PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 L’addiction au forum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  329
   Âge  :  30
   Localisation  :  J'ai tout rangé l'appartement
   Date d'inscription  :  29/08/2017
    
                         
je changerai maintenant  /  Tapage au bout de la nuit


Ah, Shub c'est orderz, OK on comprend mieux.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  98
   Âge  :  118
   Localisation  :  CB
   Pensée du jour  :  Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres (La Boétie)
   Date d'inscription  :  24/05/2017
    
                         
Amstramgram  /  Chewing-gum bi-goût


Mais non, c'est la grand-mère d'orderz Rolling Eyes
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5931
   Âge  :  26
   Localisation  :  Le front collé au bureau.
   Pensée du jour  :  Il est temps que le facteur se venge et mange les escaliers en papier.
   Date d'inscription  :  17/02/2007
    
                         
May  /  Ben là.


Et moi, je suis son père.


Explétif par principe.
http://fabriquetoi.tumblr.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1305
   Âge  :  28
   Localisation  :  Au sud, au nord, au milieux, partout!
   Date d'inscription  :  18/05/2017
    
                         
Piraeus  /  Tentatrice chauve


Moi je suis le voisin de sa tante.
https://antoinedazy.wixsite.com/portfolio
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  473
   Âge  :  5
   Date d'inscription  :  22/10/2017
    
                         
Jasmin  /  Pour qui sonne Lestat


plouf a écrit:
je reviens pour lire
je reviens pour poster des écrits
je reviens pour Pangolin of course
Je reviens quand rodé me dit trop de fois t'as vu le truc là lol ! BA NON ! J'ai pas vu Sad
Je crois que je pars systématiquement pour l'horloge parlante, ca m'insupporte. Ca m'insupporte parce que j'y participe Smile et ca m'épuise de devenir cette sorte de personnage grotesque.
On s'épuise aussi en IRL pour ça, mais le personnage ne reste pas.

Merci plouf, je ressens la même chose.
J’ai déjà failli supprimer mon compte deux fois cette semaine. Lo.mel a eu la gentillesse de me verdir une seconde fois alors je résiste, je demanderai un auto-ban à la place.
J’ai rencontré Machin pour lui en parler aussi de ce personnage dans lequel tu/on t’enferme/s malgré toi, ça m’a fait un bien immense d’en parler IRL.
J’explique déjà ce qui m’agace chez certains ici dans les commentaires des conversations avec R. Je n’arrive plus à partager mes textes (importants) de manière sereine (mais ça me passera).
Il y a quelques personnes dont toi avec lesquelles discuter de choses importantes hors écran ferait du bien.

(Shub, tu pourrais nous épargner tes avis sur tout ce qui bouge ? C’est quoi cette manie scratch On s’en tamponne en vrai)
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2633
   Âge  :  113
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Le bruit et la pudeur


Jasmin a écrit:

(Shub, tu pourrais nous épargner tes avis sur tout ce qui bouge ? C’est quoi cette manie  scratch  On s’en tamponne en vrai)
bouger sur tout ce qui saute ou sauter sur tout ce qui bouge comme dirait Anne Roumanoff  dans un sketch ?

P.S. comme j'ai dit + haut, si on me sollicite pas je réponds pas.
si tu veux vraiment avoir des discussions privées avec les gens, le mieux c'est les MP !
Mais c'est vrai que la distinction privé-public sur ces forums c'est ...hmmmm
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  708
   Âge  :  22
   Localisation  :  atopia
   Pensée du jour  :  « seul sage dans un banquet de gens ivres »
   Date d'inscription  :  30/01/2015
    
                         
rodé  /  Blanchisseur de campagnes


plouf a écrit:
je reviens quand rodé me dit trop de fois t'as vu le truc là lol ! BA NON ! J'ai pas vu Sad

Laughing Sad I love you bb !!
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4221
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  SUR JE DEPUIS 10 ANS C'EST LA FÊTE
   Date d'inscription  :  03/12/2007
    
                         
Kid  /  Un talent FOU


c'est exactement la même pour moi en plus. je m'absente plusieurs semaines et quand je parle IRL à un JE j'apprends plein de choses, ça parle de nouveaux membres qui sont supposément là depuis des mois et que je ne connais pas, et je sens un besoin urgent de revenir voir ce qu'il se passe.


       
http://jackspirou.wordpress.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  8617
   Âge  :  43
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


:calien: Jasmin

Jasmin a écrit:
Pourquoi revient-on sur JE, au juste ?
Il peut y avoir des tas de raisons...
Ce peut être parce qu'on a besoin d'y poser des questions
ou bien parce qu'on y est entre gens qui ont des points communs et qu'on a appris à connaître
ou bien parce qu'on s'ennuie
et sûrement bien d'autres raisons

Jasmin a écrit:
Trois fois, j’ai dû supprimer mon compte pour me décourager de revenir. Parce que le forum devenait anxiogène ou chronophage. Je pars souvent quelques mois, mais je reviens toujours et je ne suis pas la seule.
Je comprends bien l'aspect "sombre" du forum. En effet, ça arrive.
Mais je ne crois pas que supprimer son compte soit une solution. C'est comme claquer une porte. Il suffit de quelques instants pour la rouvrir ensuite.
Evidemment... pour une accro dans mon genre, c'est dur de donner un avis sur la façon de s'éloigner.
Faire autre chose. Se passionner pour un autre truc. S'auto-interdire de venir sur le forum comme on se refuse une glace (demander un ban peut être une aide dans ce sens).
Quand un secteur du forum devient "sombre" pour moi... je le laisse de côté. J'ai rarement cette sensation pour tous à la fois. Je sais qu'il m'est arrivé de penser à supprimer mon compte, mais chaque fois, je me dis "non... si ça tombe, dans une heure je vais le regretter". Alors j'éteins. Et attends.
Là où vous allez tous trouver ça con : le truc qui m'a le plus souvent donné envie de supprimer mon compte, d'est quand je regarde mon nombre de messages pale qui prouve nettement que je suis accro à un niveau désespéré ! Et là, en plus... pas la peine de me raconter que ça ira mieux demain.
Allez... un fais un petit saut sur la page statistiques
(vaut mieux en rire qu'en pleurer...)
>> dans moins de 250 messages,
je suis posteuse record


Dernière édition par Séléné.C le Jeu 28 Juin 2018 - 15:03, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  473
   Âge  :  5
   Date d'inscription  :  22/10/2017
    
                         
Jasmin  /  Pour qui sonne Lestat


Tu parles trop pour ne rien dire, Shub, ça donne mal au crâne pale

Merci pour ton message, Séléné I love you
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  15/11/2017
    
                         
Céphalée  /  Tycho l'homoncule


Il me semble que les gens ne peuvent quitter JE durablement car je finis par leur manquer.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  120
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  02/06/2016
    
                         
Le Trader  /  Barge de Radetzky


Quand t'es là tu nous manques aussi.

J'y reviens en visitant les onglets retenus dans la barre de favoris.
Sinon, une escale entre deux écritures. Terre ! Terre ! (ou Homme.e !)
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  432
   Âge  :  41
   Pensée du jour  :  Je voudrais du soleil vert, des dentelles et des théières...
   Date d'inscription  :  27/05/2017
    
                         
Hel  /  Pour qui sonne Lestat


Coucou !

Ces derniers mois mon rapport à la connexion a beaucoup évolué ( je commence comme ça parce que ça me semble important, que cela pose une idée de recul et que sans doute mes mots, mon ressenti va découler de là ).

[ là j'avais commencé à reprendre sur les propos de Kid et d'Aomphalos que je trouvais intéressant, mais c'était super brouillon, sûrement que compréhensible de moi, donc peut-être j'y reviendrais si cela se précise de manière plus nette dans mon esprit]

Je vais donc me contenter de dérouler mon expérience du forum.
J'essaie de remonter au début, au premier pas, et je ne sais pas si c'était la question de la littérature ou déjà celle de l'humain, de la diversité que j'y voyais déjà. L'un dans l'autre, je crois que ce qui m'a accrochée au forum c'est ce sentiment qui paraitra peut-être un peu farfelu, d'avoir trouvé des gens de ma planète, des échanges, des ressentis, que je ne trouvais pas dans le commun, la vie de tous les jours. Je crois une identification dans certains mots, certains parcours ici, personnalité, où j'ai vu le singularisme, cette idée de se sentir souvent en décalage avec le monde, les autres. Oui c'est les personnalités d'abord je crois bien, même si la prise de conscience est venue plus tard, que je pensais cela avant comme sous le trait seul de l'attrait pour la littérature, il compte aussi ce trait là, mais.
Et je crois que j'ai malgré mon âge : ) avancé et grandi avec JE aussi, beaucoup. Je gommais je pense beaucoup ma façon d'être avant, en m'appliquant à interagir comme tout le monde en mimant alors que ce n'était qu'un mime, or je sais qu'en quelque sorte je suis inadaptée au comportement commun" (cette formule ne veux pas dire grand chose, évidemment, mais je pense que vous comprendrez ce que je veux y mettre comme sens), et d'avoir entrevu ici une forme de diversité, je crois que cela m'a permit petit à petit de me raccommoder, de prendre conscience de, et d'être plus pleinement moi-même.
ce qui est étrange, c'est que"le monde connecté" nous permet une liberté d'être ou donne ce sentiment mais aussi il reste une projection, il peut aider et enfermer. je pense à deux lecture récentes qui m'ont marquées, une ou le protagoniste est en quête d'identité : il y a une photo de lui petit garçon sur le buffet il regarde cette photo et ne se reconnait pas, ce garçon c'est un étranger, il commence à échanger en ligne, il est en recherche de lui même, il s'ouvre là un monde qui n'est pas le monde dans lequel lui évolue( traditionaliste rigoureux, où il ne trouve pa de place) c'est dans le mondeconnecté qu'il commence à se trouver, à se réaliser comme être féminin, et de là ensuite, qu'il commence à changer concrètement des choses dans sa vie, il a trouvé qui il est et d'où venait ce décalage, à la fin de l'histoire l'épisode connecté est anecdotique et pourtant un pont vers celle qu'il est devenu. J'avais un autre exemple dans le livre que je suis en train de lire, pile un paragraphe que j'ai lu ce matin mais bon c'est long et je crois que j'exprime déjà là l'idée.

j'ai été addict un moment, mais addict ça veut dire quoi ? la place que prenne les choses ? la place en temps ? en élan ? j'ai ressenti les choses comme je les ressens en vrai, je me suis fâchée, j'ai été triste, joyeuse, parfois fébrile, je ne sais pas. peut-être aussi une part d'égo, quand on se sent accepté, valorisé, que vous poser des mots qui suscitent des choses, après il y a eu l'épisode effarement quand vos mots votre façon de dire provoque des choses qui vous échappent totalement, que vous en mesurez pas, je vous fais ça brouillon mais peu importe le détail au final, j'ai eu des mouvements de recul.
j'ai eu un moment le sentiment d'avoir fait le tour, pas de JE en particulier, mais des espaces connectés, de ce que j'y faisais, du temps que j'y passais, et puis petit à petit j'ai eu d'autres formes d'échanges, plus palpables, j'ai déménagé aussi, entrepris une nouvelle vie, refait des pas plus grands que ceux de l'habitude, et j'ai recommencé à avoir le goût de tellement de choses, l'écran absorbe, il crée de magnifiques étincelles, mais à devenir centre, il éteint le reste, toutes les opportunités de prendre conscience que finalement ce qu'il y a ici, existe hors écran (je serai pas brouillonne là ? si si je crois désolée) je crois que je suis moins addict parce que de vivre les choses pleinement ne nécessite pas d'en témoigner nécessairement. C'est un peu ma réflexion que je glisse ici, en espérant ne pas être hs, mais tous les outils,  portable application, écrans, réseaux de çi de ça, instagram, pinterest, machin, ça nous pousse toujours à témoigner de ce qu'on fait, plus que d'être dans le moment, de vivre le moment, on le projette, je regarde beaucoup autour, et c'est comme s'il fallait maintenant toujours témoigner de ce que l'on fait plutôt que d'y être pour y donner une consistance, comme le besoin d'un regard, je crois que cela perd. Enfin pardon si j'ai débordé, ce n'était pas exactement pour répondre au sujet, plus le fruit d'un sentiment perso et de mon rapport au temps connecté, et comme j'assimile JE a du temps connecté. Le paradoxe, c'est que tout cela et tous mes changements personnels ils sont venus de différents échanges, rencontres, via le temps connecté, et via JE plus particulièrement, et sur le plan littéraire sur qu'en six ans JE a fait le plus gros de mon éducation, lecture, écriture, je suis née un peu ici.
J'aurai encore plein de trucs à dire, m'enfin c'est déjà bien long, et peut-être hors sujet total, voilà quelques pensées éparses sur l'addiction autour du café du dimanche matin.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  473
   Âge  :  5
   Date d'inscription  :  22/10/2017
    
                         
Jasmin  /  Pour qui sonne Lestat


Merci pour ton MP, Hel, il m’a tellement touchée et rassurée Embarassed
Vous êtes une telle proportion de personnes chouettes ici, ça ne vaut pas le coup de se laisser atteindre par les rageux.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  432
   Âge  :  41
   Pensée du jour  :  Je voudrais du soleil vert, des dentelles et des théières...
   Date d'inscription  :  27/05/2017
    
                         
Hel  /  Pour qui sonne Lestat


Smile ça ne vaut jamais le coup
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 L’addiction au forum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Bac à sable-