PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 Musique interdite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  841
   Âge  :  18
   Localisation  :  Proche d'Edelweiss
   Pensée du jour  :  La chair n'est pas vraie, c'est l'âme qui est vraie. La chair est cendre, l'âme est flamme. VH
   Date d'inscription  :  22/12/2013
    
                         
Sethi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Bonjour a tous,

Tout d'abord, je ne suis pas sûre de poster dans la bonne section alors *pastaper* si je me suis trompée 😁
Je viens quérir votre aide car je travail actuellement sur un super sujet de TPE (ironie bonjour...) pour mon bac L. Le thème est «le jeu», notre sujet «La musique» et notre problématique «Peut on vivre sans musique ?». Problématique déjà validé par nos chers profs.
Afin de mieux s'organiser on s'est divisé le travail en chapitre qui correspondent chacun a une mini problématique, le but étant que la réponse des quatre mini problématiques forment quasiment la réponse a notre problématique «Peut on vivre sans musique ?». De ce côté là, c'est bon.
Voila ma «mini probl.» : «Peut on célébrer sans musique ?»
Pour répondre je dois analyser diverses oeuvres. Films, livres, pièces de théâtre... j'ai droit a tout du moment que ca rentre dans le cadre. Aussi, je cherche :
- une histoire où des pesonnages sont prisonniers / retenus a un endroit avec l'interdiction de jouer / écouter de la musique. But : faire apparaître l'interdiction de la musique comme un manque de liberté / un droit fondamental des Hommes.

Nhesitez pas a m'apporter votre aide !! Merci 1000x
http://lecrins.wix.com/l-ecrins
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  143
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  19/03/2016
    
                         
Meringuerai  /  Barge de Radetzky


Rien ne me vient comme ça, désolée. D'autant que même dans les camps de concentration et d’extermination nazis, où la déshumanisation est poussée à son paroxysme, il y a de la musique (chants, composition...).

Bon courage, j'espère que tu trouveras ce que tu cherches
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2280
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Constance killer²


Sur le moment, je ne vois qu'une œuvre que j'ai lue où les personnages n'ont pas la possibilité d'écouter de la musique, mais on n'entre pas tout à fait dans ta problématique : dans Le Passeur de Lowry, la musique est en fait complètement inconnue, seuls le personnage principal et son mentor en entendent et sont capables de l'apprécier. Dans le cadre de ce livre, la musique est présentée comme un vecteur de sentiments, alors que les personnages secondaires de cet univers sont incapables d'en ressentir. Le fait de ne pas en écouter/en jouer n'est pas le signe d'une privation de liberté, mais plutôt le signe que la musique ne représente rien pour une personne "déshumanisée", incapable de ressentir des émotions et d'en transmettre.


Perdus dans la section Romans ? Ce topic peut vous aider !

Je lis : Amazone, Apocalyptic Béru, La princesse du canton, La brigade des ombres, Le sang et l’ordre, Pas touche à mon F.A.U.V.E., La rivière des aspects et Le lycée des routes
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Faute de section mieux adaptée, le service SOS Devoirs prend la direction du bac à sable.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2280
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Constance killer²


Toujours dans le même ordre d'idées que Le Passeur, la musique est interdite dans le film Equilibrium (ainsi que toute autre forme d'art : littérature, peinture...). Comme dans Le Passeur, la majeure partie de la population est incapable de ressentir des émotions, et les seuls qui écoutent/apprécient la musique sont ceux qui en éprouvent encore ; écouter de la musique est considéré comme un acte de rébellion et les personnes concernées sont traquées/tuées.

On n'est pas dans le coeur de ta problématique, mais je jette des idées, peut-être que d'autres en auront de meilleures...


Perdus dans la section Romans ? Ce topic peut vous aider !

Je lis : Amazone, Apocalyptic Béru, La princesse du canton, La brigade des ombres, Le sang et l’ordre, Pas touche à mon F.A.U.V.E., La rivière des aspects et Le lycée des routes
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5399
   Âge  :  28
   Localisation  :  Montréal
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


J'ai directement pensé au Passeur, et je ne peux qu'appuyer.
http://timslam.blogspot.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  911
   Âge  :  20
   Localisation  :  Briser les pattes d'un chat rouge
   Pensée du jour  :  Et le jetter sous un camion
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Bile au trésor


Dans le film Il est difficile d'être un dieu on comprend que la musique et les arts sont bannis de la société, alors un grotesque appeau ou même une cloche constituent pour le héros des instruments de musique. Tous les artistes ont été égorgé alors les danses et les chants sont devenues des façons de se trémousser ou de bêtes vocalises.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  841
   Âge  :  18
   Localisation  :  Proche d'Edelweiss
   Pensée du jour  :  La chair n'est pas vraie, c'est l'âme qui est vraie. La chair est cendre, l'âme est flamme. VH
   Date d'inscription  :  22/12/2013
    
                         
Sethi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Ahah j'ai déjà fait l'analyse du Passeur justement !!! Je note vos autres idées, merci beaucoup.
Les camps de concentration valent le coup d'être traités sous un autre angle alors. (Car je dois donner des arguments «oui» et «non» on peut vivre sans musique, donc ça serait un argument «non» puisque même dans les pires conditions, ca reste une occupation humaine. )
http://lecrins.wix.com/l-ecrins
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3898
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  16/10/2010
    
                         
Bosie  /  Il fut Bosie, il n'est plus


musique, univers concentrationnaire... ça me fait penser à Molly.

http://www.babelio.com/livres/Adenot-Meyer-Nalki-tome-1--Matricule-307/621156
http://www.insequis.net/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  78
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  J'en avais une bonne, pis je l'ai oubliée
   Date d'inscription  :  25/05/2015
    
                         
Jimpol  /  Pippin le Bref


Perso je pense au film Le Pianiste, quand un virtuose n'a plus la possibilité de jouer de son art. Juif qui essaye de survivre dans une ville tenue par les nazis, l'ironie du sort veut que l'appartement dans lequel il se cache possède un piano... qu'il ne peut pas toucher pour ne pas attirer l'attention des voisins. Alors il effleure seulement les touches, et joue dans tête. Y a ptet quelque chose à exploiter !

D'un point de vie historique, du temps de la Guerre Froide la musique de l'Ouest était interdite à l'Est. Je ne suis pas un expert mais je crois que c'est un peu comme ça qu'est née la musique underground en Allemagne, et plus particulièrement à Berlin. Quand on jouait Queen et les Rolling Stones dans des caves insonorisées, à l'abri des regards. Idem durant la Révolution en Iran, Marjane Strapi en parle dans son roman graphique Persepolis.
Plus d'actualité aussi, avec le fondamentalisme religieux dont on entend tristement parler et qui, parfois, interdit l'écoute de la musique. Cela détournerait le fidèle de la parole de Dieu...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_islamique

Ta problématique "Peut-on célébrer sans musique ?" me fait aussi penser à une chouette saga BD : De Cape et de Crocs, plus ou moins largement inspirée de l'Histoire comique des Etats et Empire de la Lune / Soleil de Cyrano de Bergerac. Sur la Lune tout se paye en vers et en rimes.
A un moment Cyrano et le Lapin - oui un lapin fait figure de personnage important - finissent dans une tribu de mimes muets et sauvages. Lors d'un banquet, les mimes effectuent une danse, sans musique donc, en silence. Et Cyrano dit :
"C'est curieux... Je ressens en moi une émotion semblable à celles que suscitent parfois les beaux vers ! Il y a dans ces gestes une sorte de musique, une manière de prosodie..."
De là à dire qu'on peut célébrer sans musique... Voire que parfois c'est même mieux => cf Assurancetourix le Barde, toi même tu sais !
Bref, n'est pas dans l'interdit musical, mais là encore : y a ptet quelque chose à exploiter.

Bon courage en tout cas Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3117
   Âge  :  105
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Didon de la farce


Bosie a écrit:
musique, univers concentrationnaire... ça me fait penser à Molly.

http://www.babelio.com/livres/Adenot-Meyer-Nalki-tome-1--Matricule-307/621156

I love you

Dans Nalki, la musique n'est pas interdite. Elle est utilisée à des fins de propagande. Le héros voit d'abord sa situation s'améliorer grâce à ses qualités de musicien, avant de comprendre qu'il est manipulé et s'opposer au commandant du camp/se révolter.
http://alice-adenot-meyer.blogspot.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5515
   Âge  :  36
   Pensée du jour  :  "Quand je pense à tous le slivres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux."
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Quod  /  Pouyoute (© Birdy)


Il y a Land Without Music de Walter Forde.
Et sinon, Footloose, mais je suppose que tu l'avais déjà.


 
 

 Musique interdite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Bac à sable-