PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Langue/Style] Les anglicismes populaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  174
   Âge  :  28
   Localisation  :  Los Angeles
   Pensée du jour  :  "You are what you love, not what loves you."
   Date d'inscription  :  10/04/2014
    
                         
Joe monsters  /  Tycho l'homoncule


Quels sont vos avis sur les anglicismes ?
Il y en a, bien entendu, qui me font hérisser les poils du dos comme "définitivement". (Par exemple : "Je vais définitivement le faire" pour traduire "I'm definitely doing it".)
Mais d'autres sont maintenant si populaires que je me demande s'il est bien nécessaire de les bannir.
On a par exemple le mot "pathétique" qui est utilisé souvent, à tort, pour dire "pitoyable" alors qu'il signifie, en réalité, "triste" ou "émouvant".
Je fais bien attention dans mes romans de l'éviter, mais, après l'avoir vu utilisé partout comme tel, et ce même dans des œuvres professionnelles, je me demande si je ne suis pas trop dépendant des règles l'Académie Française.
Qu'en pensez-vous ?
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  118
   Date d'inscription  :  05/02/2017
    
                         
OrsonWilmer  /  Hé ! Makarénine


Je me méfie des gens qui tapent sur l'Académie Française en général. Surtout qu'elle n'impose rien.
C'est ce qu'il y a de plus facile et de moins courageux de nos jours que de taper sur l'Académie Française...
Enfin bref, si possible j'évite les anglicismes comme "réaliser" pour "se rendre compte", sauf si ça fait sens dans un contexte.
http://orsonwilmer.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  174
   Âge  :  28
   Localisation  :  Los Angeles
   Pensée du jour  :  "You are what you love, not what loves you."
   Date d'inscription  :  10/04/2014
    
                         
Joe monsters  /  Tycho l'homoncule


Après, j'avoue que je suis devenu assez à cran là-dessus parce qu'on suit souvent des protocoles stricts dans mon boulot.
Mais bon... J'ai toujours vu les règles d'écriture comme des codes à apprendre pour pouvoir mieux les contourner par la suite.
Bref, pas de méfiance à avoir. Smile
Sinon, j'étais pareil pour pour toi pour "se réaliser" au début, mais je me suis rendu compte qu'il était également très utilisé maintenant.
Je me demande si s'empêcher de les utiliser peut paraître, à la fin, péjoratif, voire même nous donner un côté vieux jeu.
Après, tout dépend du style du livre j'imagine. Si on écrit sur un milieu urbain qui met en scène des adolescents, pourquoi pas, j'ai envie de dire.
Il y a le mot "basiquement" aussi, d'ailleurs, quand je vois souvent utilisé pour traduire "basically". J'arrive toujours pas à savoir si ça me gène vraiment ou non...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1454
   Âge  :  33
   Pensée du jour  :  Non.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Reka  /  Barbare en mousse


Réaliser n'est plus un anglicisme
http://www.cnrtl.fr/definition/réaliser


Citation :
C. −
1. Se représenter quelque chose concrètement. [La comtesse] m'impute avec raison l'embarras où elle s'est trouvée, et réalise tous les dangers qu'elle a courus pour m'en rendre coupable (Sénac de Meilhan, Émigré,1797, p. 1654).Le controversiste que je citais plus haut manque peut-être surtout d'imagination. S'il avait réalisé la honte et la détresse des religieuses de Port-Royal, publiquement assimilées par lui à des impudiques, il aurait déchiré son livre (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 4, 1920, p. 311).
2. Prendre conscience d'une situation, d'un fait Synon. se rendre compte*, s'apercevoir.Réaliser la gravité du problème. J'ai soudain réalisé la situation, prévu que Folcoche, sans paraître ridicule, ne pouvait organiser le siège de son propre fils dans sa propre maison (H. Bazin, Vipère,1948, p. 201):
2. ... les figures, les gestes, les voix se dénonçaient à leur tour, livraient une partie de leur secret. Trop passionnée pour en concevoir la médiocrité, ou trop pure pour en jamais réaliser l'ignominie, elle ne sentait que leur tristesse... Bernanos, Joie,1929, p. 563.
− Empl. abs. Il m'écoute: il me croit, bien sûr! Mais comme je sens qu'il ne « réalise » pas, je tente une phrase sur ce drapeau à croix gammée, dans le ciel de la Concorde (Mauriac, Bâillon dén.,1945, p. 402).
− Réaliser que.Alors seulement Alban réalisa que, Alcaraz blessé, c'était lui qui devrait tuer ce taureau à sa place (Montherl., Bestiaires,1926, p. 549).Il faut un tel effort de l'esprit pour réaliser que ce que les yeux voient et ce que les oreilles entendent [durant un bombardement] sont les aspects divers d'un même phénomène, que le spectateur même directement menacé y demeure étranger (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 87).
− Synon. fam. de comprendre, saisir.Dieu me garde de sous-estimer votre rôle de défenseur, mais permettez-moi de vous dire que je n'arrive pas à en réaliser l'utilité (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 62).J'ai été comme cela moi-même, mais j'ai eu bientôt réalisé qu'avant tout Il est bon d'avoir de l'argent à la banque (Claudel, Échange,1954, i, p. 751).
Rem. Cette accept. s'est répandue dans les milieux mondains et cultivés ainsi que dans la lang. littér. dans le 1erquart du xxes. Elle a suscité, jusque dans les années cinquante, de vives réactions chez les puristes qui y voyaient l'une des manifestations de la contamination du fr. par l'angl. Auj. encore, cet empl. est parfois qualifié de fam. ou pop.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  118
   Date d'inscription  :  05/02/2017
    
                         
OrsonWilmer  /  Hé ! Makarénine


C'est un anglicisme. Sauf qu'il est répandu. C'est tout ce que dit la présence de la définition sur cnrtl.fr
Tout comme la définition "anglaise" de pathétique est également présente sur le site : http://www.cnrtl.fr/definition/path%C3%A9tique
http://orsonwilmer.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  174
   Âge  :  28
   Localisation  :  Los Angeles
   Pensée du jour  :  "You are what you love, not what loves you."
   Date d'inscription  :  10/04/2014
    
                         
Joe monsters  /  Tycho l'homoncule


J'utilise Larousse ou le Robert en général. Je trouve qu'ils sont bien plus précis que le reste.
Après, le langage évolue constamment. C'est parfois difficile de faire la part des choses.
Je sais qu'aux USA on se base surtout sur les mœurs.
En même temps, ça me paraît normal de la part d'une terre d'immigration, melting-pot de plusieurs cultures qui n'en font qu'une.
C'est passionnant en tout cas.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1869
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Notre père qui êtes aux cieux restez-y.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Jezebeth  /  Journal du posteur


Le problème c'est qu'il y a rarement mieux. Personnellement je parle français mais je pense majoritairement en anglais et ça me pose beaucoup de problèmes parce que souvent je n'ai pas les moyens de trouver un équivalent français. "basically", "definitely" sont des exemples typiques de chez typiques. Et tous mes copains natifs ont le même problème, même ceux qui parlent français couramment.

Citation :
Enfin bref, si possible j'évite les anglicismes comme "réaliser" pour "se rendre compte", sauf si ça fait sens dans un contexte.
hihihi !! http://www.academie-francaise.fr/faire
("faire sens" est aussi une sorte d'anglicisme que j'emploie très souvent faute de mieux à un instant donné)

Mais bon ça me semble quand même être un problème qui se pose surtout à l'oral. Quand on écrit un roman on a le temps de trouver la tournure la plus exacte (ou la moins inexacte).
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  118
   Date d'inscription  :  05/02/2017
    
                         
OrsonWilmer  /  Hé ! Makarénine


Et oui, je suis aussi contaminé. Dans mon métier, je suis souvent amené à m'exprimer en anglais.
Par contre pour "basically" et "definitely", je ne vois pas le problème pour des équivalents français. On en a à la pelle...
http://orsonwilmer.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1869
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Notre père qui êtes aux cieux restez-y.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Jezebeth  /  Journal du posteur


Ah bon ? Quoi par exemple ?
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  118
   Date d'inscription  :  05/02/2017
    
                         
OrsonWilmer  /  Hé ! Makarénine


Il y a des dictionnaires de synonymes.

*** ATTENTION PENSEE CLIVANTE ***
Spoiler:
 


Dernière édition par OrsonWilmer le Ven 3 Nov 2017 - 17:19, édité 1 fois
http://orsonwilmer.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1869
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Notre père qui êtes aux cieux restez-y.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Jezebeth  /  Journal du posteur


Je ne vois pas le rapport avec les synonymes. scratch

Mais j'attends vraiment tes exemples précis de traduction, au moins un ! titeplaît. ça m'intéresse, sans blague, parce que tous les jours je me retrouve incapable de les traduire et je ne trouve jamais comment, je suis obligé de tordre ma pensée, d'en changer quelque peu le sens, ou pour des adverbes de ce genre d'abandonner l'idée
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


http://www.wordreference.com/enfr/definitely
http://www.wordreference.com/enfr/basically
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1869
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Notre père qui êtes aux cieux restez-y.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Jezebeth  /  Journal du posteur


Citation :
definitely adv
(distinctly, clearly)
de façon définitive loc adv
nettement adv
Citation :
basically adv
(at start of sentence: simply)
(courant)
en gros loc adv

bouarf, c'est très très moyen ! Suis pas convaincu du tout
(de toute façon linguee >> wordref  What a Face )


Dernière édition par Jezebeth le Ven 3 Nov 2017 - 17:22, édité 1 fois
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2243
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Homo Homini Caleportus.
   Date d'inscription  :  28/06/2010
    
                         
Raven  /  ☠ Corps ☠ Beau ☠ Blond ☠




À mon sens, ce qui est important, c'est ça : ANGLICISME ≠ IMPROPRIÉTÉ.

OK, réaliser (“prendre conscience”) est un anglicisme — en tant qu'il vient de l'anglais. Mais ça fait des lustres que ça n'est plus une impropriété : tout le monde le comprend, et on l'utilise en un sens qu'il a bel et bien (cf. présence dans le dictionnaire, due à l'usage — bien sûr, mais c'est l'usage qui fait le sens) ; et reprocher son utilisation, ça n'est guère que de la coquetterie de wanna-be (;D) puriste (j'ai été puriste, et je cherche aujourd'hui l'absolution). Par ailleurs, ça offre une diversité bienvenue : les tournures préférées par les puristes se trouvent être des tournures, et pas des verbes. Et un verbe unique pour cela, eh bien ça manquait. C'est sans doute pour ça qu'on l'a piqué. De la même manière, dès qu'on francise le mot packetboat en paquebot, ça y est, tout va bien, c'est un mot français, c'est pas un anglicisme — est-ce un anglicisme ? —, c'est juste une question d'assimilation, tout ça.

Personnellement, je n'aime pas les anglicismes qui sont mal assimilés ou utilisés pour de mauvaises raisons (ça, c'est carrément subjectif, j'en conviens).

Typiquement, les faux-anglicismes (qui sont parfois d'authentiques barbarismes anglais) comme tous ces mots en -ing utilisés comme substantifs ou fondés sur des radicaux français (brushing, camping, jogging, shopping, parking, forcing, zapping, fooding, OH MON DIEU FOODING…). Ça génère des faux-amis complètement inutiles entre les deux langues, bref… Des mots vraiment détestables.

Après, je dois avouer que je trouve tout à fait charmant un petit zeste d'anglicisme au parler français d'un anglophone. Mais bon, il a ses excuses. Et puis c'est pas comme s'il écrivait des romans.


EDIT.

OrsonWilmer a écrit:
Cela soulève aussi la question du manque de vocabulaire. Le recours à des anglicismes en est aussi un symptôme, parfois.

C'est pas du tout clivant… Si ? La plupart des langues n'ont pas notre niveau de spécificité dans le lexique culinaire. Le français n'a pas le niveau de précision de l'anglais dès lors qu'il s'agit de l'informatique. Oh, bien sûr qu'on peut l'atteindre, en traduisant tous les mots et tous les nouveaux mots à mesure qu'ils sortent de l'esprit des ingénieurs qui fabriquent le matériel (hardware) et le logiciel (software) ; comme eux pourraient faire la même chose avec les recettes de chef, les techniques de cuisine et whatnot (;D).

Mais est-ce qu'entre "matériel, micrologiciel et logiciel", on a le même feeling (;D) qu'entre "hardware, firmware, software" (sans parler du wetware dont j'adorerais avoir une équivalence ad hoc) ?


A corpse... should be left well alone.
Oh, I know very well. How the secrets beckon so sweetly.

— Lady Maria.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  174
   Âge  :  28
   Localisation  :  Los Angeles
   Pensée du jour  :  "You are what you love, not what loves you."
   Date d'inscription  :  10/04/2014
    
                         
Joe monsters  /  Tycho l'homoncule


Oui, je suis plutôt d'accord avec Raven du coup.
Par contre, soit dit en passant, je ne suis ni wanna-be, ni puriste, hein. Smile Je trouvais juste la question intéressante.
Il y aussi d'ailleurs beaucoup de mots qui paraissent être des anglicismes, mais qui ont en réalité des racines françaises. C'est le cas de "budget" d'ailleurs. Son étymologie m'avait vraiment surpris.
Mais en tout cas, ça a du sens. J'avais un collègue que je considère encore aujourd'hui comme un mentor qui me reprenait sur tous mes anglicismes. Du coup, j'étais devenu un peu dur avec ça pendant un an.
Après coup, je me suis rendu compte que j'étais passé un peu d'un extrême à l'autre et que c'était effectivement peut-être pas un si gros problème que ça.
En tout cas, merci pour vos opinions. C'est très enrichissant. Smile
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Langue/Style] Les anglicismes populaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-