PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 

 Est-ce que vous lisez les livres du "genre" de ceux que vous écrivez ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1033
   Âge  :  26
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Citation :
Je ne lis jamais d'ouvrages du même genre que ceux que j'écris. Je ne veux pas être influencée.
Tiens, on dirait un plan.

Citation :
Ce qui n'a pas empêché une ME de répondre à mon envoi de manuscrit en précisant que le refus était justifié par le fait que mon style et mon histoire ressemblaient trop aux romans érotiques new adults actuels. Non seulement je n'ai jamais lu de roman érotique (donc s'il y a ressemblance, c'est pure coïncidence)
Mais il a é-c-h-o-u-é.

Que peut-on en conclure ?

Permettez une hypothèse hardie :

La première personne à avoir écrit dans un genre a puisé dans le reste de la littérature, de la culture et de la vie en général pour créer quelque chose de neuf avec des bouts de vieux.

Les autres personnes à avoir écrit dans ce genre ont potentiellement copié sur elle en essayant de masquer leur copie par des petits twists de ci de là.

Vous, vous arrivez après la bataille. Vous voilà à recréer le genre de votre roman ; si vous ne vous comparez pas au reste des romans du genre, vous allez vous baser sur le reste de la littérature, de la culture et de la vie en général pour créer quelque chose de neuf avec des bouts de vieux.

Et vous voilà à accoucher un roman fécondé par plein d'idées fondatrices du genre, qui n'avaient pas été inventées pour le genre mais existaient en dehors du genre dans la vie ou la culture en général, sans avoir eu la possibilité d'aller plus loin que ces idées fondatrices ; une maison d'éditions, vous voyant arriver après la bataille, vous dit : "Merci, mais vous arrivez après la bataille, vous ne trouvez pas ?" Et encore heureux, vu qu'elle est censée connaître un peu le corpus du genre dans lequel vous vous inscrivez : c'est une maison d'éditions.

C'était une hypothèse totalement sortie de mon chapeau qui ne repose sur rien d'autre qu'une intuition bien réductrice.

Peut-être même pourrait-on dire... Que c'est une hypothèse qui ressemble à des hypothèses déjà formulées sans rien y apporter de neuf mais que mon manque de connaissances en hypothèses m'a empêché de m'en rendre compte ?



Viens voir mon Journal de Bord, j'ai fait des gifs animés foireux.
http://anowan.blogspot.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  245
   Âge  :  31
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Autostoppeur galactique


Je rejoins entièrement les dires de ma VDD. Ça me fait le même effet que quelqu'un qui dirait "Je suis musicien de jazz, mais je n'écoute jamais de jazz, je ne veux pas être influencé, je n'écoute que du rap et de la K-pop".

:mrgreen:
http://silenceecrit.wordpress.com En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  557
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Gloire de son pair


Axelle a écrit:
Non seulement je n'ai jamais lu de roman érotique (donc s'il y a ressemblance, c'est pure coïncidence)
Justement : si tu ne lis pas un genre, tu ne peux pas te rendre compte si tu fais quelque chose qui a déjà été fait 50 000 fois. C'est l'un des problèmes du fait de ne pas lire ce qui se fait d'autre. Smile
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  51
   Date d'inscription  :  17/05/2017
    
                         
Axelle  /  Homme invisible


J'entends vos arguments et je suis d'accord pour dire que la vie et "ses choses" sont une éternelle répétition.

Pour ma part, j'ai toujours eu une écriture journalistique (normal, c'est mon métier !) et quand j'ai écrit mes premiers ouvrages, ils cadraient bien avec ce style puisqu'il s'agissait d'un travail de recherches et de retranscription des résultats de ces recherches.

Pour le roman, je me suis inspirée de confidences d'amies, de ce que j'ai vécu, de mes convictions, de ce que j'avais pu voir à la télé ou lire dans la presse féminine sur le sujet, de débats avec des amis qui ne partageaient pas mes idées, etc. Et même si c'est de la romance, et donc à mille lieues de ce que j'avais écrit auparavant, j'ai conservé mon style d'écriture (concis, bref... trop m'a-t-on parfois reproché ! ). Et je me suis laissée portée par l'histoire. Et au fil des mots, je me suis mise à aimer ces personnages, au point de leur consacrer de plus en plus de place en terme de psychologie humaine, délaissant l'érotisme. Certains éditeurs ont ressenti ça et c'est la plus belle récompense pour moi qui n'avait jamais lu de roman érotique ! Et je précise que je n'ai toujours pas envie d'en lire, parce que ce roman, je ne l'ai pas écrit parce que le genre est à la mode, mais parce qu'il a une origine cathartique...
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  61
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  08/05/2017
    
                         
Fabre  /  Clochard céleste


Pour moi il n'y a pas de débat, c'est du bon sens. Un des boulot des éditeurs c'est de repérer les gens qui réinventent le fil à couper le beurre; d'où le besoin d'un éditeur très grand lecteur, afin qu'il ne sélectionne pas un succédané de X ou Y simplement parce qu'il ne l'a pas lu.

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  696
   Âge  :  19
   Localisation  :  Vingt-mille lieux sous l'éther
   Pensée du jour  :  Je m'ennuie donc je corrige.
   Date d'inscription  :  13/06/2016
    
                         
ReindeerRodolphe  /  Hé ! Makarénine


Ne pas lire DU TOUT de romans du style que l'on écrit est un peu suicidaire, de mon point de vue. Perso, j'arrête ce genre de lecture durant l'écriture de mon projet, mais il faut connaître les codes pour mieux les briser et faire quelque chose de bien...
http://chroniquesdunefillesimple.eklablog.com/ En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  849
   Âge  :  19
   Localisation  :  Briser les pattes d'un chat rouge
   Pensée du jour  :  Et le jetter sous un camion
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Je n'écris et ne lis que du masculin
 

 Est-ce que vous lisez les livres du "genre" de ceux que vous écrivez ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-