PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 

 Violence et société

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  659
   Âge  :  27
   Localisation  :  va voir sur La Carte si j'y suis.
   Pensée du jour  :  On ne caillasse pas des gens avec des chats, sinon on les chaillasse.
   Date d'inscription  :  06/10/2013
    
                         
Aomphalos  /  Hé ! Makarénine


Merci Destinée pour ta participation, encore une fois une réflexion éclairante qui nous montre avec clarté comment on s'embête avec des questions complexes alors que tu as trouvé depuis longtemps les réponses simples qui vont avec. Je vais de ce pas fondre comme un foudre de guerre sur tout ce qui contrevient à mes principes - ça implique peut-être que je fonde sur tes réponses simplistes et aberrantes qui sont une négation de la réflexion critique et de l'interrogation philosophique, mais tu ne m'en voudras pas, c'est pour sauver le Principe.  Amen.
https://aomphalos.wordpress.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  259
   Âge  :  18
   Localisation  :  Meeting point.
   Pensée du jour  :  Nous nous illusionnons.
   Date d'inscription  :  23/10/2017
    
                         
Fatalité  /  Autostoppeur galactique


Le principe est dans la constitution française.
En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  181
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  22/10/2017
    
                         
Jasmin  /  Tycho l'homoncule


Bohr >

Le festival était ouvert à tous et à toutes mais comprenait des espaces de paroles (dans des lieux privés) réservés aux femmes noires pour pouvoir échanger sur leurs oppressions spécifiques sans devoir reprendre les bases ou céder encore et toujours à la violence symbolique, il s’agissait de s’accaparer l’espace et le temps de parole le temps d’une réunion.
Les personnes blanches, racisées, les hommes noirs présent-e-s aux autres ateliers (des expositions surtout) comprenaient tout à fait qu’il faille s’effacer un moment pour laisser la parole à celles qu’on n’entend pas et qu’on invisibilise en permanence : Voir le film Ouvrir la Voix, d’Amandine Gay qui est un coup de poing (et là, on prend conscience d’une expérience sociale dont on ignorait tout et de la colorblindness ambiante qui arrange bien les groupes dominants : on peut continuer à s’accaparer l’espace politique, économique, culturel, médiatique puisqu’on ne voit pas les couleurs, ni celles qui donnent des privilèges edit : une chose m’a marquée à Londres, au contraire, c’est l’absence de tabou à ce sujet, on reconnaît le racisme structurel et les privilèges sociaux liés à la blanchité)
Je vous conseille de voir Ouvrir la voix la violence symbolique dont parlent ces femmes est insupportable : être hyperconscientes de leur corps, agir en se voyant vues en permanence, vivre avec une étiquette sur le front, ne se voir soi nul part, sentiment d’illégitimité : quand un livre pour enfants comme celui-là http://la1ere.francetvinfo.fr/million-papillons-noirs-album-jeunesse-enfants-aux-cheveux-crepus-485325.html sort, il est célébré comme quelque chose d’exceptionnel, quand on peut se reconnaître dans un roman, une série, un film dans un rôle valorisant http://www.slate.fr/story/93729/etre-invisible-en-france , c’est célébré. De petites choses aussi insignifiantes pour les dominants deviennent une satisfaction.

Extraits d’Ouvrir la Voix :
http://www.youtube.com/playlist?list=PLbQnIFhNsyY1sOJ1NfpJ3xluuBsfRg3SR

Des collectif asiofeministes comme Sokhanyae se forment à leur tour et la parole se libère.

Spoiler:
 

Kid > le camp d’été decolonial est une prolongation du coup (mais ouverte à toutes les personnes subissant le racisme structurel).

Le problème, c’est que Anne Hidalgo n’a posé aucune question aux concernées, elle a de suite réagi à un hoax d’extrême droite : festival avec des ateliers de parole réservés aux femmes noires est devenu festival « interdit aux blancs », quand elle a compris son tort, elle à rétropédalé avec beaucoup de mauvaise foi : « suite à mon intervention ferme, il a été convenu que ces ateliers se dérouleraient dans des espaces privés » euh scratch c’est ce qui était prévu depuis le départ scratch
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  40
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Gloire de son pair


Jasmin a écrit:
Le problème, c’est que Anne Hidalgo n’a posé aucune question aux concernées, elle a de suite réagi à un hoax d’extrême droite : festival avec des ateliers de parole réservés aux femmes noires est devenu festival « interdit aux blancs », quand elle a compris son tort, elle à rétropédalé avec beaucoup de mauvaise foi : « suite à mon intervention ferme, il a été convenu que ces ateliers se dérouleraient dans des espaces privés » euh scratch c’est ce qui était prévu depuis le départ scratch

Ca, je l'ignorais, le coup du hoax d'extrême-droite. Mais je ne suis pas très étonné, ni de sa première réaction, ni de la seconde. Elle n'est, au final, que gestionnaire du patrimoine "ville de Paris" et de son électorat, le reste se résume pas mal à occuper l'espace médiatique au mieux, quitte à (sur-)réagir précipitamment dès qu'une annonce est un peu trop "chaude".
Je pense qu'elle était "sincère" en disant que c'est pratiquement de son fait si les ateliers se sont déroulés dans des espaces privés. Rien ne l'oblige à se tenir au courant pour faire une annonce (surtout que celle-ci se destine avant tout à un très grand nombre qui n'en sait pas plus qu'elle et qui n'ira pas forcément chercher plus avant). Dès lors, elle a très bien pu croire que c'est elle qui a obtenu ce "changement" qui, au final, n'a jamais eu lieu.

J'ai sous-coudé le lien Youtube et me ferai ça à tête reposée, merci.
https://lestresrichesheuresdelagalaxie.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  555
   Âge  :  34
   Localisation  :  02
   Pensée du jour  :  Ecrit un peu, un chapitre, un paragraphe, une phrase. Non, même un mot, écrit !
   Date d'inscription  :  04/09/2012
    
                         
Zaou  /  Gloire de son pair


Mâra a écrit:
D'ailleurs, cette simple phrase "j'ai vu des femmes exclure des gays" me semble étrange, on s'en fout qu'ils soient gays non? Quel est le rapport avec leur orientation sexuelle? Ce n'est parce qu'ils sont gays qu'ils ont plus leur place dans une discussion entre femmes.
HS : On n'en voudra donc pas aux hommes d'exclure les femmes de leurs discussions entre hommes.

Merci Destinée pour les liens, ceux sur l'évolutionnisme sont très bien écrits.
http://vitalitepaleo.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3852
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  pattabate du momieu
   Date d'inscription  :  03/12/2007
    
                         
Kid  /  Un talent FOU


Ouais Bohr, le terme de ségrégation est hyper marqué et ne convient pas à cet espace, c'est le résultat des hoax et déformations sur le sujet.

Cool le film Jasmin, j'irai voir.


       
http://jackspirou.wordpress.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2469
   Âge  :  21
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Zaou: si des hommes veulent parler de sujets qui les concernent en premier lieu à l'abri du regard étranger d'une femme, non, je n'y vois absolument pas de problème.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5597
   Âge  :  36
   Pensée du jour  :  "Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux."
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Quod  /  Pouyoute (© Birdy)


Jasmin a écrit:
Bohr >

Le festival était ouvert à tous et à toutes mais comprenait des espaces de paroles (dans des lieux privés) réservés aux femmes noires pour pouvoir échanger sur leurs oppressions spécifiques sans devoir reprendre les bases ou céder encore et toujours à la violence symbolique, il s’agissait de s’accaparer l’espace et le temps de parole le temps d’une réunion.
Les personnes blanches, racisées, les hommes noirs présent-e-s aux autres ateliers (des expositions surtout) comprenaient tout à fait qu’il faille s’effacer un moment pour laisser la parole à celles qu’on n’entend pas et qu’on invisibilise en permanence : Voir le film Ouvrir la Voix, d’Amandine Gay qui est un coup de poing (et là, on prend conscience d’une expérience sociale dont on ignorait tout et de la colorblindness ambiante qui arrange bien les groupes dominants : on peut continuer à s’accaparer l’espace politique, économique, culturel, médiatique puisqu’on ne voit pas les couleurs, ni celles qui donnent des privilèges edit : une chose m’a marquée à Londres, au contraire, c’est l’absence de tabou à ce sujet, on reconnaît le racisme structurel et les privilèges sociaux liés à la blanchité)
Je vous conseille de voir Ouvrir la voix la violence symbolique dont parlent ces femmes est insupportable : être hyperconscientes de leur corps, agir en se voyant vues en permanence, vivre avec une étiquette sur le front, ne se voir soi nul part, sentiment d’illégitimité : quand un livre pour enfants comme celui-là http://la1ere.francetvinfo.fr/million-papillons-noirs-album-jeunesse-enfants-aux-cheveux-crepus-485325.html sort, il est célébré comme quelque chose d’exceptionnel, quand on peut se reconnaître dans un roman, une série, un film dans un rôle valorisant http://www.slate.fr/story/93729/etre-invisible-en-france , c’est célébré. De petites choses aussi insignifiantes pour les dominants deviennent une satisfaction.

Extraits d’Ouvrir la Voix :
http://www.youtube.com/playlist?list=PLbQnIFhNsyY1sOJ1NfpJ3xluuBsfRg3SR

Des collectif asiofeministes comme Sokhanyae se forment à leur tour et la parole se libère.

Spoiler:
 

Kid > le camp d’été decolonial est une prolongation du coup (mais ouverte à toutes les personnes subissant le racisme structurel).

Le problème, c’est que Anne Hidalgo n’a posé aucune question aux concernées, elle a de suite réagi à un hoax d’extrême droite : festival avec des ateliers de parole réservés aux femmes noires est devenu festival « interdit aux blancs », quand elle a compris son tort, elle à rétropédalé avec beaucoup de mauvaise foi : « suite à mon intervention ferme, il a été convenu que ces ateliers se dérouleraient dans des espaces privés » euh scratch c’est ce qui était prévu depuis le départ scratch
J'avais entendu parler d'Ouvrir la voix, mais je ne connaissais pas les autres références.

Merci pour les liens, Jasmin !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  555
   Âge  :  34
   Localisation  :  02
   Pensée du jour  :  Ecrit un peu, un chapitre, un paragraphe, une phrase. Non, même un mot, écrit !
   Date d'inscription  :  04/09/2012
    
                         
Zaou  /  Gloire de son pair


Mâra a écrit:
Zaou: si des hommes veulent parler de sujets qui les concernent en premier lieu à l'abri du regard étranger d'une femme, non, je n'y vois absolument pas de problème.

Qui décide quel sujet concerne un sexe en premier lieu? On pourrait dire que si des femmes/hommes veulent participer à un groupe non mixe alors c'est qu'ils se sentent concernés non?
http://vitalitepaleo.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3852
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  pattabate du momieu
   Date d'inscription  :  03/12/2007
    
                         
Kid  /  Un talent FOU


En même temps si t'as envie d'avoir une discussion privée avec quelqu'un au sujet de la fantasy ça fait un peu chier qu'un mec qui en lit jamais se tape l'incruste pour dire qu'il se sent exclu parce que la fantasy est de droite ou pour poser dix fois la même question sur la date de sortie de GoT.
À un moment tu veux pouvoir prendre la parole avec des gens qui comprennent vraiment le délire : soit tu lis de la fantasy et tu es concerné, soit t'en lis pas mais t'as envie d'en discuter et tu vas dans la discussion mixte qui accompagne toujours le groupe non-mixte, mais tu laisses les concernés discuter de trucs que eux seuls peuvent comprendre et se sentir écouter sans être jugés, interrogés, remis en question. Un safe space quoi.
Certaines personnes sont incapables de parler de certaines expériences si elles ne sont pas entourés d'autres personnes qui ont traversé la même chose, la non-mixité leur donne l'opportunité d'être sincère et de sentir en confiance mais ça ne désamorce pas les initiatives mixtes qui interviennent en parallèle.

Si tu as vécu une discrimination parce que tu es une femme noire, un homme blanc peut être très ouvert d'esprit, il n'en sera pas pour autant concerné.

Comme Pasiphae je t'invite à te renseigner en amont sur les concepts que tu remets en question (et pas uniquement via Slate) afin d'éviter les contre-sens.


Dernière édition par Kid le Ven 3 Nov 2017 - 12:16, édité 6 fois


       
http://jackspirou.wordpress.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4142
   Âge  :  24
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  mi-ette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


La non-mixité (mais pitié il faut se renseigner un minimum) concerne des groupes concernés par une même oppression, un même problème. Elle est nécessaire pour ne pas voir sa parole invisibilisée, pour oser s'exprimer, et pour élaborer à plusieurs des stratégies efficaces sans se voir opposer toutes les stratégies habituelles du dominant-e pour imposer son ego maltraité.

Un homme blanc n'a pas à se sentir concerné par une assemblée non-mixte de femmes racisées, puisque ces dernières y traiteront de problèmes qui sont spécifiques au groupe social : "femmes racisées". Est-ce que c'est si difficile à comprendre ?

Et si demain des hommes se réunissent pour parler, je ne sais pas, des injonctions virilistes ultra-violentes et contraignantes que leur renvoie la société, ils seront légitimes à le faire. Ca n'empêche pas qu'il existe aussi des occasions de parler tous-tes ensemble de problèmes sociaux, mais un groupe dominé a besoin d'un espace de parole où il puisse se concevoir autrement que comme groupe dominé.


Miettes - Elèves - Nouvelles -Poésie mietteuse
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  555
   Âge  :  34
   Localisation  :  02
   Pensée du jour  :  Ecrit un peu, un chapitre, un paragraphe, une phrase. Non, même un mot, écrit !
   Date d'inscription  :  04/09/2012
    
                         
Zaou  /  Gloire de son pair


Pour l'exemple, les hommes blancs peuvent se sentir concernés parce qu'on parle d'eux dans ces groupes non mixte.

Pour le global, les risques très réels de ces espaces sont l'émergence d'une nouvelle bien pensance et de discrimination envers ceux qui en sont exclus. A mon sens cette violence existe déjà.
Sans remettre en question la nécessité d'espaces privilégiés.

@Pasiphae arrête de supposer qu'on a pas fait de recherche/qu'on est moins cultivé que toi quand on a pas la même interprétation que toi. C'est fatiguant et irrespectueux.


Dernière édition par Zaou le Ven 3 Nov 2017 - 12:39, édité 1 fois
http://vitalitepaleo.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4142
   Âge  :  24
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  mi-ette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Zaou a écrit:

Sans remettre en question la nécessite d'espaces privilégiés.

ah bon scratch

Je remets en question le fait que vous vous soyez renseignés, oui, puisque vos arguments démontrent une totale mécompréhension, ou pire, une absence de prise en compte de la parole des personnes concernées. A la rigueur, il vaut mieux ne s'être pas renseigné pour dire des choses pareilles.


Miettes - Elèves - Nouvelles -Poésie mietteuse
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3852
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  pattabate du momieu
   Date d'inscription  :  03/12/2007
    
                         
Kid  /  Un talent FOU


1. Qu'est-ce qui te fait penser que c'est des hommes blancs dont il est question dans ces discussions ? Tout ne tourne pas autour de nous, et c'est précisément parce que certains refusent de le reconnaître que la non-mixité est devenue un outil necéssaire.
2. Comment peux-tu espérer qu'on prenne au sérieux ta recherche si tu fais systématiquent des contre-sens et des affirmations qui ont tout l'air de se baser sur des suppositions ?


       
http://jackspirou.wordpress.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  555
   Âge  :  34
   Localisation  :  02
   Pensée du jour  :  Ecrit un peu, un chapitre, un paragraphe, une phrase. Non, même un mot, écrit !
   Date d'inscription  :  04/09/2012
    
                         
Zaou  /  Gloire de son pair


@Pasiphae : c'est juste de l'arrogance.

@Kid : 1) le discours des femmes qui y participent. Note bien que j'ai dit qu'on parlait d'eux, pas qu'on ne parlait que d'eux. 2) comment veux tu que je te réponde si tu me poses une question tellement imprécise que je ne peux pas savoir de quoi tu parles? Comment accuser gratuitement quelqu'un.
http://vitalitepaleo.com/
 

 Violence et société

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-