PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 

 Est-ce que vous lisez les livres du "genre" de ceux que vous écrivez ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  507
   Âge  :  27
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Gloire de son pair


Voilà mes lectures analytiques en cours, pour préparer mon roman :

1. divergente (fini ce WE)
2. la tour sombre
3. mass effect
4. hangergames
5. harry potter
6. 1984
7. eragon
8. assassin royal
9. tolkien
10. GOT
http://devotion.rapturestudio.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  847
   Âge  :  19
   Localisation  :  Briser les pattes d'un chat rouge
   Pensée du jour  :  Et le jetter sous un camion
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Tu as fait des choix fort judicieux dans les lectures analytiques de ton roman MATRIX
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  123
   Âge  :  33
   Localisation  :  Nantes
   Pensée du jour  :  J'aurais le dernier mot.
   Date d'inscription  :  21/11/2012
    
                         
DNDM  /  Barge de Radetzky


Matrix a écrit:

Je vais lire le premier tome de chaque grande saga de mon genre, d'auteur différent (Tolkien, Martin, Rowling, Hobb, Collins, King...etc). Mais avec une lecture analytique, dont le but est d'étudier le vocabulaire, la construction narrative, les choix scénaristiques et de style d'écriture, pour voir "ce qui marche". En croisant les données, essayer de repérer les choses qui semblent bonne (puisque commun aux univers à succès) et aussi voir ce qui est possible de faire pour ensuite choisir pour mon propre style.

Matrix a écrit:
Voilà mes lectures analytiques en cours, pour préparer mon roman :

1. divergente (fini ce WE)
2. la tour sombre
3. mass effect
4. hangergames
5. harry potter
6. 1984
7. eragon
8. assassin royal
9. tolkien
10. GOT

Alors je sais pas ce que tu appelles ton "genre", mais là dans ta liste tu as:

- 2 romans jeunesse d'apprentissage Fantasy (Harry Potter & Eragon)
- 2 romans Young Adult dystopiques (Divergente & Hunger Games [hanger Games, c'est le jeu du pendu?] )
- 3 références dans la Fantasy, mais qui sont très différentes l'une de l'autre (Le Trône de Fer, Tolkien, L'Assassin Royal) et plutôt pensés pour les adultes (sauf peut-être l'assassin Royal)
- 1 œuvre dystopique très politique (1984)
- 1 roman assez inclassable qui mélange dark fantasy, science fantasy, horreur et Western (La Tour Sombre)
- Et Mass Effect, c'est pas un jeu vidéo? Même s'il y a eu novellisation, ce sera de la SF

Bref, on est dans la littérature de l'imaginaire, et ce sont tous des livres à succès, d'accord. Mais une fois cela dit, ce sont des livres extrêmement différents, pensés pour des publics extrêmement différents, et écrits dans des contextes extrêmement différents.

Bon, ça reste de bons livres, ceci dit, et tous valent le coup d'être lus avec un marqueur à la main pour en apprendre des choses (sauf Eragon, qui est écrit avec les pieds, c'est plus un phénomène Marketing, mais bon même là ça se lit histoire de voir ce qu'il ne faut pas faire). Mais pour les comparer et identifier des points communs, bon courage. ^^
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  507
   Âge  :  27
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Gloire de son pair


Oui ils sont très différent... justement ! (j'aurais pu rajouter 50 nuance de Grey que j'ai lu pour le coté narratif sexuel - j'ai pas pu finir tellement c'était relou niveau histoire, c'est vide, les personnages sont chiant, y a que le coté excitant qui est "intéressant", mais bon un porno érotique fait aussi bien...)
C'est justement toutes ces différences que je vais étudier, pour prendre tout ce qui est bien et laisser le reste.

Mon univers c'est de la High Fantasy mais avec des intrigues politiques profondes. La propagande de 1984 est justement très intéressante (et en beaucoup de point ressemble à nos jours, d'ailleurs).

Mais encore une fois c'est une lecture analytique pas juste pour le fun (à part pour Mass Effect, c'est un petit plaisir,  mais c'est de l'imaginaire aussi, avec un Univers TRES riche, façon Tolkien ou GOT, ce qui reste donc cohérent, si on prend le point de vu artistique/créatif).

Pour Divergente et Hunger games, c'est pareil, ça parle d'un système et d'une révolte du peuple, ce qui sont des thèmes qui me touchent beaucoup... (puisqu'on s'en approche en Europe dans la vrai vie)
Et je traiterais plus en profondeur encore, dans ma saga, ce sujet (puisque à chaque fois, dans ces livres, ils se révoltent, mais ça traite jamais de la post révolution... Ce qui ne sert donc à pas grand chose, puisque le risque de retomber dans le même système est très grand).
http://devotion.rapturestudio.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  86
   Âge  :  27
   Localisation  :  En train d'écrire, dans ma bulle
   Date d'inscription  :  15/08/2016
    
                         
Elena.K  /  Pippin le Bref


Je suis assez d'accord avec ta vision des choses Matrix ^^

Il me semble qu'on fait tous un peu ce que tu fais de manière très cartésienne et développée.
Qu'on lise le genre qu'on écrit ou qu'on lise un tout autre genre, on s'inspire forcément de ce qui nous passe sous les yeux. Soit on le réutilise, soit on le retourne dans le sens qu'on souhaite et on le mélange à notre sauce avec nos ingrédients. Tout comme on se sert de nos expériences et de nos ressentis pour créer des personnages et un contexte réalistes/ crédibles. Après, on en a plus ou moins conscience. king
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  111
   Âge  :  36
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  20/11/2013
    
                         
Rodolphe m  /  Barge de Radetzky


Perso quand j'écris un livre dans un certain genre, je ne lis que des romans en parallèles qui n'ont rien a voir avec ce genre là. Par contre dès que j'ai fini je lis ce que je veux ;-)
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  549
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Gloire de son pair


Citation :
Perso quand j'écris un livre dans un certain genre, je ne lis que des romans en parallèles qui n'ont rien a voir avec ce genre là. Par contre dès que j'ai fini je lis ce que je veux ;-)
Tiens, moi c'est le contraire : non seulement je lis des livres dans le genre de ce que j'écris (et même qui explorent des thématiques vraiment proches, de préférence), même si pas que : je lis aussi d'autres livres, sinon ce serait vite limité et pas bien intéressant, parce qu'il me faut bien plus de temps pour écrire un roman que de temps pour en lire, on est bien d'accord xD. Mais en plus je regarde aussi des films en rapport, des séries ou des BDs, je lis des articles, m'intéresse à des parcours d'artistes,.. Et je me nourris de tout ça : ce qui est en rapport avec ce que j'écris et ce qui ne l'est pas. Tout se mêle. Et, souvent, quand je bloque dans l'écriture, ça me donne l'impulsion de m'y remettre, d'ailleurs : c'est un très bon stimulant.
D'ailleurs, à toutes les personnes qui craignent de lire des œuvres proches de ce qu'ils écrivent de peur d'être trop influencées et donc de s'en inspirer trop vivement, je répondrais ceci : lisez-en plein ! Des dizaines, des centaines, lisez aussi d'autres romans... Comme ça, vous vous nourrirez non pas d'une seule œuvre mais d'un peu de tout et, avec ce qui est en vous-même et qui vous est propre, qui n'appartient qu'à vous, vous ferez une œuvre qui ne ressemblera pas aux autres. Smile
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  108
   Âge  :  22
   Localisation  :  Derrière toi !
   Pensée du jour  :  "Quand on est dans la merde jusqu'au cou, il ne reste plus qu'à chanter"
   Date d'inscription  :  27/03/2017
    
                         
KattEvans  /  Barge de Radetzky


Il est intéressant ce fil ! Ton dernier conseil, Valéry, je le valide à 300% ! Very Happy Y avait une phrase (m'en souviens plus précisément) qui disait que ce n'est plus du "plagiat" à partir du moment où on se construit un réseau d'influence si massif que ça accouche d'une œuvre unique. On est tous influencés, on ne peut pas produire un texte 100% original !

Je dévie un peu mais "influence" et "plagiat" sont des notions qui se confondent, qui ont des points de rencontre. Là-dessus, Musset a dit : "En dépit de toutes les subtilités du monde et du bien qu'on prend où on le trouve, un plagiat n'en est pas moins un plagiat, comme un chat est un chat. Mais s'inspirer d'un maître est une action non seulement permise, mais louable."
Et Giraudoux dans un autre genre : "Le plagiat est la base de toutes les littératures, excepté de la première, qui d'ailleurs est inconnue."

Après, je pense qu'on a tous un "mode opératoire" différent quand il s'agit d'écrire dans un genre, qu'on le lise ou non habituellement ! Je ne suis pas une adepte de la romance contemporaine pure et dure, je l'aime surtout mêlée à de la fantasy. Mais j'écris de la romance contemp' .

Je ne pense pas que ce que j'écris est "mieux", loin de là, mais j'essaye de me montrer soigneuse dans le choix de mes lectures AVANT écriture d'une romance. Je m'imprègne de ce qui me plaît, d'ambiance, de "clichés" que j'apprécie, et note aussi ce qui me dérange, ce qui m'évite d'écrire un truc qui va me déranger xD

Par contre, une fois que j'ai commencé à écrire, j'évite les romances comme la peste. Que ce soit en film, en roman. Je fuis complètement et pas juste pour une question d'influence, non, non ! C'est parce que sinon je compare trop les œuvres que j'aime avec mon brouillon. Et je commence à désespérer en me disant que de toute manière c'est nul et que ça vaut pas le coup que je l'écrive No

Je ne trouve pas ça contradictoire d'écrire dans un genre qu'on n'aime pas. Je pense que c'est plutôt un défi. Parfois, je ne comprenais pas les mécanismes de certains genres et je ne parvenais pas à les apprécier. Il m'a fallu m'essayer à écrire dans ces genres, me rendre compte des difficultés et des enjeux, pour parvenir ensuite à aimer ces genres et admirer ceux qui les pratiquent Smile
http://alkattraz-jaderiver.weebly.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  111
   Âge  :  36
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  20/11/2013
    
                         
Rodolphe m  /  Barge de Radetzky


Je suppose qu'on a tous sa manière de faire. Je lis beaucoup de roman dans le genre que j'écris ( le fantastique) mais au moment de me mettre au travail j'ai besoin d'éffacer toutes les autres voix pour me concentrer sur la mienne. Ce n'est pas parce que je ne les lis pendant ma phase d'écriture que je n'ai pas les references nécessaires ;-)
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  549
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Gloire de son pair


Oui, cesser de lire un type de romans pour éviter d'avoir à s'y comparer au moment où on est dedans, si c'est plus un blocage qu'autre chose, c'est tout à fait compréhensible, bien sûr. On a tous nos méthodes différentes, selon nos sensibilités, et à différents moments aussi. Smile
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  691
   Âge  :  19
   Localisation  :  Vingt-mille lieux sous l'éther
   Pensée du jour  :  Je m'ennuie donc je corrige.
   Date d'inscription  :  13/06/2016
    
                         
ReindeerRodolphe  /  Hé ! Makarénine


Hey !

Pour répondre à ta question : depuis que j'écris de la fantasy, je suis incapable d'en lire. Je ne sais pas pourquoi, ça me bloque. J'ai passé une heure entière à fouiller le rayon fantasy de ma librairie, mais je ne trouve rien d'original ou de transcendant dans les résumés, toutes les couvertures se ressemblent. Ces livres me paraissent fades. Pourtant, ça ne m'empêche pas d'écrire, bien au contraire. Et je ne trouve pas qu'ils ne sont pas assez bien pour moi, parce que ce serait mentir, je n'éprouve juste plus de plaisir à en lire parce qu'à côté de l'univers que je développe et qui me correspond parfaitement, il y a ces univers auxquels je m'intéresse moins parce que je n'arrive pas à m'identifier aussi bien que dans mon propre projet.

En fait, juste lire les résumés me suffit : je me projette dans l'histoire et en imagine un possible développement, un exercice bien plus amusant que de lire le roman simplement. J'aime lire, mais imaginer m'amuse bien plus. Une fois mon projet terminé, je pense réussir à lire de nouveau de la fantasy, mais pour l'instant, ça me semble très compromis ^^.
http://chroniquesdunefillesimple.eklablog.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  507
   Âge  :  27
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Gloire de son pair


C'est pas un peu superficiel de s’arrêter à la 4e de couverture? tu fais pareil avec les hommes? Razz
http://devotion.rapturestudio.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  691
   Âge  :  19
   Localisation  :  Vingt-mille lieux sous l'éther
   Pensée du jour  :  Je m'ennuie donc je corrige.
   Date d'inscription  :  13/06/2016
    
                         
ReindeerRodolphe  /  Hé ! Makarénine


Oui, ça l'est (c'est pas bien, je sais, mais je me soigne). Je m'excuse donc auprès de la communauté des auteurs de Bragelonne (qui monopolise 95% du rayon), parce que leurs résumés n'ont pas le don de me mettre l'eau à la bouche ^^.

Citation :
tu fais pareil avec les hommes?
Qui te dit que je drague des hommes ? Wink
http://chroniquesdunefillesimple.eklablog.com/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


ReindeerRodolphe a écrit:


Citation :
tu fais pareil avec les hommes?
Qui te dit que je drague des hommes ? Wink
:woowoo: I love you

pour le sujet je lis de tout sans faire de pont avec ce que j'écris, je n'aime  pas étiqueter mes lectures par genre, pour moi c'est toujours un regard, un univers, ça s'étiquette donc pas.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  507
   Âge  :  27
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Gloire de son pair


ReindeerRodolphe a écrit:
Oui, ça l'est (c'est pas bien, je sais, mais je me soigne). Je m'excuse donc auprès de la communauté des auteurs de Bragelonne (qui monopolise 95% du rayon), parce que leurs résumés n'ont pas le don de me mettre l'eau à la bouche ^^.
En même temps, c'est le problème du résumé... à moins de te spoiler suffisamment, tu n'auras pas vraiment accès au contenu...

(Mon rêve faire partie des 95% de Bragelone en rayon XD)
http://devotion.rapturestudio.fr
 

 Est-ce que vous lisez les livres du "genre" de ceux que vous écrivez ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-