PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 Origine d'un texte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  110
   Âge  :  21
   Localisation  :  Breizh Izel
   Pensée du jour  :  Ce n'est pas parceque j'aime les maths qu'il faut me lancer des pierres...
   Date d'inscription  :  29/12/2012
    
                         
Bzh0  /  Barge de Radetzky


Bonjour.
En triant des papiers, j'ai trouvé sur l'un d'eux:

Citation :
Qu'est ce qu'un poète?
Le poète est un troubadour. Il se rit des règles et n'a pas de limites.
Du fumier il fait rose, de la tristesse une oeuvre d'art.
L'homme ne peut voler? Qu'importe! Le poète lui fait toucher le ciel.
Il se joue des mots, les transformes, les culbutes. D'une larme fait sourire, d'un rayon de soleil fait fondre en pleurs.
Le poète est l'âme de l'homme, sa nature, sa raison d'être.
Le poète est la voix de l'homme qui parle à Dieu.

Mais je me retrouve devant un dilemme : il est fort possible que j'ai recopié un texte qui me plaisait, mais aucune rechercher internet ne m'a donné de réponse.

Il est également possible que je l'ai écrit, mais j'en ai aucun souvenir... Et je me sentirais bête d'en revendiquer la paternité  si ce n'était pas de moi.

Je vous demande donc : quelqu'un a-t-il déjà lu ce texte?
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2095
   Âge  :  16
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  "Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire Seront à tout jamais tes esclaves soumis, Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire Tu seras un homme, mon fils" Rudyard Kipling
   Date d'inscription  :  14/10/2014
    
                         
Trôme  /  Coquinou


Après lecture de ton extrait, plusieurs textes me sont venus à l'esprit :


Citation :
"Qu'est ce qu'un poète?
Le poète est un troubadour."

Citation :
"Le Poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d’amour, de souffrance, de folie ; il cherche lui-même, il épuise en lui tous les poisons, pour n’en garder que les quintessences. Ineffable torture où il a besoin de toute la foi, de toute la force surhumaine, où il devient entre tous le grand malade, le grand criminel, le grand maudit, — et le suprême Savant — Car il arrive à l’inconnu ! Puisqu’il a cultivé son âme, déjà riche, plus qu’aucun ! Il arrive à l’inconnu, et quand, affolé, il finirait par perdre l’intelligence de ses visions, il les a vues ! Qu’il crève dans son bondissement par les choses inouïes et innombrables : viendront d’autres horribles travailleurs ; ils commenceront par les horizons où l’autre s’est affaissé !"
Arthur Rimbaud, lettre à Paul Demeny.


Citation :
"Du fumier il fait rose, de la tristesse une oeuvre d'art."

Citation :
"Un artiste est un scarabée qui trouve, dans les excréments mêmes de la société, les aliments nécessaires pour produire les oeuvres qui fascinent et bouelversent ses semblables. L'artiste, tel un scarabée,
se nourrit de la merde du monde pour lequel il oeuvre, et de cette nourriture abjecte il parvient, parfois,
à faire jaillir la beauté."
Wouadji Mouawad.


Citation :
"Le poète est l'âme de l'homme, sa nature, sa raison d'être.
Le poète est la voix de l'homme qui parle à Dieu."

Citation :
"Dieu le veut, dans les temps contraires,
Chacun travaille et chacun sert.
Malheur à qui dit à ses frères :
Je retourne dans le désert !
Malheur à qui prend ses sandales
Quand les haines et les scandales
Tourmentent le peuple agité !
Honte au penseur qui se mutile
Et s'en va, chanteur inutile,
Par la porte de la cité !

Le poète en des jours impies
Vient préparer des jours meilleurs.
ll est l'homme des utopies,
Les pieds ici, les yeux ailleurs.
C'est lui qui sur toutes les têtes,
En tout temps, pareil aux prophètes,
Dans sa main, où tout peut tenir,
Doit, qu'on l'insulte ou qu'on le loue,
Comme une torche qu'il secoue,
Faire flamboyer l'avenir !

Il voit, quand les peuples végètent !
Ses rêves, toujours pleins d'amour,
Sont faits des ombres que lui jettent
Les choses qui seront un jour.
On le raille. Qu'importe ! il pense.
Plus d'une âme inscrit en silence
Ce que la foule n'entend pas.
Il plaint ses contempteurs frivoles ;
Et maint faux sage à ses paroles
Rit tout haut et songe tout bas !

Peuples ! écoutez le poète !
Ecoutez le rêveur sacré !
Dans votre nuit, sans lui complète,
Lui seul a le front éclairé.
Des temps futurs perçant les ombres,
Lui seul distingue en leurs flancs sombres
Le germe qui n'est pas éclos.
Homme, il est doux comme une femme.
Dieu parle à voix basse à son âme
Comme aux forêts et comme aux flots.

C'est lui qui, malgré les épines,
L'envie et la dérision,
Marche, courbé dans vos ruines,
Ramassant la tradition.
De la tradition féconde
Sort tout ce qui couvre le monde,
Tout ce que le ciel peut bénir.
Toute idée, humaine ou divine,
Qui prend le passé pour racine,
A pour feuillage l'avenir.

Il rayonne ! il jette sa flamme
Sur l'éternelle vérité !
Il la fait resplendir pour l'âme
D'une merveilleuse clarté.
Il inonde de sa lumière
Ville et désert, Louvre et chaumière,
Et les plaines et les hauteurs ;
A tous d'en haut il la dévoile ;
Car la poésie est l'étoile
Qui mène à Dieu rois et pasteurs ! "
Victor Hugo, Fonction du poète, Les Rayons et les ombres.
 

 Origine d'un texte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-