PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 

 Auto-édition d'un e-book : construire son réseau quand on est personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2438
   Âge  :  42
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Guère épais


Frédéric, tant mieux si vous êtes satisfait, mais Atramenta n'est pas une maison d'édition, c'est un prestataire de service. A la bonne réputation, certes, mais un prestataire tout de même.

Ils ne s'en cachent pas, d'ailleurs : "Atramenta, lancé en 2011, est un service de publication d'œuvres écrites : en ligne, en ebook, en livre audio et en livre papier."
http://fcochet.wix.com/fcochet En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  25/03/2015
    
                         
Frédéric Marcou  /  Homme invisible


Oui, j’en suis satisfait, il est vrai, que ce que j’écris « nouvelles » et « poésie en prose » , ce n’est pas très prisé des éditeurs, en plus, j’ai un gros problème avec ça, à chaque fois que je reçois une lettre de refus d’éditeur, je le prend comme un échec personnel et j’y suis très sensible…c’est un vrai supplice…cette année, j’en ai juste écrit à deux, c’est le maximum que je puisse faire.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2683
   Âge  :  27
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Le bruit et la pudeur


Cela n'a rien de personnel et tu le reconnais toi-même, ce que tu écris n'est pas très prisé. Les refus n'ont rien à voir avec la qualité de ton texte. C'est juste que celui-ci ne correspond pas aux attentes éditoriales.
En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  79
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  16/10/2017
    
                         
Gustav  /  Pippin le Bref


Nemuyoake a écrit:

Que mon livre se vende ou pas, je compte continuer ce blog, continuer à écrire des articles, que ça me rapporte des lecteurs en plus ou pas. Je le fais pour partager, pas pour essayer de grappiller des acheteurs.

C'est une attitude saine, en effet.
En attendant d'en faire un (de blog), je vais en profiter pour lire les vôtres (et y puiser des astuces ^^).
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  150
   Âge  :  25
   Localisation  :  Nice
   Pensée du jour  :  "L'imagination est plus importante que la connaissance. La connaissance est limitée alors que l'imagination englobe le monde entier, stimule le progrès, suscite l'évolution." Albert Einstein.
   Date d'inscription  :  02/02/2018
    
                         
NoemieVN  /  Tycho l'homoncule


Je te  comprends Frédéric, moi aussi les lettres de refus je les prends trop personnellement... je supporte mal l'échec. Pour ça que maintenant je compte faire bien plus lire mon roman avant de l'envoyer aux éditeurs (bêta lectures etc.). J'ai d'ailleurs mis le début sur le forum. C'est la solution pour être moins refusé je pense et aussi je compte mieux cibler les maisons et ne pas en attendre trop des grosses maisons.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  40
   Localisation  :  Sur Terre, la lune est trop petitte pour être détruite
   Pensée du jour  :  À la pêche aux moules...
   Date d'inscription  :  22/08/2018
    
                         
Cathmartin  /  Magicien d'Oz


Afin de faire la promotion de son livre, les imprimeurs qui sont spécialisés dans l'autoédition pourraient proposés :

  • Un service efficace de promotion des ouvrages qu'ils impriment et ce, en faisant jouer leur réseau.


Dans les méthodes originales, je propose le :

  • Publipostage (ou distribution manuelle en boite au lettre) de plusieurs flyers recto verso durant 7 jours qui contient les 14 premières feuilles du livre. Cela peut attirer l'attention et faire prendre goût à nos écrits. Le dernier jour, avec l'ultime flyer, il suffit de rajouter le lieu de vente pour pouvoir lire la suite de l'ouvrage.





Je n'ai jamais essayer, mais qu'en pensez-vous ?


( l'Impression de flyer est généralement très bon marché.)
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  215
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
s.tupido  /  Autostoppeur galactique


A mon avis, les flyers c'est une très mauvaise idée.
On est tous constamment envahis par la pub et il y a beaucoup de chances pour que la promotion ne fonctionne pas.
Déjà, un flyer c'est risqué. Mais 7 jours de suite c'est du spam, c'est un coup à se faire descendre son bouquin par des gens qui ne l'ont pas acheté ni lu.
https://lamentationsduclavier.wordpress.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Auto-édition d'un e-book : construire son réseau quand on est personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-