PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Commencer son roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  21/12/2017
    
                         
KongJu  /  Magicien d'Oz


Bien le bonjour et enchantée puisqu'il s'agit de mon tout premier message sur ce forum (yay).
Je rencontre très régulièrement le même problème lorsque je veux écrire, et en faisant mes recherches sur internet, j'ai compris plutôt rapidement que c'est le problème le plus récurent et celui qui - malheureusement - stoppe dans leur élan la plupart des auteurs: le début.
Et quand je parle de début, je parle évidemment du moment où on commence réellement à écrire. On considère ici qu'on a déjà écrit, relu, réfléchit aux personnages, aux cadres et aux premiers événements: bref de quoi commencer.
On lit partout que la première phrase d'un texte est celle qui attrape le lecteur. Ca met un peu la pression, je vous avouerai. Surtout pour quelqu'un qui écrit par passion, pour le plaisir, et qui écrit le plus souvent sur des sites où il est possible de  faire des fan-fictions. Donc des endroits où les gens sont en minorités à avoir un jugement très dur. En général, on est plutôt compréhensifs par rapport aux petites maladresses. Néanmoins, ça fait quelques mois qu'une idée me trotte dans la tête. J'ai, il y a quelques jours, enfin écrit sur papier toutes les petites informations que j'avais récoltées, et j'ai cherché sur internet quelles étaient les questions qu'on devait se poser pour approfondir une histoire (pour éviter les incohérences, par exemple). Toujours dans l'optique de poster sur un site qui n'est pas basé sur l'écriture, mais ayant le sincère désir de le faire bien et jusqu'au bout, pour une fois.
Il était donc certains au bout d'un moment que je pouvais écrire le prologue.
Et c'est là que tout le monde va crier en mode "on écrit pas le prologue au début" "tu peux écrire le prologue plus tard si t'as pas d'idée"... Et j'en passe, et des meilleurs. Je vous répondrai donc à cela que sur ce site, le prologue n'a pas vraiment le but du prologue comme vous l'entendez et je pense que c'est un abus de langage de l'appeler comme ça. Ici, c'est vraiment une mise en bouche pour le lecteur. C'est important donc de commencer par un "prologue" court. Puisque la plupart des visiteurs ne sont pas des lecteurs avérés, s'ils lisent en premier quelque chose de court et de complet et qui donne envie sans être lassant, ils continueront. Rien de m'empêche cela dit de poster en même temps le premier chapitre mais j'insiste sur le fait que j'aimerais commencer par le prologue, ici.
D'ailleurs, j'aimerais commencer in medias res. Mais c'est autre chose.
Le problème c'est donc cette première phrase et je pense savoir ce qu'il manque. Je sais parfaitement ce que je veux comme événement dans ce prologue (qui introduira l'intrigue du premier chapitre voire de toute l'histoire) mais je ne sais pas du tout comment introduire cet événement.
Voici le résumé très simplifié de cette fiction:
"Aubree est une jeune fille timide. Très timide. C'est à base de lettres qu'un mystérieux élève va commencer à pénétrer les pensées de l'étudiante. Une belle relation au rythme d'un récit à la première personne. "
Dans ce prologue, j'aimerais que la première lettre tombe du casier de l'héroïne. En même temps et avant j'aimerais qu'on ait quelque chose qui montre sa profonde solitude (mais que cette solitude ne lui pose aucun problème). Le problème c'est que cette héroïne est terriblement seule, pas d'amis à introduire, une famille qui est trop éloignée de son quotidien pour qu'il y ait un dialogue dès le début etc. Je suis un peu bloquée.

Comment faites-vous dans ces circonstances?

Merci Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  137
   Âge  :  27
   Localisation  :  Connemara, chez les licornes
   Pensée du jour  :  Un peu plus, avec mes notes, je trouvais du gaz de schiste
   Date d'inscription  :  06/08/2016
    
                         
Tillie  /  Barge de Radetzky


Bonjour KongJu !

avant de poster un message dans un topic, il faut déjà passer par la case présentation :
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t11714-le-guide-de-presentation-du-parfait-jeune-ecrivain#122315
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  21/12/2017
    
                         
KongJu  /  Magicien d'Oz


My bad, je n'avais pas vu le topic pour se présenter. C'est maintenant chose faite Smile
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1659
   Âge  :  42
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  I'm sexy and I know it
   Date d'inscription  :  28/04/2009
    
                         
Fat Jésus  /  Crucifixion en rose


Perso, je n'aime pas les prologues.

Au moins, ce n'est pas ça qui semble être ce que tu veux faire. Ce que je te conseillerais, serais de commencer par écrire une scène qui montrerait ton héroïne dans son quotidien, qui MONTRE ce qu'elle est, ce qu'est sa vie, mais sans l'expliquer, que le lecteur le sente (plus difficile à dire qu'à faire, je sais). Tu n'es pas obligée d'introduire tous les enjeux dès le départ, même si tu peux le faire. L'important est d'accrocher le lecteur, et de donner envie d'en lire plus. Une fois que tes lecteurs se seront attachés à ton personnage, ils seront investis émotionnellement dans ce qui lui arrive. Avant que la première lettre ne lui arrive dessus, il faut que les lecteurs savent pourquoi ça va bouleverser sa vie. Si c'est la première chose que tu racontes dans ton roman, l'impact ne va pas être le même. Je dirais, c'est la base de la fiction : "Tout allait bien. Jusqu'à ce que plus rien n'ailles". Avant d'écrire le "Jusqu'à ce que plus rien n'ailles", il faut écrire le "Tout allait bien."


Mon roman post-apocalyptique, Apocalyptic Béru.
Résumez votre roman en dix mots et apparaissez dans le sommaire des romans
http://www.geocities/epeides
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  137
   Âge  :  27
   Localisation  :  Connemara, chez les licornes
   Pensée du jour  :  Un peu plus, avec mes notes, je trouvais du gaz de schiste
   Date d'inscription  :  06/08/2016
    
                         
Tillie  /  Barge de Radetzky


Je n'ai jamais écrit de prologue non plus. En général, je commence au chapitre 1, et voilà.

Je rejoins Fat Jesus, il faut réussir dans l'art délicat d'en dire suffisamment pour accrocher le lecteur, mais ne pas trop en dévoiler non plus. Tu peux peut-être faire un plan. Quand on a une feuille de route claire, des fois ça fait venir les choses facilement.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  21/12/2017
    
                         
KongJu  /  Magicien d'Oz


Bonjour, merci d'avoir répondu si vite.

Globalement vous avez dit la même chose, donc je vais répondre généralement.
En effet, je suis plutôt partisane à commencer mes récits par le premier chapitre mais j'ai déjà expliqué pourquoi je tenais ici absolument à commencer par le prologue (ou écrire le prologue et le premier chapitre en même temps). Je vous renvoie donc à ce que j'ai dit.
Ensuite, je suis d'accord à 100% sur le fait qu'il faille introduire la situation psychologique du personnage mais c'est ça qui me bloque. J'ai réfléchis à pleins de choses mais aucune de mes idées n'étaient correctes, et le problème principal c'est tout simplement que je ne sais pas l'écrire. Il m'arrive d'écrire des histoires en étant très inspirée - et je le suis ici - mais là le problème c'est vraiment le début, cette première phrase, la première scène qui ne veut décidément pas venir !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  28
   Âge  :  32
   Localisation  :  Mulhouse
   Pensée du jour  :  "Je ne perds jamais ! Soit je gagne, soit j'apprends"
   Date d'inscription  :  15/11/2017
    
                         
Pistolero  /  Petit chose


En fait, un prologue n'est en soi pas nécessaire sauf il apporte quelque chose de plus à l'histoire, pour susciter la curiosité chez le lecteur. (en fait j'en ai fait un aussi donc faites ce que je dis pas ce que je fais Wink

Après le début d'un livre est toujours un exercice périlleux et le meilleur moyen de passer la difficulté c'est la simplicité. Faire simple, poser le décor, le héros et voir comment il fonctionne dans son quotidien, avant de dérouler progressivement les fils de l'intrigue, les liens entre persos, les enjeux que l'on découvre au fil de la lecture. J'utilise perso pas mal le cinéma pour m'inspirer de scènes, en mettant la bonne dose d'infos. Au final, s 'il y en a trop, le lecteur est noyé, s'il n'y en a pas assez, il est dérouté et risque de perdre le fil. Tout est question de dosage donc et de précision, mais aussi de feeling j'ai envie de dire.
Maintenant, je ne me souviens pas d'un début raté au travers de mes lectures. Il doit faire office de tremplin pour amener l'intrigue, voilà tout Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  21/12/2017
    
                         
KongJu  /  Magicien d'Oz


Justement c'est ce problème de ce quotidien que je ne sais pas retranscrire (comment). J'ai beau essayé pleins de trucs, j'ai du mal à écrire quelque chose qui me plait. En fait il me manque la scène. Celle avant le sujet principal de la fiction. Une scène courte mais qui introduirait le fait que c'est une étudiante très seule. Je n'ai pas envie de faire des descriptions longues et lassantes, j'aimerais faire ça sous forme d'une action, d'une scène dynamique. Mais quand le personnage est aussi seule que la mienne, c'est un vrai casse-tête de trouver une scène qui va bien introduire la chose ^^"
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1241
   Âge  :  31
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Péril 666


En résumé, ton problème est que tu ne sais pas comment retranscrire une scène du quotidien qui montre l'isolement de ton héroïne, c'est ça ? Ce n'est, en soi, pas spécifique à l'incipit de ton roman du coup, je me trompe ?

Je n'ai pas d'idée précise en tête pour ça (ce n'est pas le genre de roman que je lis), mais quelques pistes de réflexion :
- pourquoi ton héroïne est-elle si solitaire ? Est-ce un choix de sa part, une fatalité, le résultat de ce que les autres perçoivent comme une tare ? Cette solitude est-elle bien acceptée de sa part (ou l'a-t-elle été fut un temps, mais cela lui pèse à présent) ? En souffre-t-elle ?
- quel est le degré d'isolement ? Est-ce que les autres lui adressent la parole mais "l'oublient" régulièrement dans leurs plans, leurs discussions, ou est-elle réellement ostracisée ?
- comment se manifeste, concrètement, cet isolement ? Est-ce que ton héroïne est dépressive, suicidaire, simplement hermétique au monde et résignée ?

En fonction de la réponse à ces questions, cela pourra peut-être t'apporter une piste. Du moins je l'espère, histoire de ne pas avoir été trop inutile. Smile
http://silenceecrit.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  28
   Âge  :  32
   Localisation  :  Mulhouse
   Pensée du jour  :  "Je ne perds jamais ! Soit je gagne, soit j'apprends"
   Date d'inscription  :  15/11/2017
    
                         
Pistolero  /  Petit chose


Tu insistes beaucoup sur la solitude. Pose toi peut-être la question de la raison de cette solitude, comme point de départ. La perte d'un être cher ? Une éducation sévère ou une enfance difficile ? Son tempérament ? une volonté de se protéger des autres ? La scène peut se baser là dessus...
Tu dois "travailler" ton personnage, savoir quelles sont ses motivations, sa manière de penser ou de s'exprimer. Ce genre d'infos habillent ton roman et le font paraître plus vrai, plus crédible. Pars d'une scène "banale" et ajoute une tension créée par l'environnement par exemple (si tu cherches du dynamisme), une dispute, une rencontre, un accident que sais-je. Peu importe en réalité, le fond compte souvent plus que la forme. Mais il faut que le prologue apporte à l'histoire Smile

Cela dépend également du type de roman / nouvelle et s'il s'agit de romance, de fantastique, etc. Il n'y a pas de vérité en écriture, pas mal d'instincts, d'échecs, de relecture (surtout).

Voilà, j'espère t'avoir un peu aidé Smile


 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  544
   Âge  :  31
   Localisation  :  La Belle Province
   Pensée du jour  :  Toujours et toujours nouvelle
   Date d'inscription  :  14/04/2012
    
                         
isallysun  /  Gloire de son pair


En fait, selon ce que tu veux faire, si je comprends bien, c'est loin d'être un prologue.
Je vois plutôt cela comme l'élément déclencheur, donc réellement le début de l'histoire. Après si tu avais dans la tête qu'il y avait eu un bon moment entre la première tombée de lettre et ce que tu nommais ton chapitre 1, rien ne t'empêcherait de faire une ellipse entre ton premier chapitre (découverte de la première lettre = élément déclencheur) et ton suivant

Et tu dis que tu as très bien expliqué pourquoi tu veux commencer par le prologue. J'avoue ne pas sentir ton explication. Tu peux trèsbien montrer sa solitude par sa façon de se rendre à son casier en disant qu'elle regarde les groupes autour d'elle, ce qui la fait sentir encore plus seule ou autre chose selon ton bon vouloir. Je ne vois pas la pertinence d'un prologue pour simplement montrer que c'est une fille solitaire
http://paysdecoeuretpassions.blogspot.ca/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7563
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Pour moi = pas de règle absolue.
Le prologue peut s'écrire avant ou après, être court ou long
ce qui compte étant surtout qu'il ait un lien avec l'histoire, mette en appétit (mieux que de lasser...) et corresponde à l'ambiance en laquelle on veut que le lecteur aborde le texte.

Citation :
Dans ce prologue, j'aimerais que la première lettre tombe du casier de l'héroïne. En même temps et avant j'aimerais qu'on ait quelque chose qui montre sa profonde solitude (mais que cette solitude ne lui pose aucun problème).
Commencer par la solitude est intéressant, mais ça doit pouvoir se placer au chapitre 1. Un prologue développant cette idée risque lassant. Mais il n'y a pas de règle ni d'impossibilité nulle part. L'ennui du personnage n'impliquera pas forcément celui du lecteur, si le personnage est attachant. De plus, commencer par la solitude et finir par la lettre qui tombe doit être faisable.

http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  137
   Âge  :  23
   Localisation  :  Sherbrooke
   Pensée du jour  :  World is mine
   Date d'inscription  :  10/10/2017
    
                         
Hiroko  /  Barge de Radetzky


KongJu a écrit:
Le problème c'est donc cette première phrase et je pense savoir ce qu'il manque. Je sais parfaitement ce que je veux comme événement dans ce prologue mais je ne sais pas du tout comment introduire cet événement.

C'est un peu comme vouloir photographier un arbre, savoir exactement comment se positionner et quels paramètres utiliser sur l'appareil photo, mais ne pas savoir où se trouve le bouton de déclencheur.

Si tu sais parfaitement comment se déroule l'élément déclencheur, si tu sais ce qu'il te manque pour le décrire, alors tu es censée savoir comment l'écrire.

Je suppose avoir mal compris le problème, parce que la solution est dans ton premier message.

Bon courage.
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t48261-hiroko
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
s.tupido  /  Pippin le Bref


Je te conseillerais de mettre cette question de côté pour le moment.
Essaye de penser au reste de ton histoire et d'écrire une autre scène, située à n'importe quel autre moment du récit.
Si tu arrives à écrire un autre passage de ton histoire, le début de ton roman devrait couler de source après quelque temps.
Si tu ne parviens pas à écrire la moindre scène, par contre, c'est qu'à mon avis il manque encore quelque chose dans ton roman. Peut-être que tu n'es pas encore assez sûre de ce que tu veux y écrire. Dans ce cas, penser à quelque chose de différent peut aider plus efficacement que de buter jour après jour devant la même page blanche.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1009
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Effleure du mal


Fais une accroche comme une dissertation
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Commencer son roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-