PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
 

 [Edition - Recherche ] Nouveau roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  596
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Gloire de son pair


De la persévérance, il en faut tout le temps, ça ne s'arrête jamais. Se donner dans une pratique artistique et espérer, en sus, en obtenir des bénéfices venant d'autres (succès, argent, reconnaissances, flatteries...), c'est avoir en permanence devant soi une porte qu'on sait pouvoir se prendre dans la gueule, plus ou moins violemment (et se la prendre de toute façon plus ou moins souvent quand même).
Sans dire qu'il y a obligatoirement un lien entre "réussir" et "croire en soi", tout dépend de son niveau de défaitisme, aussi. Certains auteurs arrivent à une forme d'aigreur, de jalousie des autres, avec le sentiment de ne pas avoir eu droit, eux, à ce qu'ils auraient mérité, les remarques à peine retenues comme quoi ce ne serait que les histoires nulles, clichées, racoleuses... (imaginer aussi d'autres mots) qui seraient publiées ou qui auraient le succès qu'ils espèrent, et puis les critiques sous-entendues (ou pas) envers les lecteurs, et celles sous-entendues (ou pas) envers les éditeurs... Quand ça en arrive là, franchement, ça dessert véritablement l'auteur.
Sans parler de tous ceux qui arrêtent simplement d'écrire suite à un ou plusieurs échecs, aussi. Mine de rien, pour durer, il faut avoir les épaules solides. Vraiment. C'est un milieu dur.

Spoiler:
 

Spoiler:
 
http://www.baran-tiefenbrunner.com/ En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2279
   Âge  :  26
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Guère épais


De toute façon, il faut en finir avec cette notion de "mérite", elle gangrène beaucoup trop les relations. Je ne crois pas au mérite. Qui mérite quoi ? Pourquoi ?

Maintenant, quand écrire est une passion, la sérénité demeure difficile, au simple titre qu'une passion…bah c'est pathologique. Ça verse rapidement dans le maladif.

On se protège comme on peut. Et le défaitisme de Zélia par exemple, elle le dit elle-même, c'est une manière de se protéger. Voilà, bon. Pas la meilleure solution, mais après…

En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  208
   Âge  :  35
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  18/03/2016
    
                         
Menerva  /  Autostoppeur galactique


C'est ce que je voulais dire, qu'il faut croire en soi sur le long terme, il faut de la persévérance, si on veut (peut-être) "réussir", après avoir essuyé divers échecs.

Je ne sais pas si quelqu'un a parlé de "mérite", je dirai que ça n'a pas grand chose à voir avec le fait d'écrire...

Bien sûr, on a chacun sa manière de se protéger, que ce soit zelia, toi, moi...
Je voulais juste dire que 1/ à force d'être (trop) négatif on finit par croire qu'on écrit mal (c'est ce que semble dire zelia, elle doute de ses qualités), et par perdre sa motivation (pour l'écriture, pour faire des rencontres intéressantes, etc) ; et 2/ à force de montrer sa négativité aux autres, ils finissent par croire aussi que peut-être ça ne marchera pas, et que ce n'est pas la peine de t'aider (y a aussi le cas inverse, on peut y croire mais avoir un entourage qui n'y croit pas).

Bon enfin, je donnais juste mon point de vue (ayant moi même eu une période de gros doutes, et ayant vu que ça ne menait pas à grand-chose), après chacun se débrouille comme il veut et surtout comme il peut... la vie n'est pas facile, l'écriture non plus ! Je nous souhaite bien du courage pour continuer dans cette voie... Wink
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  516
   Âge  :  38
   Localisation  :  Quelque part, dans ma tête...
   Pensée du jour  :  Euh...
   Date d'inscription  :  11/03/2016
    
                         
Lily M  /  Gloire de son pair


Je ne sais pas si ça peut t'aider, Zélia, mais étant moi-même un peu trop pessimiste, et angoissée par dessus, je fonctionne maintenant par étape, et surtout, sur ce que je contrôle, et j'ai l'impression que ça va un peu mieux. Le fait de ne pas me projeter, que ce soit dans du positif ou négatif, m'aide à avancer sur le présent, à mieux gérer.

Est-ce que tu es sur un autre projet ?
http://www.inmybookworld.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  933
   Âge  :  39
   Localisation  :  Nantes
   Pensée du jour  :  La larme à l'oeil, je parle fort et je ris pour oublier l'angoisse qui m'étreint, chaque nuit
   Date d'inscription  :  16/03/2014
    
                         
Zelia  /  Bile au trésor


Merci Menerva, je comprends bien ce que tu veux dire, mais j'ai encore du mal à chasser mon négativisme....
Lily : J'ai un peu lâché prise, je crois, ou plutôt disons que je fais l'autruche, que j'essaye en même temps d'arrêter d'y mettre trop d'espoir, et d'arrêter de ne plus y croire du tout. J'attends, encore et toujours, mais j'essaye de ne plus compter les jours. Je l' ai envoyé à plusieurs ME en avril, donc c'est encore trop tôt pour des réponses, je suppose. Je l'ai envoyé aussi il y a deux semaines à Héloïse d'Ormesson, et très bientôt ma meilleure copine qui m'avait proposé son aide et qui croit beaucoup en ce roman va l'envoyer sans doute à Robert Laffont/Julliard/Nil (comité de lecture commun, je me dis que c'est rentable, ça fait un 3-en-1 comme un shampoing <3 ) et Philippe Rey.
Toujours aucune réponse de ma ME actuelle, je le vis très mal, mais je n'ose pas appeler.
Sinon je n'écris plus, sans doute plombée par tout ça. Je pense à des idées de romans, j'ecris des pitchs ou je démarre des débuts, et puis j'arrête. Je ne me sens pas assez "soutenue" je suppose, je n'arrive pas à faire taire le "Mais à quoi ça sert ?" dans ma tête.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2279
   Âge  :  26
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Guère épais


Tu peux écrire en pensant (et en te concentrant seulement) sur l'effet cathartique de l'exercice. J'ai écris un roman une fois (genre en deux mois) et c'était seulement pour me faire plaisir. Un jour, je le reprendrais et en ferait un truc de publiable si je le souhaite, mais voilà, juste se concentrer sur l'écriture pour l'écriture, ça peut être pas mal.
En ligne
 

 [Edition - Recherche ] Nouveau roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Itinéraires éditoriaux-