PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 [Langue/Style] Aide pour les temps d'une phrase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  88
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  15/03/2017
    
                         
bepassionate  /  Pippin le Bref


Bonjour à tou(te)s !

J'espère ne pas être dans la mauvaise rubrique...

Voilà, dans le manuscrit que je suis en train de peaufiner, il y a une phrase qui me fait m'arracher les cheveux concernant la conjugaison des temps (peut-être à force de lire et relire... et relire...). Du coup, j'aurais bien aimé un petit coup de pouce de la part de ceux et celles qui sauraient m'éclairer.
Je vous mets un petit passage. Ce qui est en gras, c'est là où je sens bien que ça ne va pas concernant les temps, mais je n'y arrive pas... je suis perdue.... :

"M’entendant passer devant chez elle, elle leva la tête et me sourit légèrement en m’adressant un « bonjour » peu amical. Pour toute réponse, je lui souris brièvement à mon tour. En réalité, c’était tout ce que je trouvais à faire : elle était la première personne qui m’avait adressé la parole dans cette nouvelle ville et je ne la connaissais pas. De plus, la froideur de sa salutation avait réussi à me mettre mal à l’aise."

C'est un petit help ! Merci à vous
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  118
   Date d'inscription  :  05/02/2017
    
                         
OrsonWilmer  /  Hé ! Makarénine


Proposition :
"M’entendant passer devant chez elle, elle leva la tête et me sourit légèrement en m’adressant un « bonjour » peu amical. Pour toute réponse, je lui souris brièvement à mon tour. Je n'avais rien trouvé de mieux à faire : je ne la connaissais même pas, et pourtant ce fut la première personne à m'avoir adressé la parole dans cette nouvelle ville. De plus, la froideur de sa salutation avait réussi à me mettre mal à l’aise."
http://orsonwilmer.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  255
   Âge  :  29
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Terre. Brûlée. Au vent.
   Date d'inscription  :  18/01/2017
    
                         
Tiphs  /  Autostoppeur galactique


Pareil que Yahiko, je remplacerais tout simplement "qui m'avait adressé la parole" par "à m'avoir adressé la parole".
Pour moi, c'est la seule lourdeur ("qui" alors qu'il y a déjà un "que" juste avant, + encore un auxiliaire). Changer le reste de la phrase ne me semble pas pertinent et relève davantage d'une question de goût Smile
http://www.tiphs-art.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  137
   Âge  :  24
   Localisation  :  Sherbrooke
   Pensée du jour  :  World is mine
   Date d'inscription  :  10/10/2017
    
                         
Hiroko  /  Barge de Radetzky


Enlève le "s" a "trouvais" pour utiliser le passé simple.
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t48261-hiroko
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  101
   Localisation  :  Rennes
   Pensée du jour  :  Aujourd'hui est un beau jour pour penser.
   Date d'inscription  :  12/10/2017
    
                         
Shako  /  Homme invisible


Bonjour,
J'ai noté deux problèmes de conjugaison, l'un de concordance des temps, et l'autre... aussi, mais dans l'autre sens.
Je simplifie :
"Je la vis, je la reconnus. Je ne savais pas quoi faire, je décidai de lui parler."
Ça passe bien, un des verbes est à l'imparfait, c'est effectivement nécessaire pour signaler, les actions qui durent (ou qui sont habituelles), par rapport à celles qui sont instantanées.
Note : désaccord complet avec Hiroko :
 
Mais le problème dans ton exemple, est que tu fais part de l'hésitation après coup, tu t'affranchis de la chronologie (je parierais même que c'est apparu en modifiant le texte d'abord écrit correctement).
Ce qui donne
"Je la vis, je la reconnus, je décidai de lui parler. Sur le coup, je ne savais pas quoi faire."
Et là ça cloche effectivement, question temps, parce que pour traiter d'une antériorité dans le passé il faut transformer l'imparfait en plus-que-parfait.
"Je la vis, je la reconnus, je décidai de lui parler. Sur le coup, je n'avais pas su quoi faire."
Dès le verbes suivants, dans ton exemple, tu mets bien le plus-que-parfait ("avait adressé", "avait réussi"), il faut donc le faire dès le verbe trouver, "j'avais trouvé" au lieu de "je trouvais", même si l'antériorité est légèrement moins grande, c'est quand même une réflexion faite au passé sur une chose venant de se produire.

Et maintenant, le deuxième problème
Dans le dernier livre que j'ai lu, l'auteur garde le maximum de verbes au présent quand ils ne représentent pas des choses qui se sont déroulées dans le passé. La concordance des temps est inutile quand elle ne porte aucun sens.
Mon auteur écrit donc "Il trouvait que les arbres étaient beaux" mais "Il trouvait que la vie est trop courte". Qu'est-ce qui justifierait un "la vie était trop courte", ce n'est pas du passé, c'est une généralité.
Et quand nous avions soif, "c'est à boire qu'il nous fallait" ou "c'était à boire qu'il nous fallait" ?
On a le choix, et personnellement je réserve le passé au passé, et je garde le présent pour les généralités et les simples constructions grammaticales.
D'où mon conseil : Remplacer "c’était tout ce que je" par "c'est tout ce je".

Ce qui modifie donc simplement
En réalité, c’était tout ce que je trouvais à faire
en
En réalité, c’est tout ce que j'avais trouvé à faire
La première modification est optionnelle, la deuxième nécessaire. Il n'y a aucun autre problème de conjugaison ou de temps dans le reste de la phrase.

Note : Pas trop d'accord avec TIPHS:
 
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  88
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  15/03/2017
    
                         
bepassionate  /  Pippin le Bref


Coucou !

Merci à vous tous Smile

Effectivement, après réflexion, je pense que ce que dit "Shako" est correct.

Je pense donc mettre "c'était tout ce que j'avais trouvé à faire" (j'avais d'ailleurs beaucoup hésité pour ce plus-que-parfait). Par contre, je vais laisser le premier temps à l'imparfait, pour ma part Wink

Et pour "qui m'avait adressé", je me tâte à le changer en "à m'avoir adressé", j'hésite maintenant lol car c'est vrai qu'avec à la fois "que" et "qui", cela fait peut-être un peu lourd.

En tout cas, merci d'avoir éclairé mes neurones fatigués lol


Dernière édition par bepassionate le Mer 18 Oct 2017 - 12:47, édité 1 fois
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  88
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  15/03/2017
    
                         
bepassionate  /  Pippin le Bref


Re- J'en profite pour une dernière petite phrase qui me chiffonne, après promis, j'arrête là ^^

Mon manuscrit est à l'imparfait avec les actions brèves au passé simple (tout ce qu'il y a de plus classique, bien sûr en respectant la concordance des temps), mais la phrase ci-dessous en gras me dérange  scratch  je ne sais pas pourquoi.

"Fréquemment dans la nuit, je me réveillais en sursaut avec toujours cette sensation de manquer d’air. "

Est-ce correct de mettre le verbe à l'imparfait pour dire que le personnage se réveille plusieurs fois dans la nuit (d'où le "fréquemment") et non à un moment précis ?
Et à l'action d'après, il se réveille cette fois pour de bon avec des péripéties qui s'en suivent, donc le passé simple.

Merci à vous


Dernière édition par bepassionate le Mer 18 Oct 2017 - 14:12, édité 1 fois
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  118
   Date d'inscription  :  05/02/2017
    
                         
OrsonWilmer  /  Hé ! Makarénine


Pour moi, l'imparfait est correct. C'est plus le passé simple qui me chiffonnerait.
http://orsonwilmer.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  814
   Âge  :  34
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Je mettrais également à l'imparfait. C'est une habitude, le passé simple est pour une action unique.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  88
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  15/03/2017
    
                         
bepassionate  /  Pippin le Bref


Super, merci à vous Yahiko et Tengaar Wink

Vous êtes tous très gentils ! Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  88
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  15/03/2017
    
                         
bepassionate  /  Pippin le Bref


Bonjour à tous !!

J'ai de nouveau besoin de votre aide, les amis !!! Je suis totalement perdue  Neutral  pour quelques temps dans les phrases ci-dessous (niveau concordance des temps, pfiou  scratch ) :

Phrase 1 = "Qu’est-ce qu’il m’avait pris de penser qu’il aurait pu s’agir de quelqu’un d’autre ?" => d'après la concordance des temps, après un temps au passé dans la principale, mettre le verbe de la subordonnée au conditionnel implique que c'est une action postérieure, or là, j'ai un gros doute, je ne sais pas vraiment si ce serait plutôt antérieur ou simultané... (le personnage a entendu qu'on l'appelait et quand il découvre que ce n'est pas la personne à qui il pensait, il se pose cette question). Seulement si je mets du plus-que-parfait "qu'il s'était agi", ça ferait bizarre, non ?

Phrase 2 = "j’aurais tant préféré que ce fût cela" => le subjonctif me chiffonne là...  Je sais que pour une action antérieure, on met du plus-que-parfait ==> remplacé par du passé du subjonctif MAIS "j'aurais tant préféré que ç’ait été cela" me semble trop bizarre !!

Phrase 3 = "Si ma mère était rentrée, je ne l’aurais pas entendue, toutefois je doutais qu’elle le fût au vu des kilomètres..." => ici, ce serait plutôt simultané, donc l'imparfait du subjonctif convient, OR comme on sait qu'on peut le remplacer par du présent, cela donnerait "qu'elle le soit" . Seulement, cela me paraît une faute, si on considère le début de ma phrase au passé. Qu'en dites-vous ?

Et enfin, Phrase 4 = "Si elle avait dit vrai, je devais le faire" => normalement, le "si" hypothétique à l'imparfait ou plus-que-parfait implique du conditionnel, OR ici, je ne sais pas si je dois mettre "devrais". Car il n'est pas question d'un "peut-être", mais bel et bien que, de toute façon, le personnage va faire l'action. Donc est-ce bon de laisser un imparfait dans la subordonnée ?

Si vous pouviez m'aider et m'éclairer, je vous en remercie énormément !!! Very Happy
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  51
   Âge  :  28
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  20/02/2016
    
                         
Aquillaa  /  Clochard céleste


bepassionate a écrit:
En réalité, c’était tout ce que je trouvais à faire : elle était la première personne qui m’eût adressé la parole dans cette nouvelle ville et je ne la connaissais pas.

Ne serait-on pas dans un cas de plus que parfait du subjonctif ? (C'est une question.)
https://ggguyot.wordpress.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  538
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  01/12/2016
    
                         
Aquae  /  Gloire de son pair


Hello !
J'ai l'impression que tu te casses la tête pour rien avec des temps compliqués ^^
Je dis peut-être des bêtises mais à l'instinct, j'écrirais :
Phrase 1 : "Qu’est-ce qu’il qui m’avait pris de penser qu’il aurait pu pouvait  s’agir de quelqu’un d’autre ?"
Phrase 2 : "J’aurais tant préféré que ce fût c'eût été cela" (j'ai un petit doute quand même)
Phrase 3 : ce que tu as écrit me semble correct (par contre, j'ai l'impression qu'il manque un complément de temps du type "si ma mère était rentrée à cet instant-là..." Enfin, sans, ça fait un peu bizarre, mais c'est peut-être parce qu'elle est sortie de son contexte !)
Phrase 4 : le "si" n'implique du conditionnel que pour le verbe qui suit immédiatement, pas pour le reste de la phrase Wink Donc tu peux laisser "devais" !
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Langue/Style] Aide pour les temps d'une phrase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-