PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 

 Privatisation du forum Edition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Faut-il privatiser le forum Edition ?
Oui, en totalité ou en partie
64%
 64% [ 47 ]
Non
36%
 36% [ 27 ]
Total des votes : 74
 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6022
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  Je sais comme je parle, et le Ciel voit mon cœur,
   Date d'inscription  :  03/01/2010
    
                         
Lo.mel  /  Correcteur apolitique pour Sputnik


L'équipe discute actuellement avec Coline pour trouver le meilleur compromis sur la question.
(Mais il faut être réaliste, étant donné les vacances d'été qui arrivent pour presque tout le monde, nous ne prendrons pas de mesures avant quelques semaines, je pense).

Nous ne suivons pas tous forcément toutes les activités et demandes de la section édition (qui est un peu un forum dans le forum) mais nous faisons confiance à Coline et comptons sur elle pour mener cette réflexion préalable avec vous.


Mon n'sorte de roman : Pionniers, tentative d'une Âme      :rain:


Recette pour faire un bon livre :
1) Écrivez un mauvais livre ;
2) Recopiez le contraire.

Spoiler:
 
En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Alors, j'ai tout lu, et voici mon avis d'autrice étant venue chez les JE après avoir déjà été éditée, et donc avoir vu le milieu de l'édition d'abord puis les JE (ça peut donner une vision un peu particulière) :

Concernant la visibilité de l'espace "itinéraires éditoriaux" et son potentiel d'attirance de nouveaux membres :

Elle est très présente/il est réel. Il n'est pas nécessaire de s'inscrire pour suivre les discussions du forum sur les itinéraires éditoriaux, et j'ai d'ailleurs découvert les JE grâce à des copines qui m'ont parlé plusieurs fois de discussions qu'elles avaient vues ici dans cet espace précis, parce qu'elles donnaient des infos sur des maisons d'édition qu'on ne voit pas trop ailleurs, généralement, vu que la langue de bois se pratique beaucoup par ailleurs (et ces copines continuent d'ailleurs à m'en parler parfois alors que moi je suis inscrite et active ici et pas elles - mais elles suivent mieux que moi ^^). Donc oui, c'est visible et vu par des personnes extérieures, et oui ça peut être un élément donnant envie de s'inscrire au forum (c'est mon cas, et c'est justement ces échanges cool et décomplexés qui m'ont attirée). Donc privatiser cette partie serait limiter un peu ce phénomène de "lurkage" mais aussi perdre ce potentiel d'attrait.

Concernant le risque de bad buzz/se mettre mal avec un éditeur suite à des propos prononcés ici :

Il est réel. Pour tout dire, quand on vient de l'édition, il est même un peu affolant. Découvrir certaines discussions fait un peu l'effet de "wouhou, ça se lâche et pas qu'un peu par ici !" et c'est à la fois totalement effrayant et à la fois super rafraichissant parce que la langue de bois et la "com'" à tout prix dans le milieu de l'édition (et de l'auto-édition : chez tous les éditeurs/auteurs qui espèrent vendre, en fait), euh... il faut le dire, c'est vite étouffant, et je trouve génial qu'il y ait un espace frais et spontané comme ici, dans lequel les auteurs peuvent s'exprimer de manière aussi libre par rapport à leurs parcours éditoriaux et leurs vécus en tant qu'auteurs. C'est top ! Surtout que beaucoup de choses peuvent être dites sans que ce soit un souci pour autant pour l'éditeur/l'auteur, il ne faut pas exagérer : on peut sortir de l'omerta pour quasi tout, en fait, pour peu qu'on s'exprime de façon posée et sans accusations inadaptées, donc il y a vraiment une question de façon d'en parler plutôt qu'un devoir de silence, je trouve. De plus, je pense aussi, comme Dr Ray, que ce serait une bonne chose de sortir de ce devoir de silence auquel les auteurs pensent si souvent être forcés et que les éditeurs encouragent d'ailleurs facilement, parce qu'il faut le dire : ça ne profite qu'à l'éditeur. Que les auteurs échangent librement entre eux, sans se faire des secrets inutiles, sans se croire tenu forcément au silence est une très bonne chose pour chacun et peut contribuer aussi à faire évoluer positivement leur situation. Donc c'est très bien. Smile
Par contre, oui, effectivement, certains propos/certaines attitudes peuvent aussi donner une image négative qui rendront des éditeurs hésitants à signer avec l'auteur concerné, si vraiment il a trop dérapé. Concernant le côté "safe" des discussions de cette partie du forum, la privatiser pourrait donc aider Après, il ne faut pas se leurrer non plus : si elle est passée en privée pour les membres seulement, ça n'empêchera jamais les éditeurs ou simples lurkers de venir jeter un œil, c'est clair. Ce ne sera jamais totalement "secret". Par contre ça peut limiter les partages en mode drama/bad buzz à échelle large en dehors du forum, ça peut aussi offrir un contexte plus relax pour que chacun puisse s'exprimer sans se mettre un gros filtre à cause du stress, et ça peut aussi permettre de calmer les personnes qui voudraient faire du drama du fait de ce cadre "privé" dans lequel les propos sont émis : c'est à dire que, si un éditeur paye un scandale parce qu'il a lu quelque chose qui ne lui plaisait pas, l'auteur peut toujours arguer le fait que ses propos ont été émis dans un cadre privé et une section de forum accessible qu'à une partie restreinte des membres du forum qui doivent avoir posté au préalable tant de posts, etc. C'est beaucoup plus relax pour tout le monde que quand ça se fait en public. Donc, pour la tranquillité de chacun, ça peut être bien. Smile

Concernant la privatisation de l'ensemble de la section Edition-Autopublication ou non et l'éventuel intérêt publicitaire du fait de laisser une partie de ce forum en public :

Si on est dans une logique d'espace "safe", c'est bien toute la section parlant des rapports avec les éditeurs qu'il faudrait rendre privée, donc tout le forum édition puisque les discussions qui nécessitent de parler sans se mettre trop de barrières/qui pourraient mal passer auprès des éditeurs se trouvent dans toutes les sous-sections. Ça n'aurait pas de logique de privatiser seulement certaines et pas les autres. Quant à l'espace pub, franchement... il fonctionne hors JE ? Il y a une très belle dynamique chez les JE autours de ces topics qui rendent curieux de découvrir les autres et ce qu'ils écrivent, et c'est vraiment génial, pour ça, mais je n'ai pas du tout eu l'impression que ça s'exportait hors des JE. Loin de là. Ou, s'il y a une publicité qui peut se faire hors forum liée à ces topics, franchement, je ne vois pas dans quelle mesure elle pourrait être autre que fortement anecdotique. Il n'y a pas de raison de la garder publique dans un but publicitaire, en tout cas, dans la mesure où cet effet pub ne s'exerce qu'à l'intérieur du forum (ou quasi que - je veux bien penser qu'il a pu y avoir quelques exceptions), et auprès des membres visitant la section dédiée à l'édition.



Du coup... Perso, je n'ai pas de réponse à donner : les deux choix me semblent être intéressants, à leur manière, sans être parfaits. A titre personnel, si ça peut aider, j'ajouterais que j'ai déjà vu passer des posts qui m'ont donné envie d'inciter les auteurs à la méfiance concernant les éditeurs dont ils parlaient et je ne l'ai pas fait parce que, soyons sérieux : on ne peut pas dire ça en public (à moins que ce soit des grosses boîtes d'arnaque type édition à compte d'auteur avec frais cachés). Mais est-ce que je serais plus encline à le faire si les discussions liées passaient en privé sur le forum ?... Pas dit, en fait. Peut-être serais-je plus encline à m'exprimer, mais avec une énorme modération dans la manière de tenir mes propos.
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  274
   Âge  :  35
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  18/03/2016
    
                         
Menerva  /  Autostoppeur galactique


Séléné, malheureusement oui, si le nom du roman n'est pas dans le titre mais est dans les messages, il peut être référencé...

Merci lo.mel. On a toute confiance en Coline pour donner un avis juste et équilibré.

Valéry K., tu as sans doute raison pour le côté pub, je ne suis pas sûre qu'il marche beaucoup à l'extérieur. Mais bon, au cas où quelqu'un fait une recherche sur un livre d'un JE, cela peut être intéressant pour lui qu'il voit les critiques et prochaines dédicaces... Enfin, c'est aux auteurs concernés de donner leur avis.

Je note qu'on parle beaucoup des éditeurs, mais très peu du reste de l'éventuel lectorat du forum : les lecteurs curieux d'un livre JE, certains blogueurs/ médias qui feraient des recherches... je ne sais pas si c'est bien qu'ils voient tout, cela peut donner des détails sur tel auteur qui ne plairaient pas aux lecteurs, ou qui interrogeraient un blogueur/média...
Enfin, encore une fois, aux auteurs de donner leur avis, perso je suis très privée alors je ne compte pas donner de détails ici. En fin de compte j'ai lancé ce topic alors que je ne suis pas concernée... mais perso à chaque fois que je vois un auteur donner trop de détails sur les coulisses, je trouve ça intéressant, mais je pense immédiatement au fait que n'importe qui puisse le lire, surtout que JE est très bien référencé... et comme l'ont fait remarquer certains, je ne sais pas s'ils sont tous bien conscients de ce fait...

(ça me fait un peu penser à ce qu'on peut partager sur FB, en se disant que c'est pas bien grave, et puis après on apprend que des employeurs matent les profils des candidats et on se dit "m*rde, j'aurais peut être pas dû écrire que dans un an je pars en Australie" (sous entendu ils perdent leur temps en m'employant) ou "mettre cette photo de moi bourré"... ^^)

Après oui, même si c'était en privé n'importe qui peut s'inscrire, mais bon... ça ferait déjà une barrière ! et ça serait plus clair sur le côté "ces propos sont tenus en privés".
C'est comme dire : "ça sert à rien de mettre des panneaux 110 sur l'autoroute, les gens peuvent aller à 150 si ça leur fait plaisir !". C'est sûr, mais mettre un panneau montre bien que ça ne se fait pas d'aller au delà, ensuite chacun fait en conscience...


En passant, dans les réponses au sondage il y a un certain nombre de "non", mais est-ce que ce sont des "non" exprimés par certains des auteurs qui partagent leur parcours et l'assument, ou par de simples lecteurs qui passent dans le coin et ne sont donc pas directement concernés ? il aurait peut-être fallu que le sondage soit plus détaillé...
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  34
   Âge  :  28
   Localisation  :  6ème étage
   Date d'inscription  :  07/07/2017
    
                         
Atergo  /  Petit chose


Je pense que certains surestiment vraiment le caractère outrancier de leurs propos dans la section édition. Vous utilisez à plusieurs reprises l'exemple de l'éditeur qui tomberait sur un sujet et qui se rendrait compte que l'auteur a déjà démarché plusieurs maisons avant. Très sincèrement, et alors ? Je ne doute pas du fait que certains tiqueraient mais dans l'ensemble je pense que les éditeurs se contrefichent de ce point. Et s'ils tiquent là-dessus, vous devriez vous estimer heureux de ne pas travailler avec eux tant cette problématique est complètement ridicule.

Bien entendu que l'information, à l'heure du web, est trouvable par tout un chacun et, oui, les gens se privent rarement de ce pouvoir. Bien entendu qu'une prise de parole publique (sur le net ou non) est toujours, quoi qu'il arrive, une prise de risque. Je peux comprendre celles et ceux qui souhaitent limiter cette prise de risque. Mais, franchement, c'est d'une tristesse sans nom. Tout comme le fait qu'un forum indépendant se sente obligé de compartimenter l'information pour ne pas froisser quelques éditeurs à la marge qui s'offusquent pour des peccadilles.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Cette visibilité du forum est vraiment gênante:  un bien bel éditeur a refusé mon manuscrit alors que sa lectrice avait eu un coup  de coeur.  Selon ses  termes elle m'a "chaudement recommandé l'édition". Après discussion au comité de lecture  (5 personnes a ma.connaissance) il a été refusé  a une voix prêt. Jusque là tout est normal sauf que j avais pas été de main morte ici même sur l'éditeur, des années auparavant


Dernière édition par Bosie le Mer 19 Juil 2017 - 14:24, édité 1 fois
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Concernant les propos que peut tenir un auteur, je pense qu'il n'y a que 3 cas vraiment problématiques vis à vis d'un éditeur :
- la révélation de "cuisine interne" qui mettrait l'éditeur dans l'embarras (j'ai déjà vu des auteurs se faire recadrer pour ça),
- la critique de la ME pouvant s'apparenter à de la diffamation,
- l'auteur cassos ou "nid à problèmes" qui ferait se dire aux éditeurs qu'ils vont éviter de se récolter le boulet.
Tout le reste, normalement (je ne dis pas qu'il n'y ait pas des éditeurs "cassos" aussi), ne devrait pas poser souci. A la rigueur, raconter ses galères/soucis peut même être très bon, dans la mesure où ça crée une certaine proximité avec ses lecteurs/de l'empathie et que ça peut susciter des ventes (je connais notamment des auteurs qui sont le drama perpétuel et, visiblement, ça ne les empêche pas de vendre, loin de là).

Menerva a écrit:
ça serait plus clair sur le côté "ces propos sont tenus en privés"
Oui, ce serait vraiment "le" gros intérêt du passage en privé (le seul ?) : le fait que les propos qui pourraient dérager restent en privé/ne soient lisibles que par une démarche volontaire calme beaucoup les émois, généralement, en plus de protéger la personne les émettant puisqu'ils restent dans le cadre du "privé".
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  149
   Âge  :  49
   Date d'inscription  :  19/12/2016
    
                         
Dr Ray  /  Barge de Radetzky


Dans ce cas, Bosie, cela veux dire qu'un autre éditeur t'acceptera. Car ce qui compte, c'est le manuscrit.
Comment un éditeur pourrait-il "s'offusquer" de voir que d'autres ont été démarché avant lui ? C'est bien normal ! Se prennent ils pour l'alpha et l'omega de la littérature ? Faudrait-il démarcher un seul éditeur par manuscrit, avec "stupeur et tremblements", encore ?
Nous sommes faibles parce que nous sommes désunis.
http://www.exobiologie.info
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6022
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  Je sais comme je parle, et le Ciel voit mon cœur,
   Date d'inscription  :  03/01/2010
    
                         
Lo.mel  /  Correcteur apolitique pour Sputnik


Concernant les propos que chacun peut tenir :

(Bon, il y a ça d'une part : http://jeunesecrivains.superforum.fr/t34847-diffamer-n-est-pas-jouer )

Ensuite, même si l'on va tenter de faire le nécessaire pour cacher ce qui est cachable raisonnablement, la première mesure à prendre, c'est sûrement de se surveiller.

De toute façon, il y a déjà des éditeurs présents sur le forum, ils pourront vous lire même si des parties passent en privé.


Mon n'sorte de roman : Pionniers, tentative d'une Âme      :rain:


Recette pour faire un bon livre :
1) Écrivez un mauvais livre ;
2) Recopiez le contraire.

Spoiler:
 
En ligne
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Tout a fait. C'est pour ça que personnellement, je garde toute discrétion ici sur mes aventures livresques. Dommage pour le partage des connaissances mais maitrise de son affaire
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  274
   Âge  :  35
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  18/03/2016
    
                         
Menerva  /  Autostoppeur galactique


Bosie a écrit:
Tout a fait. C'est pour ça que personnellement, je garde toute discrétion ici sur mes aventures livresques. Dommage pour le partage des connaissances mais maitrise de son affaire
Je suis dans le même état d'esprit. D'autant que ta mésaventure (même si tu ne précises pas explicitement si l'éditeur a lu tes propos sur le forum) a de quoi refroidir...

Mais bon, si tout le monde prenait autant de précaution que nous... on aurait bcp moins d'infos sur ce forum ! Ce qui serait dommage... Ceux qui décident de parler plus librement doivent-ils pour autant être exposés à tous les vents de la curiosité des gens lambdas qui passent ?

Quant à dire : "assumons, de toute façon tout ce qui est écrit même en privé peut être vu par d'autres"... certes !
Mais bon dans ce cas, donnons avec grand plaisir toutes nos infos au public et au gouvernement, ainsi tout sera dehors, plus de secret, assumons tout ! Même si c'est déjà un peu le cas, faut-il encore + tout tout tout dire à tout le monde ?
Perso, je n'aurais rien de spécial à cacher, mais enfin je ne sais pas, on a bien le droit de ne pas vouloir tout dévoiler à tout le monde, non ?

D'ailleurs, pourquoi ne pas mettre tous les textes des JE en public dans ce cas ? on peut opposer le même argument : de toute façon, n'importe qui qui s'incrit peut les voir... ^^

J'estime que nos écrits sont tout autant personnels que nos paroles. D'ailleurs on ne dit pas les mêmes choses selon les personnes en face (parents, amis, collègues, inconnus...)... on doit pouvoir (raisonnablement) pouvoir choisir à qui l'on parle... surtout que dans le forum Edition, on ne parle pas de choses "générales" genre les élections ou le dernier film sorti, non, on parle des romans qu'on vient d'écrire péniblement, et qu'on tente anxieusement de vendre à un éditeur. C'est personnel. On peut être à fleur de peau. On peut être maladroit. On peut dire des conneries des fois, qu'on regrette.

Et encore une fois : on ne dit pas qu'en privé on veut pouvoir dire "cette ME c'est de la m*rde, c'est des gros c*ns, etc". Simplement pouvoir discuter de manière un peu plus discrète et décontractée, entre personnes qui se connaissent, sans avoir à se demander qui peut nous lire (même si, oui, n'importe qui peut s'inscrire, mais bon ! ça fait une première barrière, et ça montre que c'est en privé !)...

Après, on peut décider de ne rien dire de trop explicite sur le forum (une perte pour le forum, tant pis pour les autres JE), et simplement parler en privé avec d'autres jeunes auteurs avec qui on s'entend bien... genre on peut se créer notre propre forum ultra privé entre une poignée d'élus, et tant pis pour les autres. :-)
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Menerva a écrit:
Après, on peut décider de ne rien dire de trop explicite sur le forum (une perte pour le forum, tant pis pour les autres JE), et simplement parler en privé avec d'autres jeunes auteurs avec qui on s'entend bien... genre on peut se créer notre propre forum ultra privé entre une poignée d'élus, et tant pis pour les autres. :-)
Ça se fait beaucoup sur les réseaux (entre auteurs, mais je ne doute pas que les éditeurs le fassent aussi : ça m'étonnerait que seuls les auteurs aient besoin d'échanger quant à leur travail Smile ) mais, justement, tout l'intérêt de ce forum est la grande ouverture sur le plan de la parole (dans la limite de la diffamation, etc., bien sûr).
Je n'ai pas d'avis tranché sur ce qui serait le mieux (privatiser ou non) mais le fait de voir tant d'auteurs apprécier de lurker sans se mouiller eux-mêmes me fait songer qu'il y a un souci : on veut bien que les autres s'expriment mais on estime ça dangereux. Donc créer un espace "safe" pour libérer plus la parole en lui offrant un cadre plus privé pourrait être intéressant...
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  34
   Localisation  :  Dans le train
   Pensée du jour  :  Cisgenre neurotypique
   Date d'inscription  :  11/09/2014
    
                         
Joliet  /  Du beau, du bon, du bonnet C


Je trouve le débat intéressant.

Il a permis à une grande partie des gens connectés via internet sur ce forum de découvrir que grâce à google quand on tape "douleur anus orteil" on tombe sur doctissimo qui nous dit qu'on a un cancer et quand on tape "maison édition jeunes écrivains titre de roman" on tombe sur Lo.mel qui dit qu'il ne viendra pas commenter ton roman.

Sur ce je vais me déconnecter et balancer tous les dossiers que j'ai ici à la NSA des éditeurs.


et au fils de la CM du ministère de la culture
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
sosotess  /  Autostoppeur galactique


Ne m'étant pas exprimée avant sur ce sujet, je dois avouer que je suis carrément pour la privatisation. Les gens n'ont qu'à s'inscrire pour nous lire.
Je préférerais que les gens puissent partager plus facilement dès lors qu'ils se sont inscrits (même avant 100 messages, plein d'expériences intéressantes seraient des mines d'info), plutôt que n'importe qui puisse nous lire sans se donner la peine de s'inscrire en quelques clics.

Quant à l'aspect pub du forum, je pense effectivement qu'il est ultra-marginal. La visibilité est minime, surtout en comparaison des réseaux sociaux, Babelio et autres sites/blogs d'auteurs. On peut largement s'en passer.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5653
   Âge  :  36
   Pensée du jour  :  "Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux."
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Quod  /  Pouyoute (© Birdy)


Sosotess a écrit:
Je préférerais que les gens puissent partager plus facilement dès lors qu'ils se sont inscrits (même avant 100 messages, plein d'expériences intéressantes seraient des mines d'info)
Ceci conduirait surtout à voir pululler les inscrits "de passage" qui font trois petites pubs et puis s'en vont (que l'on "nettoie" déjà pas mal en l'état actuel des choses). Non, il y a une bonne raison à cette règle-ci.

Pour le reste, je n'ai rien à ajouter à ce qui a été dit.


 
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
sosotess  /  Autostoppeur galactique


Je comprends, Quod. Ceci étant, certaines interventions seraient profitables à tous. Je pense à un édité récemment chez Gallimard qui ne semblait pas faire sa pub mais plutôt raconter humblement son parcours. J'avais très envie de connaître la suite, mais il a été rappelé à l'ordre et j'ai trouvé ça dommage de se priver de son expérience.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Privatisation du forum Edition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-