PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 

 Check-list avant envoi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  253
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Autostoppeur galactique


Citation :
J'ai l'impression que vous dites la même chose, de manière différente.

C'est exactement mon impression aussi! Je pense que ce qui rebute surtout les lecteurs, ce sont les descriptions en bloc qui peuvent ralentir l'histoire (surtout si elles se concentrent dans les premiers chapitres), alors qu'on apprécie presque tous les descriptions qui viennent appuyer l'action, exactement comme dans l'exemple de La petite chose

Citation :
un jeune mal fagoté entre dans le bar. Ses yeux verts me fixent quelques instants avant qu'il me commande un coca. Je pose le verre à coté de sa main et je remarque ses ongles noirs. Quand il rejoint la table, j'entends le bruit de ses chaussures en plastique. Je recommence à respirer, la mauvaise odeur se dissipe.

Après, on a tous une tolérance différente à ce type d'écriture. Personnellement, ce qui me rend dingue, c'est l'association systématique couleurs des cheveux/couleurs des yeux. Une description physique qui se résume à cela ne sert pas à grand chose et je trouve ce procédé très artificiel. Si on précise que le personnage porte des vêtements froissés, des lunettes rondes ou qu'il a deux dents cassés, ça m'intéresse davantage.

Au final, je pense que sur ce sujet, on est tous d'accord pour dire qu'il n'y a aucun principe en littérature qui puisse être érigé en règle absolue d'écriture.

Pour rebondir sur les propos de Billentête, l'instinct c'est bien, mais se connaître, c'est plus sûr. Quand je fais la chasse aux verbes faibles, aux adverbes, aux descriptions superflues,... il ne s'agit pas de les éradiquer systématiquement, mais de m'interroger sur mon style et de percevoir parfois des redondances stylistiques là où je ne les cherchais pas. Par exemple, il y a quelques mois, une correctrice m'a fait remarqué que j'abusais parfois de pronoms personnels et c'est vrai que "Il passa une main dans ses cheveux", plutôt que "il passa sa main dans ses cheveux", ça sonne mieux! :mrgreen: Petit à petit, en partageant avec d'autres nos filons, j'apprends à quoi je dois me méfier pour fluidifier mon texte.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  303
   Âge  :  49
   Date d'inscription  :  19/12/2016
    
                         
Dr Ray  /  Tapage au bout de la nuit


Ben non, parce que "il passa une main dans ses cheveux" n'indique pas que cette main soit la sienne... Heu ouais, il faut être dans un récit un tantinet horrifique et légèrement contedelacryptesque, mâtiné de cannibalisme avec un zeste de zombiemanie, mais, à la recherche du staïle, broutilles que tout cela ! :mrgreen:

Sinon, je suis plutôt en accord avec ce qui a été dit plus haut.
http://www.exobiologie.info
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  96
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  26/05/2017
    
                         
Sixte  /  Pippin le Bref


fleur-de-lyss a écrit:


Après, on a tous une tolérance différente à ce type d'écriture. Personnellement, ce qui me rend dingue, c'est l'association systématique couleurs des cheveux/couleurs des yeux.

Idem. Ça a tendance à arriver comme une sorte de passage obligé, alors qu'on peut faire autrement.
https://lespapotagesdesixte.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  253
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Autostoppeur galactique


Citation :
Heu ouais, il faut être dans un récit un tantinet horrifique et légèrement contedelacryptesque, mâtiné de cannibalisme avec un zeste de zombiemanie, mais, à la recherche du staïle, broutilles que tout cela ! :mrgreen:

Haha! Peut-être que dans ce type d'univers, les possessifs ne sont pas de trop!
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  359
   Âge  :  21
   Localisation  :  Seoul
   Pensée du jour  :  1011000011
   Date d'inscription  :  04/11/2017
    
                         
Agent Seven  /  Tapage au bout de la nuit


Maintenant que j'y pense, c'est vrai que c'est inutile de faire une description cheveux/yeux, mais en fait, j'aime ça. Enfin, pour les personnages principaux. Pas pour le professeur d'anglais qu'on revoit plus jamais, lol. Je dois admettre que pour les personnages principaux, j'aime imposer comment je les vois. Il faut dire également que dans mon roman, les personnages n'ont pas des couleurs de cheveux et d'yeux qu'on connait. Par exemple, de jeunes adolescents ont des cheveux blancs et des yeux couleurs lavandes, il y a plus de roux que de personnes aux cheveux bruns. Alors, dans cet univers, c'est plutôt rare de croiser une jeune fille aux cheveux bruns et aux yeux verts. Alors bon, dans mon historie ces descriptions fonctionnent, mais je comprends que c'est pas partout.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  178
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  18/08/2015
    
                         
Billentête  /  Tycho l'homoncule


Agent Seven a écrit:
Maintenant que j'y pense, c'est vrai que c'est inutile de faire une description cheveux/yeux, mais en fait, j'aime ça. Enfin, pour les personnages principaux. Pas pour le professeur d'anglais qu'on revoit plus jamais, lol. Je dois admettre que pour les personnages principaux, j'aime imposer comment je les vois. Il faut dire également que dans mon roman, les personnages n'ont pas des couleurs de cheveux et d'yeux qu'on connait. Par exemple, de jeunes adolescents ont des cheveux blancs et des yeux couleurs lavandes, il y a plus de roux que de personnes aux cheveux bruns. Alors, dans cet univers, c'est plutôt rare de croiser une jeune fille aux cheveux bruns et aux yeux verts. Alors bon, dans mon historie ces descriptions fonctionnent, mais je comprends que c'est pas partout.

Effectivement ca s'y prête bien !

Je suis un peu comme toi pour tout dire. J'aime imposer ma vision des choses. Quand on y pense c'est très mégalo !

Pour rebondir sur ce qui a été dit plus haut, voici la description (premier jet), concernant le bonhomme dont je vous parlais précédemment :

Citation :
— Éris ?
Derrière mes écouteurs, je perçus la voix nasillarde d’Hector. Je fermai davantage mes paupières, tentant de chasser mentalement celui qui venait perturber l’un de mes rares moments de quiétude. Je me concentrai sur les effluves sucrées du maïs fraîchement coupé et le rythme endiablé de la batterie. Mais rien n’y fit.
— Éris ! Ramène tes fesses, on a besoin de toi !
Impossible d’avoir la paix cinq minutes.
Je poussai discrètement une branche et aperçus le jeune garçon en contrebas. Sous cet angle, il paraissait encore plus maigrelet qu’à l’accoutumée. Ses bras et ses jambes, bien trop longs, lui donnaient des allures de pantin désarticulé. J’observai un instant ses traits tirés et les poches sous ses yeux sombres et rapprochés. Il devait être anxieux, une veine bleutée saillait sous sa peau mate.
— Bordel, Éris, t’es où ? Il se passe un truc, des vigies ont rappliqué en ville !
Je consultai ma montre. 14 h 34. Leur tour de garde ne devait pas commencer avant plusieurs heures. Je tirai sur les fils blancs et la voix de Jared Leto se dissipa. D’un bond, je descendis de la branche sur laquelle j’avais, crédule, espéré pouvoir somnoler un peu. Il sursauta. Il était crasseux et mal fagoté. Sa crinière n’arrangeait rien, elle ressemblait à s'y méprendre à un nid d’oiseaux. Agacé, il me tendit le semi-automatique qui reposait contre le tronc du vieux chêne.

En général, je tente de le faire sous cette forme. Je distille les informations le plus possible pour éviter l'effet catalogue tout en donnant des indices sur la façon dont j'envisage le personnage. Après, je tente au maximum de supprimer les évidences. Par exemple, ici, Hector a la peau mate, y'a peu de chance pour qu'il ait les cheveux roux ou blonds, donc pas besoin de préciser qu'il a une tignasse noir corbeau, ca coule de source.

Par contre, impossible de me passer de ces précisions. Que ce soit en tant qu'auteure ou lectrice. A mon sens, c'est l'âme d'un texte.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  683
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  "C'est cela la littérature : rendre à l'existence sa magie que la vie quotidienne semble vouloir lui refuser." R. de Muralt
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
la petite chose  /  Hé ! Makarénine


J aime bien
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  65
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  16/10/2017
    
                         
Gustav  /  Clochard céleste


Agent Seven a écrit:
Maintenant que j'y pense, c'est vrai que c'est inutile de faire une description cheveux/yeux, mais en fait, j'aime ça.

Je déteste les descriptions capillaires pour ma part. Car honnêtement on tourne vite en rond. Sans compter que si on accumule les personnages dans le récit, peu de chance que le lecteur se souvienne des bouclettes dorées avec une mèche noire du premier personnage introduit. Ou alors faire d'un signe distinctif d'un héros une vraie particularité que l'on puisse mettre en avant.
Et une fois le texte envoyé, le pauvre stagiaire qui va lire le chapitre, ce même gars qui a déjà lu 20 livres avec les mêmes phrases, constructions et expressions que l'on met sans même s'en rendre compte, eh bien, lui, il ne va pas aimer ^^
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  253
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Autostoppeur galactique


Citation :
ce même gars qui a déjà lu 20 livres avec les mêmes phrases, constructions et expressions que l'on met sans même s'en rendre compte

Difficile de lutte contre les collocations Sad D'ailleurs, c'est le dernier arrivé de ma propre "check-list". Je traque tout ce qui sonne déjà-vu. Mais impossible d'échapper à tout!
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  766
   Âge  :  39
   Localisation  :  Quelque part, dans ma tête...
   Pensée du jour  :  Euh...
   Date d'inscription  :  11/03/2016
    
                         
Lily M  /  Blanchisseur de campagnes


Billentête a écrit:



Pour rebondir sur ce qui a été dit plus haut, voici la description (premier jet), concernant le bonhomme dont je vous parlais précédemment :

Citation :
— Éris ?
Derrière mes écouteurs, je perçus la voix nasillarde d’Hector. Je fermai davantage mes paupières, tentant de chasser mentalement celui qui venait perturber l’un de mes rares moments de quiétude. Je me concentrai sur les effluves sucrées du maïs fraîchement coupé et le rythme endiablé de la batterie. Mais rien n’y fit.
— Éris ! Ramène tes fesses, on a besoin de toi !
Impossible d’avoir la paix cinq minutes.
Je poussai discrètement une branche et aperçus le jeune garçon en contrebas. Sous cet angle, il paraissait encore plus maigrelet qu’à l’accoutumée. Ses bras et ses jambes, bien trop longs, lui donnaient des allures de pantin désarticulé. J’observai un instant ses traits tirés et les poches sous ses yeux sombres et rapprochés. Il devait être anxieux, une veine bleutée saillait sous sa peau mate.
— Bordel, Éris, t’es où ? Il se passe un truc, des vigies ont rappliqué en ville !
Je consultai ma montre. 14 h 34. Leur tour de garde ne devait pas commencer avant plusieurs heures. Je tirai sur les fils blancs et la voix de Jared Leto se dissipa. D’un bond, je descendis de la branche sur laquelle j’avais, crédule, espéré pouvoir somnoler un peu. Il sursauta. Il était crasseux et mal fagoté. Sa crinière n’arrangeait rien, elle ressemblait à s'y méprendre à un nid d’oiseaux. Agacé, il me tendit le semi-automatique qui reposait contre le tronc du vieux chêne.

En général, je tente de le faire sous cette forme. Je distille les informations le plus possible pour éviter l'effet catalogue tout en donnant des indices sur la façon dont j'envisage le personnage. Après, je tente au maximum de supprimer les évidences. Par exemple, ici, Hector a la peau mate, y'a peu de chance pour qu'il ait les cheveux roux ou blonds, donc pas besoin de préciser qu'il a une tignasse noir corbeau, ca coule de source.

Par contre, impossible de me passer de ces précisions. Que ce soit en tant qu'auteure ou lectrice. A mon sens, c'est l'âme d'un texte.

J'aime beaucoup ! ça me donne envie d'en savoir plus :mrgreen:
http://www.inmybookworld.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Check-list avant envoi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-