PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Discrimination Animale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  11
   Âge  :  19
   Localisation  :  Dans un monde parallèle
   Pensée du jour  :  "- La solidarité est un concept qui a changé avec le monde
   Date d'inscription  :  18/07/2018
    
                         
Laura  /  Homme invisible


Salut,

Je voulais vous questionnez sur le sujet de la discrimination animale.
C'est un sujet que j'aime énormément, de plus j'ai travaillé dessus à l'école, j'ai réalisé un dossier de presse et pour mon bac j'ai eu un sujet similaire.

Pensez-vous que les animaux ont des droits tels que les hommes ? (DDHC)
Sont ils des êtres conscients comme nous ?
Peuvent ils avoir des sentiments tels que la peur, tristesse ou même la joie ?

Ou si tout cela n'est que de l'absurde que les animaux ne sont que des êtres sous développés sans conscience, sans raison, sans âme.

J'aimerais que vous argumentiez sur ce sujet, je suis sûr que beaucoup d'avis différents émergeront.
https://www.instagram.com/nocturnaldementia/?hl=fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1130
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  Effleure du mal


Laura a écrit:
Pensez-vous que les animaux ont des droits tels que les hommes ? (DDHC)
Sont ils des êtres conscients comme nous ?
Peuvent ils avoir des sentiments tels que la peur, tristesse ou même la joie ?
Là n'est pas tellement la question, en fait. Cela revient à adopter un point de vue anthropocentré qui viserait à inclure les animaux dans un système moral dont ils n'ont même pas connaissance. Quel intérêt ? Il est bien plus intéressant d'avoir une approche écosystémique ou écologique de la chose : ces animaux ont une place dans tel écosystème ; leur disparition précipitée est un problème pour le maintien de celui-ci.

Cela dit, on sait que les espèces proches de l'être humain (mammifères) sont dotées d'une certaine forme de conscience et de mécanismes émotionnels similaires.


Laura a écrit:
Ou si tout cela n'est que de l'absurde que les animaux ne sont que des êtres sous développés sans conscience, sans raison, sans âme.
La notion de "sous-développement" ou "d'espèce plus développée" n'a pas de sens : il n'y a que des trajectoires évolutives différentes. Il n'existe pas d'échelle de valeur qui placerait l'être humain à un endroit donné et une anguille à un autre.



Il y a et y aura toujours des rapports de force dans la nature : la vie se fonde là-dessus. En revanche, on peut refuser la souffrance inutile et les dégâts évitables envers le monde vivant. L'empreinte négative d'un individu humain, qui n'échappe pas aux lois biologiques et à sa place dans les écosystèmes qu'il occupe comme tout autre être vivant, est réductible parce qu'il est capable de choix moraux et politiques et c'est sans doute là la marque de la singularité humaine.



Tu peux lire Du végétarisme de Gandhi ça t'intéresserait.


(Je serais curieuse de voir ton dossier de presse, ici ou par MP !)
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  544
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  01/12/2016
    
                         
Aquae  /  Gloire de son pair


Citation :
Pensez-vous que les animaux ont des droits tels que les hommes ? (DDHC)
Il y a eu une déclaration universelle des droits de l'animal (mais elle n'est pas juridiquement prise en compte, malheureusement) : https://fr.wikisource.org/wiki/D%C3%A9claration_universelle_des_droits_de_l%E2%80%99animal

Citation :
Sont ils des êtres conscients comme nous ?
Peuvent ils avoir des sentiments tels que la peur, tristesse ou même la joie ?
La réponse varie d'un animal à l'autre, mais la grosse majorité sont des êtres sentients, c'est-à-dire pourvus d'une conscience et d'une sensibilité. Dans l'état actuel des connaissances, si je ne dis pas de bêtises, les seuls animaux dont on ne soient pas certain-es de leur sentience sont les mollusques. On pense souvent que les poissons souffrent peu ou pas du tout, par exemple, mais des tas d'études ont démontré le contraire...

Pour le reste, je rejoins ce que dit Moïra Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  11
   Âge  :  19
   Localisation  :  Dans un monde parallèle
   Pensée du jour  :  "- La solidarité est un concept qui a changé avec le monde
   Date d'inscription  :  18/07/2018
    
                         
Laura  /  Homme invisible


aquae a écrit:
Je suis au courant pour la déclaration des animaux mais elle ne sert à pas grand chose vu les condition dans les abattoirs.
https://www.instagram.com/nocturnaldementia/?hl=fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1130
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  Effleure du mal


cet article ! I love you (et encore beaucoup de commentaires sont pale)

http://www.liberation.fr/debats/2018/07/24/assujettir-les-animaux-est-devenu-un-caprice_1668554
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre 2 sapins et un trou béant
   Pensée du jour  :  La mort se couche lorsque je me lève
   Date d'inscription  :  14/12/2013
    
                         
Luos  /  Autostoppeur galactique


Je me permets de mettre mon "grain de sel" car c'est un dossier qui me touche personnellement et qui, je trouve, part souvent dans les extrêmes.

Je vais commencer par dire les vrais affaires: Je viens de l'Abitibi, au Québec, et j'ai grandi sur une petite ferme bovine. Bien que nous n'avons plus la ferme, nous gardons encore quelques animaux chez ma mère (porc et boeuf) que nous abattons l'automne pour nous nourrir durant le reste de l'année. Nous avons aussi un petit jardin derrière la maison pour y faire pousser nos légumes. Je suis un pratiquant de la chasse et un mordu de la pêche. J'ai égorgé et vider mon premier poulet à l'âge de 7 ou 8 ans, alors que j'avait nourri le poulailler tout l'été.

Bref, j'aime la viande. Sauf que... je la respecte.

Je suis prêt à concéder que les animaux ont des sentiments, si on peut appeler ça ainsi. Et encore là, ce n'est pas tous les animaux qui ont la même sensibilité. Certain saute de joie quand tu les rencontre, d'autre ne remarque même pas ton passage. Ils se protègent entre eux. Mais aussi, se tuent entre eux. Et souvent, pour aucune raison. Tel les humains.

Par contre, de là à dire qu'ils sont comme nous, non. Ils ne sont pas rationnels. Ils n'ont pas la notion du bien et du mal, alors que nous, oui. Tous ce qu'ils ont, c'est de l'instinct. Pourquoi une chatte mange-t-elle ses chatons lorsqu'elle a eu de la difficulté à mettre bas? Pour survivre, ou les "protéger" car elle se sent trop faible pour s'occuper d'eux. Elle se fout qu'ils meurent et oublie leur naissance. Par contre, dirait-on la même chose si une femme ferait une telle atrocité ? Bien sûr que non. Sauf en de cas de maladie mentale grave, une femme ou un homme sait pertinemment que tuer ses enfants c'est mal. Les ours mâles, lorsque la femelle a ses petits, les tuent s'il a la chance, pour pouvoir s'accoupler à nouveau (d'où le fait que les femelles sont souvent très dangereuses et agressives lorsqu'elles ont leur bébés). Ce serait drôlement malsain si l'homme avait un comportement aussi croche... J'en ai des milliers d'exemples de "cruauté animale".

Aussi, les animaux dits prédateurs, tuent aisément pour se nourrir. Ils ne pensent pas aux sentiments de la race chassée. Le loup ne se demande pas si le caribou a peur, s'il pense comme lui, s'il aimerait mieux vivre ou à l'orphelin qu'il va créer. Il le tue pour survivre. Point. D'ailleurs, si un autre loup entre dans son territoire, il va le tuer aussi, s'il le peut. Ou le chasser, même si aucun gibier ne se retrouve ailleurs. C'est la loi du plus fort, la loi de la jungle. Et nous sommes le pire prédateur de la Terre.

Là, j'entends déjà des dents gricher... C'est normal! J'énumère la rhétorique typique des gens qui se foutent des animaux! Là où je diffère de la plupart, c'est, comme dit plus haut, que je respecte l'animal que je mange. Je comprends d'où il vient et  qu'il a donné sa vie pour que je garde la mienne. Car non, je n'adhère pas aux principes Végétaliens. L'Homme est omnivore. Nous avons besoin de protéine pour survivre. Et je me méfie de toutes ces études, autant du côté Vegan que Pro-Viande, pour ce qui est des protéines végétales... De mon avis, c'est l'équilibre qui fait de ta vie, une vie saine.

Sauf qu'il est inutile qu'un animal souffre avant sa mort. Je pendrais sur la place publique ceux qui martyrisent les animaux pour le plaisir. Et je déteste tout gaspillage. Un animal est mort pour que tu le manges, ne le jette pas aux poubelles parce qu'il n'est pas bien cuit ou à ton goût. Et surtout, ne le laisse pas pourrir dans ton frigo. Aussi, je suis sidéré quand j'entends des gens parler qu'ils ne savent pas d'où le jambon vient, autre qu'au supermarché. Calvaire! C'est une fesse de porc! Ça arrive pas comme ça dans le présentoir de ton épicerie! Même chose avec les ailes de poulet, filet mignon et foie gras! C'est quelque chose qui devrait être enseigné à l'école, dès les premières années. Avec incursion dans une ferme ET un abattoir propre. Peut-être que les gens serait plus conscientisés?

Bien sûr, il y a des dérives. Les abattoirs sont souvent ignobles. Les supers fermes axées sur la production aussi. Ce n'est plus naturel et c'est manqué de respect envers les animaux. Il y en a aussi du côté Vegan, comme ceux qui essaie de nourrir leur chat ou leur chien avec seulement des légumes (ils vont les rendre malades, voir les tuer, ces cons!).

Nous, nos cochons pataugent dans une grande enclos à l'extérieur, dans leur boue (parce que ça adore la boue, un cochon!) et c'est la même chose avec nos veaux (sans la boue!) dans leur paturage. Ils sont heureux, protégés et bien nourri, naturellement. Ils ont une belle vie!

Pour revenir un peu sur tes premiers questionnements ci-haut, car je me suis un peu emporté, je crois simplement que certaines personnes sont trop émotifs et qu'ils font la projection de leurs sentiments typiquement Humains sur toutes les races. Ils ne gardent pas la tête froide et voient seulement ce qu'ils veulent voir. Tandis que d'autre, sont tout simplement des arrièrés qui se foutent de tout. D'ailleurs, souvent, ces derniers sont aussi ceux qui font le moins attention à leur environnement et qui polluent sans aucuns remords.

Bref, pour résumé ma dérive à moi, tu peux autant aimer la viande que les animaux. Tu peux les respecter même si tu ne les places pas sur le même pied d'égalité que l'Homme, sans pour autant les prendre pour des êtres inférieurs.  

Je termine sur une théorie que j'ai élaboré au fil de mon existence avec les animaux et les humains. Tous les comportements humains se retrouvent dans le règne animal et vice versa. Que ce soit de protéger son territoire, aimer son prochain, hair son prochain, violer, tuer, abandonner son enfant, adopter un enfant, avoir un caractère fort ou faible... J'ai tout vu ça sur une ferme (chez les animaux on s'entend!!!!). Et c'est la principale raison qui me fait dire que l'Homme demeure un animal. Mais non! Je ne contredie pas ce que je viens de déblatérer ici-haut! Nous avons quelque chose de plus que les animaux, la seule chose qui nous distingue vraiment: notre conscience. Sauf que nous restons des animaux tout de même.

J'ai lu à quelque part: "Si l'animal avait notre conscience, nous ne serions plus là. Si nous avions leurs instincts, nous serions ailleurs" (ou quelque chose comme ça!)

Ah! Désolé du pavé! :mrgreen:
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9177
   Âge  :  43
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Très chouette pavé !
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre 2 sapins et un trou béant
   Pensée du jour  :  La mort se couche lorsque je me lève
   Date d'inscription  :  14/12/2013
    
                         
Luos  /  Autostoppeur galactique


Séléné.C a écrit:
Très chouette pavé !

Mwin... Je me suis emporté un petit peu!!! What a Face
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9177
   Âge  :  43
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Des fois, il faut...
... mais il faut du courage pour dire ce qu'on pense dans le secteur Agora !
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre 2 sapins et un trou béant
   Pensée du jour  :  La mort se couche lorsque je me lève
   Date d'inscription  :  14/12/2013
    
                         
Luos  /  Autostoppeur galactique


Bof, je suis certain de mes convictions et je n'ai pas peur des débats. Je n'ai d'ailleurs pas plus peur de m'avouer vaincu que de dire victoire lors de ces débats. Débattre, c'est ce qui fait avancer le monde! Malgré que par les temps qui courent, seuls les extrémistes gauchistes semblent être entendus... Les autres, ne sont que des faschistes, racistes, xénophobes ou peu importe quel autre "phobe".... Mais ceci est un autre débat!!! :mrgreen: Haha!
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  544
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  01/12/2016
    
                         
Aquae  /  Gloire de son pair


Désolée de venir pourrir l'ambiance, mais il y a quelques trucs qui me hérissent les poils dans ton pavé, Luos.

Citation :
Je suis prêt à concéder que les animaux ont des sentiments, si on peut appeler ça ainsi. Et encore là, ce n'est pas tous les animaux qui ont la même sensibilité. Certain saute de joie quand tu les rencontre, d'autre ne remarque même pas ton passage. Ils se protègent entre eux. Mais aussi, se tuent entre eux. Et souvent, pour aucune raison. Tel les humains.
Les animaux ont bien des sentiments, une sensibilité, des intérêts (et notamment celui de continuer à vivre). Ils n'ont effectivement pas tous la même sensibilité, mais ce n'est pas parce qu'un animal ne s'intéresse pas à toi / ne te saute pas dessus avec joie qu'il n'est pas un être sensible (pardon si j'ai mal compris ton propos mais il me semble que c'est l'idée qui s'en dégage).
Ensuite, je ne suis pas hyper renseignée sur le sujet, mais quand un animal tue un autre, c'est généralement parce qu'il y a une raison, tu en parles d'ailleurs plus bas dans ton com'. A la différence des êtres humains, ils tuent ce dont ils ont besoin pour se nourrir et pas plus.

Citation :
Ils n'ont pas la notion du bien et du mal, alors que nous, oui.
C'est précisément la raison pour laquelle on ne peut pas en vouloir aux animaux de se tuer entre eux. De notre côté, puisqu'on connaît leur souffrance et qu'on peut se passer de produits animaux sans nuire à notre santé (si, si, je donnerai des liens si besoin), il me semble que ça relève du devoir moral de cesser leur exploitation.

Citation :
C'est la loi du plus fort, la loi de la jungle. Et nous sommes le pire prédateur de la Terre.
La loi du plus fort rentre dans ton cadre moral ? Ce n'est pas parce qu'on peut faire souffrir les animaux et les exploiter qu'on doit continuer à le faire.
Fun fact : dans la chaîne alimentaire, l'être humain est au même rang que l'anchois Razz Un très bon article sur le sujet : http://www.la-carotte-masquee.com/lhomme-est-il-omnivore/

Citation :
Là où je diffère de la plupart, c'est, comme dit plus haut, que je respecte l'animal que je mange. Je comprends d'où il vient et  qu'il a donné sa vie pour que je garde la mienne.
1) Si tu le respectais, tu ne le tuerais pas
2) tu as déjà vu un animal aller joyeusement à l'abattoir ? C'est plutôt (carrément, en fait) le contraire : https://www.youtube.com/watch?v=VizpLk263iM
3) cesser de consommer des produits animaux n'est pas mauvais pour la santé, au contraire

Citation :
L'Homme est omnivore. Nous avons besoin de protéine pour survivre. Et je me méfie de toutes ces études, autant du côté Vegan que Pro-Viande, pour ce qui est des protéines végétales... De mon avis, c'est l'équilibre qui fait de ta vie, une vie saine.
Au sujet de l'omnivorisme, je renvoie à l'article dont j'ai déjà posté le lien. Ensuite, une protéine est une protéine, qu'elle soit d'origine animale ou végétale importe peu (pas du tout) pour l'organisme.
C'est ton droit de te méfier, mais au cas où tu ne serais pas au courant, des tas et des tas d'études non financées par des lobbies (pas comme les produits laitiers en France qui, à en croire la propagande, seraient la seule source de calcium (au cas où, il y en a dans le brocoli, les légumes à feuilles vertes, les légumineuses, les amandes, les figues, et j'en passe)) ont prouvé qu'une alimentation végétale ne posait pas de problème pour la santé, et qu'elle était même plus saine qu'une alimentation carnée, qui favorise certains cancers et autres maladies cardio-vasculaires. En fait, il suffit de faire attention à manger équilibré, et de se supplémenter à B12, la seule vitamine qu'on ne trouve pas dans les végétaux.
https://vegan-pratique.fr/nutrition/positions-medicales-et-scientifiques/

Citation :
Les abattoirs sont souvent ignobles.
Beaucoup trop souvent Sad
Du coup, montrer des abattoirs "propres" aux enfants, j'ai comme un doute sur la pertinence du truc : ça serait leur cacher la réalité (qu'on cache déjà assez comme ça)

Citation :
ils font la projection de leurs sentiments typiquement Humains sur toutes les races
C'est une généralisation franchement abusive. Les végéta*ien-nes sont très souvent accusé-es d'anthropomorphisme... Mais iels ont  bien conscience que les animaux et les êtres humains sont différents, que tous les animaux ont des degrés divers de sensibilité, et également différentes façons de l'exprimer. Tu le dis toi-même, on se rend compte très facilement en les observant que les animaux de la ferme montre une sensibilité très expressive. Il n'empêche qu'ils sont loin d'être les seuls, et que les poissons, pour ne citer qu'eux, sont beaucoup plus sensibles et intelligents qu'on ne le croit (il y a des études scientifiques, encore et toujours).

Citation :
Tu peux les respecter même si tu ne les places pas sur le même pied d'égalité que l'Homme, sans pour autant les prendre pour des êtres inférieurs.
Il ne s'agit pas de placer les animaux sur un pied d'égalité avec les êtres humains, les girafes se foutent pas mal du droit de vote Razz
Mais si tu ne les considères pas comme des êtres inférieurs, explique-moi pourquoi ils auraient moins droit à la vie que toi ?

Pour le reste, c'est super que tu respectes tes animaux jusqu'à leur mort. Vraiment Smile M'enfin respecter leur vie serait mieux Sad
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  146
   Âge  :  27
   Localisation  :  Genève
   Pensée du jour  :  Solitude
   Date d'inscription  :  17/09/2017
    
                         
Eyre  /  Barge de Radetzky


+1 Aquae
Je suis en train de regarder cette conférence sur l'intelligence animale, ça à l'air pas trop mal : https://www.franceculture.fr/conferences/bibliotheque-publique-dinformation/que-sait-de-lintelligence-animale

Après je ne crois pas que l'intelligence soit un critère de discrimination acceptable =)
https://gviscardi.wixsite.com/autrice
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  544
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  01/12/2016
    
                         
Aquae  /  Gloire de son pair


Merci pour le lien, Eyre, je vais regarder ça ! Smile

Sinon, une très bonne définition du terme de sentience (en général, on parle des animaux comme d'êtres sentients, plutôt que d'êtres intelligents) : http://fr.abolitionistapproach.com/2012/07/12/sentience/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre 2 sapins et un trou béant
   Pensée du jour  :  La mort se couche lorsque je me lève
   Date d'inscription  :  14/12/2013
    
                         
Luos  /  Autostoppeur galactique


Je vais essayer de répondre en étant clair, mais je suis pas trop bon dans les coupes de citation :/
Aquae a écrit:
Désolée de venir pourrir l'ambiance, mais il y a quelques trucs qui me hérissent les poils dans ton pavé, Luos. Aucun problème pour l'ambiance! Je ne m'attendais pas à aucun commentaire non plus! C'est ce qui me plait, le débat!

Citation :
Je suis prêt à concéder que les animaux ont des sentiments, si on peut appeler ça ainsi. Et encore là, ce n'est pas tous les animaux qui ont la même sensibilité. Certain saute de joie quand tu les rencontre, d'autre ne remarque même pas ton passage. Ils se protègent entre eux. Mais aussi, se tuent entre eux. Et souvent, pour aucune raison. Tel les humains.
Les animaux ont bien des sentiments, une sensibilité, des intérêts (et notamment celui de continuer à vivre). Ils n'ont effectivement pas tous la même sensibilité, mais ce n'est pas parce qu'un animal ne s'intéresse pas à toi / ne te saute pas dessus avec joie qu'il n'est pas un être sensible (pardon si j'ai mal compris ton propos mais il me semble que c'est l'idée qui s'en dégage).
Ensuite, je ne suis pas hyper renseignée sur le sujet, mais quand un animal tue un autre, c'est généralement parce qu'il y a une raison, tu en parles d'ailleurs plus bas dans ton com'. A la différence des êtres humains, ils tuent ce dont ils ont besoin pour se nourrir et pas plus. Ce n'est pas exactement mon propos en effet. Une vache qui vient me voir a les mêmes "sentiments" que celle qui continue de brouter, j'en convient. Ce que je veux dire, et je vais donner un exemple qui m'est arrivé jeune, c'est que certains animaux n'ont pas de "conscience" et tue pour le plaisir. Mon histoire est celle du chien d'un de mes amis, un bichon ou autre petit canin du genre. Nous étions sur le bord du lac, puis, un voisin est arrivé avec son labrador. Tout allait bien, puis Bang! Le labrador a sauté au cou du bichon et l'a tué net. Puis il est retourné s'assoir comme si de rien n'était, la queue battant dans tous les sens. J'ai vu la même chose avec un taureau et un veau plus jeune. Ou un cochon avec un autre. Pour de ce qui est de l'intérêt à vivre, nous avons aussi cet intérêt: c'est l'instinct de survie.

Citation :
Ils n'ont pas la notion du bien et du mal, alors que nous, oui.
C'est précisément la raison pour laquelle on ne peut pas en vouloir aux animaux de se tuer entre eux. De notre côté, puisqu'on connaît leur souffrance et qu'on peut se passer de produits animaux sans nuire à notre santé (si, si, je donnerai des liens si besoin), il me semble que ça relève du devoir moral de cesser leur exploitation.   Et tu dis quoi aux peuples autochtone qui chasse le Béluga? Ou encore à ceux qui continue de chasser par traditions? Par ailleurs, je n'aime pas le terme exploitation. Je dirais utilisation. Traire le lait d'une vache de façon intelligente ce n'est pas l'exploiter. La traire jusqu'a l'épuisement, la bourrée d'hormone, par contre oui, exploitation serait plutôt juste. Notre devoir morale c'est de bien traiter l'animal.

Citation :
C'est la loi du plus fort, la loi de la jungle. Et nous sommes le pire prédateur de la Terre.
La loi du plus fort rentre dans ton cadre moral ? Ce n'est pas parce qu'on peut faire souffrir les animaux et les exploiter qu'on doit continuer à le faire.  C'est un peu mon point quand je dis que je respecte les animaux. On peut les abattre sans qu'ils stress ou qu'ils souffrent. Mais oui, la loi du plus fort est tout à fait dans mon cadre moral. C'est ce que j'apelle La Vie. Je ne suis pas de ceux qui croit que tous sont égaux. Personne ne nait égal à son voisin. Tu peux être grand, riche et imbécile ou petit, pauvre et surdoué. Si tu n'es pas assez fort pour mener la meute, prend la place qui te revient et suit la. Mais être fort ne veut pas du tout dire écraser les autres! Mais encore une fois, c'est un autre débat  :mrgreen:  
Fun fact : dans la chaîne alimentaire, l'être humain est au même rang que l'anchois Razz Un très bon article sur le sujet : http://www.la-carotte-masquee.com/lhomme-est-il-omnivore/   Intéressant! Je vais regarder ça lorsque j'aurai accès à tout l'internet (mon camp à Rankin Inlet est limité en terme d'accessibilité internet)

Citation :
Là où je diffère de la plupart, c'est, comme dit plus haut, que je respecte l'animal que je mange. Je comprends d'où il vient et  qu'il a donné sa vie pour que je garde la mienne.
1) Si tu le respectais, tu ne le tuerais pas  Faut dire tout ce que je disais par après aussi..Le gaspillage, le respect, tout!
2) tu as déjà vu un animal aller joyeusement à l'abattoir ? C'est plutôt (carrément, en fait) le contraire : https://www.youtube.com/watch?v=VizpLk263iM  C'est exactement le genre de vidéo de propagande que je déteste. Tous les animaux, humains compris, vivent du stress lorsqu'envoyé en tas dans un nouvel environnement. Par ailleurs, je tue moi-même la nourriture que je mange, je ne fais pas vivre ces moments atroces à mes animaux...
3) cesser de consommer des produits animaux n'est pas mauvais pour la santé, au contraire   Consommer des produits animaux de manière responsable et intelligente n'affecte en rien l'animal (sauf lorsque tué, évidemment). Prendre du lait, des oeufs et les transformer ne fait absolument rien à la poule ou à la vache. Les surexploitation par contre oui. Voir le documentaires les Alimenteurs à ce sujet.... C'est dégueulasse. Mais oui, manger plus de légumes et de fruits c'est effectivement meilleur pour la santé

Citation :
L'Homme est omnivore. Nous avons besoin de protéine pour survivre. Et je me méfie de toutes ces études, autant du côté Vegan que Pro-Viande, pour ce qui est des protéines végétales... De mon avis, c'est l'équilibre qui fait de ta vie, une vie saine.
Au sujet de l'omnivorisme, je renvoie à l'article dont j'ai déjà posté le lien. Ensuite, une protéine est une protéine, qu'elle soit d'origine animale ou végétale importe peu (pas du tout) pour l'organisme.
C'est ton droit de te méfier, mais au cas où tu ne serais pas au courant, des tas et des tas d'études non financées par des lobbies (pas comme les produits laitiers en France qui, à en croire la propagande, seraient la seule source de calcium (au cas où, il y en a dans le brocoli, les légumes à feuilles vertes, les légumineuses, les amandes, les figues, et j'en passe)) ont prouvé qu'une alimentation végétale ne posait pas de problème pour la santé, et qu'elle était même plus saine qu'une alimentation carnée, qui favorise certains cancers et autres maladies cardio-vasculaires. En fait, il suffit de faire attention à manger équilibré, et de se supplémenter à B12, la seule vitamine qu'on ne trouve pas dans les végétaux.
https://vegan-pratique.fr/nutrition/positions-medicales-et-scientifiques/   Sans se fier à la médecine d'aujourd'hui, qui nécessite tout de même des traitements de chimies en laboratoire, tu ne pourrais pas que manger des légumes ? Ce n'est pas ce que je disais quand je parlais d'équilibre? Trop de viande n'est-il pas aussi nocif qu'aucune viande (si tu ne te gaves pas de pillules)? Hors sujet un peu aussi, mais j'essaie de me tenir le plus loin possible de tout ce qui touche les pillules et autres suppléments. La nature fourni ce qu'on a de besoin pour vivre et se soigner. S'agit de savoir où regarder.

Citation :
Les abattoirs sont souvent ignobles.
Beaucoup trop souvent Sad
Du coup, montrer des abattoirs "propres" aux enfants, j'ai comme un doute sur la pertinence du truc : ça serait leur cacher la réalité (qu'on cache déjà assez comme ça) Faut qu'ils soient informés de tout, autant du bon, comme du mauvais, ce qui se fait malheureusement que très peu souvent, car nos professeurs ne se contente plus d'enseigner d'un point de vue neutre... Oups! Autre débats!!  :mrgreen:  Mais mon point était plus centré vers le gaspillage et la conscientisation collective par rapport à la viande. Je suis persuadé que si les gens connaissaient la façon de faire pour abattre un animal (sans le faire souffrir), le dépecer, le vider et faire la boucherie, il y aurait moins d'excès.  

Citation :
ils font la projection de leurs sentiments typiquement Humains sur toutes les races
C'est une généralisation franchement abusive. Les végéta*ien-nes sont très souvent accusé-es d'anthropomorphisme... Mais iels ont  bien conscience que les animaux et les êtres humains sont différents, que tous les animaux ont des degrés divers de sensibilité, et également différentes façons de l'exprimer. Tu le dis toi-même, on se rend compte très facilement en les observant que les animaux de la ferme montre une sensibilité très expressive. Il n'empêche qu'ils sont loin d'être les seuls, et que les poissons, pour ne citer qu'eux, sont beaucoup plus sensibles et intelligents qu'on ne le croit (il y a des études scientifiques, encore et toujours). S'ils comprennent nos différences, pourquoi n'acceptent-ils pas que nous mangeons nous aussi de la viande? On peut savoir que ces êtres vivants sont sensibles, mais les manger quand même. Peut-être que ça fait de nous des être insensibles ? Sujet philosophique ici? D'ailleurs, l'Humanité passe son temps à s'entretuer pour des raisons stupides. Aussi bien tué pour manger?

Citation :
Tu peux les respecter même si tu ne les places pas sur le même pied d'égalité que l'Homme, sans pour autant les prendre pour des êtres inférieurs.
Il ne s'agit pas de placer les animaux sur un pied d'égalité avec les êtres humains, les girafes se foutent pas mal du droit de vote Razz
Mais si tu ne les considères pas comme des êtres inférieurs, explique-moi pourquoi ils auraient moins droit à la vie que toi ? Oh! Mais ils ont le droit de vivre! Ce n'est pas mon point. Ce que je dis c'est que j'ai le droit de les manger, tout comme le loup peut manger le caribou! La loi de la jungle! Sauf qu'entre laisser mourir mes semblables ou un caneton, je tue le caneton sans hésiter.

Pour le reste, c'est super que tu respectes tes animaux jusqu'à leur mort. Vraiment Smile M'enfin respecter leur vie serait mieux SadMais c'est parce que je respecte leur vie que je respecte leur mort!

Bref, pour comprendre mon point de vue parfaitement, je crois qu'il faut être un peu fondamentaliste, dans le sens de retour au source, connection avec la nature. Je suis contre les producteurs de masse, autant dans le légume que dans la viande, que dans l'industriel. Lorsque tu es trop gros, tu perds toute notion de respect terrestre. Si chacun aurait sa petite ferme avec ses légumes et ses animaux pour subvenir à ses besoins, tel que mes arrières grand-parents et grand-parents, beaucoup réaliserait que les productions de masse se foutent totalement de la qualité des aliments, et de vie des animaux. J'ai le même point de vue que les autochtones: la terre nous fournit tous ce que l'on a besoin. Prenons soin d'elle et elle prendra soin de nous. Ne tuons pas pour rien, ni pour le simple plaisir.

Pour finir, je suis un éternel Gris. Je ne vois rien de blanc, rien de noir. Tout est toujours... Gris! scratch :mrgreen:

Au plaisir!
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  146
   Âge  :  27
   Localisation  :  Genève
   Pensée du jour  :  Solitude
   Date d'inscription  :  17/09/2017
    
                         
Eyre  /  Barge de Radetzky


Aquae a écrit:
Merci pour le lien, Eyre, je vais regarder ça ! Smile

Sinon, une très bonne définition du terme de sentience (en général, on parle des animaux comme d'êtres sentients, plutôt que d'êtres intelligents) : http://fr.abolitionistapproach.com/2012/07/12/sentience/

Oui je connais la sentience, je trouve que c'est un bon critère, du coup je garde l'article sous le coude ça peut toujours servir =) J'avais aussi lu des trucs comme quoi on prenait en compte l'instinct de fuite devant la douleur.
En tout cas, l'éthologie je trouve ça super intéressant, c'est incroyable ce que l'on peut sous-estimer les animaux, on est bien loin de tout connaître à leur sujet ^^.
https://gviscardi.wixsite.com/autrice
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Discrimination Animale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-