PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant
 

 Sondage sur la croyance en un libre arbitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Croyez-vous en l'existence du libre arbitre ?
Oui
66%
 66% [ 46 ]
Non
34%
 34% [ 24 ]
Total des votes : 70
 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  103
   Âge  :  23
   Localisation  :  Bien au chaud dans une chaussette bleue au fond d'un lac gelé
   Pensée du jour  :  Il est nécessaire d'enseigner le Nécessitarisme
   Date d'inscription  :  12/02/2017
    
                         
Liam Daläa  /  Barge de Radetzky


Dommage que l'échantillon soit de 40 personnes seulement, hélas, c'est clair qu'il pourrait être intéressant de pousser plus loin l'expérience.

Je suis aussi intimement convaincu qu'on pense avec nos tripes.

http://poetesecrivains.forum-actif.net/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  17
   Date d'inscription  :  20/06/2017
    
                         
firaffe  /  Homme invisible


J'ai voté non.
J'avoue avoir toujours eu un peu de mal à comprendre comment la question du libre arbitre pourrait être traitée de manière vraie par la philosophie/la métaphysique plutôt que par des moyens empiriques (sciences) qui me semblent pourtant prévaloir. Car si la science n'est pas en mesure (aujourd'hui en tout cas) d'affirmer définitivement que nous sommes déterminés, elle s'oppose néanmoins essentiellement à l'existence d'un libre arbitre dont l'idée n'est issue que d'une impression de l'être humain qu'il possède un statut/une capacité qu'on pourrait qualifier, littéralement, de surnaturel et donc précisément contraire à une réalité scientifique raisonnable, observable, prouvable.

Néanmoins, il me semble que l'homme physique est d'ailleurs viscéralement repoussé par l'intériorisation/l'assimilation de l'idée qu'il soit déterminé car même en étant convaincu par l'exercice de la pensée et de la raison (comme je le suis) de l'existence d'un déterminisme, il reste à chacune de nos actions un arrière goût de liberté, une impression quasiment physique/sensible et pourtant aussi certainement due à la conscience.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3867
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  16/10/2010
    
                         
Bosie  /  Il fut Bosie, il n'est plus


Ça s'appelle l'âme. Ce truc inaccessible a tout raisonnement
http://www.insequis.net/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5817
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  On va pas faire comme les gens, vivre à cause de l'argent. On laisse tout, on taille la zone.
   Date d'inscription  :  03/01/2010
    
                         
Lo.mel  /  Troll hunter qui n'ira pas te lire


Qui relève donc de la croyance (intime, pour être redondant).


Mon n'sorte de roman : Pionniers, tentative d'une Âme      :rain:


Recette pour faire un bon livre :
1) Écrivez un mauvais livre ;
2) Recopiez le contraire.

Spoiler:
 
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  40
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Tapage au bout de la nuit


D'une certaine manière, la science est une croyance, ou un système articulé de croyances. Mais, basé sur des faits, des observables, des mesurables.
Une chose comme l'âme est surtout fondée sur des ressentis, qui, eux-mêmes, ne sont pas forcément fondés sur grand-chose.
http://cafeclopeblog.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  541
   Âge  :  28
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Gloire de son pair


[HS]
Bohr a écrit:
D'une certaine manière, la science est une croyance
Non la science ce n'est pas une croyance, c'est tout l'inverse !
C'est marrant j'ai regardé ces conférences hier soir même :
https://www.youtube.com/watch?v=F7rF6AE_fXI&t=1h10m (pour pas vous lasser je vous ai positionné la vidéo sur la question qui m’intéresse ici).

"La preuve de l’existence de l'atome est une preuve maximale. Il n'existe pas de chose dans l'univers dont on puisse d’avantage prouver l’existence que l'atome".

je t'invite à écouter ça aussi : "nous traitons nos connaissances comme des croyances, et à partir du moment où les connaissances sont traités par ceux qui les possèdent comme des croyances, elles sont misent au même niveau que ceux qui ont des croyances.
[...]
la bataille entre connaissances et croyances a commencé..."
https://www.youtube.com/watch?v=W-SRnwcoF24&t=1h42m

La science c'est pas une option à laquelle on peut choisir de croire... c'est la vérité maximal que l'on a prouvé sur un sujet donné et à un moment donné (sachant que la science n'a pas pour mission de répondre à tout par ailleurs).
http://rapturestudio.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  40
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Tapage au bout de la nuit


Rien n'est jamais prouvé en science, ce n'est simplement pas réfuté jusqu'à maintenant.
Après il faut dissocier les observations - qui par définition n'ont pas à être prouvées - et les théories.

L'exemple des corbeaux noirs est à mon avis la meilleure illustration de ça.
http://cafeclopeblog.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  541
   Âge  :  28
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Gloire de son pair


Ce raisonnement ne vaut à peut prêt rien, à moins d'être prêt à dire que tu ne peux rien affirmer jamais, auquel cas inutile de parler. ^^
http://rapturestudio.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  40
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Tapage au bout de la nuit


C'est pourtant celui qui sous-tend la démarche scientifique, mais tu le déformes: on peut affirmer plein d'autres choses que "c'est vrai", "c'est pas vrai" ou "on sait pas".
Pour pouvoir considérer quelque chose comme prouvé, il faudrait pouvoir faire toutes les observations pertinentes de l'Univers pour pouvoir affirmer définitivement que quelque chose est prouvé.

Dans l'attente de ces observations, on se contente de "jusqu'ici, rien ne nous dit qu'on a tort". Et c'est comme ça qu'on avance, l'histoire des sciences, c'est que ça. Une théorie scientifique n'est qu'une approximation de la réalité qu'on corrige au cours du temps, rien d'autre.
http://cafeclopeblog.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  501
   Âge  :  31
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Gloire de son pair


La croyance n'est-elle pas bâtie sur une "absence de preuves", là où la science est bâtie sur une "absence de preuves contraires" ? En simplifiant un peu, bien sûr.
http://silenceecrit.wordpress.com En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  40
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Tapage au bout de la nuit


Je définirais plutôt la croyance comme le "sentiment que quelque chose est vrai", en toute indépendance des preuves: elle est irréfutable, car non fondée sur des faits, mais uniquement un ressenti entièrement subjectif de véracité.

Pour ma part, je peux savoir des choses, à un plan purement froid et intellectuel, sans en y croire réellement parce que, par exemple, ça dépasse mes capacités à me le représenter, et parce que ça n'a pas d'impact direct sur ma vie dans ce monde. Et je ne pense pas être le seul.
Pourtant, je peux aussi croire réellement ce que je sais. Exemple: je sais que, si je renverse un verre d'eau au dessus du sol, l'eau va se déverser, tomber par terre, former une flaque et faire gueuler ma femme. Mais, l'expérience aidant, j'en suis aussi convaincu, au sens où je n'arrive pas à imaginer de quelle autre manière ça pourrait se dérouler.
A l'inverse, il m'est arrivé de croire dur comme fer que quelque chose s'est déroulé d'une manière donnée, alors que les preuves matérielles me montrent que non et que ma tête me dit que je devrais arrêter de visqui. Comme ce souvenir qu'on a d'avoir donné les clés au régisseur, alors qu'elles sont bien en évidence dans le vide-poches sur la télé.
http://cafeclopeblog.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  103
   Âge  :  23
   Localisation  :  Bien au chaud dans une chaussette bleue au fond d'un lac gelé
   Pensée du jour  :  Il est nécessaire d'enseigner le Nécessitarisme
   Date d'inscription  :  12/02/2017
    
                         
Liam Daläa  /  Barge de Radetzky



On remarque tout de même que les gens sont plus enclin à critiquer la science quand il s'agit de défendre l'idée qu'ils sont bien libre putain, que quand ils vont chez le médecin ou qu'ils traversent un pont.


Critiquer la science c'est bien, faire sans, c'est plus dur.




http://poetesecrivains.forum-actif.net/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  17
   Date d'inscription  :  20/06/2017
    
                         
firaffe  /  Homme invisible


Il faut pourtant bien critiquer la science si on veut déterminer sa valeur dans le traitement de tels sujets.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  40
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Tapage au bout de la nuit


C'est le propos des revues à comité de lecture, par exemple.
D'ailleurs, je trouve que le cycle essais/ajustements de l'élaboration d'une théorie a de furieuses allures d'auto-critique froide.
http://cafeclopeblog.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  46
   Âge  :  20
   Pensée du jour  :  Pensée du jour, pensée toujours ! - L'immobile.
   Date d'inscription  :  05/07/2017
    
                         
GillesdeRais  /  Petit chose


J'ai l'impression, en arrivant (ça n'est pas négatif) que la question a offert de partir vers des sens et d'autres, ce qui arrive absolument chaque fois lorsqu'on aborde ce sujet, parmi d'autres sujets "généraux" . Je ne crois pas que cela soit discutable ? - Et, ainsi, j'ai du mal à me repérer en lisant tout et à laisser décanter les idées. Il est possible que tout le monde ne discute pas de la même chose ?

Pour sûr, on touche à un "problème" (ce qui ne dit pas que la question de départ ne soit pas le "problème") - tout le monde s'est-il positionné sur une réponse, ou certains ont-ils douté de la question ?
 

 Sondage sur la croyance en un libre arbitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-