PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 

 Privatisation du forum Edition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Faut-il privatiser le forum Edition ?
Oui, en totalité ou en partie
64%
 64% [ 47 ]
Non
36%
 36% [ 27 ]
Total des votes : 74
 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2405
   Âge  :  26
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Guère épais


Ouais, mais bon, se présenter d'abord à l'accueil, c'est pas la mort. Ensuite, il est toujours temps de partager son parcours. Y'en a qui viennent vraiment en mode pépouze, sans se soucier des règles. Des règles pas bien compliquées d'ailleurs, suffit de prendre le temps de les lire.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4064
   Âge  :  37
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  J'improvise
   Date d'inscription  :  09/03/2013
    
                         
Coline  /  L'ivre de la jungle


sosotess a écrit:
Je comprends, Quod. Ceci étant, certaines interventions seraient profitables à tous. Je pense à un édité récemment chez Gallimard qui ne semblait pas faire sa pub mais plutôt raconter humblement son parcours. J'avais très envie de connaître la suite, mais il a été rappelé à l'ordre et j'ai trouvé ça dommage de se priver de son expérience.

Le fait qu'il se soit désinscrit immédiatement après que je lui ai poliment rappelé les règles (qu'il avait lues, et sciemment outrepassées) pose quelques doutes sur l'humilité de sa démarche, au contraire. Cela m'a également déçue, car son histoire ne semblait pas banale, mais c'était son choix.

Il voulait parler de lui, soit. Mais le récit d'une publication chez Gallimard, en termes de partage d'expérience sur un forum destiné à de jeunes auteurs, n'est pas plus utile que celui d'une publication chez un éditeur à compte d'auteur (surtout si l'on prend en compte que le risque d'être publié en compte d'auteur est bien plus grand que la chance d'être publié chez Gallimard). Je ne vois pas au nom de quoi être publié dans une maison d'édition où l'on n'a quasi aucune chance d'être publié devrait offrir un passe-droit. Ca sert le fantasme, mais n'a rien de pédagogique, en plus d'être injuste envers ceux qui respectent les règles.


 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  149
   Âge  :  49
   Date d'inscription  :  19/12/2016
    
                         
Dr Ray  /  Barge de Radetzky


De toutes façon, sur le net, celui qui veux trouver, trouve.
La "privatisation" permet juste d'éviter les "fâcheux" les plus simples. Quelqu'un qui se désinscrit après un seul post, alors qu'on demande juste de se présenter est un peu "suspect" (et parvenir ex nihilo a être édité chez Gaston me semble devoir être pris avec les pincettes d'usage - les poissons volants existant, mais ne constituant pas l'essentiel du genre*)

* J. Gabin dans "le président", de Verneuil je crois. Ce doit être de l'Audiard.
http://www.exobiologie.info
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
sosotess  /  Autostoppeur galactique


En l'occurrence, il s'était présenté. Il avait juste ouvert ensuite un post où il racontait son parcours. J'ai aussi été déçue qu'il se désinscrive, de la vexation sans doute

Mais ce n'est pas le sujet, retour au débat. Pour la privatisation ! Il y a des infos que j'ose à peine divulguer de peur qu'elles soient prises pour de l'indiscrétion.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Quod, ta réponse m'est en tous points absurde. Si chaque fois qu'on envoyait son manuscrit on se faisait un blocage de principe sur GalliGraSeuil, ce serait misérable
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4064
   Âge  :  37
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  J'improvise
   Date d'inscription  :  09/03/2013
    
                         
Coline  /  L'ivre de la jungle


Bosie a écrit:
Quod, ta réponse m'est en tous points absurde. Si chaque fois qu'on envoyait son manuscrit on se faisait un blocage de principe sur GalliGraSeuil, ce serait misérable

C'est ta réponse qui est absurde, elle ne fait référence à rien de ce qui est indiqué au-dessus.

La question n'est pas de faire un blocage sur Galligrasseuil.

La question est de savoir pourquoi être publié chez eux offrirait des passe-droits sur le forum. Je ne vois pas de raison à cela.

Le forum est ouvert à toutes les expériences éditoriales, pour peu qu'elles respectent le fonctionnement du forum. Ca paraît être une règle simple et juste.

Je pense que chacun peut imaginer quelles implications en termes de modération cela aurait, si on décidait soudain que les auteurs de certaines maisons s'expriment comme ils le veulent et d'autres non.


Dernière édition par Coline le Ven 21 Juil 2017 - 13:46, édité 1 fois


 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5653
   Âge  :  36
   Pensée du jour  :  "Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux."
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Quod  /  Pouyoute (© Birdy)


Bosie a écrit:
Quod, ta réponse m'est en tous points absurde. Si chaque fois qu'on envoyait son manuscrit on se faisait un blocage de principe sur GalliGraSeuil, ce serait misérable
Relis mon message, Bosie, ta réponse n'a vraiment aucun rapport...  Suspect

sosotess a écrit:
Je comprends, Quod. Ceci étant, certaines interventions seraient profitables à tous. Je pense à un édité récemment chez Gallimard qui ne semblait pas faire sa pub mais plutôt raconter humblement son parcours. J'avais très envie de connaître la suite, mais il a été rappelé à l'ordre et j'ai trouvé ça dommage de se priver de son expérience.
Certes, Sosotess, mais même avec des intentions désintéressées (ce qui reste à prouver, hein), la frontière est mince entre promotion de son livre (même involontaire) et retour d'expérience éditoriale.
Et même si c'est plus excitant d'entendre parler de quelqu'un qui a décroché un contrat chez Gallimard plutôt que chez la micro-maison d'édition de son bled, ça ne devrait pas être un facteur de discrimination pour contourner la règle des 100 messages.


 
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2405
   Âge  :  26
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Guère épais


En plus, on serait en droit de croire qu'un gonz qui a réussi à taper dans l'oeil de La sacrosainte maison soit capable de lire la charte du forum. On serait même tenté d'espérer qu'il fasse preuve de politesse.

Le mec débarque comme un pet, te raconte une histoire confuse, on comprend queud, Coline arrive "steup, va te présenter et participe au forum avant de débarquer comme un pet" (#LicencePoétique) et le mec s'offusque en…se désinscrivant.

Question aux nouveaux: il est si compliqué ça le forum ? Qu'est-ce qui vous chiffonne ?
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1335
   Âge  :  38
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Tentatrice chauve


Trois personnes viennent de voter.
C'était resté à 20 d'un côté, 31 de l'autre.
D'un coup, 22 à 32.

En ligne
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je fais parti des votes contre, et presque à ma propre surprise, puisque je suis attaché à la protection des récits que les gens font sur eux. Pourtant, il est une objection que je crois assez bonne, et qui est qu'aujourd'hui, il est si difficile d'être renseigné efficacement sur l'édition (pour plusieurs raisons fortes), il peut-être si traumatisant de rencontrer, lorsqu'on écrit, l'hermétisme de ce commerce, que je crois que l'on devrait permettre à tous de se renseigner sur le sujet, sans avoir à se dévoiler (et longuement et ardemment ! si l'on veut demander) pour s'approcher de ces discussions.

Pour cela même, je crois qu'on ne devrait pas obliger à publier un certain nombre de messages pour avoir accès aux commentaires là-dessus. Si quelqu'un pose problème, on l'écarte, voilà tout.

Et, que les gens se sentent responsables un peu, s'ils ont peur de la réception de ce qu'ils ont envie de dire, ils ne disent rien.
En ce qui concerne les éditeurs, et hormis les employés de communication et d'images, dans les grandes entreprises d'édition; je ne crois pas, pour tout dire, qu'ils prennent pour passe-temps de regarder ce qui est dit sur eux. La bulle dans laquelle nous sommes ici ferait presque penser que l'écriture quotidienne des amateurs a une quelconque importance aujourd'hui. (Et on pensera par la suite que la poésie se porte bien...) C'est surprenant !
Tout le monde se fiche de nous et nos petits commentaires, soyez-en certains.

Par contre, la majorité semble pour, et alors je crois qu'il faut s'y plier.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4064
   Âge  :  37
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  J'improvise
   Date d'inscription  :  09/03/2013
    
                         
Coline  /  L'ivre de la jungle


Citation :
Je fais parti des votes contre, et presque à ma propre surprise, puisque je suis attaché à la protection des récits que les gens font sur eux. Pourtant, il est une objection que je crois assez bonne, et qui est qu'aujourd'hui, il est si difficile d'être renseigné efficacement sur l'édition (pour plusieurs raisons fortes), il peut-être si traumatisant de rencontrer, lorsqu'on écrit, l'hermétisme de ce commerce, que je crois que l'on devrait permettre à tous de se renseigner sur le sujet, sans avoir à se dévoiler (et longuement et ardemment ! si l'on veut demander) pour s'approcher de ces discussions.

Il suffirait de s'inscrire pour avoir accès à toutes les infos. Je ne vois là rien d'ardent ni de laborieux. Wink

C'est la promotion de son itinéraire éditorial ou de son livre qui est soumise à la règle des 100 messages, pas la lecture.

Citation :
En ce qui concerne les éditeurs, et hormis les employés de communication et d'images, dans les grandes entreprises d'édition; je ne crois pas, pour tout dire, qu'ils prennent pour passe-temps de regarder ce qui est dit sur eux. La bulle dans laquelle nous sommes ici ferait presque penser que l'écriture quotidienne des amateurs a une quelconque importance aujourd'hui. (Et on pensera par la suite que la poésie se porte bien...) C'est surprenant !
Tout le monde se fiche de nous et nos petits commentaires, soyez-en certains.

Les faits récents, qui ont préludé à l'ouverture de ce topic, disent le contraire.


Dernière édition par Coline le Ven 21 Juil 2017 - 13:56, édité 1 fois


 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7395
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Citation :
que je crois que l'on devrait permettre à tous de se renseigner sur le sujet, sans avoir à se dévoiler (et longuement et ardemment ! si l'on veut demander) pour s'approcher de ces discussions.

Pour cela même, je crois qu'on ne devrait pas obliger à publier un certain nombre de messages pour avoir accès aux commentaires là-dessus. Si quelqu'un pose problème, on l'écarte, voilà tout.

Ce qui est interdit en-dessous de 100 messages, c'est de créer un JdB.
Poster dans le secteur édition est aussi autorisé que dans le reste du forum.
autrement dit =

> racine du secteur (sorte de fourre-tout, mais très intéressant)
on peut poster pour répondre & créer des sujets
> dans "Maison d'Edition"
on peut poster pour répondre & créer des sujets
- dans "Boite à outils"
on peut poster pour répondre & créer des sujets
> dans les JdB et dans après-edition
on peut poster pour répondre

En matière des trucs & infos utiles, je recommande aussi l'Ecritoire. Secteur ouvert sans autre limitation que l'accueil (ouais, c'est pour écrire, par pour éditer, mais y'a aussi moyen d'y filer un coup de main ou deux...)


Rolling Eyes on est pas sortis de l'auberge, vu le nombre de répondants à ce topic qui s'embrouillent entre la totalité du secteur & le sous-secteur des JdB, ou bien entre 100 posts pour un JdB et 100 posts pour poster


Et pis... Pour avoir 100 posts, il suffit
Spoiler:
 


Dernière édition par Séléné.C le Ven 21 Juil 2017 - 14:05, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  173
   Âge  :  25
   Localisation  :  Limoges
   Date d'inscription  :  16/03/2017
    
                         
phantomkansas  /  Tycho l'homoncule


Je suis pour. Si ça peut rassurer ceux qui publient, et si ça intéresse des personnes extérieurs: elles peuvent s'inscrire. Si ça les rebute, c'est que les informations ne les intéressent pas vraiment Smile

Après, je ne pense pas que ça va empêcher certaines maisons d'édition de venir fouiner.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Et bien, je vous demande pardon, je viens poster depuis une abstraction, qui est l'idée que je m'en étais fait. Quels sont les faits récents ? Parle-t-on de personnes s'étant inscrites pour faire de la publicité ?
C'est précisément l'exigence d'inscription pour avoir les informations que je pointe comme étant ce qui me dérange dans la démarche. Cela joue un rôle d'incitation, et on peut très bien n'en avoir pas envie, et c'est légitime, et ces informations étant extrêmement délicates à trouver ailleurs, les gens d'ici les ont - avec une pudeur, une peur qui peut se comprendre, nous empêcherions les autres ("Il faut être parmi nous" ?) de savoir ce qu'ils cherchent ? - L'alchimie fonctionne ainsi (pour prendre un exemple qui ne me fera pas hors la loi, la loi d'ici) ! ...

Y'a-t-il eu des éditeurs qui passèrent ici ? Je trouve ça bien coquet.

Quant à la limite de messages, je veux bien comprendre, et l'on peut bien s'inscrire pour vouloir parler de cela, quelle police, quelle redirection des priorités dans le sens que le veulent les initiés que d'exiger cent messages (et, je maintiens ce que vous réfutiez plus haut : c'est beaucoup. Si l'on s'intéresse - je prends mon cas - à la poésie par dessus-tout, il faut s'armer de patience !).
Je comprends et j'approuve les buts du forum. Beaucoup se présentent et disent "je viens surtout poster mes textes". Cela devrait nous déranger autant et bien souvent plus que celui qui veut, à travers l'aide de personnes de son cas, partager ses déambulations extrêmement délicates.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


De l'aveu de "ma" lectrice précitée, "nous connaissons bien JE". La maison est parisienne, petite mais courue. CQFD
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Privatisation du forum Edition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-