PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 [Divers] La boustifaille étrangère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  56
   Âge  :  17
   Localisation  :  Saône.
   Pensée du jour  :  Hm.
   Date d'inscription  :  11/12/2017
    
                         
Sérafine  /  Clochard céleste


Coucou !

Ce matin, en mangeant, il m'est venu une question cruciale : qu'est-ce qu'on mange dans un roman fantastique médiéval ?
Déjà que je ne m'y connais pas en plats médiévaux (je sais juste qu'ils avaient des assiettes biodégradables type pain), mais s'il faut en plus ajouter le caractère imaginaire d'un tout autre univers... C'est pourquoi je viens demander votre aide, parce qu'il faut bien faire manger ses personnages si on veut continuer à les torturer. Particulièrement, qu'est-ce qu'on pourrait bien servir dans un banquet ? Parce que comme on le sait, ceux-ci sont très abondants, avec au moins une vingtaine de plats différents.
Ceux qui ont le souci du détail se sont certainement déjà trituré les méninges...

J'ai fait une recherche avant de poster, j'espère que le sujet n'a pas déjà été abordé.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1280
   Âge  :  26
   Localisation  :  Sous l'éclipse
   Pensée du jour  :  Choisir la fuite c'est pouvoir se battre un autre jour.
   Date d'inscription  :  08/12/2015
    
                         
Nordgia  /  No fun allowed


Piloupe !

Tout dépend de la direction que tu souhaites prendre, si tu veux pousser l'aspect merveilleux en présentant des plats imaginaires (viande de créatures inventées / légumes ou fruits etc), ou te restreindre à un aspect plus "réaliste".
Dans les deux cas, tu dois prendre en compte la région où a lieu le banquet. Comme on le sait, la nourriture ça se périme, et les temps de trajet couplés à l'absence de conservateurs chimiques réduisent la distance entre la zone de production et l'assiette.
En second point, la tradition. Selon la culture, un plat sera perçu différemment (c'est surtout vrai si tu te diriges vers un repas entre nobles). J'avais entendu une histoire comme quoi un noble avait reçu le roi à sa table. Le souci est que la chasse n'avait rien donné, et qu'il avait servi du poisson (ce qui n'est pas très une viande très noble). L'hôte s'est suicidé pour avoir commis ce qui était un outrage. De même, on peut citer les fruits et légumes qui, dans certaines cultures, faisaient plus office de décorations et ne constituaient pas un plat à proprement dit.
Enfin, oui, il faut voir le côté pratique (la possibilité de tel repas par rapport à la distance / rareté du produit / richesse des hôtes), et culturel.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  56
   Âge  :  17
   Localisation  :  Saône.
   Pensée du jour  :  Hm.
   Date d'inscription  :  11/12/2017
    
                         
Sérafine  /  Clochard céleste


Merci pour ta réponse, tous ces paramètres vont m'aider. Par hasard, connaîtrais-tu des exemples de plats pour me donner une base, imaginaires ou réels ?
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5460
   Âge  :  28
   Localisation  :  Montréal
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


Lis Robin Hobb. Ouvre un tome au hasard de l'Assassin Royal. Tu tomberas assez vite sur un passage qui parle de bouffe et tu auras faim dans le quart d'heure.
http://timslam.blogspot.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7564
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Si tu veux, j'ai un livre de cuisine médiévale. Je peux consulter une paire de recettes, mais ce serait plus facile en sachant ce que tu préfères
> plats rôtis ou grillés
> plats "en pot"
> "tartes salées"
> patés
> plats sucrés
Pop corn les assiettes biodégradables ne valent que pour les plats rôtis, et pouvaient être recyclées en brouet (plat surtout pratique pour les pauvres mais aussi usité chez les riches, avec des variantes plus soignées).
Pour toute la catégorie des plats en pots, brouets et plats voisins, on employait des écuelles (assiettes creuses, quoi...). Le convive apportait son couteau et sa cuillère. Dans un banquet convenablement organisé, il n'avait pas besoin de couper, car un écuyer s'en chargeait.
Par ailleurs, à la fin du moyen-age, il est très chic d'exposer de la belle vaisselle dans la salle du banquet (et de s'en servir)


J'ai  aussi des magazines sur le moyen-age dont certains articles comportaient des recettes.
Par contre, ça... je ne vais pas chercher !
Dans le style "surprenant", il y avait
- "vel en guise d'esturjon" > comment donner à un morceau de veau l'allure d'une tranche de poisson
- sauce "queue de sanglier"> pour renforcer le goût d'une viande ordinaire afin qu'elle ressemble à du gibier
http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  218
   Âge  :  50
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
jdoo  /  Autostoppeur galactique


si c'est médiéval européen ils mangent pas de tomate, pas de maïs, pas de pomme de terre, pas de banane, (rien qui vient d’Amérique en somme)  pas de sucre blanc, ça arrive plus tard, mais du sucre roux pour ceux qu'ont de l'argent ,(la canne à sucre a été importé en Amérique et vient d’Europe). ils bouffent des carottes, des navets, des potimarron,  du blé, du seigle, du seigle, du seigle, du seigle... fèves, orges, si t'es pauvre tu bouffes pas beaucoup de viande, et  si t'en bouffe c'est pas le vendredi qui est réservé au poisson. Si t'as de la thune, tu bouffes de la viandes à gogo, tu fout du miel partout, t'as pas de poivre, et pas d'épice qui viennent d'orient.

ici compléments : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cuisine_m%C3%A9di%C3%A9vale

si c'est du médiéval fantastique, tu bouffes du troll, du dragon, du gobelin, du hobbit.

PS : en tous les cas, interdit de manger du lapin.
https://julesallea92.wixsite.com/image En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7564
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Citation :
C'est hors sujet, mais... la couleur du sucreSi t'as de la thune, tu bouffes de la viandes à gogo, tu fout du miel partout, t'as pas de poivre, et pas d'épice qui viennent d'orient.
Pas d'épices ??????????????????????? Shocked

"Sans laver, lardez-le; et le mangez à cameline ou au saupiquet, c'est assavoir en la gressequi chet en la lèchefrite, et y mettez des ongnons menuz couppez, du vin et du verjus, et ung peu de vinaigre, et le gectez sur le lyevre quand il sera rosti, ou mettez pas escuelles" Wink
(Viandier de Tailllevant)
Je vois aussi un pâté de lapin, mais c'est moins fun... y'a que la version traduite.

Sauce cameline (je vais éditer le post pour ajouter)
Chic.... en plus y'a la VO :mrgreen:
A ffare savore camelino optimo, toy mandole monde e masenale e cocali, toy uva passa e canella e garofani e un pocho de molena de pan e masena ogni cossa in seme e distempera con agresta ed è fato"
Tiens ? y s'indiquent pas le manuscrit dont c'est tiré ? Sad
Oups.... un manuscrit italien...
En clair :

Piler des amandes mondées
Piler ensemble des raisin secs, de la cannelle, du clou de girofle et un peu de mie de pain
Dans les recettes médiévales, pas de proportions indiquées, ou bien très très vaguement...
Mettre tout ça dans du verjus (liquide acide fait avec des raisins verts)
Y'a une deuxième recette de cameline
gingembre, cannelle, safran, noix de muscade
vin
mie de pain (surtout pas grillée, donc pas de croute !) ayant trempé dans l'eau [/i]
sucre roux
tiens? la recette originale précise le "roux"... pourtant à l'époque on ne savait pas raffiner autant que maintenant... ça doit être pour indiquer qu'il n'est pas brun
Faut dire que le sucre brun c'est hyper-bon, mais ça ferait foncer la sauce et ça perturberait l'équilib des épices)

Pour une cameline d'hiver, on fait bouillir. Pour une d'été, on laisse comme ça.
(sauce cameline de Tournai selon Ménagier de Paris)

Au début du livre, dans les explications globales, il y a une liste d'épices
Cannelle
Fleur de cannelle
Gingembre
Galanga (de nos jours, se trouve dans la cuisine asiatique)
Poivres (noir, blanc ou gris)
Noix de muscade
Macis (enveloppe de la noix de muscade)
Clou de girofle
Maniguette
Safran
Cardamone


Dernière édition par Séléné.C le Mar 12 Déc 2017 - 16:11, édité 2 fois
http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1245
   Âge  :  31
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Péril 666


Pas "d'épices qui viennent d'Orient" il a dit le monsieur :mrgreen:
http://silenceecrit.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  218
   Âge  :  50
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
jdoo  /  Autostoppeur galactique


sauf si tu as des sous. Mais beaucoup.
NON les lapins, c'est non !
https://julesallea92.wixsite.com/image En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7564
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


De toute  façon, pour les pauvres, la viande c'était les jours de fête... et encore !!!!
Quant au prix du lapin... est-ce qu'aucun miséreux ne posait de collet ? j'en suis pas sûre !


Sorry, mais en Licence, pour nous préparer à la Maitrise, le prof de Médiévale nous a fait faire un mini-mémoire... le mien c'était 70 pages sur le "commerce d'outre-mer" (tissus de luxe et épices)
Et en plus, il  m'arrive de cuisiner médiéval (beaucoup moins qu'il y a 15 ans, il est vrai)
Embarassed et pis j'avais cru comprendre qu'il s'agit d'un banquet... en fait non

Là du coup = dans le chevalier au lion, il est indiqué qu'il mange son gibier sans épices (quand on campe dans les bois, hein..)

pour les pauvres, les épices se limitent aux herbes aromatiques
+ la saveur propre des aliments

On emploie beaucoup de fruits comme légumes


Dernière édition par Séléné.C le Mar 12 Déc 2017 - 16:25, édité 2 fois
http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  218
   Âge  :  50
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
jdoo  /  Autostoppeur galactique


je sais pas j'ai répondu grosse maille.
juste faut pas mettre du poivre chez les paysans, même s'ils font un banquet.
En fait pourquoi pas tiens ? ça  peut faire aussi une histoire

Pour les lapins, it's just a joke, (rapport à mon avatar Very Happy heu c'est un lapin, si si ).
Oui il bouffait du lapin, ça c'est sûr. ils mangeait aussi du chat, du chien du hérisson je crois aussi
https://julesallea92.wixsite.com/image En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7564
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Zut ? j'ai édité encore un coup au lieu de poster
Ca c'est parce que pendant que je rédigeais, la page a fait un truc à la con et m'a fermé mon bidule de rédaction de post..  puis rouvert (mais l'autre)
Embarassed du coup, j'ai pas fait gaffe la deuxième fois

doit y avoir une mise à jour pas à jour

et pis j'ai oublié de remettre le début de mon post en re-écrivant
>>> avait cru que ça concernant un banquet... mais en relisant le premier post, non
Du coup...
Du Guesclin servait à ses hommes de la porée au lard
et les soldats venus d'Ecosse avaient une espèce de "plaque chauffante" pour faire des galettes d'avoine


dans la catégorie des plats "selon la bourse" = les arboulastres
"tartes aux herbes" = quiches au légumes, avec herbes ou épices
http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  56
   Âge  :  17
   Localisation  :  Saône.
   Pensée du jour  :  Hm.
   Date d'inscription  :  11/12/2017
    
                         
Sérafine  /  Clochard céleste


Merci à vous tous pour ces réponses et ces références, ravie de voir que ma question vous a motivés x)
Je penche pour une cuisine médiévale riche (pas celle des débuts donc) avec des espèces fantastiques mais somme toute banales dans le monde créé.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7564
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Donc, en effet plutôt des plats de banquet...

Celle des débuts, c'est quoi pour toi ?   (celle qui préfère le XII° et le XIII° que le XV°)
Le Moyen-Age, ça fait 1000 ans, c'est vrai... mais du coup, on a de la place pour découper le début et la fin ! clown

Les recettes médiévales qui nous sont parvenues datent presque toues du XV°

Y'a un premier enrichissement culinaire avec l'accroissement du "commerce d'outre mer"... qui existait avant les croisades, même si elles ont non seulement servi à le maintenir mais l'ont en plus développé
Puis aux XIV° / XV°, un faste festif avec des plats richement décorés, des fontaines à vin etc. C'est de ce moment que datent les manuscrits portant sur la cuisine mais la plupart des recettes pré-existaient
Au XIV°, il y a un changement intéressant : la lèchefrite qui améliore la cuisine rôtie (au lieu de laisser la graisse se perdre, on en fait de la sauce)

Avec des espèces fantastiques, j'ai ça    
Spoiler:
 


Bah... tu prends un rôti de boeuf et tu mets un buffle à  5 cornes à la place
Et tu sers avec des beignets d'ornatron au lieu de pommes de terre soufflées
http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  56
   Âge  :  17
   Localisation  :  Saône.
   Pensée du jour  :  Hm.
   Date d'inscription  :  11/12/2017
    
                         
Sérafine  /  Clochard céleste


C'est exactement ça, le XIV et le XV siècles, dont je parlais.
Citation :
Puis aux XIV° / XV°, un faste festif avec des plats richement décorés, des fontaines à vin etc.
S'il y a des contrées plus pauvres dans le monde que j'imagine, les plus riches sont de ce côté fastueux et innovateur. Je ne voulais pas de dire de bêtises alors j'ai dit "vers la fin" XD

Merci pour tes connaissances en tout cas Smile (je viens de me rappeler que j'ai une sœur en master histoire... scratch )
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Divers] La boustifaille étrangère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-