PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Ecrire un film

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  196
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
s.tupido  /  Tycho l'homoncule


Bonjour à toutes et tous,

la question est dans le titre, ou presque.
Y a-t-il ici quelqu'un qui connaît/maîtrise les techniques d'écriture d'un court ou d'un long-métrage (je suppose que le travail est plus ou moins le même pour les deux) ?

A quoi doit ressembler le résultat final ? J'ai lu qu'il faut (en théorie) écrire d'une part tous les dialogues un peu à la manière d'une pièce de théâtre, et d'autre part l'intégralité de la narration, en étant le plus descriptif possible. Je suppose qu'au final il faut "mélanger" les deux pour arriver à un scénario complet ?

Si quelqu'un détient la science et veut l'étaler un peu ici, ce serait avec plaisir Smile
https://lamentationsduclavier.wordpress.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  91
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  13/03/2018
    
                         
Malucio  /  Pippin le Bref


Hello hello ! C'est un peu mon métier !

C'est un peu plus compliqué que ça en fait !

Disons que pour les gros gros films, entre autre pour faire valider le scénario à différentes étapes de la production, on commence par faire un scénario, c'est à dire l'action de chaque scènes (un peu plus développé qu'un séquencier qui est la liste des scènes où chaque scène est résumée en deux-trois lignes, très pratique à faire en amont pour avoir son plan et vérifier que le film fonctionne bien).
Ensuite, il y a la continuité dialoguée qui est le scénario entrecoupé par les dialogues du film. Très souvent, pour un court-métrage (je ne connais pas l'ampleur de ton projet) on va juste faire la continuité dialoguée. C'est un peu pour répartir les exemplaires sur le tournage, on se dit que certains membres de l'équipe n'ont pas vraiment besoin, par exemple, d'avoir les dialogues mais juste l'action.

Personnellement je te conseillerais de faire un séquencier et ensuite de faire ta continuité dialoguée, c'est ce qu'on trouve dans la plupart des dossiers de scénarios. J'en ai quelques-uns qu'on m'avait distribué à l'école en exemples, si tu veux, et je peux t'envoyer un ou deux dossier de mes propres courts-métrages.

Il y a aussi des logiciels pour t'aider à la mise en page, comme Kit Scenarist. Mais tu peux aussi tout simplement faire avec des règles de mise en page (En général on écrit en courrier, les descriptions justifiées, les dialogues centrées, ça donne à peu près une minute par pages). Enfin, un scénario est un outil de travail, quand tu fais tes descriptions, il faut que ça soit très terre à terre, ça n'a pas à être le plus agréable à lire possible ou stylisé. Il faut la description bête et méchante des scènes, en quelque sorte, aller droit au but et ne parler que de ce qu'on voit. Les états d'âme du personnage, s'ils ne sont pas visibles, n'ont pas à être expliqué (ou vaguement mentionné en didascalie genre :
Joël (pensif) :
Blablabla

Par contre quelque chose comme (en larmes) est complètement justifié, parce que c'est visible et une indication de jeu. Mais tout ce qui est ressenti, états-d'âme, etc... C'est de la direction d'acteur, à faire sur le tournage.

Si tu as des questions, n'hésite pas ! ^^
http://la-prod-a-deux-l.jimdo.com/ En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  49
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  25/01/2018
    
                         
Mary P.C  /  Petit chose


Plop.

Pour ma part, nous avons plus eu l'occasion de faire des courts-métrages, donc il m'est difficile de te confirmer que la méthode est la même pour les deux, mais j'imagine qu'elle est similaire, en effet.

La façon dont on procédait était proche de ce que tu décris, si cela peut te rassurer dans ta démarche : On mettait le numéro de la scène en majuscule, une introduction du Lieu et de la date à laquelle se déroule la scène. Puis quelques passages descriptifs afin de situer les gestes, les situations, les lieux, etc.  Suite au passage descriptif, les dialogues arrivaient, avec le nom du personnage( en majuscules), les indications le concernant entre parenthèses et le texte. S'il y avait des interactions importantes dans les gestes - par exemple - : petit passage pour le signifier directement entre parenthèses.

Aussi, le découpage se faisait par scène, et on avait une page de présentation de personnage (davantage pour notre propre usage - je pense - afin de tout garder en tête).

Bref, je ne suis pas dans le Cinéma, et nos courts-métrages tournaient principalement autour de reportages ou de publicités. Mais - de mémoire - c'est de cette manière que l'on procédait.

Par exemple :  
Spoiler:
 

En espérant avoir été utile °°

Edit : Ah, devancée ! Je laisse tout de même, même si tout semble avoir été dit par Malucio ! Smile
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  91
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  13/03/2018
    
                         
Malucio  /  Pippin le Bref


Oh, ton exemple est intéressant aussi Mary, et tu dis des choses justes ! J'ai pas précisé la mise en page de la présentation d'une scène parce que je pensais qu'un exemple que je lui enverrai serait plus probant mais tu fais bien d'en faire un !

Par contre, on a plutôt tendance à dire le numéro de la scène, le lieu, si c'est en intérieur ou en extérieur et le moment de la journée. Quelque chose comme :
SCENE 1, La chambre de Mickael, Intérieur, Jour

Ce sont les informations vraiment utiles, car c'est ce qu'on va voir à l'écran !

La présentation des personnages est intéressante à faire, après ou avant le scénario, pour bien mettre les personnages en place, les décrire. C'est important de tout savoir sur eux, même si on ne va pas nécessairement se servir de tout au cours de l'histoire. Mais c'est bon à savoir, si on est amenés à faire une situation à laquelle on avait pas songé où ce trait de caractère qu'on a imaginé peut servir. Dans la même veine, on peut faire une "arène scénaristique", c'est à dire décrire les lieux (par exemple, si la chambre de Mickael est remplie de posters ou de figurines). M'enfin, ce sont des choses qui font bien dans un dossier pour un producteur. Pour un court-métrage qu'on fait au sein d'un même groupe (asso, amis, étudiants, etc...) souvent, le pitch (résumé accrocheur en 3 lignes), le synopsis (résumé en une page de tout le scénario jusqu'à la fin) et la continuité dialoguée suffisent. Le séquencier et la personnification des personnages est intéressante en travail préparatoire.
http://la-prod-a-deux-l.jimdo.com/ En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2536
   Âge  :  113
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Le bruit et la pudeur


Godard ne savait pas le matin au réveil ce qu'il allait tourner comme scènes: pas de script ni scénario. Jamais quasiment... Sauf je crois Pierrot le fou et le Mépris, films des débuts, car il avait Piccoli ou Belmondo comme acteurs et pour eux il fallait spécialement une scène écrite obligatoirement.
Alors il écrivait une phrase ou un mot sur une feuille qu'il roulait et mettait dans sa poche.
Et quand il ne trouvait pas d'inspiration sur le plateau de tournage,  il sortait la feuille de sa poche et relisait ce qu'il avait écrit le matin.
En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  196
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
s.tupido  /  Tycho l'homoncule


Malucio et Mary, merci pour vos indications, c'est exactement le genre d'infos dont j'avais besoin.
Mon projet est un peu dingue, il s'agit d'écrire un scénario de long-métrage pour un concours. J'ai beaucoup de temps devant moi, ça va compenser en partie mon inexpérience.
Malucio, si tu veux bien m'envoyer un exemple ou deux ce sera avec plaisir!
https://lamentationsduclavier.wordpress.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2536
   Âge  :  113
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Le bruit et la pudeur


Je veux pas me mêler mais j'en ai fait un, un moyen-métrage avec un copain inexpérimenté aussi et si tu maitrises pas la ou les techniques notamment d'écriture de film, ben... Faut savoir comment fonctionne une caméra, les techniques de montage et de script, l'organisation d'une histoire en plans: une foultitude de trucs sont nécessaires à connaître et même bien en fait au préalable.
C'est un projet colossal que d'écrire un film surtout si tu n'as pas travaillé dans ce milieu et que tu connais pas par relation ou autre des gens du milieu avec qui tu peux en parler et qui peuvent t'aider, hm...
Je veux pas jouer les "donneurs de conseils" mais c'est vraiment un pari risqué  On croit que parce qu'on a vu beaucoup de films qu'on saura en écrire un mais...
A moins de se lancer dans un projet genre art et essai, ça par contre c'est toujours possible! Et plein de gens l'ont fait.
En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  91
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  13/03/2018
    
                         
Malucio  /  Pippin le Bref


Je rejoins Shub pour dire qu'un film c'est une foule de métiers qui se rejoignent et qu'il faut de l'expérience en écriture filmique. Est-ce que tu écris un scénario de long métrage pour un concours où il faut faire un film ou bien, justement, c'est un concours de scénarios et les scénarios retenus seront accompagnés dans leur production ?

Je ne saurais que trop te conseiller de commencer par des courts métrages pour te faire la main, c'est un peu un passage obligé avant le long.

Mais faire un film est toujours un projet intéressant, pour peu qu'on s'entoure bien ! Envoie mon ton mail par MP et je t'enverrai tout de même des exemples avec plaisir ! Si tu as besoin de quelques conseils, scenario, réa ou technique/matos, n'hésite pas non plus !
http://la-prod-a-deux-l.jimdo.com/ En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  196
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
s.tupido  /  Tycho l'homoncule


J'ai bien conscience du fait que sans expérience il est extrêmement compliqué d'écrire un long-métrage. D'ailleurs, je n'ai jamais dit que j'y arriverais Laughing Mais le challenge me plaît, alors pourquoi pas ?
C'est un concours de scénarios, donc a priori ça laisse une légère marge de manœuvre pour que le projet soit ensuite retravaillé. J'ai 10 mois pour l'écrire, ce ne sera sûrement pas de trop !
Le principe de commencer par des cours-métrage s'impose comme une évidence, je vais certainement tenter l'expérience pour m'habituer à l'exercice.
Encore merci pour les conseils !
https://lamentationsduclavier.wordpress.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  296
   Âge  :  38
   Pensée du jour  :  J'espère que la roue tourne va bientôt tourner...
   Date d'inscription  :  15/01/2016
    
                         
The Big Lebowski  /  Autostoppeur galactique


Salut S.Tupido,

Pour les plans de mes romans, j’essaie de m’inspirer de la structure du scénario en trois actes de Syd Field qui est une référence, d’après ce que j’ai compris, en la matière. Je n’ai pas de liens précis mais Google est notre ami.

Je ne sais pas si cela t’aidera mais la méthode est très intéressante.

A plus
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1209
   Âge  :  19
   Date d'inscription  :  29/05/2013
    
                         
plouf  /  Tentatrice chauve


je me permets d'intervenir car je trouve que l'écriture d'un film a drôlement été sacralisé dans ce topic.
Il ne faut pas autant s'en faire. Le plus simple est encore de prendre ta caméra et de filmer. Beaucoup de réalisateurs ont commencé ainsi et affirment encore que c'est là la meilleure manière de faire du cinéma.
Bisous

(La technique ne rendra pas ton film intéressant)
http://lefauxrhum.forumactif.org/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4816
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  mi-ette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


plouf a écrit:
je me permets d'intervenir car je trouve que l'écriture d'un film a drôlement été sacralisé dans ce topic.
Il ne faut pas autant s'en faire. Le plus simple est encore de prendre ta caméra et de filmer. Beaucoup de réalisateurs ont commencé ainsi et affirment encore que c'est là la meilleure manière de faire du cinéma.
Bisous

(La technique ne rendra pas ton film intéressant)


oui mais tu parles de film documentaire, ou tiré de l'expérience, alors que les participant-es du topic parlent plutôt il me semble de cinéma fictionnel, dans lequel la place de l'écriture a (encore) une grande place


Miettes - Elèves - Nouvelles -Poésie mietteuse
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1209
   Âge  :  19
   Date d'inscription  :  29/05/2013
    
                         
plouf  /  Tentatrice chauve


oh non je pensais aussi au cinéma fictionnel !
Je pense par exemple au réalisateur coréen là qui fait plusieurs films par an et vient sur les plateaux sans je ne jamais avoir écrit une ligne de scénario. Hong Sang-Soo
Ou même la nouvelle vague comme l'a rappelé un des membres. Certains films avaient totalement été improvisé.

Bien qu'il soit en effet plus intelligent d'écrire un scénario pour commencer. On est pas tous génie du cinéma. Je reste néanmoins certain, comme pour la BD, qu'il est important de vite se confronter au médium et donc de filmer pour comprendre les particularité du média (le découpage, ce que l'on montre, ne montre pas, ce que l'on tait, etc). Car on peut très vite se perdre dans le scénario et en faire un objet littéraire. Surtout quand on vient de la littérature ^^. Alors je reprends le conseil qu'avait donné un mangaka à ses lecteurs. Pour devenir mangaka il fallait d'abord faire beaucoup de cases, des milliers ! des millions ! Car c'était quelque chose qui ne pouvait que se comprendre par la pratique. Seulement après on pouvait se mettre à penser le scénario, puisque le langage de la BD serait devenu intuitif, et que l'histoire de déroulerait ainsi dans l'esprit naturellement sous formes de cases. J'ai la conviction qu'il en est de même pour le cinéma. Et c'est ce que j'ai personnellement vécu avec la poésie.
http://lefauxrhum.forumactif.org/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  49
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  25/01/2018
    
                         
Mary P.C  /  Petit chose


Oui, alors non. Je me permets d'intervenir à mon tour.

홍상수, n'écrit pas de scénario complet, c'est vrai. Mais il ne vient pas sans rien écrire pour autant. Il prend des notes, au minimum. En somme, il dispose tout de même des grandes lignes, qui vont être comblées directement sur le tournage. Par ailleurs, les films qu'il réalise traitent de sujets et de milieux qu'il connait particulièrement bien.

Donc non, loin de là. Il maîtrise d'ores et déjà son sujet, dispose de note sur ce qu'il estime être nécessaire. Et, surtout, il sait où il va. (Je ne prends pas en compte le fait qu'il ait  plus de 20 ans d'expérience dans le Cinéma, et un certain nombre auparavant comme réalisateur à la télévision.) C'est donc, très peu comparable avec la situation présentée ici Wink.

Je finirai ne disant que tout le monde n'est pas 홍상수.

Malucio | Merci pour les indications supplémentaires. Comme nous faisons la totalité nous-même, avec un nombre restreint de personnes, on sautait ces éléments là. Mais effectivement, mieux de tout préciser quand c'est de l'officiel !


Dernière édition par Mary P.C le Lun 7 Mai 2018 - 13:15, édité 1 fois
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4816
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  mi-ette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


ah oui d'accord, mais des pratiques comme celle d'Hong Sang-soon restent minoritaires
et à l'opposée du spectre, on a Dumont qui conçoit son scénario comme un poème magnifique, sans respecter aucun des codes de l'écriture scénaristique, et qui sert de soubassement au moment du tournage mais pas du tout à la manière traditionnelle


Miettes - Elèves - Nouvelles -Poésie mietteuse
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Ecrire un film

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-