PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 Retrouver une dynamique, l'envie d'évoluer, d'écrire, de rêver ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  36
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
animiix  /  Petit chose


Salut à tous.

Bon, il faut l'avouer, ça fait genre un petit temps que je n'ai ni posté ni réagis à quoi que ce soit par ici, et ça me manque.

Aujourd'hui, j'ai besoin de parler d'un sujet qui me traîne en tête depuis quelques semaines déjà. Il faut croire qu'enchaîner les trajets dans les métros, les journées de boulots ravive certaines flammes en moi. Notamment celle d'écrire.

A ce jour, je suis encore sur la phase de retrouver ma dynamique, ma force et l'envie. En faite dès que j'écris, j'ai ce sentiment de ne plus y arriver, je ne sais pas si vous avez connu un tel ressenti ou non... Mais cela deviens un peu plus frustrant chaque jour. Alors oui, j'écoute de la musique pour m'inspirer, je tente de retrouver une méthodologie de travail.

Je songe même à me créer un blog afin d'y poster quelques petites "nouvelles" afin de me permettre petit à petit à retrouver le chemin de mon roman que j'avais entamé... Sauf que je compte le reprendre de zéro, avec le temps j'ai quand même réussi à faire mûrir l'idée à tel point que j'arrive à mieux percevoir mes personnages, leurs rôles dans l'histoire, leurs destins... Et je dois avouer que c'est un bon point, déjà. Enfin de mon avis, après.

OR, dès que j'écris... C'est le néant, je n'arrive tout simplement pas à me satisfaire du lancement, des phrases que j'utilise, du point de vue de la narration même. Des amis et de la famille me dise que c'est bien, mais on sait tous qu'objectivement, si leurs avis est important à nos yeux, notre lien empêche de dire tout ce que l'on pense de peur de blesser. Alors j'envisage bien sur de vous partager quelques bribes bientôt de ce que j'ai pu faire...


Maintenant ma véritable question, en soi... Quelle méthodologie pourriez vous me conseiller pour pouvoir reprendre cette dynamique, sans avoir peur de cette confiance défaillante ?
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  564
   Âge  :  33
   Localisation  :  Quelque part dans la belle province
   Date d'inscription  :  11/03/2018
    
                         
Lanya  /  Gloire de son pair


Bonjour,
C'est une situation que je connais bien quand je ne me suis pas consacrée à l'écriture depuis un moment. Je ne sais pas si ces quelques trucs pourront t'aider, mais qui sait!

Pour ma part, lorsque je rencontre ce genre de blocage (que ce soit pour commencer un texte ou en poursuivre l'écriture) j'utilise quelques solutions:

- J'ouvre un cahier, un fichier Word ou PowerPoint (ce dernier me permet de séparer le tout en fiches) dépendant de ce que j'ai sous la main et j'y note toutes les idées qui me viennent (les grandes lignes seulement) dans un méli-mélo le plus complet. Que ce soit sur les personnages (des tics, manies, etc.), sur des idées de scènes (peu importe qu'elles me servent ou non), des idées de décors, des répliques que mes personnages pourraient utiliser, etc. Cela me donne ensuite une source où puiser pour retrouver le fil.

- Autre option (qui va un peu dans le sens de la première pour me créer une source d'inspiration): j'observe mon entourage, je fouine sur le net pour des images, je lis des articles sur divers sujets, etc. Bref, je nourris mon esprit. Une image de décors, une mimique d'une personne ou un sujet d'article peuvent m'amener de nouvelles idées pour l'histoire que je suis en train d'écrire ou celle que j'ai envie d'écrire plus tard. J'enregistre dans des dossiers des images de décors ou de gens qui m'inspirent des personnages ou des scènes.

- Enfin pour l'écriture en tant que telle, lorsque je bloque sur la façon de formuler des phrases ou des idées: j'ouvre deux fichiers Word... L'un d'eux sera destiné à la version plus «formelle» si je puis dire ainsi, tandis que l'autre, je lâche la bride. Je commence un bout de texte. Je n'en suis pas satisfaite? Pas de chichi, pas de «ce n'est pas le bon mot ou le bon verbe», je le laisse là, je descends de quelques lignes, je reprends du début ou je continue l'écriture, je change de chapitre si c'est une autre idée qui me vient. Bref, j'y mets tout ce qui me traverse l'esprit et je n'efface rien de rien! Dans l'autre fichier, je reprends mon histoire du début, mais cette fois, pas de saut d'un chapitre à l'autre sans terminer. Qu'est-ce que ça donne de faire ce travail «en double» si on veut?

Quand je réécris dans mon autre fichier, j'ai déjà une vision plus claire de ce que je voulais au départ. Mon cerveau s'est dérouillé et la scène qui me semblait si difficile à écrire coule plus facilement sur le papier. De mon autre fichier, je peux y puiser là encore quelques informations ou même des répliques que j'ai aimé. Je vois ce qui était trop lourd dans la formulation. Je ne m'étais pas souciée des verbes pauvres dans le premier, là je reformule, trouve les mots qui fuyaient mon esprit au départ.

Et après un moment, à force d'écrire tous les jours, le muscle de notre imagination s'est tellement entraîné que les mots se remettent à se déverser sur la page sans qu'ils se retrouvent bloquer par un barrage de manque de confiance. Wink Parchemin
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1356
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Tentatrice chauve


Un mot clé : la discipline
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4618
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  L'ivre de la jungle


Peut-être que ton projet de roman ne te motive plus assez ? Auquel cas, tu peux le remiser au placard pour le moment et passer à un nouveau projet d'écriture. Il n'y a pas d'obligation de terminer tout ce que l'on commence.

Souvent, l'envie d'écrire fluctue. Mais quand tu tiens une bonne idée ou quand ton récit te prend vraiment aux tripes, tu ne te poses plus la question et tu écris, peu importe la qualité du premier jet.

Pense aussi à écrire pour te faire plaisir à toi, et pas aux autres. Si tu t'amuses en écrivant, tu vas vite retrouver de la motivation.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  36
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
animiix  /  Petit chose


Lanya a écrit:


- J'ouvre un cahier, un fichier Word ou PowerPoint (ce dernier me permet de séparer le tout en fiches) dépendant de ce que j'ai sous la main et j'y note toutes les idées qui me viennent (les grandes lignes seulement) dans un méli-mélo le plus complet. Que ce soit sur les personnages (des tics, manies, etc.), sur des idées de scènes (peu importe qu'elles me servent ou non), des idées de décors, des répliques que mes personnages pourraient utiliser, etc.  Cela me donne ensuite une source où puiser pour retrouver le fil.


En effet, moi j'ai mon cahier comme fidèle allié. Même si j'ai une écriture un peu caca, j'essaye d'écrire ne serait-ce que ce qui viens en moi... Bon actuellement ça donne peu de choses, mais en laissant mûrir les choses, peut être que.... Affaire à suivre !

Lanya a écrit:

- Autre option (qui va un peu dans le sens de la première pour me créer une source d'inspiration): j'observe mon entourage, je fouine sur le net pour des images, je lis des articles sur divers sujets, etc. Bref, je nourris mon esprit. Une image de décors, une mimique d'une personne ou un sujet d'article peuvent m'amener de nouvelles idées pour l'histoire que je suis en train d'écrire ou celle que j'ai envie d'écrire plus tard. J'enregistre dans des dossiers des images de décors ou de gens qui m'inspirent des personnages ou des scènes.


J'ai cette "chance" (tu capte l'ironie ? Razz ) d'emprunter tout les jours un transilien et un métro parisien... Ce qui me permets de croiser un peu de monde (bon d'accord, TROP de monde) de les observer un peu. Et j'avoue que pour le coup, ce que j'apprécie à Paris, c'est que tu as de toutes les couleurs du monde, des visages divers et variés bien que tirés par la fatigue. J'essaye souvent de leur inventé une petite vie, selon leur style vestimentaire, etc... Par contre ce qui est d'aller fouiller le net, j'avoue que c'est pas top. Et pourtant, le net peut devenir un terrible allié dans ce vaste domaine qu'est l'imagination. A exploiter en sommes.

Lanya a écrit:


- Enfin pour l'écriture en tant que telle, lorsque je bloque sur la façon de formuler des phrases ou des idées: j'ouvre deux fichiers Word... L'un d'eux sera destiné à la version plus «formelle» si je puis dire ainsi, tandis que l'autre, je lâche la bride. Je commence un bout de texte. Je n'en suis pas satisfaite? Pas de chichi, pas de «ce n'est pas le bon mot ou le bon verbe», je le laisse là, je descends de quelques lignes, je reprends du début ou je continue l'écriture, je change de chapitre si c'est une autre idée qui me vient. Bref, j'y mets tout ce qui me traverse l'esprit et je n'efface rien de rien! Dans l'autre fichier, je reprends mon histoire du début, mais cette fois, pas de saut d'un chapitre à l'autre sans terminer. Qu'est-ce que ça donne de faire ce travail «en double» si on veut?

Quand je réécris dans mon autre fichier, j'ai déjà une vision plus claire de ce que je voulais au départ. Mon cerveau s'est dérouillé et la scène qui me semblait si difficile à écrire coule plus facilement sur le papier. De mon autre fichier, je peux y puiser là encore quelques informations ou même des répliques que j'ai aimé. Je vois ce qui était trop lourd dans la formulation. Je ne m'étais pas souciée des verbes pauvres dans le premier, là je reformule, trouve les mots qui fuyaient mon esprit au départ.

Et après un moment, à force d'écrire tous les jours, le muscle de notre imagination s'est tellement entraîné que les mots se remettent à se déverser sur la page sans qu'ils se retrouvent bloquer par un barrage de manque de confiance. Wink Parchemin

Et oui, la dessus, travailler conjointement avec des fichiers différents, je le faisais avant, ça se révélait productif, c'est sur et certain. Maintenant, c'est juste reprendre le coup de main, et pouvoir s'organiser de manière claire afin de ne pas m'y perdre, justement.


En tout cas merci à toi pour tes conseils ! :write:

Don Rumata a écrit:
Un mot clé : la discipline


Et je ne suis pas d'accord (enfin, oui et non.) Pourquoi ? Parce que la discipline peut t'aider en effet à cadrer tes écrits, à faire en sorte de te guider un tant soit peu, faire en sorte que tu ne débordes pas trop des marges.

La discipline est un mot effrayant en soit, surtout quand tu cherche à retrouver ton inspiration, dès le moment ou on te balance d'être bien discipliné, ça ne donne pas l'envie de. Par contre la prendre à tes côtés t'offre le loisir d'affilier une auto-correction claire.

Enfin, je me comprends, mais dans le cas de retrouver l'envie d'écrire, c'est pas un axe majeur, de mon point de vue.

Mokkimy a écrit:
Peut-être que ton projet de roman ne te motive plus assez ? Auquel cas, tu peux le remiser au placard pour le moment et passer à un nouveau projet d'écriture. Il n'y a pas d'obligation de terminer tout ce que l'on commence.

Souvent, l'envie d'écrire fluctue. Mais quand tu tiens une bonne idée ou quand ton récit te prend vraiment aux tripes, tu ne te poses plus la question et tu écris, peu importe la qualité du premier jet.

Pense aussi à écrire pour te faire plaisir à toi, et pas aux autres. Si tu t'amuses en écrivant, tu vas vite retrouver de la motivation.

Hum, je ne dirai pas qu'il ne me motive plus. Peut être que mes dernières crises de somnolence m'ont un peu écarté de celui-ci. Parce qu'en soit partout ou je vais, je pense à mes personnages, à mon univers, j'arrive quand même à imaginer des moments clés de l'intrigue que je pourrai vouloir travailler. Mon soucis viens surtout qu'ne fois devant le pc, je procrastine, je me laisse aller.

Peut être que ces derniers temps, je n'arrivais pas à écrire pour moi, le problème peut venir de là, en effet.

En tout cas merci de tes conseils également Very Happy
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  365
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  13/02/2018
    
                         
Emma Sages  /  Tapage au bout de la nuit


Hello !

Sinon, sur ce forum, il y a un p'tit concours de nouvelles avec thèmes imposés et contraintes facultatives. L'ambiance est très sympathique et je trouve ce cadre très motivant pour reprendre l'écriture  Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  226
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Melgane  /  Autostoppeur galactique


Je pense qu'ils faut distinguer les "trucs" qui peuvent aider à relancer la machine, aux solutions au problème plus profond. Je m'explique : en ce moment j'ai un mal fou à écrire. En partie parce que je dois faire le deuil des documents que j'ai perdu dans mon disque dur et en partie parce que je suis tellement préoccupée par autre chose que je suis incapable de m'y mettre. Je vais être étudiante à la rentrée, dans une nouvelle ville, donc je dois trouver un boulot et un logement, ça me pompe une bonne partie de mes pensées, donc écrire est compliqué, et je peux utiliser tous les trucs que je veux, me forcer à m'y mettre, me dire "bon maintenant j'écris et je fais pas autre chose" ben ça fonctionne pas. Mais sans doute que quand je serais plus zen et plus dispo ça reviendra tout seul. Donc je pense qu'il faut d'un côté des "trucs" et un bon environnement pour favoriser le fait de s'y remettre, mais aussi un bon état d'esprit, et ça c'est un travail qui se fait en profondeur, je pense.
http://fuite-en-avant.blogspot.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1356
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Tentatrice chauve


Comme dit Moha Lasquale "le talent parle le travail paie"
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  31/08/2015
    
                         
sabevans  /  Début de partie


Merci Aniimix d'avoir lancé le sujet.
Je sais que cela fait très longtemps que je ne suis pas revenue dans ce forum et je m'en excuse. Je pourrais vous  expliquer mes raisons, mais cela pourrait se transformer en un roman :mrgreen: .
En gros, j'ai eu une période très difficile et je recommence tout juste à écrire, mais je n'y arrive pas. J'ai l'idée mais je ne sais pas comment l'aborder. Tout un univers doit être créé, mais pas n'importe comment. Je veux que chaque être soit un symbole caché ou non et c'est dur pour que tout s’imbrique comme il faut.
Bref, je me sens seule et perdue. Durant toute ma vie, on n'a pas arrêté de me répéter qu'il faut avoir un travail pour se réaliser et comme une con, j'ai écouté. J'avais un CDI mais cela s'est mal terminé. Je ne veux plus travailler pour un patron qui n'a aucune reconnaissance, avec des gens qui n'ont aucun respect envers les autres. Alors, je me suis remise à écrire mais je bloque. Je culpabilise. Cela demande beaucoup de boulot et j'ai très peu de chance qu'un jour, je sois publiée et que je puisse en vivre.
Pourtant mon conjoint me soutient mais le jour où je n'aurais plus droit au chômage, cela donnera un sacré coup au pouvoir d'achat. C'est comme si je restais sur place à fixer le compte à rebours sans pouvoir rien faire.
Je sais que vous n'y pouvez rien, mais j'avais besoin de me confier. Parfois, le fait d'écrire mes sentiments m'aide à y voir plus claire et ça a été le cas.
Il faut que j'arrive à passer outre et à me concentrer sur mon projet.
Lanya a écrit:
Et après un moment, à force d'écrire tous les jours, le muscle de notre imagination s'est tellement entraîné que les mots se remettent à se déverser sur la page sans qu'ils se retrouvent bloquer par un barrage de manque de confiance.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  378
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Tapage au bout de la nuit


Citation :
C'est comme si je restais sur place à fixer le compte à rebours sans pouvoir rien faire.

Salut! Perso, je n'arrive jamais à forcer les idées à venir. Elles viennent souvent quand je suis archi occupée et que je n'ai pas le temps de coucher tout ça sur papier! Razz

Cela dit, une fois que toutes les idées sont arrivées en masse, je bloque une période pour écrire et je me donne à fond, avec des échéances stricte. Peut-être que poser un planning et bloquer des moments d'écriture pourraient t'aider? Smile Le NaNoWrimo de novembre commence à se profiler. Tu pourrais peut-être en faire un objectif?

Une dernière chose: si ça peut te rassurer, le plus dur est de commencer, je trouve. Quand la feuille est blanche, n'importe quel point de vue est possible. Une fois qu'on commence à écrire, ça devient presque mathématiques et les éléments imposent d'eux-mêmes leurs contraintes et donc les solutions qui en découlent! Courage en tout cas!
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4618
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  L'ivre de la jungle


sabevans a écrit:
Tout un univers doit être créé, mais pas n'importe comment. Je veux que chaque être soit un symbole caché ou non et c'est dur pour que tout s’imbrique comme il faut.

Peut-être que travailler en plusieurs étapes t'aiderait ? Quand tu peins un tableau, tu n'arrives pas à une toile de maître dès la première couche de peinture. Beh pour moi, l'écriture, c'est pareil.

On écrit, c'est moche. On réécrit, ça s'améliore. On fait des rajouts, des petites touches subtiles, et au bout du compte, l'ensemble rend bien.

Commence déjà par un premier jet imparfait. Peu importe si tous les chapitres ne tiennent pas la route, si tous tes personnages ne sont pas utiles et si tes dialogues sont foireux. (Tu peux même mettre pleiiin d'adverbes partout, le fun absolu.)  

Après, il ne te restera plus qu'à tout réécrire en mieux. What a Face Une fois l'intrigue et l'histoire posées, c'est souvent plus facile, on n'avance plus à l'aveugle et on peut se faire plaisir avec les petits détails.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  36
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
animiix  /  Petit chose


sabevans a écrit:
Merci Aniimix d'avoir lancé le sujet.
Je sais que cela fait très longtemps que je ne suis pas revenue dans ce forum et je m'en excuse. Je pourrais vous  expliquer mes raisons, mais cela pourrait se transformer en un roman :mrgreen: .
En gros, j'ai eu une période très difficile et je recommence tout juste à écrire, mais je n'y arrive pas. J'ai l'idée mais je ne sais pas comment l'aborder. Tout un univers doit être créé, mais pas n'importe comment. Je veux que chaque être soit un symbole caché ou non et c'est dur pour que tout s’imbrique comme il faut.
Bref, je me sens seule et perdue. Durant toute ma vie, on n'a pas arrêté de me répéter qu'il faut avoir un travail pour se réaliser et comme une con, j'ai écouté. J'avais un CDI mais cela s'est mal terminé. Je ne veux plus travailler pour un patron qui n'a aucune reconnaissance, avec des gens qui n'ont aucun respect envers les autres. Alors, je me suis remise à écrire mais je bloque. Je culpabilise. Cela demande beaucoup de boulot et j'ai très peu de chance qu'un jour, je sois publiée et que je puisse en vivre.
Pourtant mon conjoint me soutient mais le jour où je n'aurais plus droit au chômage, cela donnera un sacré coup au pouvoir d'achat. C'est comme si je restais sur place à fixer le compte à rebours sans pouvoir rien faire.
Je sais que vous n'y pouvez rien, mais j'avais besoin de me confier. Parfois, le fait d'écrire mes sentiments m'aide à y voir plus claire et ça a été le cas.
Il faut que j'arrive à passer outre et à me concentrer sur mon projet.
Lanya a écrit:
Et après un moment, à force d'écrire tous les jours, le muscle de notre imagination s'est tellement entraîné que les mots se remettent à se déverser sur la page sans qu'ils se retrouvent bloquer par un barrage de manque de confiance.

Personnellement, je te comprends. Il n'est jamais facile de faire face à certaines situations. Avant j'arrivais à écrire sans trop de mal, les idées venaient, j'écrivais. Aujourd'hui je perds énormément de confiance en moi, je me sens complètement lessivé. Et c'est peut dire, je n'arrive pas à me concentrer sur un projet, c'est tout de même très préoccupant. Et pourtant, les idées me viennent quand je suis au travail, au cinéma, ailleurs mais surtout pas devant mon pc. J'ai l'impression que mon esprit le chasse de moi, je sais pas si vous voyez ce que je veux dire.

Après, je pense que je me mets trop de pressions, je ne pense qu'à mes problèmes donc, c'est surement un travail à faire sur moi-même. En tout cas, avec le retard, je te souhaite tout de même bon courage à toi, et j'espère que tu parviendras à atteindre ton but.

De mon côté, je reste confiant, un jour, peut être pourrais-je enfin me débloquer ! study
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  34
   Âge  :  36
   Localisation  :  Auvergne
   Pensée du jour  :  Il fait froid.
   Date d'inscription  :  18/12/2018
    
                         
Amayaga  /  Petit chose



J'ai des phases comme ça aussi. Dans mon cas, y a deux possibilités :

- Sois j'ai la tête trop pleine du quotidien et au final mieux vaut une bonne pause, même si c'est frustrant, pour revenir à de bonnes dispositions.

- Sois en effet c'est un problème de "discipline" dans le sens où ma tête part partout et ne se centre pas sur le récit. La meilleure chose que j'ai pu faire dans ces situations, c'est d'écrire ailleurs. Changer l'endroit, le rituel et surtout me priver d'internet !!!
Les meilleures scènes que j'ai pu écrire, c'était en gardant une exposition dans un petit village sans wifi ! Smile
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Retrouver une dynamique, l'envie d'évoluer, d'écrire, de rêver ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-