PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 mon éditeur ne veut plus me publier !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  107
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  21/04/2013
    
                         
Licoupeille  /  Barge de Radetzky


Hello,

à mon tour de vous raconter ma mésaventure et surtout vous demander des conseils.

J'ai publié un roman chez un éditeur il y a deux ans. Communication hasardeuse, difficultés à me faire payer... enfin bon.

En juin dernier je lui envoie (un peu par dépit) un autre manuscrit qui lui plaît. On signe le contrat.

Et aujourd'hui en la relançant, elle me dit qu'elle a changé de ligne éditoriale et qu'elle veut plus publier ce livre ! Evil or Very Mad

Je n'ai pour l'instant pas répondu à son mail.

Question : je fais quoi ? quelles démarches ?

Pfff, c'est à vous dégoûter d'écrire...


 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3974
   Âge  :  37
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  J'improvise
   Date d'inscription  :  09/03/2013
    
                         
Coline  /  Sang-Chaud Panza


C'est rude, ça. Sad

Y a-t-il une clause dans ton contrat qui concerne une rupture de la part de l'éditeur ? Que propose-t-il, lui ?


 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  378
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  29/02/2016
    
                         
Fannuscrit  /  Tapage au bout de la nuit


Oui, tu dois avoir des infos dans ton contrat ... Sad
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3127
   Âge  :  105
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Didon de la farce


Très bizarre... et très incorrect également Evil or Very Mad

Il faut demander à l'éditeur des explications, si tu ne l'as déjà fait. Un contrat a été signé, il doit donc y avoir un recours possible (peut-être même un dédommagement ?) Il me semble que les CRL (centres régionaux du livre) peuvent renseigner/ conseiller les auteurs dans ce genre de cas... (et sinon, peux-tu révéler de quel éditeur il s'agit, même en MP ?)
http://alice-adenot-meyer.blogspot.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  467
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  08/05/2014
    
                         
amysdream  /  Pour qui sonne Lestat


Ha oui, coup dur... Sad

Je dirai comme les autres, regarde ton contrat tu dois avoir une clause.

Sinon, des explications se serait pas mal. C'est la moindre des choses quand même. D'autres auteurs sont concernés ? Sinon, j'admets qu'il serait intéressant de savoir de qui il s'agit même par MP.
http://mchevalier.canalblog.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  280
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
sosotess  /  Autostoppeur galactique


Moi aussi je serais curieuse de connaître le nom de cette ME qui n'honore pas ses engagements. Ce n'est vraiment pas respectueux !
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  107
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  21/04/2013
    
                         
Licoupeille  /  Barge de Radetzky


demandez à Delf...

Je ne trouve rien dans mon contrat...
ce paragraphe ?

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  196
   Âge  :  28
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Terre. Brûlée. Au vent.
   Date d'inscription  :  18/01/2017
    
                         
Tiphs  /  Tycho l'homoncule


Dans la mesure où ton éditeur a explicitement mis par écrit le fait de ne plus vouloir te publier, pour moi, il n'est pas question d'attendre dix-huit mois pour récupérer tes droits : un recommandé avec accusé de réception reprenant les éléments de votre conversation fera l'affaire.
Si tu veux faire les choses bien, n'hésite pas à demander conseil à un juriste pour savoir comment le rédiger (il existe des consultations gratuites une fois par mois dans chaque département), et préviens ton éditeur qu'il recevra ce courrier.

C'est clair que ce n'est pas correct. Le premier éditeur avec lequel j'ai signé a fermé avant de pouvoir me publier, mais il veut faire en sorte de me "refiler" à quelqu'un d'autre pour ne pas que je me retrouve sans rien. Dans ton cas, je trouve que ça serait la moindre des choses. Si le souci vient vraiment d'un changement de ligne éditoriale, ton roman a sa place ailleurs, et il peut t'aider.
http://www.tiphs-art.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  544
   Âge  :  117
   Date d'inscription  :  05/02/2017
    
                         
yahiko  /  Gloire de son pair


J'imagine qu'il y a pire, mais c'est clair que c'est à minima, mal élevé.
https://plumeetroseau.blogspot.fr/ En ligne
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  107
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  21/04/2013
    
                         
Licoupeille  /  Barge de Radetzky


Tu as raison, il y a pire... Auteur, ce n'est pas mon métier, je n'ai pas besoin de l'argent pour en vivre.

Mais quand même, se faire publier est un tel combat que là, ça fait ch...

Concernant le juriste je note l'idée mais je suis dans la cambrousse, la ville est à 2h d'ici...

Je voudrais surtout leur faire comprendre mon mécontentement en réclamant mon à-valoir.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  196
   Âge  :  28
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Terre. Brûlée. Au vent.
   Date d'inscription  :  18/01/2017
    
                         
Tiphs  /  Tycho l'homoncule


Aïe, si l'éditeur ne t'a encore rien versé, je pense que tu peux t'assoir sur l'à-valoir pour ce roman. À moins d'engager une procédure judiciaire pour abus ou je ne sais quoi, mais ça demande du temps et de l'argent, pas sûr que ça en vaille la peine.

Si tu ne peux pas te déplacer chez un juriste, essaie tout simplement de demander de l'aide à des auteurs qui ont déjà vécu des situations similaires, ou mieux, à la Charte. Si tu ne connais pas cette dernière, il s'agit d'une association destinée à informer et défendre les droits des auteurs et illustrateurs, principalement jeunesse, mais tout le monde peut y adhérer et y trouver des conseils. Plusieurs de mes connaissances y sont et elles ont déjà pu bénéficier d'une aide juridique par téléphone, ils sont très efficaces.

Au cas où tu te retrouves coincée, on sait jamais, ça peut t'être utile Smile
http://www.tiphs-art.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  544
   Âge  :  117
   Date d'inscription  :  05/02/2017
    
                         
yahiko  /  Gloire de son pair


Licoupeille a écrit:
Je voudrais surtout leur faire comprendre mon mécontentement en réclamant mon à-valoir.
Si tu ne souhaites pas réellement devenir auteur, pourquoi ne dévoiles-tu pas le nom de la maison d'édition indélicate. Cela permettrait à d'autres auteurs de s'en méfier. Tu leur rendrais ce service, et ça servirait de petite punition à la maison d'édition, à mon sens.
https://plumeetroseau.blogspot.fr/ En ligne
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  107
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  21/04/2013
    
                         
Licoupeille  /  Barge de Radetzky


Tiphs a écrit:
Aïe, si l'éditeur ne t'a encore rien versé, je pense que tu peux t'assoir sur l'à-valoir pour ce roman. À moins d'engager une procédure judiciaire pour abus ou je ne sais quoi, mais ça demande du temps et de l'argent, pas sûr que ça en vaille la peine.

Si tu ne peux pas te déplacer chez un juriste, essaie tout simplement de demander de l'aide à des auteurs qui ont déjà vécu des situations similaires, ou mieux, à la Charte. Si tu ne connais pas cette dernière, il s'agit d'une association destinée à informer et défendre les droits des auteurs et illustrateurs, principalement jeunesse, mais tout le monde peut y adhérer et y trouver des conseils. Plusieurs de mes connaissances y sont et elles ont déjà pu bénéficier d'une aide juridique par téléphone, ils sont très efficaces.

Au cas où tu te retrouves coincée, on sait jamais, ça peut t'être utile Smile

J'ai envoyé un mail à la Charte, non pour espérer qqch mais pour les prévenir. Je sais qu'ils avaient déjà écrit à cet "éditeur" pour d'autres problèmes.

D'après un ami du métier, ce genre de choses arrive, y compris avec les grandes ME...

A ceux qui m'envoient des MP, j'attends un peu et je donnerai évidemment le nom de cette MEsur ce fil (teasing), que vous ne viviez pas la même chose.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  337
   Âge  :  57
   Localisation  :  Liège
   Date d'inscription  :  19/11/2014
    
                         
smicky  /  Tapage au bout de la nuit


Il faut aussi voir comment les contacts se sont déroulés depuis  2-3 ans
J'ai l'impression que,  depuis un certain temps, tu dénigres cette ME.
Tout finit pas se rapprendre un jour ou l'autre, surtout quand on critique haut et fort.
C'est peut-être une manière diplomate de couper les ponts avec quelqu'un avec qui elle ne peut ni veut plus travailler
https://berdellages.wordpress.com/2017/03/23/pudu-a-disparu/
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  107
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  21/04/2013
    
                         
Licoupeille  /  Barge de Radetzky


edit : je t'avais écrit un long message mais je me suis censuré.

Je vais attendre que cette histoire soit définitivement réglée et après je viendrai vous expliquer ce qui cloche.

 

 mon éditeur ne veut plus me publier !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-