PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 Combien gagnent les auteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Je linke ici un article qui devrait intéresser les membres de par les chiffres moyens de vente/des droits d'auteurs, notamment, qui y sont cités (l'article date de 2015 mais il a été mis à jour récemment). Smile

Perso, le paragraphe que j'ai le plus retenu reste celui-ci (et c'est malheureux mais je connais plein d'auteurs pour qui c'est le cas...) :

Citation :
En 2014, la moitié des auteurs n’ont pas reçu des redditions de comptes de tous leurs éditeurs, et près de 72% n’ont pas été payés par tous. Seulement 13% des auteurs reçoivent des redditions claires de tous leurs éditeurs et un auteur sur cinq doit écrire (parfois plusieurs fois) à son éditeur pour otbenir ses redditions. Sachant que elles-ci ont généralement lieu une fois par an, quand vous finissez par être payés, c’est souvent un an après la sortie de votre livre... et ça ne coule pas de source pour tout le monde.

http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1216
   Âge  :  26
   Localisation  :  Sous l'éclipse
   Pensée du jour  :  A hunter is a hunter, even in a dream...
   Date d'inscription  :  08/12/2015
    
                         
Nordgia  /  No fun allowed


Citation :
COMBIEN GAGNENT LES AUTEURS ?

Peu, et difficilement What a Face
Sur un ton plus sérieux, à quoi les diverses baisses sont-elles liées ? De moins en moins de lecteurs ? Un lectorat qui investit de moins en moins ? Moins de moyens mis en oeuvre par l'édition ? Ou tout simplement des taxes plus élevées (il me semble que la TVA sur le livre avait augmenté il y a quelques années), qui grignotent la part de l'auteur ?
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Le nombre de publications a considérablement augmenté pour des lecteurs de moins en moins nombreux, aussi. C'est facile : les gens lisent de moins en moins, les éditeurs comblent un peu le problème en publiant de plus en plus (et en espérant que, dans le tas, ils auront un best-seller), sans parler de l'auto-édition qui joue également fortement sur la montée du nombre de publications, et les auteurs sont ceux qui pâtissent le plus au milieu. Il y avait un infographie montrant la baisse du nombre de lecteurs et l'augmentation du nombre de publications, il faudrait que je la retrouve...
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1216
   Âge  :  26
   Localisation  :  Sous l'éclipse
   Pensée du jour  :  A hunter is a hunter, even in a dream...
   Date d'inscription  :  08/12/2015
    
                         
Nordgia  /  No fun allowed


C'est un phénomène assez étrange. J'ai toujours pensé que moins de clients occasionnait moins de marchandises, d'autant lorsqu'éditer un livre a un coût.
J'avais lu aussi que les éditeurs (les traditionnels de la vente papier notamment) avaient considérablement réduit le nombre de premières publications et que, du coup, les nouveaux auteurs publiés étaient chaque année moins nombreux.
Mais l'étude ne prenait pas en compte l'auto-édition (et je crois même l'édition numérique dans sa globalité). Finalement et comme dit dans l'article, le souci ne viendrait-il pas de nos structures, qui n'ont pour la plupart pas encore sauté le pas du numérique ? J'ai la sensation que l'édition française a du mal à s'adapter à ce nouvel environnement, alors qu'à côté, nous avons Amazon et d'autres qui pratiquent une promotion très agressive dans le domaine. Je ne pense d'ailleurs pas être le premier à m'être posé la question du "si je souhaite éditer en numérique, est-ce qu'un éditeur apporterait vraiment un plus par rapport à l'auto-édition ?"
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Ah, en papier il est possible que ça ait diminué, mais en numérique ça a considérablement augmenté mais pas que pour une question de développement du numérique. Aussi par le système du "primo-numérique" qui permet de publier beaucoup plus de romans avec un risque financier bien moindre, voire des coûts d'édition plus faibles (certains éditeurs investissent beaucoup moins de moyens dans les romans édités en primo-num que dans ceux édités en papier et pas seulement sur des questions de promotion : le travail fait sur et autour des romans est aussi moins important).
Et je ne pense pas que le problème vienne du numérique, personnellement : plutôt d'une évolution des médias faisant qu'il y a de moins en moins de gens qui lisent des romans (et beaucoup plus qui regardent des séries TV, par exemple, jouent à des jeux vidéos ou sur leur téléphone, voire lisent sur d'autres supports : smartphones, lecture d'articles en ligne, etc.), associée à une réaction des éditeurs qui, plutôt que baisser leur production en réaction, l'ont augmentée, pour essayer de "noyer le marché" à leur avantage, en quelques sortes. Visiblement, ils s'en sortent ainsi. Ce sont les auteurs les plus grands perdants du processus, surtout.
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Combien gagnent les auteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-