PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 [Personnage] Cacher au lecteur qu'un personnage est mauvais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  280
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Suis le fil de ma métaphore !
   Date d'inscription  :  12/02/2013
    
                         
La Main Noire  /  Autostoppeur galactique


Ahah, excellente question, d'autant que personnellement, je me pose souvent l'inverse ("comment faire pour que mon lecteur comprenne, sans que le personnage ne le sache encore, que ce gars là lui veut du mal ?") !
Tout le monde t'a déjà très bien répondu et donné de bonnes idées, mais personnellement, j'ajouterai que si Camille reste persuadée, au final, que Selassie est bon, ton lecteur le sera aussi, puisque ton récit se fait de son point de vue. Et cela ne t'empêcherait pas de la faire douter sur la route, pour qu'ensuite des mots ou un événement la "rassurent", ce qui renforcerait la conviction du lecteur mais en distillant, peut-être, un futur indice de relecture, le fameux "ah, mais oui, c'est vrai que... !". Ce petit truc qu'il faut trouver pour éviter de frustrer le lecteur, effectivement, et faire de ton récit une belle manipulation dans laquelle on s'est fait prendre, malgré les petits "warnings" Wink
http://arcanesduscriban.wordpress.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1210
   Âge  :  27
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Je crois ne pas avoir lu ça sur le topic (je peux me tromper) mais j'ai un dernier conseil :

Ce n'est pas grave si 15% des lecteurs pigent que quelque chose cloche avec le compagnon du héros. Ou 25%. Tu peux peut-être t'inquiéter si tu dépasses 50%. Les gens n'ont pas tous la même sensibilité aux "choses qui clochent", aux indices que tu vas mettre dans ton récit pour préparer le terrain sur la trahison rétrospective du compagnon. Ce sont des choses qui arrivent, et tant que toute ton histoire ne repose pas sur ce twist mais propose d'autres éléments intéressants, ça ne devrait pas être un problème.



Blāūg
http://anowan.blogspot.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  25
   Localisation  :  Au-dessus des fleurs
   Pensée du jour  :  C'est le printemps
   Date d'inscription  :  15/07/2016
    
                         
Dixie O'Near  /  Pippin le Bref


Wow, merci à tous d'avoir si bien répondu à ma question ! Very Happy

En vous lisant, je me faisais une idée vachement plus claire de comment mieux aborder Selassie, et j'en étais venu à la conclusion que j'allais le rendre un personnage méchant envers les autres, mais gentil et soumis avec elle. Tout simplement parce qu'il est le maître des lieux, donc il agit méchamment avec ses créatures, et qu'il manipule Camille pour la mener vers un destin tragique, le "trône", alors il la traite comme si elle était sa reine.

Le seul hic, c'est que je ne suis pas sûre si j'ai assez de personnages pour cacher mon jeu aux lecteurs correctement. J'ai seulement quatre personnages, et encore, là-dessus il n'y en a que deux, Camille et Selassie, qui soient vraiment utiles et détaillés. Est-ce que le lecteur, faute d'autre méchant vers qui se tourner, ne risque pas de comprendre que c'est Selassie ?
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  403
   Âge  :  117
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


Bonne question, je me pose exactement la même avec mon roman actuel. D'ailleurs, ça implique de se demander si'l y a forcément un "méchant" dans une histoire.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  72
   Âge  :  19
   Localisation  :  Sur son ordi, très probablement
   Pensée du jour  :  "Elle avait adoré Michaël plus que Dieu Lui-même"
   Date d'inscription  :  27/08/2017
    
                         
Circle of Justice  /  Clochard céleste


Ce que je vais dire a sûrement été dit mais bon, j'aime aider !

Dans mon roman, il s'agit de mon personnage principal qui tient ce rôle de manipulatrice cachée sous un masque de gentillesse. Après cela dépend de ce que tu souhaites faire : faut-il des indices qui mettent la puce à l'oreille du lecteur, tout comme je le fais avec elle en décrivant que certaines de ses réactions, par exemple, paraissent "peu naturelles" ou "forcées" ? Ou bien doit-on vraiment garder le mystère jusqu'au bout ?

Ce qui serait intéressant aussi serait de faire évoluer le personnage. Il semble naïf au départ puis son caractère change au fur et à mesure des pages jusqu'à ce qu'il révèle doucement son rôle. Ça fait monter l'angoisse dans l'esprit du lecteur qui ne sait pas sur quel pied danser avec lui, et rien de tel que la crainte dans un roman d'horreur !

Après, si vraiment on doit ne le savoir qu'à la toute fin, alors fais-le agir comme quelqu'un de "gentil" le ferait. Un caractère aimable, toujours prêt à l'aider quand elle a des ennuis (qui l'empêcheraient de terminer sa quête, évidemment Smile). Le lecteur apprendrait à lui faire confiance, trop peut-être, puis serait poignardé dans le dos au cours des dernières pages.

Voilà les quelques conseils que je pouvais te donner xD Désolée si ce n'était pas très utile, je fais au mieux Very Happy
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Personnage] Cacher au lecteur qu'un personnage est mauvais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-