PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 

 L'olive, une agression sexuelle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2636
   Âge  :  114
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Le bruit et la pudeur


Ce qu'il y a de bien c'est qu'il y a toutes sortes de discours et de type de discours avec leurs langages associés sur un forum. On passe un peu du coq à l'âne, de Hegel ou Henri Lefebvre ou Bourdieu à “passe-moi le beurre“ ou "chauffe Marcel“ ou comme au-dessus “où sont passées les olives dans la pizza“...
Dans le fond des lieux d'une hétérogénéité totale ces forums. Ça déterritorialise à mort. Vive Deleuze !
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Fatalité a écrit:
Mais, je ne sais pas si vous avez remarqués : toutes ces témoins qu'on applaudit héroïquement de se plaindre enfin, sont des femmes canoniques, et elles sont médiatisées pour cela. Moi, j'ai de l'embonpoint, je suis en chair (et j'aime ça). Non seulement c'est plus conforme à l'éventualité d'un accouchement sain, mais en plus ça fait qu'on ne m'a jamais vraiment prise pour un objet comme on prend les femmes canoniques pour des objets. Il faudrait peut-être y réfléchir aussi, à cela, même si ça n'a jamais empêché aucune femme de se faire agresser - de même que l'être-homme est plutôt du genre à augmenter les chances de se prendre un coup de poing, voire de finir en prison, statistiques à l'appui.

Renseigne-toi sur l’intersectionnalité, les féministes intersectionnelles parlent de l’intersection entre virilisme et racisation pour les hommes (qui augmente les chances de finir en prison).
Si tu as un compte Twitter, tu peux suivre Mélusine ou João.
Le hashtag #MeToo a été créé il y a dix ans par une afro féministe, Tarana Burke, il n’avait pas eu de retentissement à l’époque : http://www.businessinsider.fr/metoo-cree-il-y-a-10-ans-afrofeministe


Il y a peu, M6 donnait une audience à des victimes de tous âges, de toutes corpulences https://www.youtube.com/watch?v=m6AeA4Z3XN8 Les femmes de toutes corpulences filment de plus en plus leur expérience et la postent sur les réseaux sociaux.

Un message de Caroline de Haas sur Twitter :







(Il y a eu le cas très médiatisé de cette femme handicapée agressée sexuellement dans un bus au Maroc : http://www.maghrebemergent.info/actualite/maghrebine/77933-maroc-onu-80-des-femmes-handicapees-mentales-subissent-des-violences.html )

L’expérience des femmes SDF :

[TW viol]

Citation :
« J’ai été violée 70 fois en 17 ans de rue »
https://mobile.francetvinfo.fr/societe/droits-des-femmes/j-ai-ete-violee-70-fois-en-17-ans-de-rue-le-grand-tabou-des-agressions-sexuelles-sur-les-femmes-sdf_2345935.amp

Le calvaire de Béatrice, femme SDF
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-calvaire-de-beatrice-femme-sdf-1007551.html

https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/metropole-aix-marseille/marseille/marseille-femme-violee-pleine-rue-plusieurs-temoins-marginal-arrete-1309029.html


Citation :
Mais la question n'est pas  de dire ou non que ça nous a traumatisé ; la question c'est que "lutter contre" c'est pour les uns se mettre à militer contre ce type d'agressions, tandis que pour les autres c'est de garder ça intérieur et de trouver intimement leur façon de "lutter contre" ; pour les uns, en faire quelque chose de politique, c'est donner raison aux agresseurs, c'est leur donner de l'attention ; laisser comme c'est mais ne pas plus cautionner, à leurs yeux, c'est une façon d'enlever, de ne leur pas leur donner cette attention. Pour les autres, au contraire, la vision du monde est opposée : il n'y aurait pas à "lutter contre", si cela n'avait pas existé. Les uns sont pragmatiques : ça m'est arrivé, et je me suis construit "contre" sans avoir besoin de me définir victime ; les autres sont politiques : ça m'est arrivé, et il faut se définir victime, et agir collectivement, pour ne plus que ça arrive.

Je trouve que Brutu fait une bonne synthèse.

Leila Slimani a écrit “le droit de ne pas y penser” http://www.liberation.fr/amphtml/france/2018/01/12/un-porc-tu-nais_1621913
Je suis peut-être naïve, idéaliste, mais je rêve de cette liberté-là. Je milite pour tendre vers cela (et militer est très périlleux et douloureux, ces personnes sont tellement plus fortes et courageuses que les pleurnichardes décrites dans les médias...), je voudrais que mon expérience ait une utilité, les collégiens ignorent encore que faire boire une personne avant de la mettre dans son lit ou insister jusqu’à la faire céder est un viol, 100% de femmes harcelées, 10% de plaintes pour 1% de condamnations, ça n’est plus possible. Ça devrait pouvoir se tempérer (ça ne disparaîtra pas, mais on peut l’endiguer, j’en suis certaine) en enseignant notamment la notion de consentement. http://m.huffingtonpost.fr/carina-kolodny/prevention-viols-adolescentes_b_10391568.html

Quant à l’olive,
http://m.20minutes.fr/amp/a/2207111
témoignage personnel :
Je me souviens du jeu du « cafouillage » au collège le jour de son anniversaire, qui se transformait en attouchements sexuels pour les filles. On faisait toutes semblant d’en rire.
Je trouve le gamin courageux d’avoir déposé plainte, je n’aurais pas osé broncher à son âge, de peur de passer pour coincée et de casser cette “ambiance bon enfant” justement.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2636
   Âge  :  114
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Le bruit et la pudeur


C'est bien les forums: ça permet de décoder des choses qu'on arriverait certainement pas sinon.
Avec au passage des “passe moi le sel" et "où sont les olives dans la pizza“, c'est juste le parasitage qu'il faut , réplique ou sosie du parasitage constant quand on regarde les news à la télé ou quand on lit le journal et que le serveur fait tomber un verre à côté. C'est ça la micro-politique du désir.
Pas le temps d'analyser ni de comprendre les news ou les infos à part la Seine qui déborde: ça passe trop vite et il y a un bruit de fond.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2636
   Âge  :  114
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Le bruit et la pudeur


Fatalité a écrit:
Où je crois que nos acharnements thérapeutiques contre nous-mêmes sont des décompensations psychotiques de cette asocialité, qui cherche.   Eh ! quoi ? - Nous aimeraient-ils, en définitive ?
Il faudrait que vous expliquiez ou développiez cette "décompensations psychotiques de cette asocialité"!
Que vuol dire ?
C'est étrange, première fois que j'entends cette expression mais pourquoi pas ? L'asocialité c'est un sujet doté un psychisme lequel peut être malade et subir des affections psychiatriques ??? Les décompensations psychotiques c'est un truc plutôt grave en psychiatrie et qui peut causer des internements alors je comprends pas pourquoi vous l'utilisez comme ça et dans ce contexte. A moins que vous ayez une théorie psychiatro-sociale derrière je vois pas ce que ça vient faire là excusez-moi...
Moi je veux bien que les forums ce soit un lieu où l'on puisse raconter ce qu'on veut (voire n'importe quoi) mais là pardon, ça paraît pour le coup du n'importe quoi !
De la psychiatrie sauvage sous prétexte de sociologie on dirait bien! Méfiez-vous ça peut être dangereux l'instrumentalisation de la psychiatrie.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  719
   Âge  :  33
   Localisation  :  Au sol.
   Pensée du jour  :  La fin.
   Date d'inscription  :  23/10/2017
    
                         
Fatalité  /  Blanchisseur de campagnes


Pas mieux. Et aussi, pas envie de batailler entre la pizza, l'embonpoint et la micro-politique : je me déclare KO par forfait. Mais c'était un plaisir, un topic démarrant en trolling et floodant à loisir.
http://libertephilo.forumactif.org
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2636
   Âge  :  114
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Le bruit et la pudeur


Mon frère est psychiatre et je connais un peu ce milieu. Laissez-moi vous dire que la psychanalyse sauvage, la psychiatrie sauvage ça peut faire des dégâts. Principe de précaution et éviter d'en faire trop surtout sur des sujets comme ça ? Vous en faites parfois de trop, ce qui fait votre charme ici sans doute et dans la vie peut-être : après tout pourquoi pas si on arrive à doser quand même...
Il y a des jeunes qui fréquentent ce forum: peut-être en tenir compte davantage non ?
Bon courage sinon. Et je lis ce que vous écrivez ici.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  719
   Âge  :  33
   Localisation  :  Au sol.
   Pensée du jour  :  La fin.
   Date d'inscription  :  23/10/2017
    
                         
Fatalité  /  Blanchisseur de campagnes


Disons qu'il y a façons de parler et façons de parler. Je connais ce qu'est la folie : elle est toujours rattachée à du malheur. Ça tombe bien parce que c'est le cas. Remplace ma façon de parler par délire si cela te heurte, ça ira aussi bien. Sinon, je comprends que cela heurte, surtout quand on est familier du sujet. Mais je ne vois pas pourquoi il faudrait aseptiser quoi que ce soit, et surtout pas aujourd'hui. Des dommages, il y en a en bien d'autres façons, à commencer par laisser jouer des enfants de 9 ans à Call of Duty et les laisser être éduqués par le monde selon Gulli, car cela est. Va rattraper le bien-être psychologique de ça après : la vérité c'est que règne pour longtemps voire toujours ce que j'appelle volontiers "un dysheur", tu sais : ni bonheur ni malheur, un heur tordu.

Quant à Natalie Portman, je tombe là-dessus : Causeur - Natalie Portman rêve d’un monde sans fantasme (la volonté et la libido masculine sont deux choses différentes)
http://libertephilo.forumactif.org
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 L'olive, une agression sexuelle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-