PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Une conversation bête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2910
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Comment écrire une conversation bête ? Le dialogue sans aucun intérêt, les rires crétins, les private jokes à la con, la simple complicité ?
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7329
   Âge  :  80
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


Tu pourrais t'enregistrer et faire ensuite une transcription, voir ce que ça donne ?
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2910
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Tu veux dire, avec mes kp1s ?
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7329
   Âge  :  80
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


Oui !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2910
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Malheureusement nous n’avons que de passionnantes discussions sur des sujets pointus d’intérêt général
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2932
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  A la recherche du temps à perdre
   Date d'inscription  :  24/04/2008
    
                         
Volte  /  JE's Official GO


Je pense que la complicité passe plus par les regards, mimiques et sourires que par les mots, c'est donc plus difficile à retranscrire, d'autant qu'insérer des "elles rirent" ou "avec un régard éloquent" a tendance à casser le rythme léger du dialogue.

Ce que je fais souvent, c'est laisser des non-dits sur des choses passées avant, des phrases en suspens, utiliser des phrases courtes et simples et des tics de langage que normalement tu enlèves (du genre "tu vois/t'as vu" etc), et de donner l'ambiance le plus possible dans le paragraphe qui précède le dialogue (par exemple indiquer que tes personnages sont collés l'un à l'autre ou rient bêtement toutes les trois secondes).


Mes écrits
Mes nouvelles et les commentaires
 
Le reste
Revue de presse : des articles Web sur le monde littéraire
Concours de nouvelles : résultat des nouvelles (en) short :woowoo:
JE Plage 2018 : sixième semaine !
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  284
   Âge  :  23
   Localisation  :  Perpète-les-Alouettes
   Date d'inscription  :  28/10/2016
    
                         
Miromensil  /  Autostoppeur galactique


Mâra a écrit:
Comment écrire une conversation bête ? Le dialogue sans aucun intérêt, les rires crétins, les private jokes à la con, la simple complicité ?
Regarde les discussions que tu peux avoir par écrit avec certaines personnes et inspire t'en ? Avec quelques potes ça arrive de faire des blagounettes à 2 balles qui riment à rien, où les rires sont remplacés par des "haha" ou des "xD", etc. C'est sur que ce ne sont pas de vraies conversations irl mais la façon de s'exprimer est globalement pareille, je dirais
https://mimerions.wordpress.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  751
   Âge  :  34
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  En essayant continuellement on finit par réussir. Donc: plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Mâra a écrit:
Comment écrire une conversation bête ? Le dialogue sans aucun intérêt, les rires crétins, les private jokes à la con, la simple complicité ?

Si le dialogue est sans intérêt, pourquoi l'écrire ? Il n’intéressera certainement pas le lecteur, sauf si tu écris un texte surréaliste scratch
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2910
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Merci à vous Smile Tengaar, ça peut permettre de poser une ambiance par exemple.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  751
   Âge  :  34
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  En essayant continuellement on finit par réussir. Donc: plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Je crois que cela rejoint la conversation qu'on a pu avoir sur ce topic http://jeunesecrivains.superforum.fr/t50472-ameliorer-modifier-son-style-d-ecriture-pour-son-audience) et ce que j'appelle les "dialogues du quotidien".

De mon point de vue, ce genre de dialogue, sauf cas particulier (roman surréaliste que je citais plus tôt notamment), n'apporte rien et surtout pas "de la vie". Il faut qu'un dialogue ait un enjeu. Un dialogue juste pour faire une blague est à mon sens une lourdeur dans le texte.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  284
   Âge  :  23
   Localisation  :  Perpète-les-Alouettes
   Date d'inscription  :  28/10/2016
    
                         
Miromensil  /  Autostoppeur galactique


Pourtant dans la vraie vie tous les dialogues n'ont pas forcément un enjeu très profond
https://mimerions.wordpress.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  751
   Âge  :  34
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  En essayant continuellement on finit par réussir. Donc: plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Certes, mais pour autant, ai-je envie de le lire ?
Raconte-t-on dans les romans l'héroine qui va aux toilettes, qui est bien embêtée parce que le papier est trop fin, la chasse d'eau qui évacue mal, l'évier autour duquel il faut passer l'éponge parce que sinon il y a des traces de calcaire partout, rappeler pour la 4e fois le véto etc etc ?
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1163
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Effleure du mal


Il faut mixer les deux
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2910
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Tengaar, ça peut être un parti pris. Que ça ne corresponde pas à tes goûts est une autre affaire. Wink
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  278
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Autostoppeur galactique


Salut!
Je rejoins Tengaar de manière générale: les dialogues gratuits sont souvent un problème dans les textes. Je me souviens d'avoir eu pas mal de cours à la fac sur la question de "oui, mais dans la vraie vie...". C'est passionnant comme débat, je trouve! La conclusion était que toute oeuvre de fiction déformait trop la réalité pour qu'on puisse espérer la rendre et on parlait, plutôt que de réalisme, "d'effet de réel". C'est une distinction qui m'a personnellement aider dans l'écriture.

Cela dit, ça ne répond pas vraiment à la question initiale et je trouve d'ailleurs que le fait de poser une ambiance peut être un enjeu important où le dialogue se justifiera, indépendamment de son intérêt pour l'intrigue.
Je me suis pas mal posé cette question dans mon premier roman. Je l'avais situé dans la ville estudiantine avec un folkore très fort. J'écoutais souvent les conversations autour de moi, mais il est clair qu'il n'était pas possible de les rendre telles qu'elles. Elles dépendaient d'un contexte bien plus large que celui qu'on peut retranscrire en deux cents pages (références culturelles communes, régionalismes, néologismes, emprunts...). J'ai dû trouver un équilibre. A mon sens, cela ne correspond pas à une conversation qu'on pourrait enregistrer entre des jeunes, mais ça correspond à la projection mentale que l'on pourrait en avoir, ce qui fait que j'ai eu pas mal d'avis qui ont salué le réalisme. Pour moi, c'est plus un effet de réel Smile Pour cela, j'ai individualisé assez fort le langage des personnages. Cela a permis d'éviter de très nombreuses incises rien que parce que le style permettait d'attribuer à coup sûr la parole au locuteur et c'était donc plus fluide. Je peux donner un exemple par MP si tu veux!
En ligne
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Une conversation bête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-