PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 Les nombres en français de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  137
   Âge  :  23
   Localisation  :  Sherbrooke
   Pensée du jour  :  World is mine
   Date d'inscription  :  10/10/2017
    
                         
Hiroko  /  Barge de Radetzky


Hello ! Il y a quelque chose dont j'ai de la peine à comprendre, c'est que le portugais, l'espagnol, le français et l'italien sont des langues romanes et la France est le seul pays qui utilise cette spécificité sur l'écriture des nombres.

Dans l'ordre, j'écris en français de France, puis en français de Belgique/Suisse/etc., portugais, espagnol et italien :

  • soixante-dix (septante, setenta, setenta, settanta) ;
  • quatre-vingts (huitante, oitenta, ochenta, ottanta) ;
  • quatre-vingt-dix (nonante, noventa, noventa, novanta).

J'ai souvent hésité à utiliser la variante belgo-suisse pour l'esthétique et la logique, si je peux me permettre, mais pour être certaine de me faire comprendre par les francophones, j'ai toujours écrit comme ça se fait en France.

Autre détail qui me trouble davantage, et c'est surtout ça que je ne comprends pas du tout, c'est la dénomination d'une année. Si on veut dire 1879, je ne sais pas comment vous le prononcez, mais moi je le dis et je l'écris "mille huit cent soixante-dix-neuf" ou plutôt "mille huit cent septante-neuf", mais j'ai parfois entendu des gens prononcer "dix-huit cent soixante-dix-neuf".

Est-ce que c'est quelque chose de vieilli tout ça ? Il me semble que ça date d'une autre époque, mais c'est toujours dans le langage courant. Est-ce vraiment nécessaire de dire soixante-dix (60 + 10) ou dix-huit cent (1800) ? Est-ce que les autres pays francophones (y compris en Afrique) doivent s'adapter à la langue de l'Académie française de Paris ? Est-ce que la majorité des Français comprennent les mots "septante", "huitante" et "nonante" ou ne savent pas ce que ça veut dire ?

Merci par avance et bonne journée ! :)
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t48261-hiroko
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  28
   Âge  :  40
   Localisation  :  Toulouse
   Date d'inscription  :  25/10/2017
    
                         
Marie Fav  /  Petit chose


Bonjour,

En tant que lectrice française, j'ai tendance à préférer qu'on utilise ce que tu appelles le français de France.

Par contre, si l'histoire se passe en Belgique ou en Suisse ou bien que les mots sont prononcés par un personnage belge ou suisse, ça ne me choquera pas que l'auteur utilise septante, par exemple.
Je veux dire que je comprendrai ce que ça veux dire.

Je ne sais pas si tous les français le comprennent, je n'en sais rien, mais il me semble que oui.

https://www.routinologist.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7564
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Oui. C'est un héritage médiéval...
Comme l’hôpital des "quinze vingt"
mais je n'ai pas la moindre idée de la raison...
ça me semble venir de l'usage des tables d'abaque (sorte de boulier avec des jetons), mais... pourquoi cet ustensile de commerce aurait-il contaminé le langage courant ?

Utiliser la forme "septante" : je pense que ça peut se faire... après tout, si tu étais belge, cela semblerait normal, et c'est tout à fait compréhensible. Si l'éditeur n'aime pas, il n'en fera pas un cinéma (je pense). Il te dira de changer et c'est tout.
http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  403
   Âge  :  117
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


Pour ma part, je comprends "nonante" mais ça n'est pas à mes yeux du "français de France", mais du français belge ou suisse. Si je trouve "nonante" dans un livre, j'en déduirai que l'auteur est Belge ou Suisse ou bien que le livre se passe en Belgique ou en Suisse.

Pour ce qui est des années, j'ai toujours entendu dire les deux versions, je ne sais pas si l'une est plus correcte que l'autre, mais aucune des deux ne me choque ou me parait vieillie.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  137
   Âge  :  23
   Localisation  :  Sherbrooke
   Pensée du jour  :  World is mine
   Date d'inscription  :  10/10/2017
    
                         
Hiroko  /  Barge de Radetzky


Juste un détail, quand je dis "français de France", c'est qu'il y a plusieurs utilisations de la langue. Dans mon pays, au Canada, on dit "essencerie" ou "poste à gaz". Vous, vous dites "station-service" ou "station essence". En Suisse, ils disent "natel". Vous, vous dites "portable" ou "mobile". Pourtant, ça reste du français... mais différent.

En tout cas, je vous remercie pour vos réponses, c'est gentil. :bummies:
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t48261-hiroko
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4111
   Âge  :  37
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  J'improvise
   Date d'inscription  :  09/03/2013
    
                         
Coline  /  L'ivre de la jungle


Je suis française et je vis en Suisse depuis 10 ans. Je me suis habituée à plein d'expressions du coin, j'en ai adopté une bonne part, mais "huitante, nonante, septante", ça fait partie des choses auxquelles mon oreille ne s'habitue pas.

Ce n'est pas de la mauvaise volonté. A mes enfants, j'ai appris très tôt les tournures suisses, vu qu'ils devaient aller à l'école suisse (et d'ailleurs, aujourd'hui, si je leur dis "soixante-dix" ou autre du même style, ils me demandent de traduire, haha). Je crois que c'est justement parce que ça a été appris très tôt et rabâché tellement que ça me heurte toujours. C'est un truc très ancré.

Donc oui, un Français comprend septante, huitante et nonante, mais je crois qu'il aurait du mal à les utiliser quotidiennement s'il n'y est pas obligé.

Quant à "mille huit cents" ou "dix-huit cents", les deux sont exacts, mais en effet, le second sonne plus vieilli. Je n'utilise pas cette formulation pour ma part, ou vraiment rarement, mais j'ai toujours entendu mes parents l'utiliser.


 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  658
   Âge  :  118
   Date d'inscription  :  05/02/2017
    
                         
OrsonWilmer  /  Hé ! Makarénine


Mon esprit cartésien préférerait évidemment du septante, octante et nonante, mais en même temps, je trouve que c'est ce genre de petit détail qui donne cette saveur à notre langue, ce charme unique. Vu de loin, le français est une langue globalement propre et régulière (merci l'Académie), mais quand on regarde d'un peu plus près, pleine d'aspérités et de rafistolages.

Je sais que les youtubeurs comme Linguisticae trouvent que ça fait pédant, et qu'au nom de l'accessibilité et de la simplicité il faudrait éradiquer ces reliques du passé. Mais travaillant pourtant dans l'informatique, une langue trop lisse me donnerait l'impression de converser avec des ordinateurs. Ce n'est pas vraiment ça que je recherche en dehors de mon boulot.

Contribution sans doute un peu HS, désolé, mais c'était un sentiment comme ça que je souhaitais partager. Wink
http://orsonwilmer.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1520
   Âge  :  45
   Localisation  :  Avignon
   Date d'inscription  :  05/05/2015
    
                         
Alice de Castellanè  /  Roland curieux


Il est à noter qu'en Provence l'usage de septante, huitante et nonante était encore courant à l'oral il y a quelques générations.

Et aussi : avant l'arrivée de l'informatique dans les bourses à la criée, les agents utilisaient uniquement septante, huitante et nonante afin d'éviter les mauvaises interprétations.

C'était la minute #Capello
http://alicedecastellane.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  752
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  Pantagruélisme : vous entendez que c'est certaine gaieté d'esprit confite en mépris des choses fortuites
   Date d'inscription  :  01/08/2015
    
                         
Nedjma  /  Blanchisseur de campagnes


J'ai toujours utilisé "soixante-dix", etc. Du coup, ce sont ces nombres qui me paraissent naturels même s'ils ne sont pas logiques ! Razz
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  278
   Âge  :  36
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  18/03/2016
    
                         
Menerva  /  Autostoppeur galactique


Hiroko a écrit:
Est-ce que les autres pays francophones (y compris en Afrique) doivent s'adapter à la langue de l'Académie française de Paris ?
Je pense que les autres pays font bien comme ils veulent... Wink

Tout a été dit je pense, je noterai juste que le français n'est pas le seul, en anglais aussi il y a des variantes niveau chiffres : pour 1900 ils peuvent dire "nineteen hundred" (soit "dix-neuf cent"), ou "one thousand nine hundred". ("nineteen hundred" est il me semble plus usité, sans doute parce que plus court)
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5460
   Âge  :  28
   Localisation  :  Montréal
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


Pour les années, je ne sais pas l'expliquer, mais je dirais volontiers "Dix-sept cent quatre-ving-neuf" ou "dix-neuf cent douze", mais certainement pas "Dix-neux cent quatre-vingt-dix-neuf". Ca ne sonne bien dans ma tête que pour les dates anciennes ; peut-être justement parce que c'est une forme vieillie qu'on a l'habitude de lire ou d'entendre dans des textes d'époque / des reconstitutions.
http://timslam.blogspot.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  61
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  26/09/2017
    
                         
Evanore  /  Clochard céleste


J'avais lu dans une encyclopédie de maths, qu'auparavant certains peuples comptaient en base 20, comme les celtes.
La langue française, ayant des origines celtes, a conservé quelques traces de ce système de numération.
C'est pour cela qu'on prononce 80 quatre-vingts, car c'est : 4*20, ou 90 quatre-vingts dix  (90=4*20+10).

Je viens d'aller voir sur Wikipédia, il y a pas mal d'informations à ce sujet: Système vicésimal
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  41
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Gloire de son pair


Intéressant, mais, en revanche, ça n'explique pas soixante-dix ni quatre-vingt dix en tant que la dizaine inférieure plus dix! Shocked

A notre que tout cela fait miroir avec les chiffres inférieurs à vingt, où chacun a son propre nom jusqu'à seize, puis ça devient brusquement "cartésien" par l'application d'une logique immuable (enfin, trois fois seulement): dix suivi du nombre qu'il faut additionner. Comme si seize et soixante étaient des limites au-delà desquelles on ne peut continuer de compter (jusqu'à vingt ou jusqu'à cent) avec la même méthode.
https://lestresrichesheuresdelagalaxie.wordpress.com
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Les nombres en français de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-