PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Des Psy dans la place ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  137
   Âge  :  24
   Localisation  :  Sherbrooke
   Pensée du jour  :  World is mine
   Date d'inscription  :  10/10/2017
    
                         
Hiroko  /  Barge de Radetzky


Des pertes de mémoire d'évènements récents, c'est tout à fait les symptômes d'une addiction aux benzodiazépines. Le pire est le Temesta (clorazépate) qui provoque une amnésie sur le court terme, ainsi que dans le moment présent. C'est son effet amnésique. Couplé à l'alcool, ça peut devenir aussi embarrassant pour la victime que pour les personnes qui l'entourent. L'Institut National de la Santé (NIH) en parle très bien dans leurs rapports scientifiques.

Si ton personnage ne prend pas de médicaments, ça peut être une flopée de maladies mentales, mais c'est la bipolarité qui me vient en tête, notamment les phases maniaques où la personne fait des choses dont elle n'en a pas le moindre souvenir si elle n'est pas traitée avec un thymorégulateur.

Je dirais que tu as le choix avec les réponses sur la première page.

Mais c'est vrai que c'est over cliché.
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t48261-hiroko
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2636
   Âge  :  113
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Le bruit et la pudeur


Hiroko a écrit:
Des pertes de mémoire d'évènements récents, c'est tout à fait les symptômes d'une addiction aux benzodiazépines.
Une flopée de truc dont ça peut être le symptôme ou juste une crise passagère, un des plus graves étant l'Alzheimer...
Hiroko a écrit:

Couplé à l'alcool, ça peut devenir aussi embarrassant pour la victime que pour les personnes qui l'entourent. L'Institut National de la Santé (NIH) en parle très bien dans leurs rapports scientifiques.
Si ton personnage ne prend pas de médicaments, ça peut être une flopée de maladies mentales...
Mais c'est vrai que c'est over cliché.
C'est vrai ton personnage peut prendre des benzodiazépines avec de l'alcool: effet d'amnésie garantie à plus ou moins long terme !!
Un site avec des avertissements plutôt inquiétants surtout si on sait que notre pays est un des plus gros consommateurs au monde de neuroleptiques, psychotropes etc;
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  137
   Âge  :  24
   Localisation  :  Sherbrooke
   Pensée du jour  :  World is mine
   Date d'inscription  :  10/10/2017
    
                         
Hiroko  /  Barge de Radetzky


Alzheimer, c'est très rare avant un certain âge, et ce n'est pas que l'amnésie qui englobe cette maladie grave.

Comme l'auteur du sujet semble vouloir mettre en place un personnage "jeune", je pense qu'une addiction aux benzodiazépines est un excellent sujet, et je m'y connais très bien si ça peut l'aider. Si on prend un exemple très connu dans le monde du jeu vidéo, Max Payne (du jeu Max Payne, notamment le troisième) est accro aux somnifères et à l'alcool. Il a des pertes de mémoires, des flashbacks et des trous noirs. Les cinématiques du dernier jeu sont magnifiques.

Exemple plus connu, Dr House, accro à la nicotine et au Vicodin, un analgésique dérivé de la morphine.

Plein de personnages ont des addictions, pourquoi ne pas aller dans ce sens, plutôt que de dire "il a des visions, parce que c'est comme ça". Je conseillerais plutôt de donner une raison à ces visions, comme les médicaments par exemple. Et la France est le plus gros consommateur de ce genre de produits, en effet. S'ensuit l'Italie, sauf erreur.

Autrement, il y a les pathologies classiques : traumatisme crânien, blablabla...
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t48261-hiroko
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2636
   Âge  :  113
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Le bruit et la pudeur


Pour l'Italie je savais pas: quel dommage des gens qui ont l'air tellement heureux et gais quand on les croise...
Sinon la littérature est pleine de cas bizarres, étranges, non expliqués (Huysmans, Buzzati et une tonne d'autres) et les symptômes évoqués sont généralement atypiques: si l'on est freudien ça peut (juste ça peut pas une obligation!) renvoyer à des traumatismes anciens, des deuils qu'on tenait pour terminés et qui ne le sont pas en fait, un problème neurologique aussi bien sûr bref une flopée de trucs...
Comme on est dans la littérature donc la fiction on peut très bien mélanger des aspects fictionnels avec d'autres plus scientifiques et généraux genre médicaux. En tant qu'auteur je te conseillerais de ne pas te précipiter vers le Vidal, la nosographie des maladies mentales, les questions aux psys etc.
Ça risquerait peut-être de te couper un peu au niveau de ton imagination...
Bon ce que j'en dis! C'est toi qui voit.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2806
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Hiroko a écrit:
Si ton personnage ne prend pas de médicaments, ça peut être une flopée de maladies mentales, mais c'est la bipolarité qui me vient en tête, notamment les phases maniaques où la personne fait des choses dont elle n'en a pas le moindre souvenir si elle n'est pas traitée avec un thymorégulateur.

Petite réserve sur cette dernière assertion : le fait de se souvenir de ce qu'ils ont fait durant la phase maniaque est malheureusement une des causes qui favorise la survenue de la phase dépressive. Quand les patients ayant subit ce genre de phase ne s'en souviennent plus, il s'agit le plus souvent d'un mécanisme de refoulement du souvenir pour s'en protéger que d'une réelle amnésie. Le fait que la cohérence ait été altérée n'aide pas à le ranger correctement, il est "flou", mais pas oublié et engendre souvent beaucoup de honte et de souffrance.

Ce sont donc des souvenir flous et douloureux, donc difficilement mobilisables, mais pas une amnésie au sens où on l'entend d'un point de vue neurologique.
http://romainmikam.free.fr/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  137
   Âge  :  24
   Localisation  :  Sherbrooke
   Pensée du jour  :  World is mine
   Date d'inscription  :  10/10/2017
    
                         
Hiroko  /  Barge de Radetzky


Shub a écrit:
Comme on est dans la littérature donc la fiction on peut très bien mélanger des aspects fictionnels avec d'autres plus scientifiques et généraux genre médicaux. En tant qu'auteur je te conseillerais de ne pas te précipiter vers le Vidal, la nosographie des maladies mentales, les questions aux psys etc.

Je suis exactement du même avis.

Mikaroman a écrit:
Petite réserve sur cette dernière assertion : le fait de se souvenir de ce qu'ils ont fait durant la phase maniaque est malheureusement une des causes qui favorise la survenue de la phase dépressive.

Est-ce qu'ils s'en souviennent par eux-mêmes ou parce que ce sont leurs proches qui leur ont dit ce qu'ils ont fait ? Bien sûr, si un bipolaire en phase de manie s'achète un sac Louis Vuitton à 10 000 €, il va bien se rendre compte que c'est lui qui l'a acheté.

Mais s'il a par exemple déplacé des objets dans sa maison et qu'il ne s'en souvient pas, peut-il se dire "je l'ai fait, je m'en souviens" ou c'est un autre membre de la maison qui le lui dira ?

Est-ce que cette "fausse" amnésie a un nom particulier ? Je ne sais pas s'il y en a plusieurs, mais je sais qu'il y a plusieurs types de bipolarité.
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t48261-hiroko
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2806
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Très honnêtement, cette amnésie des faits aurait même tendance à faire douter d'une bipolarité, d'un point de vue diagnostic. Du coup, non, elle ne porte pas de nom. Si elle survenait, elle s'inscrirait juste dans le cadre d'un souvenir refoulé.

Les amnésies, évoqueraient plus des états dissociatifs ( qu'on retrouve dans certaines psychoses ou dans certains troubles névrotiques) ou d'éventuelles épilepsies partielles (comme dans le cadre des furreurs épileptiques, par exemple)

C'est même un des fondements de la prise en charge des patients en phase maniaque : se dire qu'ils se souviendront de cette phase et que la suite des relations qu'on aura dépendra de la relation respectueuse qu'on aura pu avoir avec eux à ce moment. J'ai quelques exemple en tête de patients qui voullaient se comporter de façon inadaptée et qui m'ont remercié après coup de ne pas les avoir laisser se ridiculiser.
http://romainmikam.free.fr/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  10/11/2017
    
                         
Aeolus  /  Tycho l'homoncule


Je vais apporter mes connaissances puisque c'est mon métier : un bipolaire en phase maniaque à conscience de ce qu'il fait (il n'a juste pas conscience que c'est une trouble). Il se souviens de tous d'avoir loué une ferrari, d'avoir roulé à 250km sur l'autoroute etc. Il n'y' pas de notion de perte de contact avec des faits antérieurs dans la bipolarité. Dans certaines forme de cette maladie la phase dépressive est plus présente et par moment un traitement par sismothérapie est de mise qui peut au long court conduire à des amnésies.

Dans le cas de ton personnage l'absence de souvenir des visage m'a fait penser à de la prosopagnosie mais dans une forme légère parce que à la fin quand c'est bien installé il ne reconnaisse même pas leur propre visage.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/08/2017
    
                         
Sun-Na  /  Homme invisible


    Merci à tous pour vos informations et interventions très intéressantes Smile.

    Joe Monsters, Evanore et Shub, vous m'avez fait bien rire Laughing . Il y a bien un hôpital psychiatrique dans un quartier proche de chez moi, mais à chaque fois que j'y mets les pieds les gens sont vraiment flippants et bizarres. A croire que dans ce quartier ne vivent que les personnes qui sont dans cet hôpital Shocked .

    Sinon pour Alzheimer effectivement ça ne va pas passer. Le perso est jeune, ça risque d'être bizarre.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2636
   Âge  :  113
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Le bruit et la pudeur


Y'a pas franchement de quoi rire avec ce sujet mais si ça t'as servi...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  80
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  26/09/2017
    
                         
Evanore  /  Pippin le Bref


@Shub: non, ce sujet n'est pas drôle. Mais Sun-na faisait référence à la proposition de Joe Monster, d'aller directement se renseigner dans un hôpital psychiatrique, (au risque d'y être interné Smile   )
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  651
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Un cancer du cerveau ? :p
Un neurologue serait surement mieux placé qu'un psy pour répondre à ta question, mais sinon je plussoie pour le cliché : ça ne correspond pas à un schéma classique en matière de psychologie ou de neurologie mais plutôt à un schéma classique en matière de série TV, quoi. ^^ Donc tu n'auras pas de nom de pathologie psychologique associée. S'il t'en faut vraiment une, il te faut soit en choisir une (amnésie antérograde ou syndrôme de stress post traumatique, par exemple) et changer ton histoire pour la faire coller aux symptômes connus, soit laisser tomber de vouloir un nom de maladie et faire comme les séries TV : une interprétation farfelue des problèmes psychiatriques mais que la plupart des lecteurs te pardonneront parce qu'ils n'y connaissent rien (cette deuxième option me semblant la plus aisée Smile ).
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2636
   Âge  :  113
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Le bruit et la pudeur


il y a aussi la macronite aiguë mais c'est un nouveau syndrome il parait
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Des Psy dans la place ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-