PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
 

 Sur la nocivité ou le bénéfice de l'idée du libre arbitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


L'idée que l'être humain est doué de libre arbitre...
... rend compte de la réalité des choses et, en plus, est bénéfique (voire nécessaire) au bonheur de l'espèce humaine.
14%
 14% [ 7 ]
... ne rend pas compte de la réalité des choses, mais, est bénéfique (voire nécessaire) au bonheur de l'espèce humaine.
20%
 20% [ 10 ]
... rend compte de la réalité des choses, mais, est néfaste au bonheur de l'espèce humaine.
2%
 2% [ 1 ]
... ne rend pas vraiment compte de la réalité des choses et, en plus, est néfaste au bonheur de l'espèce humaine.
6%
 6% [ 3 ]
... a un impact négligeable sur le bonheur de l'espèce humaine.
6%
 6% [ 3 ]
... je m'en tamponne la nouille avec un roman de George Sand (que je vous conseille).
16%
 16% [ 8 ]
Ce sondage est mal fait. (Mais c'est un sondage de Liam, qui est mégalomane, donc je m'en suis douté avant de cliquer.)
36%
 36% [ 18 ]
Total des votes : 50
 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2021
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  15/11/2015
    
                         
Noxer  /  Let's flood until the next one


Tout à fait d'accord avec Fatalité Surprised
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  719
   Âge  :  33
   Localisation  :  Au sol.
   Pensée du jour  :  La fin.
   Date d'inscription  :  23/10/2017
    
                         
Fatalité  /  Blanchisseur de campagnes


Oh yeah !
http://libertephilo.forumactif.org
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  719
   Âge  :  33
   Localisation  :  Au sol.
   Pensée du jour  :  La fin.
   Date d'inscription  :  23/10/2017
    
                         
Fatalité  /  Blanchisseur de campagnes


Je tombe là-dessus, sans changer d'avis (que ça n'a pas d'importance d'adhérer ou non au libre-arbitre) - âmes sensibles s'abstenir.
Or je ne change pas d'avis précisément parce que ça n'a pas d'importance, au vu de ces données :







Dernière édition par Fatalité le Sam 3 Fév 2018 - 18:21, édité 1 fois
http://libertephilo.forumactif.org
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  283
   Âge  :  24
   Localisation  :  Bien au chaud dans une chaussette bleue au fond d'un lac gelé
   Pensée du jour  :  Il est nécessaire d'enseigner le Nécessitarisme
   Date d'inscription  :  12/02/2017
    
                         
Liam Daläa  /  Autostoppeur galactique


Le contenu des liens précédents, proposé par Fatalité, est très intéressant. Dommage que la majorité se contentera de balayer tout ça, d'un "ça ne change rien, on s'en fout".

***

Je pense que même si les êtres humains étaient doués d'un don appelé libre arbitre qui leur permettrait de se déterminer librement par eux-même à agir et à penser, il faudrait alors, laisser de côté cette vérité pour un meilleur mensonge. Même s'il devenait possible de juger avec pertinence, je pense que nous devrions encore plutôt chercher à comprendre et à expliquer.

Car :
- Le jugement mène rapidement à la punition et à la vengeance. (Et donc rend difficile la possibilité d'agir avec justesse pour améliorer le monde.)

- La compréhension mène plus facilement au pardon et à l'excuse. (Ce qui permet plus d'objectivité, et une démarche plus scientifique donc plus efficace pour améliorer le monde.)

Je pense que celui qui est capable de pardonner même un violeur récidiviste est plus à même de trouver une solution pour éviter que l'injustice se perpétue que celui qui veut sa mort.



***









http://poetesecrivains.forum-actif.net/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2021
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  15/11/2015
    
                         
Noxer  /  Let's flood until the next one


Chacun trouve son moyen pour lutter contre les injustices ou tout simplement pour se faire une philosophie de vie. Puisqu'on semble avoir compris la tienne, j'aimerais bien ajouter que ce n'est pas parce que le déterminisme est pour toi la solution de tous les problèmes que son (inverse ? Tu le fais apparaître comme ça) devrait être leurs cause. Laisse donc le libre arbitre tranquille. Tu te fais tout un mythe idiot pour rien. Quelqu'un dans le monde pense exactement comme toi en croyant fortement au libre-arbitre. Ta division est inutile et ton manichéisme trop forcé, on dirait un scénario de dessin animé. Tu sais que les scénarios de dessins animés sont à peu près tous les mêmes avec quelques idées qui changent ? Je trouve que c'est pareil pour toi ; tu te fais un combat qui est le même que ces communistes qui condamnent le capitalisme comme une entité ou bien ces catholiques qui mettent les maux du monde sur le dos des athées. Bref. Peu intéressant à débattre ainsi
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  283
   Âge  :  24
   Localisation  :  Bien au chaud dans une chaussette bleue au fond d'un lac gelé
   Pensée du jour  :  Il est nécessaire d'enseigner le Nécessitarisme
   Date d'inscription  :  12/02/2017
    
                         
Liam Daläa  /  Autostoppeur galactique


Noxer a écrit:
ce n'est pas parce que le déterminisme est pour toi la solution de tous les problèmes que son (inverse ? Tu le fais apparaître comme ça) devrait être leurs cause.


Comment tu peux défendre cette idée ?
Comment le refus de la compréhension du mécanisme des choses peut être bénéfique ?

Je pense qu'il n'est pas de solution qui ne repose sur une démarche "scientifique".
Le déterministe ne fait que proposer de généraliser cette démarche en remontant toujours jusqu'aux plus infimes mouvements de la matière. Le refus de cette généralisation s'il n'est pas la cause de tous les problèmes il est au mieux un tâtonnement instinctif qui manque d'efficacité et de logique.


Aucune de tes comparaisons avec les dessins animés, les communistes ou les catholiques (ça fait beaucoup) n'est un argument.



***
http://poetesecrivains.forum-actif.net/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2021
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  15/11/2015
    
                         
Noxer  /  Let's flood until the next one


Laughing
Justement mon message n'avait aucune fonction argumentative ; et ta réponse qui n'a rien entendu explique pourquoi il était ainsi. Je me suis pas fait comprendre, tant pis. Au vu du passé de ce débat je vais plutôt douter de tes capacités d'écoute que de mon langage
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  283
   Âge  :  24
   Localisation  :  Bien au chaud dans une chaussette bleue au fond d'un lac gelé
   Pensée du jour  :  Il est nécessaire d'enseigner le Nécessitarisme
   Date d'inscription  :  12/02/2017
    
                         
Liam Daläa  /  Autostoppeur galactique



Je pensais naïvement qu'on avait déjà fini de dresser mon portrait : Un narcissique ayant mal digéré Spinoza, en fait inculte, incapable de participer à un débat et qui ne fait que s'écouter parler sans mettre en pratique un mot de sa "philosophie".

J'ai un amour profond pour le théâtre, et j'accepte avec enthousiasme de jouer à peu près tous les rôles, j'aime ça. Me donner un rôle, un visage, c'est me faire un cadeau auxquels je ferai honneur aussi bien que possible. Hélas pour ceux qui se lassent de m'entendre, s'il y a bien un rôle que je refuse de jouer c'est celui d'un découragé.

Je suis convaincu que se contenter d'idée (surnaturelles) comme le libre arbitre au lieu d'essayer de chercher de comprendre en profondeur ce qui fait notre quotidien est dangereux pour quiconque porte sur ses épaules un rôle de citoyen. Et c'est de ma responsabilité (comme c'est de la responsabilité de tous les citoyens convaincus par la même idée) de permettre à d'autres citoyens d'y réfléchir à leur tour que ça déplaise ou non.


*
http://poetesecrivains.forum-actif.net/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2832
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Pour rajouter une part de légèreté dans ce débat qui s'envenime, on peut poser la question de la nocivité ou du bénéfice du libre arbitre (ou du déterminisme) dans un contexte un peu particulier : celui de l'amour.

Le déterminisme envisagera le problème selon des contingences, physiques biologiques, sociales, (...) dont les lois prédictibles ont entrainé une relation inévitable. Mais le couple se contentera t'il d'un "nous étions fais l'un pour l'autre" ?

Les tenants du libre arbitre verront du hasard de rencontre, du goût et du dégout, de la tentative d'approche avec plus ou moins de chance de succès... Mais le couple se contentera t'il d'un "nous nous sommes choisi ?"

En tant que tenant du déterminisme ou du libre arbitre, comment cela influe t'il sur notre vision de l'amour ? Et qu'est ce que cela modifie dans nos relations?

Ce message est l'ouverture vers un peu de romantisme dans ce monde de brutes. Merci par avance de le prendre comme tel Wink
http://romainmikam.free.fr/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  283
   Âge  :  24
   Localisation  :  Bien au chaud dans une chaussette bleue au fond d'un lac gelé
   Pensée du jour  :  Il est nécessaire d'enseigner le Nécessitarisme
   Date d'inscription  :  12/02/2017
    
                         
Liam Daläa  /  Autostoppeur galactique


Merci beaucoup Mikaroman, on devrait te décerner le prix Nobel de la paix sur JE et des fleurs.


Justement, j'ai vécu une rupture amoureuse très récemment (avec une déterministe plus modérée que moi), la question que je me suis posé en effet, en tant qu'ultradéterministe, c'est est-ce que nous sommes vraiment fait pour vivre ensemble heureux ? au lieu de me dire est-ce que je l'ai bien choisi ?
Voilà, j'ai essayé de répondre un peu à ta question, mais il me semble que sur ce genre de questions la nuance est plutôt faible.

Question amour, la différence se fera surtout, je pense, dans le cas d'une erreur/tromperie de la part d'un.e des amant.e.s. Si il ou elle m'a manqué de respect, est-ce que je romps, car iel l'a fait exprès et iel est coupable, ou est-ce que je lui laisse une seconde chance car, les circonstances suffisent à expliquer l'acte ?
En cela, je pense qu'à entente égale, un couple ultradéterministe est potentiellement plus solide qu'un couple librabitriste.




***


Dernière édition par Liam Daläa le Mer 31 Jan 2018 - 13:47, édité 1 fois
http://poetesecrivains.forum-actif.net/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  719
   Âge  :  33
   Localisation  :  Au sol.
   Pensée du jour  :  La fin.
   Date d'inscription  :  23/10/2017
    
                         
Fatalité  /  Blanchisseur de campagnes


Mais c'est drôle alors comme ce topic rejoint Le désir et les sexes. J'imagine que la première vidéo n'y est pas pour rien non plus ! c'est vrai que le rapprochement de Mikaroman est ingénieux.
http://libertephilo.forumactif.org
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  283
   Âge  :  24
   Localisation  :  Bien au chaud dans une chaussette bleue au fond d'un lac gelé
   Pensée du jour  :  Il est nécessaire d'enseigner le Nécessitarisme
   Date d'inscription  :  12/02/2017
    
                         
Liam Daläa  /  Autostoppeur galactique


Oui, ce qui donne de l'importance à la question du libre arbitre, c'est que, selon la réponse qu'on y trouve, cela peut avoir des conséquences sur un nombre incalculable de situations.



http://poetesecrivains.forum-actif.net/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2636
   Âge  :  114
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Le bruit et la pudeur


Mikaroman a écrit:


En tant que tenant du déterminisme ou du libre arbitre, comment cela influe t'il sur notre vision de l'amour ? Et qu'est ce que cela modifie dans nos relations?

Ce message est l'ouverture vers un peu de romantisme dans ce monde de brutes. Merci par avance de le prendre comme tel Wink
Sympa comme message mais effectivement très compliqué comme question.
J'ai envie de te répondre: c'est pour répondre à des questions de ce genre que peut-être on écrit. Ou que nous écrivons.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  290
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  24/09/2017
    
                         
dartyXXXI  /  Adjointe sérénissime à la modération reconnaissante


Je viens tout d'abord légitimer mon vote : tout ce que fait Liam est nul ! Il a même réussi à gagner le concours poèsie, je t'en veux énormément...

Sinon,je sais pas... Pour moi le libre arbitre serait pas nocif, il jouerait même un rôle important vis à vis de notre bonheur.

Au moment où j'écris ça deux bourdons font l'amour devant moi, c'est presque flippant, mais il fait super beau à Toulouse je suis au balcon... Ils sont énormes c'est un truc de fou !!

Désolée de pas être bien constructive sur ce coup, je comprends pas bien le concept ! lol
Mais c''est mon avis !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1114
   Âge  :  20
   Localisation  :  postmercure
   Pensée du jour  :  du-per
   Date d'inscription  :  13/02/2017
    
                         
Le quartmajan  /  Effleure du mal


Bruce Lee ( Sad ) avait cette (1-inch) punchline : « be water my friend ! » ; et ce qu'il en dit me suffit.

L'eau a un comportement prévisible, défini et déterminé par sa nature et ses interactions ; la notion de libre arbitre offre à l'eaume une volonté propre à sa nature, lui permettant de choisir ses interactions (et donc ses réactions, en fonction, c'est-à-dire ses changements d'état).
Autant dire, ou plutôt répéter ce qui a déjà été dit, que l'humain croît à se définir, et connaître sa nature ; il se rend voyant, oracle et héros·ïne de sa propre existence.

Cette notion de libre arbitre est nécessaire à l'entropie sociale et idéologique où le monde est un système isolé d'où cherchera de plus en plus à s'échapper l'espèce humaine ; nos sociétés — civilisées — sont autant d'essais d'isolation de système s'effritant au cours du temps, manquant toujours d'hermétisme (la conscience humaine est perfectible). Ainsi les institutions sociales, économiques, politiques, culturelles, etc. tentent-elles — parfois sans savoir — d'hermétiser ces systèmes dans lesquels nous évoluons : « des masses imprévisibles sont des masses dangereuses ». Or me semble-t-il que ça soit dans la nature de l'eaume de tendre à s'élever, à l'impalpable — iel qui définit son existence par ce qu'iel n'est pas en substance mais par l'éphémère impermanence qui l'habite : par exemple, les pulsions créatrices (dessin, jouet, bricolage, etc.) observables chez l'enfant, voire destructrices, qui témoignent d'une volonté d'altérer la substance environnante comme si les réactions engendrées définissaient l'individu (l'enfant).

Enfin, je tâtonne, parce que je complexe de ne susciter que peu d'excitations dans le système carnal dans lequel j'évolue. Sad
( On m'a abandonné trop jeune à toutes mes ambitions mégalo ; et j'en suis à des années-lumières ajd. pale )
https://soundcloud.com/vmagvma
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Sur la nocivité ou le bénéfice de l'idée du libre arbitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-