PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 Histoire dans une histoire ? Fin irréelle... Aidez moi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  15
   Date d'inscription  :  05/07/2018
    
                         
EcrivainFou  /  Homme invisible


Bonjour, alors voilà pour mon roman j'aurais besoin de quelques conseils.
En effet, mon roman est raconté à la première personne, le personnage principal raconte l'histoire.

Est-ce une bonne idée ou non de terminer par un passage ou le personnage dit qu'il est en train d'écrire son histoire ?
J'avais une deuxième idée plus perchée ... Est-ce une bonne idée si je termine mon roman (policier) par le fait que le personnage principale (Femme de la victime) se réveille dans son lit et apprends que tout cela n'étais qu'un rêve et que son mari est bien présent à côté d'elle ?

Merci d'avance pour vos retours !
Bonne après-midi !
EcrivainFou
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  83
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  28/05/2017
    
                         
Alterran  /  Pippin le Bref


EcrivainFou a écrit:


Est-ce une bonne idée ou non de terminer par un passage ou le personnage dit qu'il est en train d'écrire son histoire ?

Terminer... ton livre? ou un passage quelconque? Qu'oi qu'il en soit cela ne me choque pas si cela apporte un plus à l'intrigue !

EcrivainFou a écrit:

J'avais une deuxième idée plus perchée ... Est-ce une bonne idée si je termine mon roman (policier) par le fait que le personnage principale (Femme de la victime) se réveille dans son lit et apprends que tout cela n'étais qu'un rêve et que son mari est bien présent à côté d'elle ?

Ca peut être assez frustrant pour le lecteur, un côté twist trop facile mais pourquoi pas, là aussi, il n'y a pas de règles, tout dépend de ta façon de l'amener.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  15
   Date d'inscription  :  05/07/2018
    
                         
EcrivainFou  /  Homme invisible


Alterran a écrit:
EcrivainFou a écrit:


Est-ce une bonne idée ou non de terminer par un passage ou le personnage dit qu'il est en train d'écrire son histoire ?

Terminer... ton livre? ou un passage quelconque? Qu'oi qu'il en soit cela ne me choque pas si cela apporte un plus à l'intrigue !

EcrivainFou a écrit:

J'avais une deuxième idée plus perchée ... Est-ce une bonne idée si je termine mon roman (policier) par le fait que le personnage principale (Femme de la victime) se réveille dans son lit et apprends que tout cela n'étais qu'un rêve et que son mari est bien présent à côté d'elle ?

Ca peut être assez frustrant pour le lecteur, un côté twist trop facile mais pourquoi pas, là aussi, il n'y a pas de règles, tout dépend de ta façon de l'amener.

Merci pour ton retour ! En tout cas, je pense écrire deux versions de la fin et de voir avec mon entourage celui qu'ils préfère !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  83
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  28/05/2017
    
                         
Alterran  /  Pippin le Bref


Je sais pas si c'est la bonne solution dans le sens où cela va nécessiter deux fois plus de travail sans être forcément pertinent pour l'une ou l'autre des fins. À toi de voir si le jeu en vaut la chandelle !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  259
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  05/12/2017
    
                         
Audrey H.  /  Autostoppeur galactique


Citation :
J'avais une deuxième idée plus perchée ... Est-ce une bonne idée si je termine mon roman (policier) par le fait que le personnage principale (Femme de la victime) se réveille dans son lit et apprends que tout cela n'étais qu'un rêve et que son mari est bien présent à côté d'elle ?

Personnellement je n'aime pas ce genre de twist, je trouve que ça tombe comme un cheveu sur la soupe, que l'auteur s'est joué de moi. Si ça se justifie vraiment dans le contexte de l'histoire pourquoi pas, mais si ça arrive comme ça, bof bof.

Citation :
Est-ce une bonne idée ou non de terminer par un passage ou le personnage dit qu'il est en train d'écrire son histoire ?
Est-ce que ça sert l'intrigue / les questionnements du roman / etc.
Si ça sert quelque chose oui pourquoi pas, si c'est une mise en abime "gratuite" je pense que ça ne sert pas à grand chose.

Après difficile de juger hors contexte...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  406
   Âge  :  33
   Localisation  :  Quelque part dans la belle province
   Date d'inscription  :  11/03/2018
    
                         
Lanya  /  Pour qui sonne Lestat


Bonjour,
ta seconde idée de finale ressemble fortement à un revirement dans une vieille série télé nommée «Dallas».

Pour résumer, ils avaient fait mourir un personnage important lors d'une saison. Celle-ci s'est poursuivit normalement. Puis, réalisant que la mort de ce personnage n'était pas une si bonne idée que cela, la saison suivante, paf, la femme de ce personnage se réveille et réalise que son mari est bien vivant, en train de prendre sa douche et que tout ce qui avait été présenté pendant la saison précédente n'était qu'un cauchemar.

Cela a été catégorisé comme le pire revirement de situation jamais vu en télé et à éviter selon plusieurs critiques. La série n'a pas fait long feu après cela. Cela revenait à dire que la dernière saison n'était pas utile pour faire progresser l'histoire, vu que tout cela n'était qu'un rêve.

Maintenant, côté roman, je ne sais pas ce que cela donnerait. Il faudrait que ce soit rondement bien mis en place pour que le lecteur ne soit pas frustré à la fin de la lecture. Personnellement, je me dirais «Tout cela pour ça!».

Pour ce qui est de la première option, selon la manière dont c'est amené, cela se fait. Maintenant, il faut voir comment le reste du texte est écris. Le temps des verbes. Si le personnage a déjà tout vécu cela et qu'il relate lui-même l'histoire, le choix des temps de verbes aura donné un indice au lecteur. Si tu cherches des exemples de tels romans, je te conseille de lire le roman d'Agatha Christie «Le meurtre de Roger Ackroyd». Cela reprend un peu le principe dont tu parles.

Au plaisir! :flower:

En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2441
   Âge  :  42
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Guère épais


Le personnage qui se réveille fait partie des "twists" bateau qui passent souvent mal auprès des lecteurs (trop cliché).

Pour "le personnage écrit son histoire", à voir si cela sert ton roman.

Bon courage pour la suite de l'écriture. Parchemin
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5549
   Âge  :  29
   Localisation  :  Oxfordshire
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


EcrivainFou a écrit:
Est-ce une bonne idée si je termine mon roman (policier) par le fait que le personnage principale (Femme de la victime) se réveille dans son lit et apprends que tout cela n'étais qu'un rêve et que son mari est bien présent à côté d'elle ?

Non.
Jamais.
En aucun cas.
D'aucune façon.
JAMAIS
http://timslam.blogspot.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  15
   Date d'inscription  :  05/07/2018
    
                         
EcrivainFou  /  Homme invisible


Bon d'accord, merci pour vos réponses, je sais à présent que c'est une très mauvaise idée silent Rolling Eyes

Bonne soirée !
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  11/06/2018
    
                         
Encrelune  /  Homme invisible


Bonjour,

Voici quelques exemples de lectures pour compléter ce qui a été dit, avec des bouquins d'écrivains assez célèbres Smile

1) Est-ce une bonne idée ou non de terminer par un passage ou le personnage dit qu'il est en train d'écrire son histoire ?
-> L'apprenti assassin de Robin Hobb (1er tome de L'assassin royal).
A la différence près que c'est dès le prologue qu'on comprend que Fitz écrit son histoire, mais l'auteure le rappelle également durant l'épilogue. C'est très bien amené, dans le sens où ce n'est pas marqué "Je suis FiztChevalerie, et voici mon histoire.", non, c'est beaucoup plus nuancé et subtil. Et puis c'est tellement bien écrit  :squee2:

2) Est-ce une bonne idée si je termine mon roman (policier) par le fait que le personnage principale (Femme de la victime) se réveille dans son lit et apprends que tout cela n'étais qu'un rêve et que son mari est bien présent à côté d'elle ?
-> Central Park de Guillaume Musso.
On retrouve une duperie un peu similaire, quand on apprend à la fin qu'il n'y a jamais eu ni poursuivant, ni menace, ni assassin, ni victime... Je ne dis pas pourquoi, (on va pas tout spoiler non plus, nan mais oh !) mais bon, de mon avis, ça se termine vraiment en eau de boudin...

En espérant que ça t'aide Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  365
   Âge  :  27
   Localisation  :  Pays du sirop d'érable
   Pensée du jour  :  Rade, rade, belo rade... (Thomas Bergersen de TSFH)
   Date d'inscription  :  30/08/2015
    
                         
P'tite Hildly  /  Tapage au bout de la nuit


Bonjour !

Personnellement, je crois que toutes tes idées sont bonnes à conditions que ce soit bien amené et bien écrit.
Oui, même le vieux truc tout pourri de "c'était qu'un rêve".
Je pense par exemple à Inception (ok, c'est un film mais ça reste une histoire). La fin est frustrante parce qu'on ne sait pas si la dernière scène est un rêve ou non (enfin quand c'est la première fois qu'on voit le film, maintenant on connait la réponse). C'est subtile, c'est bien amené, c'est une fin ouverte, et j'ai trouvé ça géniale.
Si on apprend au fur et à mesure que la femme de la victime adore les romans policiers, que petite, elle était très curieuse au point d'embêter son entourage, qu'elle a du mal à distinguer réalité, souvenir et rêve, et qu'une voyante lui a dit que son mari allait mourir et qu'elle y croit, ça peut donner des indices au lecteur qui ne se sentira pas "trahi" à la fin de l'histoire.

Le problème de ce type de fin est qu'elle est souvent mal utilisée, c'est tout. C'est comme le triangle amoureux dont on sait tous comment ça commence et comment ça se termine. C'est relou mais ce n'est pas une mauvaise idée en soi.
Pour l'histoire qui est raconté par le personnage principal, même combat.

Quoique tu choisisses, n'hésite pas à faire lire ton histoire à des gens, d'autres idées vont peut-être arrivée au fur et à mesure. Tu ne peux que progresser Wink
https://epicmusicadventure.blogspot.fr En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  25
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  19/12/2017
    
                         
Grem  /  Petit chose


La fin "c'était qu'un rêve" n'est pas une fin ouverte (contrairement à celles de la plupart des films de Nolan).
Personnellement, je crois que je raccroche systématiquement les théories du rêve dans une intrigue à des hypothèses ad hoc, donc à une fumisterie d'auteur. Tôt ou tard, le lecteur est assez grand pour lever le nez du texte et se dire "c'est qu'un livre". Qu'il y ait du méta, de l'onirisme, de la mise en abîme... pour approfondir la réflexion, tant mieux, je ne saurais que trop peu y encourager. Mais selon moi, ça doit rester de l'ordre de la thématique, et le moins possible impacter le scénario.

Christopher Nolan semble justement ne pas s'y être trompé :
Spoiler:
 
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  17
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
shiki-yuki  /  Homme invisible


Pour la fin où elle se réveille et réalise que c'était un rêve, je pense que ça ne pourrait fonctionner qu'à condition que dans l'histoire, il y ait des choses très étranges, que le lecteur sache déjà qu'il y a un truc qui cloche sans vraiment savoir pourquoi. Un rêve n'est jamais vraiment rationnel, y'a toujours des trucs bizarres donc si t'arrives à faire ressortir ces choses ultra étranges des rêves, peut-être que ça pourrait aller. Sinon, si rien n'annonce que quelque chose n'est pas normal dans la façon de fonctionner de l'intrigue, ça va laisser une très mauvaise impression au lecteur.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4486
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  L'ivre de la jungle


Tim a écrit:

Non.
Jamais.
En aucun cas.
D'aucune façon.
JAMAIS

Je plussoie avec la même vigueur.

Cependant, si t'as juste envie de faire un exercice de style pour toi, ça peut être très amusant à écrire. C'est un bon défi de transformer une mauvaise idée en histoire plaisante.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Histoire dans une histoire ? Fin irréelle... Aidez moi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-