PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Suite à l'attentat de nice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bonjour

Armé que de ma seule bonne volonté... le coeur en sang.... suite à ce carnage après plus de 7mois... j aimerai livrer mon témoignage sous forme de roman et je voulais savoir si cela est une bonne idée car ma femme me le déconseille nous avons échappé à la mort deux fois... vécu l horreur jusqu a revenir dans le monde réel et tout cela accompagné de mes deux filles sur la promenades des anglais... J aimerais rendre hommage à ces victimes qui nous ont sans le vouloir sauvé. .. quand pensez vous ?

Amicalement
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Coucou
Je pense que c'est une "bonne" idée si tu en tires du positif et si tu as envie de le faire.
De mon point de vue et par expérience, l'écriture est en plus pour soi un bon moyen de mettre les choses au clair avec soi-même et une bonne thérapie, notamment en cas de choc émotionnel où il est souvent difficile de prendre du recul.
Dans un premier temps, rien ne t'empêche d'écrire pour toi (sous forme de roman, ou de témoignage, ou de ce que tu veux), et ensuite, si cela te semble s'y prêter, réécrire pour partager, pour les autres et pour les autres victimes.
Bon courage, bonne journée
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci, d'avoir pris le temps de répondre à mes interrogations... J'ai commencé puis arrêter...puis recommencer... mais je ne pense pas être un auteur... au lycée le Français n'était pas ma matière favorite c'est pour cela que je suis devenu comptable... alors évidement je rejoins ce site pour pouvoir peut-être trouver des solutions... du courage merci j'en ai à foison...bonne journée à vous
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Avoir quelque chose a dire et l'envie comptent peut-être plus que "savoir écrire" ou "être bon en français", parce que les difficultés peuvent être vaincues, en progressant soi-même ou avec l'aide d'autres personnes. Si tu veux trouver de l'aide sur le forum ou partager avec nous le texte que tu es en train d'écrire pour avoir des avis et des conseils, il faut que tu commences par te présenter dans cette partie du forum en créant un nouveau topic : http://jeunesecrivains.superforum.fr/f2-accueil.
Moi perso ce type de témoignage m'intéresse. Pour comparaison, il y a sur ce forum un membre qui a partagé un témoignage où il raconte la vie avec son fils autiste, son combat au quotidien, et malgré un gros travail sur la forme, sur le français etc à fournir, il a su aller au bout de son projet car il avait comme toi qqc a écrire et envie de l'écrire. Il a depuis soumis son manuscrit a une maison d'édition avec l'appui d'une personnalité publique et j'espère que son projet aboutira. Mais enfin avec de la volonté il est déjà arrivé assez loin à mon sens.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci infiniment, c'est la première fois que je vais sur ce site, j'ai surfer sur plusieurs forum mais je suis tombé sur des témoins de Jeovah... merci pour ces précieux conseils
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je t'en prie Smile

touny a écrit:
mais je suis tombé sur des témoins de Jeovah...

Laughing
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5831
   Âge  :  44
   Localisation  :  Savoyard de corps et d'esprit
   Pensée du jour  :  "L'amour ça s'fait à deux/Bien fait c'est du feu de Dieu/Mais qu'as-tu fait de moi ?/Je n'sais pas..." VP
   Date d'inscription  :  26/06/2012
    
                         
Aventador  /  Maîtrise en tropes


Hello Smile !

Je pense que c'est un sujet sensible qui peut parler à tout le monde. Effectivement, ça peut avoir, dans un premier temps du moins, une vertu thérapeutique, être une façon d'extérioriser tout ce qui est en toi et a besoin de sortir.
Au départ, j'ai envie de dire qu'on s'en fout un peu de la forme. Même si ton récit est brut de décoffrage, l'essentiel est qu'il livre ce que tu as envie de livrer, avec tout ce qu'il y a de plus personnel dans le ressenti de l'horreur que vous avez vécu tes proches et toi. Après, la structuration du récit, la technique narrative, tu t'en occuperas par la suite, avec l'aide des membres du forum qui seront tout disposés à t'aider - même si c'est difficile de commenter un récit autobio, tant c'est quelque chose qui touche à l'intime.

Perso, j'avais l'ambition d'écrire une longue nouvelle fictive sur un attentat. Mais à la lumière des évènements réels, j'ai trouvé que je n'étais pas "dedans", que j'étais trop loin de ce qu'on doit ressentir vraiment dans ces cas-là. Du coup, j'ai décidé d'en parler autrement, peut-être plus sobrement, avec deux nouvelles qui évoquent les attentats, le traumatisme, mais sans aller aussi loin que je le voulais au départ. Pour l'une des deux nouvelles, je suis parti de ce que m'a dit après-coup mon beau-frère sur les attentats du 13 novembre. Sur le moment, il ne s'est rendu compte de pas grand-chose, c'est après qu'il a réalisé qu'à 3 mn près, il aurait pu y rester (il était au Stade de France). Et ça l'a fait flipper.
http://raphaelnomezine.canalblog.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3768
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  ok vu
   Date d'inscription  :  03/12/2007
    
                         
Kid  /  Un talent FOU


On attend toujours ta présentation en bonne et due forme, du coup Wink

#psychorigide


       
http://jackspirou.wordpress.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3235
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  31/10/2008
    
                         
Hobbes  /  Attention : chat méchant


D'autant que le fil n'a rien à faire dans la boîte à questions.

Déplacé au bon endroit.

Bien cordialement :
 
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bonjour,

Je ne veux pas me précipiter...je veux peser les mots...c'est comme être au bord d'une falaise et qu'il faut sauter...c'est à dire que si je commence je ne vais pas m'arrêter..de plus c'est difficile de se mettre à nu moi qui est pudique...je réfléchis car ma femme elle ne veut pas que j'en parle...elle a peur que ca bouleverse encore plus nos vies, c'est un sujet sensible il est vrai...mais c'est de mon intimité que je vais essayer de parler... j'ai peur de blesser mes proches donc... faut-il sauter?

amicalement
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5381
   Âge  :  28
   Localisation  :  Montréal
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


Une question que tu peux te poser, c'est que comptes-tu réellement faire du texte si tu mènes ton projet à bien ? De quoi as-tu vraiment envie/besoin ? Le diffuser librement ? Le publier comme un livre témoignage ? Ne le faire lire qu'autour de toi ? Ou le garder pour toi ? Si c'est la dernière solution, si tu ressens juste le besoin de l'écrire pour aller mieux et peu importe si d'autres le lisent et l'apprécient, alors lance-toi ; et arrête toi simplement le jour où tu as dépassé ce besoin / le jour où tu te rends compte que ça ne t'apporte rien / où tu n'as plus envie.
http://timslam.blogspot.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1451
   Pensée du jour  :  L'art de l'écrivain consiste surtout à nous faire oublier qu'il emploie des mots (Bergson)
   Date d'inscription  :  21/08/2012
    
                         
Marybat  /  Roland curieux


Pour moi, tu n'as même pas à te poser la question. Tu as vécu un traumatisme et tu as besoin de l'évacuer d'une façon ou d'une autre. Tu ressens l'envie d'écrire, lance-toi, n'hésite pas. Ta femme peut très bien te lire seulement si elle le veut, rien ne l'y oblige.
Je viendrai te lire si tu postes tes écrits ici.
Je vis près de Nice et cet attentat m'a fortement émue, même si je n'y étais pas.
à bientôt
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je ne sais pas si c'est une bonne idée. ce n'est pas à nous de vous le dire. Vous devez savoir tout seul.
Pour moi, écrire sur des choses douloureuses ça me fait remuer dans un mauvais sens. je vais très bien puis écrire tout ça me ramène en arrière et ne me console pas du tout. du coup, je n'ai jamais rien fini de ce que j'écris sur un vécu douloureux. Je ne sais pas si vous avez écrit auparavant, mais sachez que ça demande beaucoup d'efforts mentaux et qu'il va falloir fouiller dans le fin fond de vos douleurs pour bien décrire chaque détail, le sang, les cris, etc... c'est dur quand c'est de l'imagination, alors quand c'est du vrai, ce sera pire je pense.
Pour d'autres personnes, ça leur fait extérioriser leur mal et se sentent soulagées d'écrire leurs douleurs. Il y en a même qui ne seront jamais réconciliées qu'en portant très hauts leurs voix. genre en écrivant ou en chantant... etc.
La question c'est quel type vous êtes ?
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bonjour,

Ok, je pense que je vais me lancer...il me faut un peu de temps pour me préparer car actuellement je bosse +50h la semaine...en pleine période fiscale mais d'ici trois semaines je serai près pour commencer...en espérant avoir l'accord de ma femme qui est un de mes soutiens le plus précieux...

A bientôt
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6015
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  IStandWithPalestine<3
   Date d'inscription  :  18/09/2008
    
                         
Pandémonium  /  Iphigénie in a bottle


Kid a écrit:
On attend toujours ta présentation en bonne et due forme, du coup Wink

#psychorigide

http://lenuageetlecendrier.com/
 

 Suite à l'attentat de nice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-