PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1 ... 27 ... 51, 52, 53, 54  Suivant
 

 Rejet du féminisme : causes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  659
   Âge  :  27
   Localisation  :  va voir sur La Carte si j'y suis.
   Pensée du jour  :  On ne caillasse pas des gens avec des chats, sinon on les chaillasse.
   Date d'inscription  :  06/10/2013
    
                         
Aomphalos  /  Hé ! Makarénine


Moi je suis un peu dépité de lire ta conception du droit A.J.B. Soit tu radicalises une posture pour continuer à être dans l'opposition, soit tu penses vraiment ce que tu penses et alors il faut vite aller faire des séminaires de philosophie du droit parce que là c'est juste déprimant. Le droit n'existe pas de toute éternité et accepter qu'il puisse évoluer selon le contexte sociaux-politiques ce n'est pas le mettre en défaut, mais au contraire le rendre possible. De ce point de vue, une lutte, lutte féministe ou autre, ne peut pas être disqualifiée parce qu'elle n'est pas légaliste puisque l'origine même de la lutte vient d'un écart entre la légalité et la légitimité.

Par ailleurs, tu ramènes tout à une question juridique alors même que la complexité du problème qu'on affronte ici vient du fait qu'on excède la stricte question juridique. Ta volonté d'aplanir la discussion à partir de considérations purement légales est réellement absurde philosophiquement ET juridiquement. Paradoxalement, si tu considères à ce point la loi comme le référent absolu et indépassable en matière de questionnement sur les faits sociaux, ton boulot de juriste devient fondamentalement absurde (pourquoi penser la loi si elle pense déjà à notre place ?).

Et Zaou, le seul truc qu'on dit putain de merde , c'est qu'il y a une réalité sociale qui implique, bordel, quand on est "poli" et "délicat" de faire gaffe à des comportements qui, effectivement, ne poseraient pas problème s'ils ne s’inscrivaient pas dans cette réalité. En attendant, tu radicalises chaque position inverse à la tienne pour la mettre en défaut plus facilement. C'est une technique rhétorique connue et classique, mais rudement chiante quand des gens très patients et intelligents ont déjà désamorcé ce genre de posture pendant 50 pages.

Et merde j'ai craqué.

https://aomphalos.wordpress.com/ En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  77
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  24/09/2017
    
                         
darkdartyXXXI  /  Adjointe sérénissime à la modération reconnaissante


Oui c'est du rejet de l'autre au final certainement...

Et moi qui ai tendance à insulter tout le monde, franchement j'ai envie de dire qu'il faudrait fusiller tout le monde.

Je pense que ce à quoi les anciens rêvaient, les optimistes, ceux qui veulent l'harmonie, l'arrêt des inégalités, ils hallucineraient de voir que les cons en sont encore à débattre ; peut-être penseraient-ils qu'il est vraiment impossible de "convertir" tout le monde aux belles choses de ce monde... Que nous voir lutter contre l'ignorance les amuseraient certainement ou les feraient pleurer parce que bon c'est pathétique, moi j'ai honte parfois de ne pouvoir donner aux gens l'éveil nécessaire à les mettre dans une optique égale à la mienne. lol

Oui je me sens plus intelligente que la moyenne, désolée et aussi souvent je me prends pour un homme, oui...

Allez lâchez ce topic !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1441
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  17/05/2010
    
                         
art.hrite  /  Chantre brahmane ज्ञानयोग


"Science avec patience,
Le supplice est sûr"
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


darkdartyXXXI a écrit:
et aussi souvent je me prends pour un homme, oui...

Oui mais y en a marre des filles qui font pipi debout et qui en mettent partout à côté de la cuvette ! révolution !

Rolling Eyes
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  42
   Âge  :  26
   Localisation  :  Genève
   Pensée du jour  :  "Done is better than good"
   Date d'inscription  :  17/09/2017
    
                         
Eyre  /  Petit chose


http://www.lesinrocks.com/2016/11/05/actualite/30-hommes-pourraient-violer-femme-sils-etaient-surs-de-ne-etre-poursuivis-11874738/

Cette étude me paraissait intéressante pour montrer à quel point il existe un problème sociétal qui n'est pas le fait de quelques "malades".
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  555
   Âge  :  34
   Localisation  :  02
   Pensée du jour  :  Ecrit un peu, un chapitre, un paragraphe, une phrase. Non, même un mot, écrit !
   Date d'inscription  :  04/09/2012
    
                         
Zaou  /  Gloire de son pair


Aomphalos a écrit:
Et Zaou, le seul truc qu'on dit putain de merde , c'est qu'il y a une réalité sociale qui implique, bordel, quand on est "poli" et "délicat" de faire gaffe à des comportements qui, effectivement, ne poseraient pas problème s'ils ne s’inscrivaient pas dans cette réalité. En attendant, tu radicalises chaque position inverse à la tienne pour la mettre en défaut plus facilement. C'est une technique rhétorique connue et classique, mais rudement chiante quand des gens très patients et intelligents ont déjà désamorcé ce genre de posture pendant 50 pages.
Ce n'est pas la seule chose qui est dite et c'est bien là le problème.
Ce que je dis moi c'est :
- Que certaines "féministes" devraient faire gaffe à leur comportement. Que si elles le font elles sont respectueuses, que sinon elles sont sexistes. Qu'elles n'ont aucune légitimité à demander qu'on respecte leurs émotions si elles ne le font pas avec les autres. Et que la vulgarité n'y changera rien.
- Que je ne radicalise rien, je me contente de reprendre ce qui a été dit "sans faire gaffe". Après je comprends que cela puisse déranger de se faire prendre en défaut. Mais il faut être cohérent, si vous voulez que les autres se remettent en question, ça peut être une bonne idée de montrer l'exemple.
http://vitalitepaleo.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3852
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  pattabate du momieu
   Date d'inscription  :  03/12/2007
    
                         
Kid  /  Un talent FOU


Tu vis dans une dimension parallèle ? Ton interprétation des événements est assez libre.


       
http://jackspirou.wordpress.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  19
   Localisation  :  Cité Lerévienne ( Royaume de Féerie, sur le Vieux Continent )
   Pensée du jour  :  Vide Cor Meum
   Date d'inscription  :  08/01/2016
    
                         
A.J.B  /  Barge de Radetzky


Aomphalos, merci pour ton intervention !

Je ne pense pas que le rôle du juriste soit de céder à tout va à la pression sociale/contextuelle. Son rôle est de s'inscrire en arbitre d'équité, d'éthique et d'impartialité. Il serait fondamentalement injuste et contraire aux libertés constitutionnelles de catégoriser une situation sur la base de présomptions du ressenti ( domaine intangible ). Par exemple, je ne devrais pas crier au racisme lorsqu'une personne de carnation blanche me toise du regard avec insistance. Dès lors qu'elle n'a pas proféré d'injure ni esquissé une action répréhensible, peu importe sa moralité et son intentionnalité dans ce regard, elle n'a pas à se sentir responsable de mon ressenti personnel. C'est peut être triste, mais c'est ici. Pour en revenir au sujet, en l'espèce, comprendre le ressenti de la femme qui est en face de moi et agir en conséquence est une marque de culture, de savoir vivre et de cordialité. Mais cela n'a pas à devenir une généralité ou un droit dont pourrait se prévaloir une femme. Car cela équivaudrait à un déséquilibre, une discrimination " positive " des rapports homme-femme, le premier devant continuellement se soucier des desideratas et états d'âme de la seconde. Tu me parles de philosophie du droit, figure toi que j'ai dans mon entourage des personnes spécialisées en la matière. Et l'enjeu de la philosophie du droit est justement de trouver un équilibre entre les évolutions sociales et les novations juridiques. Mais un équilibre juste ( Aristote ) pour l'ensemble de la population. Comme pour les cotisations sociales, il y a un juste milieu.

Enfin, j'ai bien conscience que le problème est plus étendu et embrasse diverses branches de l'anthropologie. Néanmoins, de par mes convictions et ma formation, je ne pouvais laisser passer la confusion d'une justice que l'on voudrait juste pour soi ( les femmes ) et non pour tous. Le féminisme devrait, selon moi, quêter cette dernière.
https://medium.com/@ajbminimeofficiel
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1184
   Âge  :  19
   Date d'inscription  :  15/11/2015
    
                         
Noxer  /  Effleure du mal


Citation :
Mais il faut être cohérent, si vous voulez que les autres se remettent en question, ça peut être une bonne idée de montrer l'exemple.

Cette phrase montre juste que t'en a rien à foutre en fait, alors à quoi ça sert que nous on fasse des efforts pour toi surtout que ceux-ci ont déjà été faits mille et mille fois sur ce topic et que tu ne les a même pas entendus écoutés ? Et puis si tu as besoin, pour t'intéresser aux autres et à leurs souffrances etc, que tu sois dans une situation confortable ça en dit beaucoup sur ton humanité lol.
D'ailleurs c'est bien souvent ceux qui ont un discours le plus démocratique et humaniste qui en font moins de preuves réelles.
En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  659
   Âge  :  27
   Localisation  :  va voir sur La Carte si j'y suis.
   Pensée du jour  :  On ne caillasse pas des gens avec des chats, sinon on les chaillasse.
   Date d'inscription  :  06/10/2013
    
                         
Aomphalos  /  Hé ! Makarénine


Citation :
Qu'elles n'ont aucune légitimité à demander qu'on respecte leurs émotions si elles ne le font pas avec les autres.

Tu ne respectes pas les émotions des "féministes", tu respectes les émotions des gens en général. Il y a un écart, assez subtil il est vrai, entre des maladresses de formulation et du harcèlement dans la rue et tu ne peux récuser une cause entière sous le prétexte fallacieux que certaines personnes qui se réclament de cette cause peuvent parfois avoir des formulations hasardeuses. Juger le féminisme, en général, comme une posture idéologiquement faible parce que parfois les gens ont des formulations incertaines (et encore), c'est absurde. Par ailleurs, cet espèce d'argument idiot de cours de récréation en mode : "oui mais vous aussi vous êtes sexiste hein !", ne tient pas, précisément parce qu'au-delà d'une lutte pour les femmes, il me semble que le féminisme est une lutte contre n'importe quel type de sexisme.
https://aomphalos.wordpress.com/ En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4072
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  15/12/2011
    
                         
Sarah Froidure  /  La Papesse


Zaou a écrit:
Sérieusement je suis sur que tu es du genre à
quelle condescendance, surtout quand on ose parler de respect ensuite

Désolée, j'ai essayé tant que faire se peut de toujours participer à ce débat mais depuis sa reprise je reste relativement en retrait car j'y lis des propos plutôt puants, teintés de mauvaise foi obstinée qui tournent en boucle en boucle



et puis j'ai compris qu'en fait Zaou n'était même pas là pour trouver les tenants et les aboutissants du rejet du féminisme ni s'en questionner
et que, par conséquent, ce petit jeu stérile pouvait durer encore longtemps
 
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2832
   Âge  :  26
   Localisation  :  Corbeille
   Pensée du jour  :  Curb your enthusiasm.
   Date d'inscription  :  21/02/2011
    
                         
Mha  /  Chose simple


J'avais pourtant bien précisé dans mon dernier message que le harcèlement de rue sortait complètement du champ de mon questionnement. Il s'attachait plutôt à la simple parole quotidienne et à l'expression artistique: humour, littérature, cinéma,...à ces violences symboliques mentionnées plus tôt.

J'ai l'impression d'être Lénine et que des staliniens m'utilisent contre mon gré (en toute modestie), je vais donc me momifier.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2469
   Âge  :  21
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Mha, j'allais te répondre, et puis j'ai songé que c'était un peu hors-sujet... Je le fais par MP si tu veux.
 
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2832
   Âge  :  26
   Localisation  :  Corbeille
   Pensée du jour  :  Curb your enthusiasm.
   Date d'inscription  :  21/02/2011
    
                         
Mha  /  Chose simple


Je veux bien oui, avec un plaisir non-feint et sans cesse renouvelé. Le topic atteint doucement son point de rupture je crois.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7306
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Mha a écrit:
Je veux bien oui, avec un plaisir non-feint et sans cesse renouvelé. Le topic atteint doucement son point de rupture je crois.
J'ose à peine y poser les yeux...
http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 

 Rejet du féminisme : causes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 52 sur 54Aller à la page : Précédent  1 ... 27 ... 51, 52, 53, 54  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-