PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 

 Check-list avant envoi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  297
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Autostoppeur galactique


Salut!

Je suppose que nous sommes tous habitués à traquer certains éléments lorsqu'on relit notre texte.
Comme c'est difficile d'être efficace sur son propre texte, je me concentre au cours de mes relectures sur certains éléments.
Est-ce que ça vous dit de collectiviser tout ça? Very Happy Certes, tout n'est pas applicable à chaque texte, mais il y a tout de même des choses à éviter dans n'importe quel texte.
Je pense surtout à des critères stylistiques, mais si vous avez des "tics de contrôle" pour le fond, partagez-les également.

Ma liste:

-éliminer les verbes faibles
-éviter l'abondance de possessifs
-vérifier la concordance des temps
-vérifier la clarté des déictiques et des référents
-éviter l'abondance de phrases nominales (mon péché mignon :p )
-vérifier que les rythmes syntaxiques sont variés
-supprimer les répétitions non désirées
-supprimer les allitérations/assonances qui ne servent pas le texte
-ôter tous les adverbes non nécessaires (ça c'est assez subjectif)
-traquer toutes les expressions stéréotypées + lieu commun
-éviter l'abondance de démonstratifs
-éviter les répétitions de prénoms

Voilà ce qui me vient à l'esprit pour le moment, mais vous avez sûrement vos propres grilles de relectures! Very Happy N'hésitez pas à partager
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  184
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  26/01/2018
    
                         
Hooah  /  Tycho l'homoncule


Tiens, c'est un sujet intéressant, ça. Je suis assez d'accord avec ta liste, notamment ça:

Citation :
-ôter tous les adverbes non nécessaires (ça c'est assez subjectif)

Avis personnel assumé: l'adverbe est presque toujours un ennemi. En particulier dans les dialogues: "répondis-je bêtement", "dit-elle hardiment" et compagnie. Si un adverbe n'est pas indispensable dans une phrase, c'est qu'il est de trop. Même si ça fend parfois le coeur.

Je rajoute un truc personnel mais qui m'a bien aidé:
- Supprimer les répétitions d'expressions "béquille" - je crois qu'on en a tous. D'expérience, sur un manuscrit de 85000 mots, trois fois la même expression, même un truc inoffensif comme une nuit "noire comme de l'encre", ça saute aux yeux du lecteur.
Et un autre truc, que beaucoup font:
- Une lecture à voix haute, la dernière, une fois qu'on sent que le manuscrit est prêt, avant de l'envoyer.

Voilà pour moi :-)
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  297
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Autostoppeur galactique


Citation :
- Supprimer les répétitions d'expressions "béquille" - je crois qu'on en a tous. D'expérience, sur un manuscrit de 85000 mots, trois fois la même expression, même un truc inoffensif comme une nuit "noire comme de l'encre", ça saute aux yeux du lecteur.

Une lectrice m'a justement fait remarqué que j'avais utilisé trois fois l'expression "boucles de miel" dans mon roman. C'est peut-être joli la première fois, mais ça perd de son effet :p
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3331
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  "Le génie de Mozart, de Picasso, de Joyce, d'Einstein réside dans la multiplication d'une manie, l'amplification d'une tare." ANISSA CORTO - YANN MOIX
   Date d'inscription  :  16/01/2011
    
                         
Thomas  /  Didon de la farce


La lecture à voix haute pour moi c'est à chaque chapitre fini. J'ai un souci, je ne peux pas avancer tant que le chapitre précédent n'est pas nickel.

Je dirai pour rajouter à ta liste :

- Supprimer tout, oui tout, ce qui n'est pas nécessaire au texte. Donc oui adverbes sûr, phrases et expressions batardes, incises (je les déteste, toutes). Je suis économe du moindre mot, je supprime beaucoup à la relecture.
https://debordements.wordpress.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  184
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  26/01/2018
    
                         
Hooah  /  Tycho l'homoncule


Je sais ce que c'est: supprimer deux des trois "noire comme de l'encre" a été une torture. Mais c'est un mal nécessaire. Faut pas être trop indulgent avec son texte, ni avec soi-même, je crois.

Citation :
J'ai un souci, je ne peux pas avancer tant que le chapitre précédent n'est pas nickel.

En revanche, ça, c'est dur. J'aurais tendance à dire qu'on ne peut vraiment juger de l'avancement d'un chapitre que pris dans l'ensemble de l'histoire, et qu'il est dommage de se ralentir sur la forme, surtout quand on sent que l'on tient quelque chose. Mais c'est peut-être juste moi.
Sur le projet de bouquin actuel, les thèmes marinaient dans ma tête depuis des mois, j'ai eu l'idée qui tue d'un coup et je me suis précipité sur le premier jet, écrit en six semaines. Ensuite j'ai laissé dormir, longtemps. J'en chie un peu à la relecture, là, parce qu'il y a évidemment plein de problèmes de fond et de forme, mais j'imagine qu'il n'y a pas de bonne solution :mrgreen:


Dernière édition par Hooah le Mer 7 Fév 2018 - 21:36, édité 1 fois
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3331
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  "Le génie de Mozart, de Picasso, de Joyce, d'Einstein réside dans la multiplication d'une manie, l'amplification d'une tare." ANISSA CORTO - YANN MOIX
   Date d'inscription  :  16/01/2011
    
                         
Thomas  /  Didon de la farce


Faut pas du tout être indulgent avec son texte. Il faut le traiter comme un connard. Être en guerre contre lui 😁

On finit par se rendre compte qu'on lui fait du bien. Et qu'il aime ça! Aha 😁
https://debordements.wordpress.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  184
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  26/01/2018
    
                         
Hooah  /  Tycho l'homoncule


Citation :
Faut pas du tout être indulgent avec son texte. Il faut le traiter comme un connard. Être en guerre contre lui 😁

Toute cette violence, c'est fou. T'écrirais pas des trucs un peu tarés toi des fois? :mrgreen:
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  297
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Autostoppeur galactique


Oui il faut servir son texte, pas son ego. J'aime bien prendre un bic rouge et corriger sur le papier en imaginant que c'est un texte pondu par le pire élève de la classe! :mrgreen: Un peu schizophrène, mais il faut bien le devenir par moments pour se glisser hors de sa peau d'auteur.

Citation :

- Supprimer tout, oui tout, ce qui n'est pas nécessaire au texte. Donc oui adverbes sûr, phrases et expressions batardes, incises (je les déteste, toutes). Je suis économe du moindre mot, je supprime beaucoup à la relecture.
Au final des années, je deviens de plus en plus économe en mots. Et j'avoue que les incises me paraissent extrêmement lourdes. Elles me font penser à un de mes profs de français qui disaient que si on a besoin d'un smiley dans notre message, c'est qu'on a mal choisi les mots.


Je rajoute aussi un truc auquel je suis devenue allergique avec les années:
-les descriptions physiques qui ne servent pas l'intrigue ou la poésie du texte.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  100
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  26/05/2017
    
                         
Sixte  /  Barge de Radetzky


J'ai longtemps été assez amoureuse des adverbes et des incises... Mais avec les années je deviens aussi un peu plus "économe des mots", je le constate en corrigeant mes chapitres : je corrige et simplifie bien plus qu'avant. Même en lecture, les descriptions physiques trop détaillées (comme le gros paragraphe à chaque personnage rencontré) ont tendance à m'agacer vraiment, alors qu'avant je n'y prêtais pas trop attention.

C'est une bonne idée cette check-list !
https://lespapotagesdesixte.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3331
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  "Le génie de Mozart, de Picasso, de Joyce, d'Einstein réside dans la multiplication d'une manie, l'amplification d'une tare." ANISSA CORTO - YANN MOIX
   Date d'inscription  :  16/01/2011
    
                         
Thomas  /  Didon de la farce



Citation :
Toute cette violence, c'est fou. T'écrirais pas des trucs un peu tarés toi des fois? :mrgreen:

Peut-être oui Very Happy Mais je pense vraiment qu'il faut être violent avec son texte. J'aime moi quand il ne reste que l'indispensable, une colonne vertébrale, un squelette, sans le gras, sans les varices. De toute façon, je suis incapable d'écrire 85000 mots, comme toi, je ne suis même pas capable d'en écrire 20000 pour l'instant, tu vois la différence! Donc je me contente du peu que je peux faire, en ne gardant que les mots qu'il faut. Grâce à une relecture à la phrase. Relecture de chaque phrase écrite dès qu'elle est écrite, quasiment. Je vire déjà du gras. Et après relecture intégrale du chapitre, plus relecture intégrale du chapitre à voix haute, et j'en trouve encore à virer Smile

Citation :
les descriptions physiques trop détaillées (comme le gros paragraphe à chaque personnage rencontré)

D'accord avec toi Sixte. C'est un truc qui me gonfle souvent dans mes lectures. Une espèce de passage obligé, où l'auteur se fait plus plaisir que le lecteur ^^ Je pense, après ça dépend du type de roman, qu'on a pas BESOIN de savoir à quoi ressemble les personnages. Ce n'est pas une obligation, juste une lubie d'auteur. Je préfère, en tant que lecteur, être libre d'imaginer.

Et puis, en plus, je suis nul en description. Na :p
https://debordements.wordpress.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  100
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  26/05/2017
    
                         
Sixte  /  Barge de Radetzky


Oui voilà, après c'est selon le feeling, mais personnellement je préfère n'avoir que peu d'éléments de base et imaginer autour. Je préfère quelques descriptions au fil de ma lecture qu'un gros paragraphe qui me détaille l'emplacement des tâches de rousseur, la couleur du pull, les yeux en amande et leur couleur, la texture/couleur des cheveux : je n'aime pas trop ce côté carte d'identité, je préfère qu'on me donne un tout petit peu et que mon imagination fasse le reste à mon idée.
https://lespapotagesdesixte.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  460
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  27/10/2017
    
                         
Arsen C  /  Pour qui sonne Lestat


Très bon sujet.
Je trouve, en revanche, qu'il y a une précision dans certains adverbes qui me les rend indispensables.
Tout à fait d'accord avec les répétitions. Pour moi, Frodon "dodeline de la tête" tout au long de son épopée.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  797
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  "C'est cela la littérature : rendre à l'existence sa magie que la vie quotidienne semble vouloir lui refuser." R. de Muralt
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
la petite chose  /  Blanchisseur de campagnes


Fleur-de-lys a écrit:
-les descriptions physiques qui ne servent pas l'intrigue ou la poésie du texte.

Totalement d'accord. Je suis anti-description inutile. Je ne les lis jamais chez les autres. ça ralentit l'action.
http://myriamsupplicy@blogspot.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  100
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  26/05/2017
    
                         
Sixte  /  Barge de Radetzky


Arsen C a écrit:
Très bon sujet.
Je trouve, en revanche, qu'il y a une précision dans certains adverbes qui me les rend indispensables.

Oui je suis d'accord, moi aussi j'aime bien les adverbes mais disons qu'ils paraissent parfois trop lourds dans certaines phrases, et je crois qu'il faut les utiliser avec parcimonie. Comme d'habitude, pas d'excès, de la mesure... Parfois les adverbes paraissent très pertinent dans une phrase, parfois ça tape complètement à côté (et là, quand je me relis et que je vois que ça va pas en terme rythme, je vire).
https://lespapotagesdesixte.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  184
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  26/01/2018
    
                         
Hooah  /  Tycho l'homoncule


Les adverbes c'est juste un exemple.
Ce que je veux dire, et Thomas aussi (il me semble) c'est qu'il ne faut pas être indulgent avec son texte. Je parle des adverbes parce que c'est un défaut qui revient souvent.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Check-list avant envoi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-