PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 Revue de presse : discussions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3051
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  A la recherche du temps à perdre
   Date d'inscription  :  24/04/2008
    
                         
Volte  /  JE's Official GO


Bonjour à tous.

La revue de presse commence à avoir un peu d'ancienneté maintenant Smile Et comme son but est d'informer sur le monde littéraire, j'essaie de rester la plus neutre possible lorsque je vous présente les articles.

Seulement informer c'est aussi permettre la discussion, et nous savons combien les JE adorent ça Wink

Cet espace est donc dédié aux échanges sur les articles proposés, par moi ou par les différents contributeurs.

Pour s'y retrouver, je propose une en-tête de message à rappeler à chaque fois :
Date de la chronique / lien vers l'article avec le titre

Cela devrait permettre plusieurs discussions parallèles.
Cet espace est le vôtre ! Et merci à vous pour votre intérêt Smile


Mes écrits
Mes nouvelles et les commentaires
 
Le reste
Revue de presse : des articles Web sur le monde littéraire
Sujet de discussion associé aux news littéraires Nouveau Arrow
Anticoncours n°9 : les résultats !
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  223
   Âge  :  29
   Localisation  :  somewhere on the rainbow...
   Pensée du jour  :  Je me suis perdue et je me suis trouvée. Ici, ma seconde vie a commencé.
   Date d'inscription  :  15/08/2016
    
                         
Elena.K  /  Autostoppeur galactique


Chronique du 15 Septembre/ Prix Renaudot : la sélection
Et les libraires en colère face à la sélection d'un livre auto édité


Concernant ces articles, j'avoue que je suis un peu partagée. Je comprends bien que sélectionner un livre pour un prix réputé a une répercussion sur le circuit de vente du livre et je suis contre la disparition des librairies, soyons claires.
Par contre, devons-nous rejeter les livres auto édité pour autant malgré la qualité d'écriture ? N'est-ce pas principalement pour récompenser cette qualité d'écriture et de texte que l'on créé ce genre de concours ?

Encore une fois, je comprends les impacts mais dans ces concours, qu'est-ce qui doit primer ? La symbolique liée à la sélection ou justement se protéger des interactions politiques et économiques au profit du plaisir de récompenser le travail et le talent des auteurs ?

Même chronique/ L'autoédition n'est plus un "non-choix"
C'est sûre que ça se développe ! J'ai relevé dans cet article l'association Les Plumes Indépendantes. Je trouve le concept intéressant pour les auteurs auto édités. Même s'il ne s'agit pas d'échanger sur l'aspect "fabrication" du livre, il y a une mise en lien intéressante entre les divers professionnels du livre et une possibilité de promouvoir ensemble ses oeuvres. Cela peut-être un plus. Qu'en pensez-vous ?
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3051
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  A la recherche du temps à perdre
   Date d'inscription  :  24/04/2008
    
                         
Volte  /  JE's Official GO


Chronique du 15 Septembre/ Prix Renaudot : la sélection
Et les libraires en colère face à la sélection d'un livre auto édité

Je pense qu'il faut différencier dans cette discussion le principe et le cas particulier.

En effet, cet auteur ne sort pas de nulle part. Il a écrit une quinzaine de livres avant édités par de grandes maisons (JC Lattès etc). Il devait donc être souvent sur les listes proposées pour la séléction finale. D'autant qu'il a lui-même enviyé son livre directement à un juré, il a donc un bon réseau et sait comment les prix fonctionnent ; du coup, je me dis que c'est certes un livre auto-édité par Amazon, mais ce n'est pas comme s'il était "uniquement" venu d'Amazon. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi ça fait une différence dans l'histoire, parce qu'il se fait une promo indirecte du genre "j'ai été repéré sur Amazon" alors qu'au final c'est biaisé. D'autant que je vois maintenant qu'il parle "d'antisémitisme"...

Parlons-en de ce juré qui a reçu le livre : pour ma part il est bien naïf, soit d'avoir vraiment cru à une maison "Galligrassud" alors qu'il est visiblement du milieu (s'il peut "proposer" un livre, on ne va pas se mentir, ce n'est pas vraiment un petit bouquiniste indé) et que Galligrasseuil est tout de même très connu, soit de penser qu'on va le croire...

Par rapport à la gronde des libraires, ce serait le même principe pour une librairie qui travaille avec un seul diffuseur. D'autant que s'il gagne effectivement, ses autres livres édités dans le circuit traditionnel seront réédités et dispos en librairie. Ce n'est pas la même attractivité, certes, mais ce n'est pas une perte à 100%... Et avec un auteur un peu scrupuleux sur ce point ils doivent pouvoir trouver un arrangement (il me semble que sur Amazon l'auteur peut vendre directement ses livres, non ?).

Sur le principe, je suis très partagée.

Cela reflète le fait que les libraires sont sous les feux croisés d'Amazon qui cherche le monopole et des éditeurs qui refusent des livres avec du potentiel. Si les prix se mettent "réellement" à sélectionner des romans auto-édités (je me répète, je ne considère pas que ce soit le cas ici), cela pourrait faire bouger les lignes des éditeurs, ce qui serait au début un gros point noir pour les libraires mais ils pourraient avoir par la suite un meilleur catalogue. La question que cela pose est : les libraires ont-ils les moyens d'avaoir un catalogue encore plus riche ? Ils grognent, mais ils ne sont pas capables d'assumer la production actuelle. Je comprends leurs réticences, ils sont aussi de plus en plus précaires (mais pas au niveau de l'auteur...), néanmoins à mon sens cela ne devrait absolument pas venir d'eux une décision d'inclure ou non des auteurs auto-édités.

Il existe de petits prix pour les auto-édités sans grand retentissement. C'est pour moi une bonne chose si les grands s'y mettent, ne serait-ce que par rapport à une sorte de désillusion par raport aux prix qui sont trop souvent en cercle fermé et comme je l'ai dit ça pourrait faire arriver sur le devant de la scène des écrits plus différents à la longue. En revanche, un prix récompense aussi selon moi le risque et le travail éditorial. Mais sur ça, il y a différentes pensées, qui partent de la conception qu'on se fait DU livre : une histoire ? Une histoire et une couverture ? Tout un travail ? Et derrière, qu'est-ce qu'on récompense ?


Mes écrits
Mes nouvelles et les commentaires
 
Le reste
Revue de presse : des articles Web sur le monde littéraire
Sujet de discussion associé aux news littéraires Nouveau Arrow
Anticoncours n°9 : les résultats !
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  223
   Âge  :  29
   Localisation  :  somewhere on the rainbow...
   Pensée du jour  :  Je me suis perdue et je me suis trouvée. Ici, ma seconde vie a commencé.
   Date d'inscription  :  15/08/2016
    
                         
Elena.K  /  Autostoppeur galactique


Pour moi, cela ne fait pas de grande différence qu'il vienne uniquement d'Amazon ou pas. Après tout s'il est repéré par le jury c'est pas pour des prunes, c'est que l'histoire, le style et le travail sur l'ensemble est là non ?

 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Chronique du 15 Septembre/ : Prix Renaudot : la sélection
Et Et les libraires en colère face à la sélection d'un livre autoédité


Globalement, que cette sélection d'un livre auto édité dérange le tranquille entre-soi des grands éditeurs est plutôt une bonne nouvelle et un événement intéressant. Qu'Amazon puisse en tirer profit est nettement moins réjouissant (mais pas fatal pour autant) :

  • Contrairement aux éditeurs, Amazon se contente de proposer une plateforme de maquettage et impression à qui la veux (je me trompe ?) sans le moindre service de correction (les rares ouvrages auto édités que j'aie lus étaient cousus de fautes de grammaire), promotion, diffusion.
  • Amazon "optimise" ses coûts, notamment le montant de ses impôts, qu'elle entend fixer elle-même. Ce n'est pas non plus l'employeur modèle. Les libraires n'ont pas les mêmes ressources économiques, peut-être parce qu'ils ne vendent pas d'aspirateurs à côté des bouquins.
  • Si l'ambition d'Amazon est de parvenir à une situation de monopole dans le monde du livre, craignons le pire, car finie la diversité, et donc la liberté (on ne voit pas très bien, en effet, un monopole s'interdisant toute censure). Les algorithmes amazoniens recommanderont à ceux qui ont liké À la recherche du temps perdu la lecture de Virginie Despentes, ou celle de La nulité des étoile, de X. YZ, de la pépinière JE  Cool ). Le problème se posera prochainement et uniquement comme suit : 29,90€ ou 6.99€ ? Comme pour la nourriture bio et la junk food, en somme.


Dans le cas particulier du bouquin en question, j'ai quelques craintes quant à la pureté des intentions des acteurs. Marco Koskas a déjà été édité, à plusieurs reprises, mais pas cette fois ; pourquoi ? mauvais bouquin ou bouquin dérangeant ? Ah oui : ses derniers livres n'ont pas trouvé leur grand public. Il en est donc réduit à l'auto édition. Il se moque de qui, là, M. Patrick Besson, membre du jury Renaudot (que j'ai lu il y a très longtemps et complètement oublié) ? Galligrasud/Galligrasseuil sentent un peu la poussière sexagénaire ; PB aurait-il besoin d'un kick de jouvence à la notoriété ? Finalement, le bon plan serait de s'éditer à moindre coût sur Amazon, se faire un maximum de pub (tous les moyens sont bons) parce qu'on ne va quand même pas renoncer à la grande distribution des prix, à la reconnaissance des grandes maisons d'édition, qui vont, bien entendu, négocier avec l'Ogre en cas de succès.

Les libraires (j'adore les miens) ont tort de donner de l'importance à cet incident ; ils profitent largement de la manne des prix et "rentrées" littéraires et, que je sache, n'ont pas voix au chapitre quant à la sélection des candidatures auxdits prix. Sauf aux prix des libraires, bien entendu, et gageons qu'ils ne choisiront pas de si tôt un "amazonien" ! Que twitteraient-ils si l'auteur était auto édité et auto distribué ?  
Finalement, je suis aussi partagée sur cette affaire, et j'attends la suite avec curiosité. Un peu joueuse, je doute que ce bouquin soit primé. Paris ouverts ? On gagne la satisfaction d'avoir eu raison Very Happy


Dernière édition par Meuf le Mer 19 Sep 2018 - 10:53, édité 1 fois
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3051
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  A la recherche du temps à perdre
   Date d'inscription  :  24/04/2008
    
                         
Volte  /  JE's Official GO


Chronique du 15 Septembre/ : Prix Renaudot : la sélection
Et Et les libraires en colère face à la sélection d'un livre autoédité

Elena.K a écrit:
Pour moi, cela ne fait pas de grande différence qu'il vienne uniquement d'Amazon ou pas. Après tout s'il est repéré par le jury c'est pas pour des prunes, c'est que l'histoire, le style et le travail sur l'ensemble est là non ?
Ça fait une différence dans le sens que ça "n'ouvre pas" le milieu des grands prix littéraires. Ils restent grandement une affaire de réseau, et du coup le fait qu'il soit d'Amazon ne constitue pas l'avancée qu'on pourrait espérer. Il n'a pas été "repéré" comme tu dis, il a été co-opté, et c'est exactement le même système que pour tous les autres grands prix de chaque année, sauf qu'ils sont envoyés d'habitude par des grandes maisons et pas par leur auteur. Je suis persuadée (peut-être à tort, certes) que si j'auto-édite mon bouquin et que je l'envoie à ce monsieur, il ne le lira même pas.

Contrairement à Meuf, je ne pense pas du coup que ça dérange. Ça attire une polémique, mais ce n'est qu'un grain de sable dans les rouages, il va se faire broyer et puis c'est tout. La polémique sur le fait que ce sont toujours les mêmes qui raflent les prix est là depuis des années (sur quatre ans de revue de presse je la vois à chaque rentrée littéraire), et pourtant tout le monde s'en fiche, et c'est au final le même sujet.

Par rapport à la qualité du livre évidemment ça ne dit rien, mais au final je ne pense pas que les libraires remettent la qualité du livre en question, d'autant que beaucoup de très bons livres ne trouveront jamais leur place dans ces listes. Je pense que l'enjeu ici est ailleurs, un problème "stratégique" à la base.

Meuf : je réfléchis à la deuxième partie de ton post. Je voyais plutôt ça de la part de l'auteur comme une réaction de gamin à qui on a dit "non" (genre on le refuse une fois et BAM il appelle sa fausse maison Galligrassud lol c'est trop un rebelle). Mais du coup tu as raison il faut aussi penser au problème de "pourquoi" il n'a pas été édité.

A mon avis il ne gagnera pas. Trop de membres du jury ont des liens avec lesdites grandes maisons et ils ne voudront pas leur mettre le nez dedans.


Mes écrits
Mes nouvelles et les commentaires
 
Le reste
Revue de presse : des articles Web sur le monde littéraire
Sujet de discussion associé aux news littéraires Nouveau Arrow
Anticoncours n°9 : les résultats !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  730
   Âge  :  14
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Blanchisseur de campagnes


Chronique du 30 septembre / Jamais sans mon agent littéraire

Je n'ai pas grand-chose à dire sur l'article lui-même, en fait, bien qu'il soit très intéressant.
J'avais fait quelques recherches au sujet des agents littéraires, avant d'arriver sur ce forum. J'avais mis cette idée de côté, mais c'est vrai qu'en lisant cet article, je me rends compte qu'on en parle très peu ici (ou alors, j'ai manqué les sujets où on en parle ?)

Quelqu'un sur ce forum a-t-il déjà eu recours aux services d'un agent littéraire, ou en est-il un, peut-être ?
Sans nécessairement envisager d'en contacter un un jour (encore faudrait-il avoir quelque chose à lui soumettre Razz), j'aimerais beaucoup connaître des retours d'expérience personnels de JE. Ne serait-il pas intéressant d'ouvrir un topic à ce sujet ? (J'ai fait une petite recherche avant de poser la question et il ne me semble pas qu'un tel topic existe déjà)
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Revue de presse : discussions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Bibliothèque-