PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
 

 L'écriture inclusive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  509
   Âge  :  48
   Localisation  :  ardèche
   Date d'inscription  :  29/05/2016
    
                         
pehache  /  Gloire de son pair


(Tu as écouté le lien que j'ai proposé ?)
En toute bonne foi, je pense le mot "écrivain" comme neutre, "Yourcenar est un grand écrivain", par ex. Je ne vois pas l'intérêt de préciser la couleur, l'origine ethnique, le sexe ou les préférences sexuelles d'un écrivain, il me semble que c'est le réduire à ce qu'il n'est pas.
Percival Everett dit des choses très drôles -et très justes, je crois- sur ce thème.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5407
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Pourquoi le ferait-on pour à peu près tous les noms de métiers, sinon pour les métiers prestigieux et desquels les femmes ont été exclues ? C'est à peu près aussi absurde que de s'indigner du mot "infirmière", et pourquoi pas "infirminoir, infirmihomo"...


Poésie - Miettes - Elèves - Nouvelles - Thèse
En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2949
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Pehache, pourquoi "écrivaine" te semble plus resserré autour de la féminité qu'un mot comme "passante" ou "vendeuse" ou "surveillante" ? Est-ce que ça découle d'une sacralisation du métier d'écriture, ou du fait que cela n'est pas courant à ton oreille ? De même, pourquoi y aurait-il moins d'intérêt à préciser le genre d'un.e écrivain.e que d'un.e commerçant.e ? Dans cette optique, ne faudrait-il pas plutôt neutraliser tous les noms communs ?
Cette conception du mot féminin comme précision superflue va parfaitement de paire avec celle du masculin comme neutre. Et lorsqu'un écrivain se révèle être un homme, ça n'étonne personne. Mais lorsqu'un écrivain se révèle être une femme, on est toujours un petit peu surpris. Or le féminin EXISTE. Ce n'est pas un ajout ou une précision, ça ne devrait pas l'être plus que le masculin. C'est simplement la condition de la moitié de l'humanité. Et ce ne serait en rien une réduction si l'on n'en faisait pas une exception, une précision.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  544
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  01/12/2016
    
                         
Aquae  /  Gloire de son pair


(J'ai écouté ton lien, mais à moins que j'aie manqué un morceau, l'allusion à "certaines luttes féministes" dure moins de cinq secondes et n'apporte pas grand-chose au débat actuel scratch )
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  290
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  24/09/2017
    
                         
dartyXXXI  /  Adjointe sérénissime à la modération reconnaissante


Ok !

Le sujet était plus intéressant, j'ai lu des posts en entier !!

merci
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  509
   Âge  :  48
   Localisation  :  ardèche
   Date d'inscription  :  29/05/2016
    
                         
pehache  /  Gloire de son pair


Aquae.
Il dit pourtant assez clairement pourquoi les questions de genre, de féminisme, etc. ont pris la place dans "la pensée de gauche" des questions, plus radicales et plus gênantes, de luttes de classe.
La référence à Pride est notamment éclairante face aux combats isolationnistes.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5407
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Plus radicales et plus gênantes ? C'est sans doute une plaisanterie ?


Poésie - Miettes - Elèves - Nouvelles - Thèse
En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2685
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


C'est pas comme si les systèmes d'exploitation, que ce soit le capitalisme comme le patriarcat, ne s'articulaient pas, n'étaient pas en pleine interdépendance, ne se nourrissaient pas mutuellement et n'évoluaient pas l'un en fonction de l'autre à travers les époques et les sociétés...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5407
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Ca par contre ce n'est pas tout à fait vrai (en tout cas pas universellement), puisqu'on constate que même dans des sociétés constituées de petits groupes humains, et dans lesquelles les relations sont assez peu hiérarchisées (pas de classes sociales, pas de chefs), la discrimination des femmes est tout aussi violente que dans des sociétés fortement hiérarchisées. Godelier en parle, je ne sais plus où...


Poésie - Miettes - Elèves - Nouvelles - Thèse
En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1290
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Tentatrice chauve


Faut avouer qu'au XXIe siècle tout le monde s'en fout de la lutte des classes à part quelques gauchistes illuminés
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2685
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Je n'ai jamais dit que le patriarcat n'existait pas avant le capitalisme, je dis que depuis la montée en puissance du capitalisme, ces deux systèmes d'exploitation se sont nourris l'un de l'autre pour se développer mutuellement.

La famille "bourgeoise" (selon la phraséologie marxiste classique, ça ne signifie pas la classe sociale, mais pour dire la famille dans une société dominée par la bourgeoisie) a pour rôle la reproduction de la force de travail, et pour ca elle a besoin de s'appuyer sur l'exploitation de la femme par l'homme: pour tenir la maison, élever les enfants, préparer à manger, faire les tâches ménagères...

Et le capitalisme avait besoin de cette exploitation de la femme par l'homme, parce que sinon, en plus du salaire, les patrons auraient dû fournir ces services eux-mêmes à leurs salariés...

Et quand je dis que ça évolue en interdépendance, c'est parce que bien entendu, le rapport salarial n'est pas le même qu'en 1848 ou en 1909 par exemple, avec plus de femmes qui travaillent, d'autres enjeux qui se posent comme le temps partiel imposé, la double journée de travail...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5407
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Bah, disons que d'une société à l'autre, les femmes sont fortement discriminées, et que ça s'illustre d'une certaine manière, celle que tu décris, dans la société capitaliste. Mais le démantèlement d'un tel type de fonctionnement social ne serait pas suffisant pour garantir l'égalité entre les genres, c'était juste une remarque comme ça (contre le vieux mythe de "luttons pour l'abolition du capitalisme d'abord, le féminisme est secondaire est ses vœux seront de toute façon exaucés avec l'abolition du capitalisme", mythe qui a la dent dure et qui a servi à justifier la relégation au second plan des femmes dans les luttes de gauche au XXème siècle)


Poésie - Miettes - Elèves - Nouvelles - Thèse
En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2685
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Pasiphae a écrit:
Bah, disons que d'une société à l'autre, les femmes sont fortement discriminées, et que ça s'illustre d'une certaine manière, celle que tu décris, dans la société capitaliste. Mais le démantèlement d'un tel type de fonctionnement social ne serait pas suffisant pour garantir l'égalité entre les genres, c'était juste une remarque comme ça (contre le vieux mythe de "luttons pour l'abolition du capitalisme d'abord, le féminisme est secondaire est ses vœux seront de toute façon exaucés avec l'abolition du capitalisme", mythe qui a la dent dure et qui a servi à justifier la relégation au second plan des femmes dans les luttes de gauche au XXème siècle)

Ce vieux mythe, c'est ce que je dénoncais justement, pas seulement en contredisant pehache ici ou qui que ce soit d'autre sur internet, mais surtout dans mon militantisme au quotidien...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5407
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Désolée si j'ai mal interprété ton message. Je n'étais pas sûre que tu faisais référence à l'implicite du message de pehache


Poésie - Miettes - Elèves - Nouvelles - Thèse
En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1508
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  29/05/2013
    
                         
plouf  /  Roland curieux


DC a écrit:
Pasiphae a écrit:
Bah, disons que d'une société à l'autre, les femmes sont fortement discriminées, et que ça s'illustre d'une certaine manière, celle que tu décris, dans la société capitaliste. Mais le démantèlement d'un tel type de fonctionnement social ne serait pas suffisant pour garantir l'égalité entre les genres, c'était juste une remarque comme ça (contre le vieux mythe de "luttons pour l'abolition du capitalisme d'abord, le féminisme est secondaire est ses vœux seront de toute façon exaucés avec l'abolition du capitalisme", mythe qui a la dent dure et qui a servi à justifier la relégation au second plan des femmes dans les luttes de gauche au XXème siècle)

Ce vieux mythe, c'est ce que je dénoncais justement, pas seulement en contredisant pehache ici ou qui que ce soit d'autre sur internet, mais surtout dans mon militantisme au quotidien...

parce que reprendre, éduquer, sur internet, ce n'est pas du militantisme quotidien ? Cela demande tout autant d'énergie que IRl.
http://lefauxrhum.forumactif.org/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 L'écriture inclusive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 24 sur 27Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-