PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 Aide pour décrire le rien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4
   Âge  :  19
   Date d'inscription  :  14/09/2017
    
                         
LT-Trigger  /  Début de partie


Bonsoir,
je suis simplement dans le maudit cas de la page blanche.

J'explique les faits :
je suis censée décrire une route de banlieue bordée de maison sans lampadaire ni âme qui vive
mais le problème, c'est que je n'ai aucune idée comment remplir cinq ligne de cette description et je n'ai aucune idée, ça doit faire bien deux heures que je cherche en vain.

Auriez-vous des conseils qui pourraient me redonner de l'inspiration, ou des bouts de phrases qui pourraient m'aider à mieux développer ?

Merci d'avance
LT-Trigger

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  695
   Âge  :  11
   Localisation  :  aucune
   Date d'inscription  :  10/06/2016
    
                         
Juliette n'avait pas peur  /  Navet Vapeur


parle des ombres, parle du silence, parle du vent, parle des insectes qui tournent bêtement autour des lampadaires, parle de tout ce qui est invisible et ridiculement petit. Lorsqu'on s'ennuie, lorsqu'il n'y a rien, on voit ce qu'on ne voit pas en général
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2927
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


parle des pensées qui traversent la tête du narrateur alors qu'il traverse cette route déprimante et qu'il se remémore sa mère lui infligeant une fessée déculottée devant tous ses petits cousins
En ligne
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


C'est la nuit ?
Tu peux décrire le bruit des insectes, du vent, du moteur, ça renforcera cette impression de désolation. Ensuite, tu peux, malgré la nuit, décrire la silhouette des pavillons, immeubles qui se profilent au clair de lune. Tu peux aussi transmettre les impressions du narrateur, s'il est apeuré, ou des remarques sur l'absence d'animation dans cette banlieue.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4
   Âge  :  19
   Date d'inscription  :  14/09/2017
    
                         
LT-Trigger  /  Début de partie


Mâra a écrit:
parle des pensées qui traversent la tête du narrateur alors qu'il traverse cette route déprimante et qu'il se remémore sa mère lui infligeant une fessée déculottée devant tous ses petits cousins

ça sent le vécu !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2831
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Ton (tes) personnage(s) marche(nt), roule(nt) ?

S'il marche, il va se concentrer sur ses pieds pour éviter les obstacles, ou sur les étoiles ou la lune si la lumière est suffisante : on regarde ce dont on a besoin pour éviter les dangers ou ce qui brille. Nous ne vallons guère mieux que les insectes Wink

S'il roule en voiture, il va se concentrer sur ce qu'il y a dans le faisceau de ses phares et les panneaux indicateurs.

S'il est transporté en voiture, il peut perdre ses pensées dans le reflet que lui renvoi la vitre si l'intérieur du véhicule est plus lumineux que l'extérieur. Ou se perdre dans la contemplation des ombres et des silhouettes des bâtiments. Ou se laisser hypnotiser par le marquage au sol qui semblera se générer perpétuellement devant lui pour disparaitre quelques seconde plus tard et plus loin.
http://romainmikam.free.fr/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5560
   Âge  :  29
   Localisation  :  Oxfordshire
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


Ne bloque pas sur la vue, sur la description physique du lieu ; pense à l'ouïe, l'odorat, le toucher (le goût c'est un poil plus dur).
http://timslam.blogspot.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  436
   Âge  :  30
   Localisation  :  J'ai tout rangé l'appartement
   Date d'inscription  :  29/08/2017
    
                         
Lenfant  /  Pour qui sonne Lestat


Voici du vocabulaire haut de gamme :

Vide, rien, néant, silence, blanc, noir, immobilité, insondable, immensité, profondeur, moiteur, lenteur, lassitude, désespoir, peur, angoisse, figé, pâleur, solitude, détresse, sombre, ombre, déclin, soleil, abandon, passé, ruine, somnolence, doute, poussière, chat.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Aide pour décrire le rien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-