PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
 

 Vos proches savent-ils que vous écrivez ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
VelvetRope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1771
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  "Peu importe ce qu'on pourra vous dire, les mots et les idées peuvent changer le monde." (Peter Weir, Le Cercle des poètes disparus)
   Date d'inscription  :  16/05/2017
    
                         
VelvetRope  /  Fiancée roide


Avec le temps, pour moi ça évolue beaucoup. Quand j'ai ouvert ce topic, c'était LE secret bien gardé par excellence.
Aujourd'hui, plus du tout. J'ai compris que je n'étais pas obligée de le dire à tout le monde et surtout que je n'étais pas obligée de me faire lire. Petit à petit, ça a commencé à se savoir, au point que ma mère soit désormais la seule dans l'ignorance (pour des raisons particulières). Certains proches m'ont lue, soit parce que je l'ai bien voulu, soit parce que je l'ai proposé moi-même, d'autres ont fait le choix de ne pas se plonger dans mes textes, d'autres encore en ont lu certains mais pas tous (que mes nouvelles, par exemple).
En fait, c'est le manque de confiance en mes écrits qui m'amenait à cacher cette activité. JE m'a aidée à voir les choses avec plus d'optimisme, même si je ne suis pas convaincue d'avoir une plume de fou. Maintenance que je me sens plus à l'aise avec ça, je le suis aussi par rapport aux autres.
Pourtant, je ne m'attendais vraiment pas à ce que la situation évolue quand j'ai créé ce sujet !
 
Lucibellule
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  176
   Âge  :  32
   Localisation  :  Bretagne
   Date d'inscription  :  11/04/2019
    
                         
Lucibellule  /  Tycho l'homoncule


Hello !!

C'est ce que j'aime le plus dans ce type de discussions. Constater combien nous sommes différent-e-s et comment chacun-e vit les choses.

Pour ma part en parler autour de moi est au contraire ce qui me motive et m'encourage à ne pas lâcher. Peut-être aussi parce que j'ai des retours très positifs dans la globalité. En tout cas si j'en parle c'est justement pour mettre le maximum de chances de mon côté pour aller au bout. Je le vis comme une pression positive qui me porte et me permet de continuer. et les encouragements que je reçois de ceux avec qui je partage mes textes sont un moteur qui me fait me sentir plus légitime, m'assumer en tant qu "écrivain".

Ps : vous remarquerez que les guillemets montrent que je ne m'en sens pas encore vraiment tout à fait légitime Smile mais j'y travaille !!!

Belle journée

Luce

 
la petite chose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1444
   Âge  :  40
   Pensée du jour  :  "C'est cela la littérature : rendre à l'existence sa magie que la vie quotidienne semble vouloir lui refuser." R. de Muralt
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
la petite chose  /  Roland curieux


Luce
Tu as vu Sister Act 2 : si quand tu te lèves tu as envie de chanter, c'est que tu es une chanteuse...
Si tu as envie d'écrire, c'est que tu es écrivain.
Ton boulot est le même qu'Amélie Nothomb ou que J.K Rowling... A part que tu passes plus de temps à écrire et qu'elles, elles font des relations publics, des dédicaces. T'écris + qu'elles. Tu gagnes moins qu'elles. Dommage
https://myriamsupplicy.blogspot.com/
 
Lenox47
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  30
   Localisation  :  France
   Date d'inscription  :  04/07/2019
    
                         
Lenox47  /  Homme invisible


J'ai toujours écrit des trucs depuis tout gamin, au début des histoires courtes, ensuite des analyses ou des essais. Mais je reviens à l'écriture romanesque depuis peu et tout le monde le sait autour de moi mais tout le monde s'en fout globalement haha...

Du coup je me sent un peu seul par moment mais heureusement mon chat me donne son avis, c'est déjà ça !
https://www.poulpefaction.fr
 
Bryanna
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  14
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  07/07/2019
    
                         
Bryanna  /  Homme invisible


Bonjour !

Ca se sait plus ou moins autour de moi (: Mon copain et mes amis proches le savent (voire écrivent eux aussi) et sont très encourageants. C'est le cas de ma mère aussi. Pour mon père, je lui en parle, mais je n'ai pas l'impression que ça le concerne (pour lui, écrire n'est pas un métier, dans le sens où il est difficile d'en vivre...) Je verrai ce qu'il en pensera quand j'aurai fini mes premiers textes et envoyés en Maison d'Edition... je suis prête à parier qu'il sera le plus content quand ça sera le cas !
Mon frère est aussi au courant mais... je crois qu'il me surestime. Quand je lui ai dis que j'avais participé à un concours... il avait compris que j'allais être publié et a mis tous ses amis au courant... oups x)

Par contre, pour ce qui est de ma famille... il faudra encore quelques temps avant qu'ils ne puissent lire ce que j'écris. C'est autre chose que de savoir, donc bon, ils attendront que je sois éditée, si ce jour arrive.
 
Karas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  67
   Âge  :  30
   Localisation  :  Nogent-Sur-Marne
   Date d'inscription  :  29/05/2019
    
                         
Karas  /  Clochard céleste


Je n'ai plus vraiment de contact direct avec ma famille, à part avec ma mère qui s'acharne à passer me voir sur Paris à chaque fois qu'elle en l'a l'occasion. Mais comme je parle de temps en temps de mes projets d'écriture sur FB, je suppose que mon père (qui a toujours été très concentré sur son boulot) et ma tante (qui vit en Belgique) sont au courant que j'écris, mais n'ont pas pris le temps de s'y intéresser.

A la limite, je suppose que mon grand-père, lui-aussi en Belgique et qui passe beaucoup de temps avec ma mère et ma tante (ses deux filles, donc), a dû en entendre parler de leur part en vitesse, mais comme il n'utilise pas internet...

Du coup il ne reste que ma mère, qui est très collante et espère toujours que je devienne un fils ultra-productif, alors que j'essaie désespérément de lui faire comprendre que les ponts sont coupés avec elle, mais elle s'acharne à bondir par-dessus le gouffre.

Elle ne compte pas vraiment parmi les personnes à qui j'aimerais montrer mon travail, déjà qu'elle essaie de m'ordonner de "finir ce foutu roman plus vite", limite de le publier en l'état alors que l'intrigue n'est clairement pas finie. Quand je lui parle bien gré mal gré de l'évolution de mon récit, elle s'étonne et me sors des trucs du genre "C'est toujours les mêmes?" quand je mentionne les deux héroïnes du roman.

Bah écoute, oui, j'écris une histoire avec des protagonistes clairement déterminés, donc c'est un peu eux qu'on va suivre du début jusqu'à la fin. Harry Potter a été au centre de l'intrigue pendant sept livres d'affilée, est-ce que les gens se sont plaints en mode "Oh non, encore lui!" à chaque chapitre?

Elle n'a jamais été très douée en renforcement positif, c'est bien pour ça que je suis venu habiter en France avec mon père (qui s'est barré pour les mêmes raisons), et que je garde mes projets pour moi.

Déjà que mes débuts en écriture viennent du fait que mes options étaient très limitées quand j'étais avec elle... Du style j'alternais entre vivre chez elle et en internat où j'étais surveillé comme un condamné à mort alors que les pires choses que je faisais, c'était rater ma scolarité et jouer aux jeux vidéo en cachette. Y'avait d'autres ados dans l'endroit où je me trouvais qui avaient des troubles comportementaux ou qui prenaient de la drogue, mais apparemment, le cancre accro à la gameboy est un cas aussi grave qu'eux.

J'ai commencé à écrire sur ordi à cette époque histoire de donner l'illusion que je faisais quelque chose de "réel" et de "productif", mais c'était juste une technique pour pouvoir rêvasser devant mon écran avec l'excuse que j’exerce mon imagination.

J'ai développé une forme d'intérêt et de talent basique pour l'écriture à force de m'en servir comme abri, et maintenant j'essaie d'en faire quelque chose de sérieux.

Mais pas question que je rende des comptes à celle qui m'a forcé à me replier dans ce coin.

Donc voilà, ce qui me reste de famille n'a probablement ni le temps ni l'envie de voir ce que je fais, et ma mère me harangue pour savoir quand ça me rendra riche et célèbre.

C'est bien pour ça que je suis un peu forcé de chercher mon public autre part. Et puisque j'ai toujours écrit sur ordi, autant se servir du même support pour trouver des lecteurs. Ça vaut déjà mieux que de recevoir des critiques de la part de quelqu'un qui ne comprend pas ce que je fais mais exige des résultats, comme si je devais la "rembourser" après toutes les années qu'elle a passé à essayer de faire de moi le fils idéal, en vain...

J'ai 30 ans, maman. Ça fait 12 ans que j'ai fait mes valises. Les dettes sont effacées, à ce stade.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Vos proches savent-ils que vous écrivez ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-