PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 L'histoire du tiret cadratin et du guillement dans un dialogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  65
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  16/10/2017
    
                         
Gustav  /  Clochard céleste


Bonsoir,

Tout d'abord, toutes mes excuses si le sujet a déjà été présenté, car la fonction recherche ne m'a pas donné entière satisfaction.

Alors voilà, c'est simple, j'ai entendu tout et son contraire sur la mise en page d'un dialogue avec tiret cadratin et guillemet. Pour autant, j'ai la nette impression qu'il n'y a pas de règle fixe, et le disparité des règles dans les livres que j'ai lus tendent à me prouver. Une présentation vaut mieux qu'on long discours :

« Trucmuche ! dit Machin.
— Arg ! Machin ! Te revoilà, toujours derrière moi à me harceler.
— Oui, Trucmuche, tu as souillé la langue française, et la punition est la même : une main coupée », fit-il sentencieusement.

Ou :

— Trucmuche ! dit Machin.
— Arg ! Machin ! Te revoilà, toujours derrière moi à me harceler.
— Oui, Trucmuche, tu as souillé la langue française, et la punition est la même : une main coupée, fit-il sentencieusement.

D'emblée, je dirai qu'il faut choisir la première version. Ceci-dit, j'ai lu des livres où il n'y avait que l'utilisation du tiret cadratin. Et donc, dans ce dernier cas, aucune infraction ?

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  651
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Les deux sont valables. Smile
Je te file un petit guide en ligne (écrit par une copine qui est depuis devenue traductrice pro pour de très grosses maisons d'édition, pour la petite histoire) super bien expliqué et très exhaustif : tu auras tout ce dont tu pourrais avoir besoin dedans : https://shakeskp.dreamwidth.org/233175.html
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  65
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  16/10/2017
    
                         
Gustav  /  Clochard céleste


Ah ! Merci à toi, c'est exactement ce que je cherchais.
Et tu confirmes que les deux solutions sont envisageables sans préférence notoire pour l'une ou pour l'autre. j'avais un doute par rapport à un éditeur qui serait pointilleux sur le sujet, à vrai dire. Mais visiblement, mes craintes étaient infondées ;- )
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  8631
   Âge  :  43
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  153
   Âge  :  28
   Localisation  :  Los Angeles
   Pensée du jour  :  "You are what you love, not what loves you."
   Date d'inscription  :  10/04/2014
    
                         
Joe monsters  /  Tycho l'homoncule


La deuxième se voit de plus en plus... Certains éditeurs l'exigent même. C'est devenu ma façon de faire personnellement. (Et c'est d'ailleurs même beaucoup plus facile à rédiger vu qu'il suffit d'utiliser le tiret cadratin quoi qu'il arrive.)
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  651
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Pour la petite histoire, j'ai commencé dans l'édition avec deux éditeurs : les éditions Laska qui viraient les tirets d'une copine pour lui mettre des guillemets + tirets (je faisais ça perso, à l'époque), et les éditions Harlequin qui me viraient mes guillemets + tirets pour ne plus mettre que des tirets (donc je me suis re-mise à n'utiliser que des tirets, actuellement), et j'ai depuis publié avec La Musardine qui, si je ne me trompe, m'a aussi viré mes tirets + guillemets pour ne mettre que des tirets, les éditions Mxm Bookmarks qui ont gardé mes tirets + guillemets... Je ne sais plus. xD Donc bon : fais comme tu le sens, si tu as un éditeur qui bosse dessus ensuite, tant il te changera tout pour tout refaire à sa sauce, alors... :p
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  402
   Âge  :  117
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


J'utilise uniquement les tirets, parce que c'est beaucoup plus simple et que ça évite de réfléchir aux guillemets... mais aussi parce que je trouve ça assez laid de voir des guillemets entre dialogue et incise. Ca alourdit vite le texte quand le dialogue est souvent coupé de commentaires et description. L'absence de guillemets ne me gêne pas à la lecture dans les livres que je lis.
Mais si un éditeur veut que j'en remette... eh bien je reprendrai gentiment le tout. ^^
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  663
   Âge  :  118
   Date d'inscription  :  05/02/2017
    
                         
OrsonWilmer  /  Hé ! Makarénine


Les deux formes sont valables Gustav.
La première étant la forme historique dans la mesure où ce qui est parlé est entre guillemets, les tirets cadratin n'étant à la base qu'un séparateur pour marquer le changement d'interlocuteur.
Ce n'est qu'après que les tirets cadratins sont devenus une marque de dialogue à part entière.

Certains éditeurs privilégient une forme de dialogue plutôt qu'une autre, mais sinon, c'est au goût de chacun. J'ai écrit un article sur mon blog, en partie sur ce sujet : https://plumeetroseau.blogspot.fr/2017/06/les-basiques-de-lecriture.html
http://orsonwilmer.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  8631
   Âge  :  43
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


L'ennui, c'est que les deux formes ne sont pas équivalentes dans les possibilités offertes;
Avec les quadratins, un passage à la ligne dans une réplique risque (fort) d'être confondu avec un retour à la narration

(voir lien ci-dessus)
http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3338
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  "Who cares if it doesnt make sense as long as it works ?"
   Date d'inscription  :  30/01/2015
    
                         
Arkash  /  Didon de la farce


Franchement, t'emmerde pas et fait toi tes propres règles.

Les codifications de dialogue en français sont d'une lourdeur monstre, c'est impressionnant.

Notamment les guillemets en début de dialogue, ça va quoi... 

Vas-y a coups de tirets cadratins, ça suffit bien amplement ! L'important pour un dialogue c'est d'être fluide, naturel et fidèle aux personnages, just roll avec ce qui te semble le mieux pour toi ! Smile 

Après, Séléné marque un point intéressant : lors d'un retour à la ligne dans une même réplique, ça peut être déroutant, mais généralement dans ces cas là, je fais confiance à mon lecteur.
En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  65
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  16/10/2017
    
                         
Gustav  /  Clochard céleste


Merci pour vos conseils à tous et pour le lien du topic, Sélène C ; c'était intéressant à lire et la confusion avec ou sans guillemet en plus d'être justifiable est presque exclusivement un choix d'éditeur, si je vous comprends bien. Si après on s'emmêle les pinceaux avec la typographie anglaise et française, on n'est effectivement pas sorti de l'auberge.
Et on est bien d'accord, Arkash, c'est le naturel, la fluidité et surtout la cohérence des dialogues, voilà ce qui essentiel avant tout ! Mais bon, on sait jamais, comme tout le roman est lié à ce genre de choix, on a vite peur de ne pas être dans les normes et donc d'être bêtement recalé..

OrsonWilmer a écrit:

Certains éditeurs privilégient une forme de dialogue plutôt qu'une autre, mais sinon, c'est au goût de chacun. J'ai écrit un article sur mon blog, en partie sur ce sujet : https://plumeetroseau.blogspot.fr/2017/06/les-basiques-de-lecriture.html

Et hop, je rajoute à mes favoris, merci à toi.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  488
   Âge  :  19
   Date d'inscription  :  01/12/2016
    
                         
Aquae  /  Pour qui sonne Lestat


Séléné a écrit:
Avec les quadratins, un passage à la ligne dans une réplique risque (fort) d'être confondu avec un retour à la narration
J'ai déjà vu dans plusieurs livres l'utilisation d'un symbole ressemblant plus ou moins à >> pour signaler que malgré le passage à la ligne, on se situait toujours dans la même réplique. D'après ce que j'ai pu observer, c'est utilisé lorsqu'un personnage raconte une série d'évènements à un autre... Ça donne quelque chose comme ça :

"J'étais dans la forêt, commença Bidule. Il faisait nuit. Blablabla.
>> Le lendemain, blabla."

Mais je ne sais pas du tout si c'est quelque chose de reconnu, si ça existe depuis longtemps ou pas...
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  153
   Âge  :  28
   Localisation  :  Los Angeles
   Pensée du jour  :  "You are what you love, not what loves you."
   Date d'inscription  :  10/04/2014
    
                         
Joe monsters  /  Tycho l'homoncule


Aquae a écrit:
Séléné a écrit:
Avec les quadratins, un passage à la ligne dans une réplique risque (fort) d'être confondu avec un retour à la narration
J'ai déjà vu dans plusieurs livres l'utilisation d'un symbole ressemblant plus ou moins à >> pour signaler que malgré le passage à la ligne, on se situait toujours dans la même réplique. D'après ce que j'ai pu observer, c'est utilisé lorsqu'un personnage raconte une série d'évènements à un autre... Ça donne quelque chose comme ça :

"J'étais dans la forêt, commença Bidule. Il faisait nuit. Blablabla.
>> Le lendemain, blabla."

Mais je ne sais pas du tout si c'est quelque chose de reconnu, si ça existe depuis longtemps ou pas...

Cela me fait penser au (cont'd) utilisé très souvent dans les scénarios de films pour préciser qu'un personnage continue son dialogue malgré l'action. C'est intéressant. Je me demande si c'est une norme de ce style de livres.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  651
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Ce que j'aimais bien, dans les guillemets + cadratins, c'était ce qu'on pouvait faire en matière d'incise longue.
"Salut", dit-il en allumant sa pipe avant de regarder longtemps par la fenêtre. Les feuilles des arbres jaunissaient, à cette époque, et ça lui rappelait son enfance, quand il passait les longs mois d'automne chez sa tante Marie. "Je me suis dit que vous seriez heureux de me voir."
G.R.R. Martin utilise notamment beaucoup ça, dans Le trône de fer. Ça évite de couper la narration par un retour à la ligne, et ça donne une continuité que j'aime bien.
Après, comme (habitudes de l'éditeur oblige) je me suis habituée actuellement à utiliser uniquement des tirets, je ne le fais plus (et force est de constater que ça me fait adapter mon écriture à ça : eh oui, on ne fait plus d'incise longue sans guillemets), mais c'était un élément que j'appréciais dans ce système. Smile
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  153
   Âge  :  28
   Localisation  :  Los Angeles
   Pensée du jour  :  "You are what you love, not what loves you."
   Date d'inscription  :  10/04/2014
    
                         
Joe monsters  /  Tycho l'homoncule


Valéry K. a écrit:
Ce que j'aimais bien, dans les guillemets + cadratins, c'était ce qu'on pouvait faire en matière d'incise longue.
"Salut", dit-il en allumant sa pipe avant de regarder longtemps par la fenêtre. Les feuilles des arbres jaunissaient, à cette époque, et ça lui rappelait son enfance, quand il passait les longs mois d'automne chez sa tante Marie. "Je me suis dit que vous seriez heureux de me voir."
G.R.R. Martin utilise notamment beaucoup ça, dans Le trône de fer. Ça évite de couper la narration par un retour à la ligne, et ça donne une continuité que j'aime bien.
Après, comme (habitudes de l'éditeur oblige) je me suis habituée actuellement à utiliser uniquement des tirets, je ne le fais plus (et force est de constater que ça me fait adapter mon écriture à ça : eh oui, on ne fait plus d'incise longue sans guillemets), mais c'était un élément que j'appréciais dans ce système. Smile

Je pense que G.R.R. Martin travaille de cette façon car c'est la norme aux USA. On n'utilise pas ou très peu les tirets en anglais — à part quand on veut apporter des petites précisions à sa phrase comme je viens de le faire ici. Smile
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 L'histoire du tiret cadratin et du guillement dans un dialogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-