PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 JE Bouquine : Édition 15 : Oreiller d'herbes (N. Sôseki) - Lecture et retours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1083
   Âge  :  26
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Bon, j'ai fini le bouquin il y a quelques jours et je ne sais pas si je me suis pourri ma lecture en m'accrochant à un élément d'analyse dont j'avais déjà décidé qu'il serait le bon ou si j'ai vraiment mis dans le mille, mais j'ai vraiment l'impression que tout le bouquin parle d'un seul thème obsédant avec quelques branches :
- L'intérêt des choses se fait dans la tête des artistes et pas naturellement ;
- Simplement regarder devient alors un acte de création sans que cette création ait besoin de se concrétiser dans un tableau, un poème ou autre ;
- Toute chose (marcher, la montagne, la réflexion sur l'art, une auberge) n'est pas qu'une chose mais a des couches et des couches et des couches d'idées attachée à elle ; c'est peut-être pour ça qu'on part dans des digressions terribles, l'auteur explique en un paragraphe quelque chose à propos de ce qu'il vient de citer, puis il prend un autre paragraphe pour expliquer un détail de son explication, et ainsi de suite.

Forcément, à cause de la quatrième de couverture et d'autres détails, j'essaie de voir en quoi la femme qui a abandonné son mari est un complément, ou une opposition, à tout ça. Le narrateur a l'air, pour parler en termes argotiques, de vraiment galérer pour la ranger dans une case, lui qui peint le monde dans sa tête. (La vieille femme qu'il croise un peu plus tôt et qui le surprend en récitant un poème ne compte pas, puisqu'on s'aperçoit que cette part d'imprévisible la vieille femme la doit à la femme qui a abandonné son mari, la femme qui a abandonné son mari reste l'origine de tout le mystère). On sent que ça le perturbe et que ça lui plaît un peu.

Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Kid, qui disait dans son vlog vouloir créer un personnage féminin hermétique, dont le lecteur ne recevrait jamais la clé pour la résoudre, et avoir désespéré de ne pas y arriver. (D'ailleurs, ça marche cette révolution de la littérature occidentale ? J'ai hâte).

Je ne suis pas sûre de comment conclure. Pendant un temps, après avoir lu la quatrième de couverture et le début du roman, j'avais très peur d'un scénario où un homme aléatoire arrive dans la vie d'une femme traumatisée et lui redonne le goût de vivre, mais en fait ça va, elle se porte très bien cette femme, elle fait ses trucs et n'a pas besoin du perso principal. (C'est bête mais j'aime bien cette indépendance).

Hum, voilà.

Quelqu'un d'autre a lu le bouquin jusqu'au bout ?


http://anowan.blogspot.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  287
   Âge  :  36
   Localisation  :  Trump Tower
   Pensée du jour  :  When, sick for home, she stood in tears, amid the alien corn.
   Date d'inscription  :  18/05/2017
    
                         
Piraeus  /  Autostoppeur galactique


Hier soir j'ai eu une insomnie, et du coup j'ai lu, j'en étais au chapitre 3, et ça parle de quoi le chapitre 3? D'insomnie!!! /o/

Bref, quand on est dans le même état que le personnage, bizarrement, tout passe mieux - et même si je serai bien incapable au sortir de cette lecture d'écrire des choses aussi pertinentes que ce qui a été posté juste au dessus ^^ j'ai été beaucoup plus ouvert à ce texte en étant dans un état de fatigue et une disposition générale particulière différente, un peu second. Du coup, moi qui voyais ce livre d'un mauvais œil hier soir encore, je l'apprécie un peu mieux après cette nuit. C'est donc un de ces livres à lire dans des conditions particulières Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  82
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  27/05/2017
    
                         
Hel  /  Pippin le Bref


J'en suis toujours à la page 10. Rolling Eyes
je vais essayer quand même. Genre un peu plus fort.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1083
   Âge  :  26
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


...

Êtes-vous en train de me dire que je ne voulais même pas participer à cette édition, que j'ai acheté le bouquin en retard, que je me suis forcée à travers les passages les plus ardus du livre en pensant que j'étais la seule à les trouver ardus, et que je suis la seule à l'avoir fini ?

Parce que ce serait drôle à en crever et que ça en dit beaucoup trop long sur moi.


http://anowan.blogspot.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  317
   Âge  :  39
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  Doubt kills more dreams than failure ever will...
   Date d'inscription  :  17/05/2017
    
                         
PlumeSombre  /  Tapage au bout de la nuit


Nan, je l ai fini aussi. Mais mon avis n à pas changé. Mitigé 😔
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  994
   Âge  :  23
   Localisation  :  Gwendalavir
   Pensée du jour  :  "Les histoires ne relèvent pas les morts mais elles rendent leurs amours immortelles."
   Date d'inscription  :  19/01/2015
    
                         
AppleCokes  /  Pectine sauvage


Je risque de plomber encore un peu le moral d'@now@n (déso), mais j'ai pas réussi. Je l'ai recommencé 3 fois mais j'arrive pas à m'immerger, ça doit pas être pour moi... Mais même si ça sera avec du retard, je vais essayer de me forcer encore un peu !
http://applecokesread.blogspot.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6108
   Âge  :  79
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


 

 JE Bouquine : Édition 15 : Oreiller d'herbes (N. Sôseki) - Lecture et retours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Bibliothèque :: J.E. Bouquine-