostoppeur galactique


Personnellement j'ai ressenti un grand vide. D'un côté la satisfaction d'avoir terminé, d'un autre la déception de laisser de côté les personnages et l'intrigue, et le sentiment de ne plus rien avoir à faire.
Pendant une semaine je ne pensais qu'à ça, sans être capable d'ouvrir mon manuscrit, sans vouloir le relire, sans être capable d'écrire la moindre phrase sur un autre sujet. Après j'ai pu commencer à écrire un peu autre chose, mais il m'a fallu un mois pour retoucher à mon manuscrit et attaquer les corrections.
https://edewilmer.wordpress.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4596
   Âge  :  120
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  L'ivre de la jungle


Baby blues.

Mais ça va, sans ça, parce que finir un premier jet, ce n'est que le début des opérations de relecture - correction - bétalecture. Ce n'est pas comme si le travail manquait.

Le plus dur pour moi, c'est l'étape "passer quelques semaines sans ouvrir le manuscrit" pour prendre un peu de recul. J'ai tenu cinq jours.  What a Face

Cependant, je ne pense pas que j'aurais du mal à écrire autre chose, dès que j'en aurais le temps.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  90
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  16/10/2017
    
                         
Gustav  /  Pippin le Bref


D'abord je le vis bien.

Ensuite je relis. Et là, je me dis intérieurement : "Ah ben, non, faut refaire tout le chapitre IV".
Puis une seconde relecture, l'air convaincu, en me disant : "Voilà ! Plus rien n'a changé et... ah merde, ce personnage, il y a un souci avec les répliques du chapitre I. Oh ! non, pitié, si je change le chapitre I, il faut revoir le chapitre VII".

La relecture est souvent un problème. Quant à l'effet de "vide", ayant toujours l'envie d'écrire quelque chose de nouveau, cela m'arrive rarement.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1310
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Tentatrice chauve


Je te conseille d'en préparer la réécriture car c'est ce que tu feras d'ici 6 mois
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  331
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Tapage au bout de la nuit


Citation :
Mais ça va, sans ça, parce que finir un premier jet, ce n'est que le début des opérations de relecture - correction - bétalecture. Ce n'est pas comme si le travail manquait.

Le plus dur pour moi, c'est l'étape "passer quelques semaines sans ouvrir le manuscrit" pour prendre un peu de recul. J'ai tenu cinq jours. What a Face

Exactement pareil! Razz

J'ai écrit mon premier roman en un mois, pendant le Nanowrimo, les deux suivants en une semaine chacun (à deux ans d'intervalle, parce que j'écris vite,mais assez rarement). Dans les trois cas, je ne savais pas comment finir mon roman au moment de le commencer et j'avais établi le timing serré dans lequel je voulais l'écrire. Du coup, mon sentiment dominant au moment de mettre le point final était la satisfaction de voir que la fin s'était finalement écrite toute seule, avec des éléments que j'avais mis depuis le début sans y penser et qui faisait subitement sens, comme si mon inconscient avait gardé le suspense de la fin en insufflant peu à peu des indices. Bref, un sentiment d'exaltation immense! Very Happy
Quelques jours plus tard, j'attaque la relecture et c'est le début des montagnes russes émotionnelles de la relecture, bêta-lecture, corrections. (Pourvu que personne ne le lise, je n'ai aucun talent! vs Où est-ce que j'ai trouvé une idée si brillante?) Mon gros problème est de sentir que le roman est vraiment fini et prêt. Je dois être à une bonne cinquantaine de relectures et je vois toujours des ajustements à faire Razz
En ligne
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Finir son roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-