PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Partagez ici vos astuces et vos vécus d'écrivains :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bonsoir ^^
ça fait longtemps que je veux discuter de ma manière d'écrire à des êtres lumineux comme vous. Alors voilà, je vais tout conter ici et je veux vous lire aussi :excited:
Je mets sur papiers des histoires que j'imagine depuis que je sais écrire, c'est à dire depuis que j'avais tous mes dents de lait. J'ai commencé à écrire des choses avec de vraies intrigues dès l'âge de 15 ans. J'avais du mal à être fluide jusqu'à ce que j'ai appris à commencer par un plan, et surtout à avoir confiance. L'écriture est une activité jugée trop onéreuse et on attend alors beaucoup de nous. Je n'imaginais même pas pouvoir écrire en dehors de ma chambre. Aujourd'hui, j'arrive à écrire sur mon ordi en plein amphi.
J'ai su que je suis faite pour écrire quand j'ai commencé à me faire sursauter fréquemment durant mon sommeil par des idées pour mes romans, et que j'utilisais mon enregistreur de son sur mon tél pour les garder car je n'ai pas de forces pour les noter. Sleep
Je vais mettre ici les méthodes de l'écrivain non publié de 23 ans que je suis et je voudrais bien lire les vôtres cheers
1-Toujours avoir de quoi et sur quoi écrire pour noter au moins les idées qui ne préviennent pas quand ça vient
2-être observateur et parler peu :p moins tu parles, plus tu en à écrire
3-Se mettre un minimum de nombre de mots par jour
4-Ne pas prendre ses proches comme lecteurs
5-écrire le premier mot venu, il est toujours le meilleur en premier temps, ne pas perdre une heure à chercher un substitut. Laisser ça à la deuxième couche.
6-Pour moi une deuxième couche vient après avoir fini un roman, je le relis et là je change des mots.
7-Lire pour le plaisir mais aussi se concentrer sur la structure et les choses techniques
8-Ne pas saturer de descriptions au point de faire oublier ce qui est décrit à la base
9-Une bonne description pour moi sonne simple et n'est pas saturée de vocabulaire puissant, mais c'est l'association des mots qui doit être puissante
10-Toujours ne rajouter un élément que s'il sert à l'histoire, qu'il s'agisse d'un personnage ou d'un seul mot. Si on a un doute, il faut se poser la question : "Est-ce que ça rapporterait une information, une émotion.. réaction chez le lecteur ? Si c'est non, alors ça sert à rien.
11-Si ça stagne, tenter de se faire un plan

Je vous conseille de lire Ecriture mémoires d'un métier de Sephen King
Et vous, quelles sont vos astuces ? :bummies:
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6936
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Ce sont des bonnes techniques.

Pas grand-chose à ajouter... surtout que je n'ai pas de méthode vraiment régulière !

> Je ne me donne un nombre de mots minimum que quand je veux absolument avancer ou finir un truc qui patine...
> Jamais de plan, ou à peine. Juste des idées générales. Si je fais un plan détaillé, il n'est pas respecté (miss désordre en action). Donc, juste des bases et un but à atteindre.
> J'ai des tas de projets en même temps, ce qui m'oblige à m'en définir un prioritaire dans le tas. Mais ne m'y tiens pas toujours.
> J'ai la fichue manie de détester les corrections... mais c'est indispensable. Là, faudrait que je m'y fixe un minimum. Je le fais parfois, mais... Besoin de discipline.  
> Le peaufinage, il faut faire ça après avoir laissé refroidir un peu. Toutafé, j'approuve.
le tout étant de savoir combien de temps...
> rajouter des éléments : qu'est-ce qui sert, au juste ? A l'histoire ? Au style ? au moment où on ajoute quelque chose, on pense toujours qu'il sert. C'est en relisant, qu'on retire (ou rajoute!). Sur mon OLNI, je suis drastique sur le nombre de mots, du coup, des tas de trucs passent à la trappe. Partout ailleurs (mes autres univers), il se rajoute des tas de choses.
> quand je lis un livre pour le plaisir, je ne le dépiaute jamais. Je garde ça pour les textes où je serai gênée dans ma lecture et  tant pis s'il faut en tirer une leçon.

J'ajouterai, quand même
> les avis de lecteurs et la bétalecture, qui pointent des erreurs qu'on ne remarque pas soi-même
> les activités à deux ou en groupe, qui permettent de confronter son écriture à celle des autres et comparer les techniques
http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  14
   Localisation  :  Face à mon avenir.
   Pensée du jour  :  Je crois avoir enfin trouvé un avatar qui me convient !
   Date d'inscription  :  18/01/2017
    
                         
AndyCoffing  /  Homme invisible


Beaucoup de règles dis donc !

Pour ma part je m'impose le moins de "règles" possibles lorsque j'écris une nouvelle histoire. Néanmoins, je suis d'accord sur plusieurs choses comme :
-Toujours avoir quelques choses sur soi pour enregistrer ses idées.
-Retenir le premier mot qui nous vient pour nous inspirer une histoire, ou exprimer une idée.
-Accentuer les détails qui deviendront importants par la suite.
-Attendre un peu, une journée, une semaine, puis relire son texte. Parfois (souvent), de meilleures formulations, ou idées, surgissent dans notre esprit beaucoup plus naturellement que si on passait des heures à se creuser les méninges pour en trouver.

Par contre je ne m'impose jamais un minimum de mots à écrire quotidiennement, cela me donne l'impression de donner une image de corvée à l'écriture, ce qu'elle n'est pas. Quant aux "plans" d'écriture, et bien... Je me donne un point de départ, un d'arrivée, et pour ce qui est du "milieu" j'invente au fur et à mesure de l'écriture.
Par ailleurs, j'ai tendance à entamer plusieurs projets à la fois moi aussi. Du coup, j'avance telle ou telle histoire selon mes envies et idées.

Voilà voilà ^^
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  78
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  J'en avais une bonne, pis je l'ai oubliée
   Date d'inscription  :  25/05/2015
    
                         
Jimpol  /  Pippin le Bref


De bons conseils Wink

Je pense qu'il y a certaines techniques qui conviennent à certains et pas à d'autres, mais globalement je vous rejoins sur la plupart des points.

Si j'ai quelque chose à ajouter :
- Se créer un "déclencheur de motivation". Je pense qu'on en a tous un, le plus souvent c'est une musique. Quand j'ai commencé à écrire je mettais toujours la même musique en fond, parfois en boucle. Si bien que maintenant, dès que je la lance je suis quasiment immédiatement dans le mood pour écrire. Magie du cerveau !
- ... et si vraiment la motivation n'est pas là, s'abstenir ! On a le droit d'avoir des périodes de creux. Et puis, si on croit vraiment au projet, l'envie finit toujours par revenir Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  14
   Localisation  :  Face à mon avenir.
   Pensée du jour  :  Je crois avoir enfin trouvé un avatar qui me convient !
   Date d'inscription  :  18/01/2017
    
                         
AndyCoffing  /  Homme invisible


Jimpol a écrit:
Se créer un "déclencheur de motivation". Je pense qu'on en a tous un, le plus souvent c'est une musique. Quand j'ai commencé à écrire je mettais toujours la même musique en fond, parfois en boucle. Si bien que maintenant, dès que je la lance je suis quasiment immédiatement dans le mood pour écrire. Magie du cerveau !

C'est vrai ! Maintenant que j'y pense je mets toujours de la musique pour écrire ^^
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


La recette c'est peut-être de ne pas en avoir pour moi, je laisse s'exprimer les choses et puis voilà, je ne me concentre pas plus que ça, je relis une fois si quelque chose me fait faire la grimace ou me parait trop flou, je polis un peu, mais de plus en plus je laisse les choses libres, il me semble l'écrit plus riche ou plus je ne sais quoi pour lequel je n'ai pas de mot exact. Puis je suis dans une période où je pense que je ne peux faire autrement. Je n'ai jamais été très plan de base et gros détails d'artillerie, même si j'ai essayé, et même si c'est ce qui me fait défaut pour les projets plus épais peut-être ?
Mais il me semble possible que les choses s'expriment sans avoir été pensées préparées même sur ce genre de projet( quand j'essaie mon clavier refuse de toute façon, il est pas d'accord je crois et ce sujet me fait réaliser de petites choses importantes d'ailleurs)), j'ai cette idée, peut-être naïve, que quand j'aurais touché à la bonne histoire celle qui doit découler naturellement, alors ça se fera.
Si j'attends je perds le fil, la conviction, ma recette du coup serait de rester au plus près de ce que je fais, trop de temps qui passe, et je suis ailleurs déjà, et je ne peux pas forcer.
Cela n'a pas toujours été comme ça, et sûrement que cela évoluera encore, mais c'est là où j'en suis. et peut-être que je cherche encore beaucoup, même s'il me semble avoir un peu grandit et quelques points d'appuis stables.
Au final je travaille surtout à laisser glisser sans trop retenir et restée proche d'une façon de ce que j'écris.
Quand je lis par contre c'est pour le plaisir, je crois que si quelque chose doit se retenir cela se fera naturellement ou ne se fera pas. Après chaque lecture qui fait mouche ouvre un univers, élargit le cercle des possibilités, laisse sa trace sans aucun doute, mais je n'oriente pas, ne cherche pas les dessous du desssus.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je n'ai pas de déclencheur de motivation moi ! bounce et j'ai jamais eu la chance de faire des activités d'écriture à plusieurs..
Pour le reste je vois qu'on se les partage un peu, du coup je vois que je suis sur la bonne voie Very Happy
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6936
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


La musique, j'emploie ça aussi...
Quand j'écris mon 1° jet, je choisis une musique en fonction de mon texte.
Mais je n'aurais pas qualifié ça de "déclencheur de motivation". Plutôt d'aide à l'inspiration.
Si je ne suis pas motivée, je n'écris pas, simplement. Je corrige, ou je fais autre chose.
La musique m'aide seulement à trouver le bon ton.
http://scriptorium2.canalblog.com En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  46
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  La volonté est l'essence de l'amélioration de soi
   Date d'inscription  :  31/01/2017
    
                         
hanaé  /  Petit chose


Pour moi, un bon déclencheur d'inspiration et de motivation, ce sont les pensées et autres proverbes que l'on trouve sur Internet sur des sites sérieux.
Ensuite, c'est vrai que je fais partie de ceux et celles qui aiment bien savoir où ils vont avant de se lancer dans l'écriture pure et dure.
Je réfléchis à ce que m'évoquent ce proverbe ou cette pensée et je note tout, comme une sorte de cogito.
Pour mon premier projet, je manquais d'expérience, je me suis lancée à l'aveuglette dans le récit, mais résultat, il est inabouti. Je le reprendrai sûrement avec ma seconde méthode, celle que j'utilise actuellement pour mon second projet, beaucoup de préparation : travail autour des personnages, de la structure, des thématiques, de la dynamique, etc...
Comme ça, je sais exactement quelle route emprunter. king
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


aaaah j'ai oublié un truc que j'ai dû mettre ! Je viens de me rappeler ! Parce que ça crée souvent des problèmes dans le roman si on se rend pas compte. En fait lors de la correction quand on veut ajouter des éléments, faire toujours attention à les présenter à la première fois dont on parle et pas plus tard parce qu'après ça se peut que ça n'a plus autant de sens que voulu... ça ne sert à rien de rajouter au troisième chapitre que la fille rencontrée au premier dégage constamment une lueur émergeant des yeux et tralala... faut mettre au premier !
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6020
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  IStandWithPalestine<3
   Date d'inscription  :  18/09/2008
    
                         
Pandémonium  /  Iphigénie in a bottle


Pop corn
http://lenuageetlecendrier.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  202
   Âge  :  26
   Localisation  :  Orléans
   Pensée du jour  :  La fatigue, c'est chiant.
   Date d'inscription  :  31/01/2017
    
                         
Lilia  /  Autostoppeur galactique


Personnellement, j'ai tout une armada d'astuces développées dans pas moins d'une quinzaine de page. Quand je fais mon plan, que je le modèle, scène par scène, je pioche dans mon répertoire pour structurer correctement. Idem pour la relecture : ça me sert de pense-bête pour me rappeler les erreurs que je cherche à éviter.

Exemples rapides.
Pour la structure :
- Ticking Time bomb (merci à Hitchcock pour l'idée) : compte à rebours, pour rajouter de l'urgence, du stress.
- balle jaune (merci B. Werber, pour l'astuce) : mystère annexe, pour captiver le lecteur.
- Ironie dramatique : si mon perso doit être surpris, m'arranger pour que le lecteur découvre la vérité avant. 2 émotions (surprise et stress) pour le prix d'une).
- Préparation / Paiement
- AAA' : voir la vidéo de lavandier sur le sujet, sur sa chaine Youtube.
-Milking : vérifier si je ne peux pas mixer 2 scènes ou 2 personnages.

Pour la correction :
- Show, don't tell : Je traque les 'il a peur', 'il est fatigué', 'il est impatient' pour les montrer.
- Milking (encore)  : je vérifie si je ne peux pas montrer (cf ci-dessus) ET caractériser mes persos en même temps.
- Suppression des adverbes et des participes présents
- Langage de mes personnages : utiliser des registres différents, faire attention au rythme de chacun, utiliser des expressions, des tics de langages...

Voilà. Alors ce n'est pas comme ça que je le présente dans mon fichier. En général, dès que je découvre une astuce, je note ce que c'est et à quoi elle sert. Quand je la remarque, bien utilisée, je note comment l'auteur à fait. Quand c'est fait n'importe comment, j'ajoute aussi les écueils, pourquoi ça ne fonctionne pas... Bref, ce fichier me sert un peu partout et pour n'importe quoi (Macguffin, cliffhanger, fusil de Tchekhov...)
En ligne
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Mon astuce d'écrivain c'est le plagiat.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Lilia a écrit:

- balle jaune (merci B. Werber, pour l'astuce) : mystère annexe, pour captiver le lecteur.
- Show, don't tell : Je traque les 'il a peur', 'il est fatigué', 'il est impatient' pour les montrer.

Merci Lilia surtout pour le show d'ont tell ! Very Happy
Par contre je n'ai pas très bien saisi la balle jaune
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  202
   Âge  :  26
   Localisation  :  Orléans
   Pensée du jour  :  La fatigue, c'est chiant.
   Date d'inscription  :  31/01/2017
    
                         
Lilia  /  Autostoppeur galactique


Mami inès a écrit:

Merci Lilia surtout pour le show d'ont tell ! Very Happy
Par contre je n'ai pas très bien saisi la balle jaune

C'est un peu compliqué. En gros, dans je ne sais plus quel livre, Werber nous raconte une "blague" qu'il a entendu plus jeune : voici un lien qui en parle (il faut rajouter les www devant car je n'ai pas encore assez d'ancienneté pour poster des liens) :
point-fort.com/index.php/post/2013/10/17/683-l-histoire-de-la-balle-de-tennis-jaune

Il dit que c'est comme ça qu'il réussi à captiver ses lecteurs. En revanche, je lui reproche de ne plus utiliser QUE cette astuce. Il ne cherche même plus un scénario à ses histoires, il prend une balle jeune et c'est tout (exemple : le rire du cyclope). Pour moi la balle jaune est un artifice à ajouter à l'histoire. Il n'est pas sensé la remplacer. Il n'empêche qu'il a écrit de très bons livres avant de perdre en créativité.
En ligne
 

 Partagez ici vos astuces et vos vécus d'écrivains :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-