PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 Et l'écologie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  151
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  02/06/2016
    
                         
Le Trader  /  Tycho l'homoncule


C'est devenu bien calme, je pose ça là si ça intéresse quelques personnes
https://www.ouest-france.fr/environnement/glyphosate/glyphosate-l-assemblee-refuse-d-inscrire-l-interdiction-de-l-herbicide-dans-la-loi-5789451

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/pesticides-votre-depute-t-il-vote-contre-interdiction-du-glyphosate-1485005.html

85 participants, pour 400.000 signatures. No comment.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1130
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  Effleure du mal


Merci, ça en dit long...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  864
   Âge  :  34
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Après ce n'est pas spécifique à ce texte. Je vous conseille d'aller faire un tour sur ce site (https://www.nosdeputes.fr) de temps en temps, c'est salutaire pour la démocratie.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Connaissez-vous ces initiatives ?

La collecterie : https://lacollecterie.org/

La réserve des arts : https://www.lareservedesarts.org/boutiques/

https://www.geodechets.fr

Beaucoup d'artistes ne se fournissent plus que dans ces réserves de matériaux récupérés.

Mon job d'été est entre autres de réaliser une communication visuelle attractive pour les faire connaître à un maximum de personnes.

Et le 16 juin, c'est la fête de la récup' https://www.facebook.com/events/165868787408552/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  597
   Âge  :  29
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Gloire de son pair


Sur l'écologie, la plus part des écolo sont à la masse sur le sujet. Il faut avoir ça en tête avant de commencer à discuter : la croissance verte n'existe pas, une énergie renouvelable ça n'existe pas, on ne produit ni ne consomme pas d’énergie, le nucléaire n'est pas le problème (et participe même à la solution de la transition vers la décroissance)... etc etc
http://rapturestudio.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2949
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Salut, concernant l'interdiction du glyphosphate je pose ce lien :
http://chevrepensante.fr/2017/12/09/glyphosate-un-echec-mediatique-analyse/
La Chèvre Pensante est un site qui analyse le traitement médiatique des actualités. Ce dossier-là est très complet. Lisez-le, svp.

Et puis je suis tombée sur cette émission :
https://www.franceinter.fr/idees/ecologie-oubliez-les-douches-courtes?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1528122028
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  110
   Âge  :  24
   Localisation  :  Heart of Gold
   Pensée du jour  :  La politique de l'autruche: une politique qui court vite, une politique qui fait de gros œufs.
   Date d'inscription  :  23/08/2015
    
                         
Deuxdetens  /  Barge de Radetzky


Comme avec les OGM et dans une moindre mesure la médecine, ça pose de vrais problèmes ce traitement médiatique. Le glyphosate et Monsanto sont tellement devenus des symboles de l'agriculture productiviste qu'on a parfois l'impression que la lutte contre ses dérives se résume à la destruction de ces deux éléments (d'ailleurs il me semble que Bayer a supprimé le nom tellement c'était devenu lourd). L'un des trucs qui m'ennuie le plus c'est que ça devient très compliqué d'avoir un discours audible sur ces thèmes tout en restant honnête et sans se faire traiter de suppôt de Monsanto (ou de mouton, de cerveau lavé etc). D'ailleurs, j'avais découvert cet article il y a peu et j'ai justement hésité à le poster là.

Et donc je me demande comment des responsables politiques (écologiques, pas les partisans du productivisme prométhéen) de bonne foi et au courant du consensus scientifique pourraient tenir une position nuancée sans se faire cramer. À ma connaissance ils ne le font pas (mais je suis pas trop, donc je me trompe peut-être), ça veut donc dire que soit ils se taisent pour des raisons politiques, soit ils ne sont pas au courant, ou refusent carrément les conclusions apportées. Et aucune de ces solutions ne me rassure vraiment sur la prise en compte de la science dans le débat public de façon générale, un peu comme si elle était un argument équivalent à d'autres et qu'on ne mobilise que quand ça va dans notre sens. (On a un peu trop vite fait de se moquer des Américains qui récusent le réchauffement climatique de ce point de vue).

Alors voilà, est ce qu'on peut justifier de quand même interdire un produit à priori non dangereux pour donner de la visibilité à la cause écologique tout en sachant que la raison est malhonnête intellectuellement, ou bien la fin ne justifie pas les moyens.

PS : Monsanto ne m'envoie malheureusement pas de chèque, je suis pas spécialement fan du modèle agricole actuel, et parfois j'aimerai bien douter un peu moins et ne jamais rien remettre en question de ce que je pense.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  151
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  02/06/2016
    
                         
Le Trader  /  Tycho l'homoncule


je cite l'article ci-dessus.

Citation :
Un lecteur ne lisant que ces médias se formera donc une opinion "personnelle" orientée sans qu'il ne le réalise forcément.

Quoi ? On est orienté quand on lit le Figaro, La Croix et l'Humanité ?


Citation :
les seules personnes exposées à des doses pertinentes sont très certainement les agriculteurs.

c'est vrai, jusqu'à ce que, vingt ans plus tard, on se retrouve avec des anomalies chez les bébés et des cancers dans des villages viticoles. Qu'est-ce qu'une dose pertinente ?
Je trolle un peu, mais il ne faut pas oublier que la terre est mobile, que l'air transporte les produits chimiques, et qu'on les déverse dans certaines nappes phréatiques/terres proches des habitations. Je ne mets pas le cancer en avant, mais l'influence du produit dans certaines maladies (ou encore comme accélérateur ?). Le principe de précaution devrait arriver au moment où le doute est permis. Dès lors, le militantisme s'en saisit et peut sembler sur-présent voire mensonger. Mais entre des gens quasiment hystériques et orientés dans les médias, et un empoisonnement possible, mon choix est fait.

ce genre d'articles qui tend à donner une vérité (en prenant des données fb dont personnellement je doute fortement), ça me rappelle une image.
Spoiler:
 
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2949
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Il est bien dommage d’avoir réduit cet article long et fourni à deux citations hors contexte. Oui tu es orienté si tu lis ces trois journaux, car à ma connaissance ils participent du traitement médiatique pitoyable de cette affaire. Quant à la volatilité du glyphosphate, des données existent sûrement à ce sujet. L’argument est pertinent, mais il n’infirme en rien la thèse de cet article, à savoir que l’ecologIe grand public manque cruellement d’objectivité. Et pour le coup, les fantasmes d’avenir apocalyptique n’ont aucune valeur argumentative.

ÉDIT : après avoir relu l’article, voici la première citation EN CONTEXTE :
Citation :
Non seulement les articles de gauche étaient systématiquement orientés contre le glyphosate, mais aucun argument contradictoire n'y était sérieusement développé. Un lecteur ne lisant que ces médias se formera donc une opinion "personnelle" orientée sans qu'il ne le réalise forcément.

En plus, des trois journaux que tu cites, un seul est mentionné dans cette étude.

Franchement.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1130
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  Effleure du mal


J'ai trouvé un super site pour celleux qui voudraient en apprendre plus sur le climat. Des réponses synthétiques et très claires sont apportées par des chercheur·se·s à un certain nombre de questions que peut se poser un·e non-spécialiste.

http://www.climat-en-questions.fr/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre 2 sapins et un trou béant
   Pensée du jour  :  La mort se couche lorsque je me lève
   Date d'inscription  :  14/12/2013
    
                         
Luos  /  Autostoppeur galactique


Je me permets une petite parenthèse de mon expérience de québécois vivant dans les mines. Nous avons de notre côté aussi nos Verts, ceux qui ne tolère absolument pas tout gaspillage de plastique, eau et qui chiale, entre autre, contre les mines. Ils prennent pour la plupart du temps internet pour déverser leur fiel, chose que j'ai toujours trouvé risible. Parlé d'écologie et dans mon cas, contre les minières, à partir d'un élément technologique est aussi paradoxale que "je mens". À 100%, toutes les composantes d'un ordinateur et/ou portable viennent d'une minière (de près ou de loin), que ce soit le plastique ou le disque dur. Or, dans mon cas, dans ma région, les Verts n'en finissent plus avec leurs charades contre les minières. Et encore! Plusieurs d'eux vivent grâce à elles... Et pour en rajouter, la majorité des composantes électroniques sont fabriqués en Chine!!! De l'autre côté de la planète!

Par contre, je dois avouer que les minières ne sont pas sans fautes non plus. Surtout ceux datant d'avant les années 2000. Nous avons de très belles rivières détruites par le mercure, où le foin ne pousse plus sur les berges. Nous avons près de 10 000 sites Orphelins au Canada... Laissés en héritage par nos grand-parents... Cela c'est de beaucoup amélioré depuis les dernières années, grâce aux débats et à la conscientisation, mais reste que parler vigoureusement d'écologie par le biais d'un ordinateur, c'est tout aussi bizarre que de parler de Végétalisme en mangeant un Steak.

Mais bon, c'est aussi le meilleur moyen de toucher le plus de gens possible... La faim justifie les moyens j'imagine!
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1683
   Âge  :  32
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Péril 666


À la différence que l'internet est un moyen de communication et de diffusion de ses idées. Pas un steak.

J'avoue que je peine à voir le parallèle... Les "écolo" en seraient donc réduits à n'avoir le droit de s'exprimer qu'à l'oral ou sur des banderoles tissées main ?
http://silenceecrit.wordpress.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2685
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Spoiler:
 
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre 2 sapins et un trou béant
   Pensée du jour  :  La mort se couche lorsque je me lève
   Date d'inscription  :  14/12/2013
    
                         
Luos  /  Autostoppeur galactique


Silence écrit a écrit:
À la différence que l'internet est un moyen de communication et de diffusion de ses idées. Pas un steak.
Oui, et c'est exactement ce que je disais par "la faim justifie les moyens". Ma comparaison est peut-être boiteuse, je l'admets, mais je voulais rester dans le mood végé/écolo! My bad! Embarassed Embarassed
Mon propos était de démontrer que certains se targuent du titre d'Écolo pour paraitre bien et avoir bonne conscience, mais ne prennent pas conscience de leur propres agissements. J'avais un ami comme ça...

Silence écrit a écrit:
J'avoue que je peine à voir le parallèle... Les "écolo" en seraient donc réduits à n'avoir le droit de s'exprimer qu'à l'oral ou sur des banderoles tissées main ?

Non, du tout même. Je parlais surtout de ceux qui critiquent intensément les mines par le biais d'un ordinateur.C'est, veut, veut pas, paradoxale. C'est ma réalité et chacun a son point de vue selon ce qui lui tombe sur la tête. Par ailleurs, ces énergumènes sont souvent ceux qui ne connaissent rien en rien à la cause qu'ils défendent. Tsé, les socials justices warriors du Net...

Il y a un conte sur Facebook/Net qui court et qui me fait sourire. Il ne faut pas le prendre pour du cash, nos vieux ne sont pas sans fautes, mais plus comme une manière de se conscientisé. Vous l'avez surement déjà vu, mais bon, je me permet:

À la caisse d’un supermarché, une vieille femme choisit un sac en plastique pour ranger ses achats. La caissière lui reproche alors de ne pas se mettre à l’écologie et lui dit : « Votre génération ne comprend vraiment rien au mouvement écologique. Et ce sont les jeunes qui vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources ! »

La vieille femme s’excuse auprès de la caissière et explique : « Je suis désolé, nous n’avions pas de mouvement écologique dans mon temps. »

Alors qu’elle s’éloigne, la mine déconfite, la caissière en remet une couche : « Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à nos dépens. C’est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l’environnement dans votre temps ! »

La vieille dame se retourne et reconnaît : « À l’époque où j’avais votre âge, on retournait les bouteilles de lait, les bouteilles de limonade et de bière au magasin qui les renvoyait à l’usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau. À cette époque, les bouteilles étaient réellement recyclées, mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.

De mon temps, on montait l’escalier à pied : on n’avait pas d’escalators dans tous les magasins ou dans les bureaux. On marchait jusqu’à l’épicerie du coin aussi. On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu’il fallait se déplacer de deux rues. Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.

À l’époque, on lavait les couches de bébé avec du savon ; on ne connaissait pas les couches jetables ni les lingettes. On utilisait l’énergie éolienne et solaire pour faire sécher les vêtements dehors sur une corde à linge, pas dans une machine avalant 3000 watts à l’heure. À l’époque, on recyclait systématiquement les vêtements qui passaient d’un frère ou d’une sœur au petit suivant ou à une autre famille. Mais c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.

À l’époque, on n’avait qu’une radio dans toute la maison ; pas une télé dans chaque chambre. Et la télévision avait un petit écran de la taille d’une boîte de pizza, pas un écran de la taille de l’État du Texas. De plus, le magasin nous assurait qu’elle fonctionnerait très longtemps, et non 10 000 heures. Dans la cuisine, on s’activait pour fouetter les préparations culinaires et pour préparer les repas ; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans effort et qui bouffent des watts autant qu’EDF en produit.

Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boîtes ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.

À l’époque, on utilisait l’huile de coude pour tondre le gazon ; on n’avait pas de tondeuses à essence auto propulsée ou auto portée ; on travaillait physiquement ; on n’avait pas besoin d’aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l’électricité. Mais, vous avez raison : on ne connaissait pas le mouvement écologique.

À l’époque, on buvait de l’eau à la fontaine quand on avait soif ; on n’utilisait pas de verres ou de bouteilles en plastique à jeter à chaque fois qu’on voulait de l’eau. On remplissait les stylos-plumes dans une bouteille d’encre au lieu d’acheter un nouveau stylo ; on remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir après chaque rasage. Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.

À l’époque, les enfants prenaient leur vélo pour se rendre à l’école au lieu d’utiliser la grosse voiture familiale et maman comme un service de taxi 24 heures sur 24. Les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d’une année sur l’autre, les crayons de couleur, gommes, taille-crayon et autres accessoires duraient tant qu’ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jetés fin juin ni de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rentrée.

À mon époque, pour parler à ma voisine, je me déplaçais, car nous n’avions pas de téléphone cellulaire que l’on doit changer tous les six mois à la moindre mise à jour. On avait une prise de courant par pièce, pas une bande multiprises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques, indispensables aux jeunes d’aujourd’hui.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre 2 sapins et un trou béant
   Pensée du jour  :  La mort se couche lorsque je me lève
   Date d'inscription  :  14/12/2013
    
                         
Luos  /  Autostoppeur galactique


DC a écrit:
Spoiler:
 

affraid

Bien sûr, envoyer une BD dépeignant un crétin pour démontrer qu'il a tort, surtout lorsque ce crétin poussent très loin sa pensée, sans fournir d'arguments autre que cette BD, ça fait avancer un débat sainement.

Merci de nous démontrer ta clairvoyance. :Electricité:
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Et l'écologie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-