PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 Et l'écologie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1130
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  Effleure du mal


En discutant avec un membre du forum, nous en sommes arrivés à nous étonner de l'absence de la thématique de l'écologie sur le forum, qui est pourtant très ouvert quant au féminisme, et aux discriminations en tout genre, etc. Alors, je sais que quand on évoque ce sujet, on est vite taxé-e d'oiseau de malheur, mais, qu'on le veuille ou non, il est impossible de fermer les yeux là-dessus.

Voilà, j'aimerais bien savoir comment vous percevez ce sujet et quels sont vos avis par rapport à ça.


--> Déjà, comment voyez-vous la place de l'alimentation dans notre monde ?

C'est un fait, les monocultures (soja, maïs, etc) sont extrêmement nocives pour les sols, en plus d'être très fragiles. Avant la colonisation, un système agricole très répandu dans les zones tropicales (et même en Europe au Moyen-Âge) consistait en l'agroforesterie, qui (en gros) mélangeait sur une même zone des espèces de différentes natures (arbres, arbustes, plantes vivrières). Ce système avait l'avantage de préserver l'équilibre des sols et de protéger efficacement les plantes contre les parasites.
Or, ces systèmes ont quasiment disparu de nos jours : sur l'île de Bornéo, la forêt est peu à peu remplacée par la monoculture du palmier à huile, ravageant son écosystème. En Amazonie, c'est la monoculture de soja qui a mené à la destruction d'une partie de la forêt (intéressante vidéo du Dessous des Cartes à ce propos : https://www.youtube.com/watch?v=0CPlTroKMRY). Ce soja est majoritairement destiné à la nourriture du bétail dans les pays riches.
De plus, on sait la part très importante qu'a la production de viande dans la pollution liée à l'agriculture, car elle implique beaucoup de pertes énergétiques au niveau de la chaîne alimentaire : d'un maillon à l'autre, ce sont seulement 10% de l'énergie qui sont conservés. Donc, potentiellement, en supprimant un maillon, on augmente la part d'énergie transférée de la base au sommet.
Ce qui m'amène à une question. On me demande souvent pourquoi je suis végétarienne, mais maintenant c'est à moi de renvoyer la question : pourquoi ne l'êtes-vous pas ? (Tout en sachant que, bien sûr, ça ne fera pas tout, mais ça me semble une partie importante).


--> Au quotidien, accordez-vous de l'importance à l'impact de vos actions sur l'environnement ?

Par exemple, la consommation de plastique explose aujourd'hui, et la plupart ne sont pas recyclés et se retrouvent dans les océans. Est-ce que vous y prêtez attention ou pas plus que ça quand vous achetez à manger, etc ?
Et quant à la consommation de vêtements ou de technologies ? Avez-vous déjà eu des prises de conscience à ce propos (genre vous décidez d'aller chez Emmaüs plutôt que chez Zara, d'acheter moins, etc) ?


--> Considérez-vous que tout le monde a un rôle à jouer ?
En sachant que les sociétés des pays riches se sont entièrement bâties sur le pétrole et l'exploitation des matériaux rares ou des ressources végétales dans les pays pauvres (notre société ne survit que sur le dos d'autres très pauvres), choses sur lesquelles une personne lambda n'a que peu d'emprise, et que sans action d'ampleur ces choses ne sont pas prêtes de changer, pensez-vous qu'il n'y a alors rien à faire ?
Comment voyez-vous les personnes qui s'organisent en mode de vie alternatif ? Est-ce que c'est vain ?


Bon, ce sont des questions qui me viennent comme ça en vrac, si d'autres idées vous viennent vous pouvez les rajouter !
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  160
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  15/11/2017
    
                         
Céphalée  /  Tycho l'homoncule


Je te suis Moira, mais pour le coup je ne sais pas sur quoi rebondir car il y a plusieurs sujets dans le sujet et je me sens paumé.

Alors pour faire simple, je pense que l'écologie est l'enjeu principal du siècle à l'échelle de l'humanité.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1130
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  Effleure du mal


J'étais lancée à toute allure hier Laughing
Non mais ce sont des questions pour lancer la discussion, pas obligé de répondre à tout !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  662
   Âge  :  14
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Hé ! Makarénine


Salut Moïra !

Pour ma part l'écologie est un sujet très présent dans mon quotidien. Pour résumer, je suis la hippie bizarre de la famille ! ^^

Citation :
--> Déjà, comment voyez-vous la place de l'alimentation dans notre monde ?
Je pense que l'alimentation est l'un des principaux domaines sur lesquels il faut travailler, quand on s'attaque à la question de la préservation de l'environnement. Tu as bien résumé la chose, je n'ai pas grand chose à rajouter sans partir dans la présentation d'infographies assommantes (et d'arguments que j'ai déjà dû présenter bien trop souvent - végétarienne extrémiste issue d'une famille/belle-famille d'éleveurs-chasseurs-bouchers bonjouuuuur !)

Citation :
--> Au quotidien, accordez-vous de l'importance à l'impact de vos actions sur l'environnement ?
Oui. Le moindre petit geste compte, même si on a l'impression que ça ne changera finalement pas grand chose. Je suis un peu découragée, quand je vois que je m'efforce de réduire mes déchets alors que mes voisins présentent des poubelles débordantes au ramassage toutes les semaines, ou que des journées comme le "black friday" ameutent autant de monde, mais au moins j'ai ma conscience avec moi.

Citation :
--> Considérez-vous que tout le monde a un rôle à jouer ?
Oui ! Mais les mentalités ont encore beaucoup de mal à se faire à l'idée, même si j'ai l'immense plaisir de voir plein de nouvelles initiatives naître tous les jours, et plein de prises de conscience se faire autour de moi et partout dans le monde.
Le plus compliqué, quand on est un peu le "précurseur" dans son entourage, c'est de se faire accepter. Mon propre mari a beaucoup de mal avec mes histoires d'huile de palme, de suremballage et de bouffe bio... Ma mère m'a comparée aux terroristes quand je lui ai annoncé que je cessais de manger des animaux morts Laughing Mais je trouve que ça avance, de plus en plus.

Je pense que l'écologie devrait être l'un de nos principaux sujets de préoccupation aujourd'hui. Ok, il y a la guerre, il y a la maladie, il y a la faim dans le monde, la pauvreté, etc... Ok, se préoccuper de réduire ses déchets ou de consommer des légumes bio, c'est un truc de bobo riche, mais au train où on va, dans pas si longtemps, riche ou pauvre on n'aura plus qu'un caillou dégarni en guise de planète. Perso, c'est un truc qui me fait super peur. Je n'arrive pas à comprendre comment les gens peuvent jeter leurs déchets sur le bord de la route sans même un pincement au cœur, comment on peut se battre en toute connaissance de cause pour garder le droit d'utiliser des pesticides nocifs pour notre environnement et même pour nous, bref, je n'arrive pas à comprendre comment on peut ne pas se sentir concerné du tout... Ce n'est même pas une question de priorité, parce que j'ai lu suffisamment de retours d'expérience pour pouvoir dire que respecter son environnement, ça n'est absolument pas une charge supplémentaire pour les personnes qui ont des problèmes financiers, personnels ou de santé. Bien au contraire !

Bon, je suis un peu partie dans tous les sens... Embarassed

Citation :
Alors pour faire simple, je pense que l'écologie est l'enjeu principal du siècle à l'échelle de l'humanité.
+ 1000 !
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1130
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  Effleure du mal


Chouette réponse Suny ! J'aimerais bien revenir sur ton dernier paragraphe :

Citation :
Je pense que l'écologie devrait être l'un de nos principaux sujets de préoccupation aujourd'hui. Ok, il y a la guerre, il y a la maladie, il y a la faim dans le monde, la pauvreté, etc...
La faim est en grande partie due au pillage colonial et post-colonial par les pays riches des zones tropicales. Avant la colonisation, des peuples vivaient avec opulence dans les régions aujourd'hui frappée par la faim et la misère. La question de la faim n'est pas dissociable de celle de l'écologie à mon avis.

Citation :
Ok, se préoccuper de réduire ses déchets ou de consommer des légumes bio, c'est un truc de bobo riche, mais au train où on va, dans pas si longtemps, riche ou pauvre on n'aura plus qu'un caillou dégarni en guise de planète.
Pourquoi un truc de bobo riche ?  Je trouve ça dommage que même les personnes qui s'intéressent un minimum le considèrent ainsi ! Ça renvoie une image très négative qui est un frein à la prise de conscience collective. Ça n'est pas une honte de vouloir s'impliquer dans cette cause.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  662
   Âge  :  14
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Hé ! Makarénine


Citation :
La question de la faim n'est pas dissociable de celle de l'écologie à mon avis.
Je suis complètement de cet avis. J'ai fait cette dissociation dans ma réponse pour illustrer ce que les "détracteurs" répondent souvent aux arguments de l'écologie et du végétarisme.
"Ouais mais tu te préoccupes du sort des animaux alors qu'il y a des enfants qui meurent de faim en Afrique."
"Ouais mais t'as que ça à foutre de chercher des solutions sans emballage alors qu'il y a des enfants qui meurent sous les bombes au Moyen-Orient."
Je pense que tout est lié et que si nous gardions notre planète en meilleur état, pas mal de problèmes géopolitiques auraient bien moins d'ampleur (je sais, c'est très réducteur, et c'est un autre débat, dans lequel je ne suis pas capable d'entrer parce que je n'ai pas le répondant nécessaire, mais c'est mon avis tout à fait personnel ^^).
Bref, je suis persuadée, par exemple, que si nous (les pays occidentaux) ne pillions pas les ressources des pays du "tiers-monde" pour nourrir les vaches que "nous" prenons tant de plaisir à massacrer puis manger, la faim dans le monde n'existerait plus, ou presque.

Citation :
Pourquoi un truc de bobo riche ?  Je trouve ça dommage que même les personnes qui s'intéressent un minimum le considèrent ainsi ! Ça renvoie une image très négative qui est un frein à la prise de conscience collective. Ça n'est pas une honte de vouloir s'impliquer dans cette cause.
C'était ironique, désolée j'aurais dû le préciser ^^ Mais je me suis déjà fait traiter de "bobo parisienne" (moi, l'archétype de la paysanne bretonne Laughing Sans compter que je ne vois pas en quoi être un "bobo parisien" est critiquable, mais c'est encore un autre débat ^^) parce que je suis végé. C'est un argument que j'ai souvent entendu : "j'ai pas les moyens de me soucier de l'environnement et de manger des légumes bio", "j'ai pas le temps d'acheter des trucs en vrac", etc... C'est normal de se sentir dépassé au début, mais pour moi ce sont de mauvaises excuses (ou plutôt, des excuses dues à une certaine ignorance (ignorance dans le sens de ne pas connaître le sujet)).
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2685
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Ben évidemment que l'écologie c'est central, mais il faut pas de demi mesures quoi... Et il ne faut pas renvoyer la faute sur l'individu, le consommateur, ce qui est complètement dépolitisant... Tu tries tes déchets tant que tu veux, tu manges moins de viande comme tu l'entends; quand à coté de ça on démantèle par exemple le service public ferroviaire, quand à coté de ça les grands groupes continuent à polluer avec la bénédiction des gouvernements, c'est de la flute...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1130
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  Effleure du mal


Oui bien sûr, qu'une personne trie ses déchets ou non ça change rien, et bien sûr que ça doit passer par des actions politiques d'ampleur. Mais si l'on se rend compte que l'on a une responsabilité individuelle, on prend aussi conscience de la responsabilité collective. On se rend compte que l'on a un rôle à jouer et, à partir de là, ça devient plus simple et plus évident de trouver sa place au sein du collectif, de rejoindre un groupe...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2685
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


La question pour moi ça reste une question de rapports de production, et on peut pas l'esquiver.

On pose la question en matière de qu'est ce qu'on produit, et comment, on est d'accord ?

La question c'est qui dès lors décide de ce qu'on produit et comment.

En sachant que les entreprises, dans le cadre du système capitaliste, pour survivre dans ce monde concurrentiel doivent toujours produire plus, avec le moins de normes possibles, être les plus rentables possibles... Et les états sont là pour appuyer leurs "champions nationaux", leurs grandes entreprises...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  864
   Âge  :  34
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


DC a écrit:
quand à coté de ça les grands groupes continuent à polluer avec la bénédiction des gouvernements, c'est de la flute...

Les "grands groupes" ne sont pas forcément ceux qui polluent le plus.

Encore faut-il savoir ce qu'on entend par pollution : pollution locale ? (eau, sol, rejets atmosphériques directs chez les voisins), pollution régionale ? (transports induits par l'activité, déchets), pollution mondiale ? (transports encore, gaz à effets de serre, gaz fluorés qui impactent la couche d'ozone).

Le problème dans la prise en compte de l'environnement est qu'il faut raisonner globalement et que personne ne peut appréhender l'ensemble des impacts d'une décision. Essayer de faire un bilan carbone complet sur un produit, même simple, vous allez vous arracher les cheveux. Exemple : l'une des usines les plus polluantes en France produisait des conditionnements pour des produits bio. Donc achetez bio et vous polluez.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1130
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  Effleure du mal


DC a écrit:
La question pour moi ça reste une question de rapports de production, et on peut pas l'esquiver.

On pose la question en matière de qu'est ce qu'on produit, et comment, on est d'accord ?

La question c'est qui dès lors décide de ce qu'on produit et comment.

En sachant que les entreprises, dans le cadre du système capitaliste, pour survivre dans ce monde concurrentiel doivent toujours produire plus, avec le moins de normes possibles, être les plus rentables possibles...  Et les états sont là pour appuyer leurs "champions nationaux", leurs grandes entreprises...
Oui absolument, d'où le fait que la lutte écologiste est indissociable de la lutte anticapitaliste.

Tengaar a écrit:
Les "grands groupes" ne sont pas forcément ceux qui polluent le plus.
Mouais, Total, BP, Bayer... Rolling Eyes

Le problème n'est à mon avis pas de savoir quel produit est le moins polluant à sa conception, mais bel et bien de remettre en cause la production et la consommation telles qu'elles se présentent actuellement.
Tout aujourd'hui devrait nous pousser vers la décroissance. Mais c'est pas glorieux : les principaux indicateurs économiques restent la croissance, le PIB, etc. Sauf que bah, Malthus ça marche pas dans un environnement limité.

Je pense qu'il faut apprendre à raisonner différemment, et surtout pour les économistes : en ouvrant un bouquin d'économie, on va trouver les termes dette/FMI/bourse/capital... Le reste n'existe plus. La pensée économique dominante (dans les pays riches, mais qui tend malheureusement à s'imposer y compris dans des pays où elle n'est pas adaptée), bornée, isolant de tous petits fragments du réels, cause beaucoup de tort à la pensée écologique actuelle (et à la répartition des richesses entre les pays).
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  864
   Âge  :  34
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Moïra a écrit:
Mouais, Total, BP, Bayer... Rolling Eyes

Je peux te citer une dizaine de "petits artisans" qui ont balancé du chrome et du cyanure pendant une vingtaine d'années dans les rivières ou dans un trou dans le sol, comme ça hop hop tranquille. Ca c'est ce que moi je connais donc ...

Et par exemple les coiffeurs qui balancent de l'ammoniac de leur coloration dans les réseaux d'eau, on peut en parler aussi ?

Le problème de ce genre de réflexion, c'est que justement les gens disent : c'est de la faute des grands groupes, les méchants capitalistes, nous on est gentil. Mais justement non, ça ne marche pas comme cela.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7648
   Âge  :  80
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


Un geste simple, déjà : au lieu de se ruiner à acheter des crèmes hydratantes toxiques (pour l'environnement ET pour votre peau), achetez du beurre de karité ou d'amande ou de mangue (je viens de tester, celui-là, il est très bien). En plus c'est moins reuch.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1130
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  Effleure du mal


Tengaar : Je sais bien tout ça, mais ça n'enlève en rien la responsabilité qu'ont les grands groupes.

Pangolin oui ! Même si je sais que les actions individuelles ne font pas tout, j'ai quand même l'espoir que ce genre d'actions peut avoir une influence.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  597
   Âge  :  29
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Gloire de son pair


Citation :
Alors pour faire simple, je pense que l'écologie est l'enjeu principal du siècle à l'échelle de l'humanité.

En fait non... toujours pas... l'enjeu est le même que toujours : la lutte des classes. Tant que le peuple reprendra pas le pouvoir, aucune problématique ne trouvera de solution. Si vous attendez des capitalistes qui ne pensent qu'au profit d’arrêter de produire à l'autre bout de la planète parce que ça pollue, vous n'avez juste rien compris aux dit enjeux... ça n'arrivera pas.

Il faut donc reprendre le pouvoir et ensuite on pourra faire des choix politique (et pas qu'en écologie, c'est ça qui est bien... l'écologie n'est qu'un symptôme... il faut revenir à la cause des causes...)

http://rapturestudio.fr
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Et l'écologie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-